La langue française

Confédération

Définitions du mot « confédération »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONFÉDÉRATION, subst. fém.

A.− Dans le domaine pol.Association durable d'États qui, pour mieux défendre des intérêts communs, se mettent sous la dépendance d'un organisme central commun sans renoncer à leur autonomie dans d'autres domaines. Confédération germanique; confédération de l'Allemagne du nord. Je ne pense pas qu' (...) il y ait en Europe d'autre grand équilibre possible que l'agglomération et la confédération des grands peuples (Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 2, 1823, p. 307):
1. Le 17 de juillet 1806 a lieu le traité de la confédération des états du Rhin, quatorze princes allemands se séparent de l'empire, s'unissent entre eux et avec la France : Napoléon prend le titre de protecteur de cette confédération. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 380.
DROIT
1. DR. CONSTITUTIONNEL. ,,État composé où chaque État-membre conserve son indépendance mais se soumet à un pouvoir central essentiellement constitué par un organisme de coordination dont les décisions doivent être prises à l'unanimité des États-membres`` (Barr. 1974).
2. DR. INTERNAT. PUBL. Confédération d'États. ,,Union durable, reposant sur un traité, conclue entre États indépendants et souverains et comportant une organisation permanente, qui devient elle-même personne internationale. (L. Delbez)`` (Barr. 1974).
B.− P. ext.
1. HISTOIRE
a) Association d'États, de villes, de personnes, pour la défense d'une cause déterminée (politique, religieuse...) ou pour la défense d'intérêts permanents d'ordre plus général. Confédération des douze villes d'Ionie. La cité, à l'origine, ne fut pas une association d'individus, mais une confédération de tribus, de curies et de familles (Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 294):
2. Ce qu'on appelait alors des peuples n'était que des confédérations de villes. Le peuple latin est une confédération des villes latines. Guizot, Hist. gén. de la civilisation en Europe,2eleçon, 1828, p. 13.
b) Ligue.
[À l'intérieur d'un État] Ligue pour la défense d'une cause déterminée :
3. Il fut réglé que le duc de Berri rendrait au roi et au duc de Guyenne les clefs de Bourges (...) que le duc et les seigneurs renonceraient à toute alliance avec les anglais et les ennemis du royaume; qu'ils renonceraient aussi à toute confédération formée contre le duc de Bourgogne. Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 3, 1824, p. 285.
Spéc., hist. de la Pologne. Association politique et militaire formée par des nobles pour pallier l'inefficacité de la Diète réduite à l'impuissance par la loi de l'unanimité pour s'opposer à elle ou au contraire pour la soutenir et soutenir le roi. Confédération de Radom, de Bar, de Targowica. Napoléon répondit : « Gentilshommes, députés de la confédération de Pologne, j'ai entendu avec intérêt ce que vous venez de me dire... » (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 415).
[Entre États] Ligue que forment plusieurs États contre un adversaire commun :
4. On est las partout de l'inquisition de la cour de Vienne (...) et de ses petites trames pour unir, dans une confédération contre la France, des peuples qui détestent le joug autrichien. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 474.
2. Mod. [À l'intérieur d'un État, dans le domaine socio-professionnel] Groupement, au niveau national, pour la défense d'intérêts communs, d'associations le plus souvent de caractère professionnel, syndical. Comme les confédérations ouvrières, la confédération patronale est dissoute, sous le régime de Vichy (J.-D. Reynaud, Les Syndicats en France,1963, p. 34):
5. Horizontalement, la confédération réunit les unions départementales réunissant l'ensemble des syndicats d'un département (...) verticalement, elle groupe les fédérations qui comprennent des syndicats relevant d'une même industrie ou d'un même métier. J. Meynaud, Les Groupes de pression en France,1958, p. 68.
SYNT. Confédération française démocratique du Travail (C.F.D.T.), confédération générale du Travail (C.G.T.); confédération française des travailleurs chrétiens (C.F.T.C.).
[Au plan international] Confédération internationale. Groupement de fédérations ou de confédérations nationales. La confédération internationale des anciens prisonniers de guerre fondée en 1949, (...) rassemble 5 fédérations nationales (J. Meynaud, Les Groupes de pression en France,1958, p. 328).
SYNT. Confédération Internationale des Syndicats Chrétiens (C.I.S.C.); confédération Internationale des Syndicats Libres (C.I.S.L.).
C.− P. métaph. ou au fig. Le Président, incapable de prévoir (...) la confédération subite des trois juges, avait oublié de tracer à du Croisier un plan de conduite au cas où l'instruction commencerait (Balzac, Le Cabinet des antiques,1839, p. 157).Un train émerge de cette confédération de volcans qui protège Arequipa, et s'apprête à monter sur le toit de l'Amérique (Morand, Air indien,1932, p. 111).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃fedeʀasjɔ ̃]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. 1358 « alliance temporaire de plusieurs personnes ou puissances pour soutenir une cause commune » confederacions armées (Trés. des ch., reg. 86, pièce 195, fol. 64 ds Bibl. Ecole des Chartes, t. 21, 1859-60, p. 81); 2. 1794 « association permanente d'états particuliers formant un seul état collectif en ce qui concerne la politique extérieure » confédérations perpétuelles (Condorcet, Esquisse d'un tableau hist. des progrès de l'esprit hum., p. 229); 1801 la confédération des États-Unis (Crève-cœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie, t. 3, p. 160); 1807 la confédération helvétique (Destutt de Tracy, Commentaire sur l'Esprit des lois de Montesquieu, p. 123); 3. 1895 pol. Confédération Générale du Travail (fondée au Congrès de Limoges ds Suavet). Empr. au b. lat. confœderatio « alliance, pacte »; pour le sens 3, cf. dès 1755, Turgot, Questions importantes sur le commerce ds Œuvres, éd. E. Daire, t. 1, p. 348 : Je suppose que les ouvriers d'un métier s'entendent pour ne travailler que trois jours par semaine et pour mettre leur travail pendant ces trois jours à un prix exorbitant : quels motifs emploiera-t-on pour rompre cette confédération pernicieuse? Fréq. abs. littér. : 197.

