La langue française

Cocardier

Sommaire

  • Définitions du mot cocardier
  • Étymologie de « cocardier »
  • Phonétique de « cocardier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cocardier »
  • Citations contenant le mot « cocardier »
  • Traductions du mot « cocardier »
  • Synonymes de « cocardier »

Définitions du mot « cocardier »

Trésor de la Langue Française informatisé

COCARDIER, IÈRE, adj.

A.− [Appliqué à un animé]
1. TAUROM. [En parlant d'un taureau] Qui porte une cocarde. Taureaux cocardiers (Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 520).
Emploi subst. Taureau porteur d'une cocarde, sélectionné pour le combat. Il faut veiller à ce que les cocardiers aient suffisamment d'aliments afin qu'ils soient en bonne condition pour les premières courses du printemps (Vie Lang.,1972, no242, pp. 284-285).
2. Au fig.
a) [En parlant d'une pers.] Qui aime les uniformes, les décorations, la vie militaire. Je ne suis pourtant pas cocardier mais ça me fait plaisir de voir un officier prussien (Renard, Journal,1902, p. 748).Cocardier, le gamin qui suit le régiment. Il aimait l'armée (Barrès, Mes cahiers,t. 7, 1908-09, p. 39).
Emploi subst. Faire le cocardier (Giono, Le Hussard sur le toit,1951, p. 102).Pour vous qui êtes un cocardier il y a une chose qui a dû être plus pénible que tout, c'est la dégradation (Barrès, Mes cahiers,t. 2, 1898-1902, p. 209).
b) Patriote exalté, chauvin. Quoiqu'il ne fût pas cocardier, Flavien pensait avec satisfaction, que c'était un cheval français (P. Vialar, L'Éperon d'argent,1952, p. 251).
B.− [Appliqué à un écrit, un acte, un mouvement, une politique dictés par l'amour de la cocarde, symbole d'une nation, d'un parti] Leur attitude politique (...) nationaliste et cocardière (J. Jaurès, Europe incertaine,1914, p. 143).La vieille France artisanale, frondeuse et cocardière, révolutionnaire et sentimentale (L. Febvre, Combats pour l'hist.,1932, p. 349).L'article cocardier qu'il avait lu dans l'Action Française (R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 336).
Prononc. : [kɔkaʀdje], fém. [-djε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. 1858 « soldat qui aime le métier des armes » (Larch., p. 458); d'où avec nuance péj. 1881 (L. Rigaud, Dict. de l'arg. mod., p. 102 [Louis Noir, Souvenirs d'un zouave] : le commandant de bataillon était ce que les troupiers appellent un cocardier, c'est-à-dire qu'il mettait une importance extrême à ce que ses hommes brillassent par leur tenue soignée et sévère); 1896 emploi adj. cœur cocardier (Coppée, Contes en prose, t. 7, p. 191); 2. 1866 arg. des théâtres « comparse dont l'emploi est de porter le drapeau et la cocarde » (Lar. 19e). Dér. de cocarde*; suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 20.

Wiktionnaire

Adjectif 1

cocardier \kɔ.kaʁ.dje\

  1. Qui éprouve et professe un patriotisme passionné, susceptible et souvent étroit.
    • Ce refus de l’injustice et du nationalisme cocardier se prolonge vingt-cinq ans plus tard par le refus patriotique et combattant du fascisme, de l’occupant et de ses complices français. — (René Merle; Luttes populaires en Limousin -2005)
    • Un autre dément d'assez belle envergure, c'est le bon François Coppée, à qui la nouvelle que Dreyfus était « cocardier » vient de provoquer un accès de délire. — (Georges Clemenceau, La Fâcheuse Vésanie le 6 juillet 1899 dans L'Aurore - En réunion dans « Justice militaire » -1901)

Adjectif 2

cocardier \kɔ.kaʁ.dje\

  1. Qui porte une cocarde, en parlant de taureaux.

Nom commun 1

cocardier \kɔ.kaʁ.dje\ masculin (pour une femme on dit : cocardière)

  1. Celui, celle qui éprouve et professe un patriotisme passionné, susceptible et souvent étroit.
    • Seuls parmi les procréatomanes, les cocardiers sont dans une certaine mesure conséquents avec eux-mêmes. Ils ne croient pas à la fraternité des peuples, et d'ailleurs ils ne la veulent pas. Leur rêve est, par tous les moyens, même les plus cruels et les plus répugnants, de placer sous la domination de leur gouvernement tous les peuples qu'ils n'auront pas jugé à propos d'exterminer. — (Jean Marestan; « L'Éducation Sexuelle »; Éditions de la Guerre Sociale -1910)
    • Coppée redoute également la guerre, et cela me surprend, car c'est le propre du « cocardier » d'appeler la bataille et de ne redouter rien. — (Georges Clemenceau, La Fâcheuse Vésanie le 6 juillet 1899 dans L'Aurore - En réunion dans « Justice militaire » -1901)

