La langue française

Cognation

Sommaire

  • Définitions du mot cognation
  • Étymologie de « cognation »
  • Phonétique de « cognation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cognation »
  • Images d'illustration du mot « cognation »
  • Traductions du mot « cognation »
  • Synonymes de « cognation »

Définitions du mot cognation

Trésor de la Langue Française informatisé

COGNATION, subst. fém.

,,Lien de parenté entre tous les descendants d'une même souche`` (Ac. 1798-1878).
Prononc. et Orth. : [kɔgnasjɔ ̃]. Pour la prononc. de -gn- par [-gn-] cf. cognat. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 « la parenté, les parents » (B. de Ste Maure, Ducs Norm., éd. C. Fahlin, t. 1, p. 263, titre) − xvies. ds Hug.; 2. 1520 « lien de parenté » (Michel de Tours, trad. de Suétone, VI, 189 vo, ibid.). Empr. au lat. class. cognatio « lien du sang, parenté naturelle; la parenté, les parents ». Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

cognation \kɔɡ.na.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit) Lien de parenté par les père et mère ; on l’appelle également filiation bilatérale ou indifférenciée.
    • La parenté porte le nom général de cognation. Elle vient quelquefois de la nature, quelquefois du droit civil, quelquefois de l’un et de l’autre. La cognation naturelle retient le nom de cognation proprement dite : c’est le lien qui existe entre personnes unies par le sang et descendant ou l’une de l’autre, ou d’une souche commune. La cognation civile porte bien le nom générique de cognation, […]: c’est le lien qui existe entre les personnes membres de la même famille civile. — (Joseph-Louis-Elzéar Ortolan, ‎Explication historique des instituts de Justinien, à Paris, chez Joubert, 1835, volume 2, p. 453)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COGNATION. n. f.
T. de Jurisprudence. Lien de parenté par les femmes.

Littré (1872-1877)

COGNATION (kog-na-sion) s. f.
  • Terme de droit. Lien de parenté qui unit les cognats.

    En droit romain, parenté naturelle.

HISTORIQUE

XVIe s. Pour monstrer aux Juifs que la grace de Dieu n'est pas liée à la semence d'Abraham, et mesme que ceste cognation charnelle, par soy, n'est d'aucune estime, Calvin, Instit. 1075. Vous supplier avoir esgard à la cognacion ancienne et tant souvent renouvellée, à l'amitié…, Du Bellay, M. 313.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COGNATION, s. f. (Jurisprud.) signifie en général la parenté qui est entre deux personnes unies soit par les liens du sang, ou par quelque lien de famille, ou par l’un & l’autre de ces différens liens.

On distingue trois sortes de cognation ; la naturelle, la civile, & la mixte.

La cognation naturelle est celle qui est formée par les seuls liens du sang ; telle est la parenté de ceux qui sont procréés de quelque conjonction illégitime, soit relativement à leurs pere & mere & autres ascendans, soit relativement à leurs freres & sœurs & autres collatéraux.

La cognation civile est celle qui procede des seuls liens de famille, telle que la parenté qui est établie entre le pere adoptif & l’enfant adopté.

La cognation mixte est celle qui réunit à la fois les liens du sang & les liens de famille ; telle est celle qui se trouve entre deux freres procréés d’un legitime mariage.

On distingue dans la cognation deux choses principales ; savoir, la ligne & le degré. Voyez Degré.

La ligne est directe ou collatérale. Voyez Ligne.

Dans la ligne collatérale on distingue les parens en agnats & cognats ; les agnats sont ceux qui sont parens du côté des mâles, les cognats sont ceux qui sont parens par les femmes.

On dit communément que tous les cognats sont agnats, mais que tous les agnats ne sont pas cognats, parce qu’en effet la cognation est le genre qui comprend en soi l’agnation, qui n’en est que la différence. Voyez les instit. au titre de nuptiis, & au tit. de grad. cognat. & ci-après Consanguinité & Parenté.

La cognation ou affinité spirituelle, est celle qui se contracte par le baptême entre les pere & mere & l’enfant avec les parrains & marraines. Voyez Alliance & Affinité. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cognation »

Lat. cognatio, de cognatus, cognat.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin cognatio → voir co- et nascor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cognation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cognation kɔgnasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « cognation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « cognation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cognation »

Langue Traduction
Anglais knocking
Espagnol golpes
Italien colpi
Allemand klopfen
Chinois 敲门
Arabe يطرق
Portugais batendo
Russe стук
Japonais ノッキング
Basque joka
Corse batte
Source : Google Translate API

Synonymes de « cognation »

Source : synonymes de cognation sur lebonsynonyme.fr
Partager