La langue française

Coercition

Sommaire

  • Définitions du mot coercition
  • Étymologie de « coercition »
  • Phonétique de « coercition »
  • Évolution historique de l’usage du mot « coercition »
  • Citations contenant le mot « coercition »
  • Traductions du mot « coercition »
  • Synonymes de « coercition »

Définitions du mot coercition

Trésor de la Langue Française informatisé

COERCITION, subst. fém.

DR. Action, droit de contraindre quelqu'un à accomplir son devoir, à obéir à la loi. Le droit de coercition est un des attributs de la justice (Ac.1835-1932) :
Il faut que l'individu accepte la notion sociale, qu'il n'y a pas de loi, sans l'idée de sanction, de coercition. Barrès, Mes cahiers,t. 1, 1896-98, p. 262.
Rem. On rencontre la forme vieillie coercion, attestée ds Littré, Lar. 19e, Guérin 1892 et Nouv. Lar. ill., et employée par Lamarck (Philos. zool., t. 2, 1809, p. 104) avec le sens de « compression » : ceux [les corps composés] qui ont subi une coercion quelconque.
Prononc. et Orth. : [kɔ ε ʀsisjɔ ̃]; aucune transcr. de coercion. Ds Ac. 1694-1932; écrit coërcition ds Ac. 1740. Étymol. et Hist. 1255 dr. cohercion « action de contraindre » (Charte de Rethel ds Morlet, p. 68) − 1611, Cotgr. (coërtion), répertorié comme mot du xvies. par Ac. Compl. 1842; 1586 coërcition (Le Loyer, Hist. des spectres, II, 9 ds Hug.). Empr. au lat. class. coercitio, b. lat. coer(c)tio, coercio « contrainte, répression ». Fréq. abs. littér. : 19.

Wiktionnaire

Nom commun

coercition \kɔ.ɛʁ.si.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit) Pouvoir officiel de contraindre quelqu’un (à faire quelque chose, ou à le faire d’une certaine façon, ou à ne pas le faire du tout).
    • Le droit de coercition est un des attributs de la justice.
  2. (Par extension) Action exercée contre quelqu’un pour le forcer à agir d’une certaine façon.
    • L’impuissance de l’Europe à peser sur l’issue du conflit du Proche-Orient aggrava leurs difficultés, surtout quand les pays arabes utilisèrent l’arme du pétrole comme instrument de coercition politique. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.178)
  3. (Programmation informatique) transtypage, conversion d’une valeur d’un type en une valeur d’un autre type de données.
    • == et != peuvent provoquer une coercition de type, utilisez === ou !== pour l’éviter — (Avertissement de QtCreator)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COERCITION. n. f.
T. de Droit. Droit qu'on a d'empêcher quelqu'un d'agir contre son devoir ou de le contraindre à faire son devoir. Le droit de coercition est un des attributs de la justice.

Littré (1872-1877)

COERCITION (ko-èr-si-sion) s. f.
  • Terme de jurisprudence. Action, droit, pouvoir de contraindre La coercition est un des attributs de la justice.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COERCITION, s. f. (Jurispr.) signifie punition des délinquans. Le droit de coercition est un des attributs de la justice. Il y a certains officiers de police qui ont seulement ce que l’on appelle jus vocationis & prehensionis, c’est-à-dire le droit de faire appeller devant eux, & même arrêter les délinquans, mais qui n’ont pas le droit de coercition. Quelques-uns confondent mal-à-propos le droit de correction avec le droit de coercition. Les supérieurs réguliers ont le droit de correction modérée sur leurs religieux, mais ils n’ont pas le droit de coercition, lequel s’étend à toutes sortes de peines afflictives. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coercition »

(XVIe siècle) Du latin coercitio, de coercere → voir coercer.
Attesté en 1586 sous la forme de coërcition [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Latin coercitio, de coercere (voy. COERCIBLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « coercition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coercition koɛrsisjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « coercition »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coercition »

  • La civilisation est quelque chose d'imposé à une majorité récalcitrante par une minorité ayant compris comment s'approprier les moyens de puissance et de coercition. De Sigmund Freud / L'Avenir d'une illusion
  • À la pédagogie, la liberté et la responsabilité, la Convention citoyenne pour climat a clairement choisi la coercition. Contrepoints, La Convention citoyenne pour le climat, un produit du marxisme écologique | Contrepoints
  • Le Premier ministre a déclaré que l’Australie ne renoncerait pas à ses valeurs en réponse à la « coercition » de la Chine, à la suite du dernier coup porté par Pékin à une autre industrie d’exportation clé. Urban Fusions, Scott Morrison dit que l'Australie ne répondra pas à la `` coercition '' chinoise sur l'avertissement concernant les universités | International
  • Toujours dans le registre de la coercition, il est piquant de rappeler que c’est aux "gilets jaunes" que l’on doit, pour partie, l’existence de cette convention citoyenne pour le climat puisqu’Emmanuel Macron a instauré cette dernière après le grand débat qui suivit la mobilisation sociale. Or, on se souvient que cette fronde prit corps en réaction à deux décisions : la taxe carbone, dont choix fut fait qu’elle ne soit pas débattue durant la convention, et la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires.  http://www.magazine-decideurs.com, 150 propositions pour le climat : du cœur... à l'ouvrage - Magazine Decideurs
  • Par l'ordonnance du 24 juin 2020, la Suisse s'associe aux sanctions prises par l'UE face à la situation au Nicaragua. Les mesures de coercition susmentionnées entrent en vigueur le 24 juin 2020, à 18 heures. , Violations des droits de l'homme au Nicaragua : le Conseil fédéral édicte des sanctions ciblées
  • Cette évacuation de la paysannerie, en dehors de la vie nationale, se concrétisera dès 1820 par le Code rural de Boyer. Il les confinera dans l’inculture, dans les campagnes, sans éducation, sans soins de santé et services de base. Ce carton rouge social dure jusqu’à nos jours, et il concerne le double statut de pauvre et de Noir. L’auteur haïtien Gerard Barthélemy n’hésitera pas à comparer le contraignant Code rural au Code noir de Colbert. La coercition s’imposera, depuis lors, comme modèle de dialogue choisi par l’État et les élites avec les masses. Elle prendra différentes formes, la répression, les coups d’État, les lois matraques. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - La société haïtienne et le “Black lives matter”
  • Dans ce cas, "il faudra probablement laisser tourner le Covid dans la population jeune et essayer de protéger, avec leur accord, les plus fragiles, malades, précaires ou âgés", prévient le professeur. "On est dans un changement de paradigme, une stratégie nouvelle pour nous, poursuit-il. Il s’agira de gérer le risque, plus important chez les populations fragiles. Sans coercition mais en faisant appel à la responsabilité individuelle." petitbleu.fr, Covid-19 : fin de mission pour le Conseil scientifique ? - petitbleu.fr

Traductions du mot « coercition »

Langue Traduction
Anglais coercion
Espagnol coacción
Italien coercizione
Allemand zwang
Portugais coerção
Source : Google Translate API

Synonymes de « coercition »

Source : synonymes de coercition sur lebonsynonyme.fr
Partager