Nom commun 2

cocardier \kɔ.kaʁ.dje\ masculin

  1. Taureau de la manade camarguaise, qui porte une cocarde, destinée à être ôtée par un raseteur.
    • Dans ce sport, l'animal est contre les planches et le départ de l'homme se fait vers la piste, la conséquence la plus directe est que la prochaine barrière est très loin. Et le cocardier est un animal rapide, rompu à l'exercice. Les taureaux présentés ici n'en sont pas à leur première course, et bon nombre ont appris à lire un départ, et à anticiper la trajectoire du raseteur. Site — (LaProvence.Blogs; La Course camarguaise -2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « cocardier »

(Adjectif 1, nom 1) (XIXe siècle) De cocarde, en référence au drapeau révolutionnaire français, avec le suffixe -ier.
(Adjectif 2, nom 2) De cocarde, en référence à la décoration que le taureau porte, avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cocardier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cocardier kɔkardje

Évolution historique de l’usage du mot « cocardier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cocardier »

  • Les peuples cocardiers méprisent les nations qui n'aiment point faire la guerre. De Jean Simard / Mon fils pourtant heureux
  • C'est une sensation étrange qui accompagne cette première sélection en bleu. Il est un peu plus de 21h, en ce mois de décembre. A peine débarqué à Abidjan, le choc est brutal. Les yeux englués par une fatigue cumulée, cela semble incroyable de se retrouver dans ce coin là. A ce moment-là. Le dernier avion vient ainsi de se poser sur cette piste authentique. Il porte fièrement son blason tricolore. Vous voyez, celui qui vous inspire parfois un sentiment cocardier quand vous êtes à l'étranger. A quelques jours de Noël, c'est un dernier challenge que tente de relever cette délégation hexagonale. Celui de porter haut les couleurs économiques françaises, dans le sillage d'un déplacement présidentiel annoncé en grande pompe dans les médias. Ces deux jours en terre ivoirienne sont aussi les premiers pas de cette sportech, portée par cet imposant GIE à la composition certaine (faite de grands groupes et de jeunes pousses prometteuses). Nous portons tous en nous l'espoir de laisser une trace. La Tribune, Sportech, le rendez-vous manqué de la souveraineté ?
  • Au rugby, "Les frères Cassou" - Jeannot, Henri, Mémain et Gustave lui-même - étaient redoutables. Vif et cocardier, connu pour chercher le joueur plutôt que le ballon, il n’avait pas le genou sentimental. ladepeche.fr, Juillan. Gustave, tout près des 36 524 - ladepeche.fr
  • Qui sera sacré Biou d'Or en 2019 ? Midi Libre vous propose de voter pour l'un des sept cocardiers de la finale. Avant leur face à face avec la crème des raseteurs, choisissez votre favori jusqu'au 11 octobre à midi ! midilibre.fr, Votez pour le Biòu d'Or 2019 parmi les sept taureaux de la finale du Trophée des As - midilibre.fr
  • Quinze ans après Virat, la manade Nicollin a célébré son treizième trophée avec le cocardier Landié, Biòu d’or 2019. Une réception était organisée en son honneur samedi 18 janvier au Mas Saint-Gabriel à Marsillargues. Colette Nicollin et ses fils Olivier et Laurent étaient réunis pour accueillir les autres membres de la grande famille de la bouvine et de la devise rouge et verte, gardians, manadiers, éleveurs, raseteurs, clubs taurins. midilibre.fr, Marsillargues : Landié, Biòu d’or 2019, honoré - midilibre.fr
  • Les deux cocardiers Pourpier de Saumade et Landié de Nicollin arrivent ex æquo avec 9 voix chacun, plus 4 voix en faveur de Optimus des Baumelles. Un deuxième tour est donc nécessaire. À l'issue de celui-ci, le taureau Landié de Nicollin l'emporte avec 12 suffrages contre 10 à Pourpier de Saumade. La manade Nicollin obtient le titre de Biou d'Or pour la 13e fois de son histoire après Cosaque en 1956, Mario en 1963, Cailaren en 1967, Joinville en 1972, Ventadour en 1977 et 1979, Furet en 1986, Barraié en 1988, 1989 et 1992, et Virat en 2002 et 2004. LaProvence.com, Feria | Bouvine : Landié Bioù d'Or après une élection à suspense | La Provence
  • Les manadiers ont donc fait sortir le simbeu en piste pour qu'il raccompagne le cocardier dans le toril, procédure habituelle quand un taureau refuse de rentrer. midilibre.fr, Gard : un simbeu tué en piste pendant la finale du Gland d'or à Montfrin - midilibre.fr
  • Le cocardier de la manade Saumade et le jeune barricadier de Fabre-Mailhan arrivent en tête de l’évaluation de Ludovic Estevan, chroniqueur taurin à La Provence, invité à établir la grille du Tridbull ce dimanche 3 juin à Beaucaire. V+ Petite Camargue, Les cocardiers Scipion et Nîmois, les raseteurs Cadenas et Charrade se distinguent à Beaucaire | V+ Petite Camargue

Traductions du mot « cocardier »

Langue Traduction
Anglais cockade
Espagnol escarapela
Italien coccarda
Allemand kokarde
Chinois 帽徽
Arabe كوكتيل
Portugais cocar
Russe кокарда
Japonais コッカド
Basque cockade
Corse cockade
Source : Google Translate API

Synonymes de « cocardier »

Source : synonymes de cocardier sur lebonsynonyme.fr
Partager