La langue française

Corridor

Définitions du mot « corridor »

Trésor de la Langue Française informatisé

CORRIDOR, subst. masc.

A.−
1. Passage plus ou moins étroit, mais plus long que large, qui, dans une habitation, donne accès, de plain-pied, à une partie de l'édifice, le plus souvent à une pièce ou à plusieurs pièces qui s'ouvrent sur lui. Un corridor désert; au bout du corridor; porte donnant sur le corridor; suivre un long corridor. Synon. couloir.Visiter les escaliers, les passages et les corridors voisins (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 111).Un corridor menait à un cabinet d'étude (Flaub., Trois contes, Un Cœur simple, 1877, p. 5).J'ai suivi pour aller au parloir un long corridor, puis un escalier et pour finir un autre couloir (Camus, Étranger,1942, p. 1175):
1. ... la vraie vie de cette demeure prenait jour sur une cour intérieure qu'un puits ornait en son centre, une cour verte, humide, discrète. Un corridor étroit passant sous une voûte basse faisait communiquer ce jardin secret avec un autre bout de terre, ... Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire?1934, p. 213.
2. Deux escaliers donnaient accès aux étages supérieurs dont les corridors desservaient plus d'une douzaine de chambres ... S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 77.
SYNT. Un corridor désert, interminable, sombre, ténébreux; un corridor capitonné, ciré, dallé, voûté; corridor transversal; un corridor cul-de-sac; un corridor d'hôtel; le corridor des classes, des loges; le corridor du troisième étage; au détour, au fond d'un corridor; dans l'ombre du corridor; ouvrir la porte du corridor.
P. anal. ou p. métaph. Ces tortueux corridors qu'on appelle les rues de Rome (Veuillot, Odeurs de Paris,1866, p. 456).Il [le vent] avait comme coupé les nuages en corridors qui s'enfonçaient jusqu'à toucher le flanc de la montagne, le ciel noir, le fond de la vallée (Giono, Batailles,1937, p. 44):
3. Le langage moderne a déshonoré (...) la simplicité. C'est au point qu'on ne sait même plus ce que c'est. On se représente vaguement une espèce de corridor ou de tunnel entre la stupidité et l'idiotie. Bloy, Le Désespéré,1886, p. 96.
2. Au fig., usuel. Moyen d'accès à quelque chose. Son cellier et sa basse-cour étaient les corridors de la députation (J. Vallès, Réfract.,1865, p. 69).
3. Argot
a) Gossier. Se rincer le corridor. Boire (d'apr. France 1907). Astiquer le corridor. Manger et boire (d'apr. Rigaud, Dict. jargon parisien, 1878, p. 98).
b) Bouche. Cocotter du corridor, du bec (Nouguier, Notes manuscr. Dict. Delesalle, 1900, p. 72). Repousser du corridor, du tiroir (Delvau 1866, p. 339). Rebouiser du corridor (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s., 1894, p. 144). Avoir mauvaise haleine.
Rem. Seule l'expr. se rincer le corridor (synon. la dalle) semble être encore d'usage.
B.− Emplois spéc. [P. anal. de forme et/ou de fonction]
1. FORTIF. Chemin couvert. Corridor de contrescarpe; corridor de ronde.
2. MAR. Galerie de l'entrepont (d'apr. Lar. 20eet Quillet 1965). Espace libre pour le passage. Il y a grand intérêt à garder, derrière le cofferdam [d'un croiseur], un corridor destiné à faciliter le remplissage de ce caisson (Croneau, Constr. navires guerre,t. 1, 1892, p. 209).
3. THÉÂTRE. Passerelle de service, à droite ou à gauche des cintres. Dans cet espace le machiniste va installer les services du Cintre qui se composent de deux parties : les corridors et le gril (Moynet, Machinerie théâtr.,1893, p. 33).
4. GÉOGR.
a) Passage étroit déterminé par un accident de terrain. Synon. couloir.Les glaciers usés de soleil et de pluie coulaient à pleins torrents dans d'étroits corridors encombrés de roches énormes (Giono, Chant monde,1934, p. 295).
b) Bande de territoire qui sert de dégagement à une enclave, territoire qui sert de lieu de passage. Corridor polonais. Synon. couloir de Dantzig.
P. ext., ASTRONAUT. Corridor de lancement. ,,Zone qu'utilise la trajectoire de départ d'un engin spatial`` (A. Adlerblum, Vocab. de l'astronaut., fasc. 1, Québec, Ministère des affaires culturelles, 1972, p. 16). Corridor de rentrée. ,,Zone qu'utilise la trajectoire de retour d'un engin spatial avant et pendant sa pénétration dans l'atmosphère terrestre`` (A. Adlerblum, Vocab. de l'astronaut., fasc. 1, Québec, Ministère des affaires culturelles, 1972, p. 16).
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀidɔ:ʀ]. Pour Fér. Crit. t. 1 1787 et pour Gattel 1841, on prononce r forte. ,,Colidor, que disent certaines gens du peuple, est un provincialisme et un barbarisme`` (Guérin 1892); cette prononc. est déjà signalée par D'Hautel 1808. Cf. Verlaine, Corresp., t. 1, 1869-96, p. 78 : les portes, les collidors (...) tout est petit. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1611 corridor « passage couvert établi derrière les murailles d'un ouvrage de fortification » (Cotgr.); 2. 1636 corridor « couloir dans un appartement, une maison » (Monet). Empr. à l'a. ital. corridore « passage étroit entre un local et un autre », attesté dep. début xvies. (Guicciardini ds Batt.; ital. mod. corridoio), proprement « lieu où l'on court », dér. de correre (courir*). Fréq. abs. littér. : 1 449. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 559, b) 3 596; xxes. : a) 3 088, b) 1 046. Bbg Adlerblum (A.). Vocab. de l'astronaut. Québec, 1972, p. 16. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 57. − Hope 1971, p. 183. − Sar. 1920, p. 20. − Wind 1928, p. 126, 196.