Wiktionnaire

Nom commun

confédération \kɔ̃.fe.de.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Union entre divers États ou provinces d’un État qui s’associent sans renoncer entièrement à leur autonomie.
    • De tous les États qui forment la vaste confédération mexicaine, l’État de Sonora est le seul qui, […], ait conservé une physionomie à part. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Le département du Doubs était occupé, pendant la période celtique, par les Séquanes, qui formaient une des plus puissantes confédérations de la Gaule et qui prirent part aux expéditions des Gaulois en Italie et dans la vallée du Danube. — (Adolphe Joanne, Géographie du département du Doubs, Hachette, 1878, p. 16)
    • La confédération béotienne, à l'inverse des ligues péloponnésiennes ou athéniennes, ne semble pas avoir d'abord été une symmachie, mais bien plutôt se rattacher à ces Koina qui rassemblaient autour d'un sanctuaire les cités d'un même ethnos. — (Claude Mossé, Les institutions grecques à l'époque classique, éd. Armand Colin, 2008, chap. 8)
    • Dans une confédération, les États gardent leur souveraineté et sont reconnus comme tels. Dans une fédération, même si les États demeurent autonomes dans leur sphère de juridiction, seul l'État central jouit de cette reconnaissance. — (Sabrina Moisan et Jean-Pierre Charland, L'histoire du Québec en 30 secondes, Hurtubise, 2014, p. 78)
  2. Groupe constitué en vue de la défense d’intérêts communs.
    • La confédération générale du Travail.
    • La confédération luxembourgeoise du Commerce.
    • La confédération des provinces et territoires du Canada (1867).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONFÉDÉRATION. n. f.
Ligue, alliance, union entre divers États ou provinces d'un État qui s'associent sans renoncer entièrement à leur autonomie. Se joindre, s'unir par confédération. Observer les articles d'une confédération. La Confédération suisse. La Confédération des États-Unis d'Amérique. La Confédération Germanique. Il se dit aussi de Certains groupements d'individus ligués en vue de la défense d'intérêts communs. La Confédération générale du Travail.