Wiktionnaire

Nom commun

corridor \kɔ.ʁi.dɔʁ\ masculin

  1. Galerie couverte, plus ou moins étroite, qui sert de passage pour aller à plusieurs appartements, à plusieurs pièces.
    • Karl ! Karl ! s’écria le landgrave en s’élançant comme un insensé dans le corridor où l’attendait son frère d’armes. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Aussitôt dispersée à travers les salles, en fuite dans les corridors, en ribambelle jusqu'en haut de l’escalier, l’armée se laissa balayer par la tempête de la déroute. — (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)
    • […] il fallait ne pas être dégoûté pour aller chez ces gens-là, car la femme était toujours ivre et le mari si ignorant qu’il disait collidor pour corridor. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 95)
    • De jour, le corridor était dans la pénombre et c'est presque à tâtons qu’on trouvait la clinche du salon d’attente. — (Georges Simenon, Le voyageur de la Toussaint, Paris : Gallimard, 1941, chap. 2)
    • Cependant, Pétrouchka emporta le pantalon et l’habit zinzolin moucheté, les étendit sur un porte-manteau et se prit à les brosser et vergeter si furieusement que le corridor fut bientôt rempli de poussières. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • La porte s’ouvrit sur un corridor qui sentait le linoléum, avec un portemanteau en bambou à droite, des plantes vertes, dans des cache-pot de faïence. — (Georges Simenon, Les Vacances de Maigret, Presses de la cité 1948, Place des éditeurs, 2012, chap. 4)

Nom commun

corridor \ˈkɒ.ɹɪ.ˌdɔː(ɹ)\, \ˈkɒ.ɹɪ.ˌdə(ɹ)\

  1. Corridor, couloir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORRIDOR. n. m.
Galerie couverte, plus ou moins étroite, qui sert de passage pour aller à plusieurs appartements, à plusieurs pièces. Un long corridor. Cette porte donne sur le corridor.

Littré (1872-1877)

CORRIDOR (ko-ri-dor) s. m.
  • Allée le long des chambres ou des appartements d'une maison. Cette porte donne sur le corridor. Ici s'offre un perron, là règne un corridor, Boileau, Art p. I.

    Galerie étroite qui tourne autour d'un bâtiment.

    Ancien terme de fortification. Le corridor du bastion, le chemin couvert.

    Terme de marine. Se dit quelquefois de la galerie de l'entre-pont.

HISTORIQUE

XVIe s. Il met en divers endroits sentinelles perdues, fournit le courridour de rondes, et les rues de patrouilles, D'Aubigné, Hist. II, 61. La muraille qui estoit sans corridor, D'Aubigné, ib. II, 263.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CORRIDOR. Ajoutez : - REM. On trouve la forme singulière curritoire : Comme il fut sur l'entrée d'un petit curritoire qui conduit à sa chambre, Fr. Garasse, Mémoires publiés par Ch. Nisard, Paris, 1861, p. 51.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CORRIDOR, s. m. terme d’Architecture. On entend par ce mot une piece fort longue & assez étroite, servant de dégagement & de piece commune à divers appartemens, en usage à la campagne. Ils ont cela de commode, qu’ils évitent les antichambres, qui occupent beaucoup de terrein dans un lieu serré, & dont on ne peut se passer pour précéder une chambre à coucher, lorsqu’on ne pratique pas de corridor ; néanmoins on ne peut disconvenir que ces derniers ont l’incommodité d’occasionner beaucoup de bruit dans les pieces voisines, à cause de leur communication avec tout le bâtiment ; de maniere qu’ils ne sont plus guere d’usage que dans les étages en galetas & dans les communautés religieuses, où ils sont absolument indispensables.

La proportion de ces corridors, c’est-à-dire le rapport de leur largeur avec leur longueur, est arbitraire ; en quoi ils different des galeries, qui doivent avoir des dimensions relatives à leur usage. Voyez Galerie. (P)

Corridor, en Fortification, signifie le chemin qui regne tout autour de la place, sur le pord du fossé en dehors. Ce mot vient de l’italien coridore, ou de l’espagnol coridor.

On l’appelle aussi chemin couvert ; & même ce dernier est à présent le seul usité, parce qu’il est couvert du glacis ou de l’esplanade, qui lui sert comme de parapet. Voyez Chemin couvert. Le corridor est large d’environ six toises. Chambers. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « corridor »

Génev. colidor ; de l'ital. corridore ou de l'espagn. corredor ; de correre, courir : l'endroit où l'on court, où l'on passe. Colidor, que disent certaines gens, est un provincialisme et un barbarisme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) De l’italien corridore (« passage étroit entre un local et un autre »), proprement « couroir, lieu où on court », dérivé de correre (« courir »). Comme beaucoup de mots empruntés à l’italien (→ voir bataillon, fantassin et arsenal, etc.), le mot est tout d’abord un terme militaire, de fortifications.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français corridor, de l’italien corridore.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « corridor »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
corridor kɔridɔr

Évolution historique de l’usage du mot « corridor »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « corridor »

  • Le secteur de travaux le plus chaud de l’été – voire «brûlant», si l’on en croit la porte-parole de Mobilité Montréal Sarah Bensadoun – sera le corridor des autoroutes 10 et 15, incluant le pont Samuel-De Champlain et l’échangeur Turcot. Le Courrier du Sud, Le corridor de l'A-10 et l'A-15 sera le secteur de travaux le plus chaud de l'été - Le Courrier du Sud
  • L’enfance disparue pouvons-nous la ressusciter, nous, les mutilées de l’adolescence, les précipitées hors corridor d’un bonheur excisé ? De Assia Djebar / Ombre sultane, 2008
  • Les requérants soutiennent que le tracé d’un corridor écologique, dans le plan local ... La Gazette des Communes, Une commune place un corridor écologique qui n'existe pas dans le schéma régional de cohérence écologique
  • Le corridor sera également utilisé pour tester les convois en peloton (platooning), avec une inter-distance réduite gérée de manière informatisée afin de profiter de l’effet de traîne. , Un projet de corridor pour camions autonomes entre l’Ohio et l’Indiana - Actu-Transport-Logistique.fr
  • La fille aînée d’un couple québécois hospitalisé au Nouveau-Brunswick presse Québec et les provinces maritimes à mettre fin aux exigences «inhumaines» qui régissent le corridor d’accès aux Îles-de-la-Madeleine, où ses parents ont frôlé la mort après avoir percuté un orignal à la noirceur. TVA Nouvelles, Ils frôlent la mort dans le corridor qui mène aux Îles | TVA Nouvelles
  • À l’instar d’élus madelinots qui dénonçaient la dangerosité du corridor, lundi, Alexandra Fortin-Blais s’inquiète pour les milliers de voyageurs qui vont emprunter la route «dans les mêmes conditions que ses parents»: une conduite nocturne sur un trajet de plus d’une dizaine d’heures, qui traverse trois secteurs jugés «très dangereux» par les autorités néo-brunswickoises en raison de la forte présence d’orignaux. Le Journal de Québec, 12 heures de route sans repos: ils frôlent la mort dans le corridor qui mène aux Îles | JDQ
  • «Ainsi, les voies actives sécuritaires dont fait partie le corridor sur Dubuisson, permettront aux citoyens de se déplacer et de déambuler en toute sécurité et en respectant la consigne de distanciation physique», a écrit le maire d’arrondissement, Pierre Lessard-Blais, sur sa page Facebook. Journal Métro, Un premier « corridor de plaisance » dans MHM
  • Le corridor formé par l’autoroute 10 Ouest et 15 Nord sera fermé entre l’autoroute 30 et le boulevard de La Vérendrye de vendredi 23 h à lundi 5 h en raison de travaux sur le REM. Le Journal de Montréal, Le corridor Turcot–Samuel-De Champlain à éviter en fin de semaine | JDM

Images d'illustration du mot « corridor »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « corridor »

Langue Traduction
Anglais corridor
Espagnol corredor
Italien corridoio
Allemand gang
Chinois 走廊
Arabe الرواق
Portugais corredor
Russe коридор
Japonais 廊下
Basque korridorean
Corse corridor
Source : Google Translate API

Synonymes de « corridor »

Source : synonymes de corridor sur lebonsynonyme.fr

Corridor

Retour au sommaire ➦

Partager