Littré (1872-1877)

CONFÉDÉRATION (kon-fé-dé-ra-sion ; en poésie, de six syllabes) s. f.
  • 1Union entre plusieurs États qui, tout en gardant une certaine autonomie, s'associent pour former un seul État à l'égard des puissances étrangères. La confédération suisse. La confédération des États-Unis. La confédération germanique.
  • 2Alliance de plusieurs puissances par un traité, pour soutenir une cause commune. Cyrus saccagea toutes les villes qui étaient entrées en confédération avec eux [les Lydiens], Fénelon, Thalès.
  • 3Nom qu'on donnait en Pologne aux associations armées qui se faisaient entre les nobles pour suppléer à l'impuissance des diètes paralysées par le liberum veto. La confédération de l'armée de Lithuanie. La confédération de Bar.

HISTORIQUE

XIVe s. Comme Estienne Marcel nagaires prevost des marchanz de la ville de Paris… et autres… eussent ou temps passé fait, commis et perpetré plusieurs conspiracions, monopoles, traysons, rebellions, confederacions armées, Bibl. des Chartes, 5e série, t. I, p. 81. Rebellions, confederacions armées, invasions, ib. Avoir confederation et alliances à gens d'autres citez, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVe s. Prenons et acceptons, par ces presentes, alliances, amitié et confederation perpetuele avec nostre dit cousin de Savoye, Lettre de Charles VII, Bulletin du comité de la langue, t. III, p. 576. Considerant l'affinité, amour et confederation que j'avois par devers très haut et puissant prince Richard, Monstrelet, liv. I, ch. 19. Ils le vouloient bien avoir pour amy [Louis XI], et avoient quelque confederation avec luy, Commines, VI, 10.

XVIe s. Aux confederations [rapports entre hommes] qui ne tiennent que par un bout, on n'a à pourveoir qu'aux imperfections qui particulierement interessent ce bout-là ; il ne peult chaloir de quelle religion soit mon medecin et mon advocat, Montaigne, I, 218.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONFÉDÉRATION, s. f. (Gram. Hist. anc. & mod.) alliance ou ligue entre différens princes & états. Voyez Ligue & Alliance.

Confédération se dit aussi en Pologne, pour les ligues ou associations que font entre eux les nobles & les grands en Pologne, même sans l’aveu du souverain, & quelquefois contre ses vûes, pour maintenir la liberté de la république. Ce mot est tiré du Latin cum, avec, ensemble, & fœdus, alliance ou traité. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « confédération »

(1358) Du bas latin confœderatio (« alliance, pacte »). Synchroniquement réanalysable comme dérivé de fédération avec le préfixe con-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. confederation ; espagn. confederacion ; ital. confederazione ; du latin confoederationem, confédération (voy. CONFÉDÉRER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « confédération »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
confédération kɔ̃federasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « confédération »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « confédération »

  • Outre le report de cette compétition, qui a lieu tous les deux ans, le président de la CAF a également annoncé des aménagements de calendrier pour d’autres compétitions africaines, dont le Championnat d’Afrique des nations, la Ligue des champions et la Coupe de la confédération. Le Monde.fr, La Coupe d’Afrique des nations de football reportée à 2022 en raison du Covid-19

Images d'illustration du mot « confédération »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « confédération »

Langue Traduction
Anglais confederation
Espagnol confederación
Italien confederazione
Allemand staatenbund
Chinois 联盟
Arabe الكونفدرالية
Portugais confederação
Russe конфедерация
Japonais 連合
Basque konfederazioa
Corse cunfederazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « confédération »

Source : synonymes de confédération sur lebonsynonyme.fr

Confédération

Retour au sommaire ➦

Partager