Cluse : définition de cluse


Cluse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CLUSE, subst. fém.

GÉOL. Passage étroit et escarpé, creusé perpendiculairement à une ligne montagneuse et qui fait communiquer deux vallées :
Au flanc du ravin vertigineux qui forme la cluse des hôpitaux, sans avoir même à se pencher, tant le chemin est étroit, il apercevait un chapelet de lacs sinistres, quelques maisons terrées peureusement, un chemin de fer minuscule, à plus de cinq cents mètres en dessous d'eux. Daniel-Rops, Mort où est ta victoire?1934, p. 504.
Cluse morte. Cluse qui n'est plus traversée par une rivière (cf. Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr.).
Prononc. : [kly:z]. Étymol. et Hist. 1. 1538 région alpine « défilé » (Procédures criminelles du canton de Fribourg, 5 ds Pierreh. Suppl.); 1560 (Du Pinet [originaire de Besançon], Pline, 6, 14, Delb. d'apr. Quem.); 2. 1832 géogr. « rupture géologique transversale [d'abord en parlant du Jura] » (Thurmann, Essai sur les soulèvemens jurassiques du Porrentruy, I, p. 64 ds Pat. Suisse rom.); 1834 (Boiste). 1 du lat. médiév. clusa « col, gorge, défilé », attesté du vies. (Marius d'Avenches [Valais] ds Pierreh. Suppl.) au mil. xies. (v. Du Cange et Nierm.), part. passé fém. substantivé du lat. cludere, forme parallèle à claudere (clore*); 2 est un nom commun tiré par J. Thurmann des topon. jurassiens (continuant le lat. clusa) pour désigner les défilés caractéristiques du Jura (v. Pat. Suisse rom.). Fréq. abs. littér. : 11.

Cluse : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

cluse \klyz\ féminin

  1. (Géologie) Passage assez resserré à travers des couches de roches dures, souvent perpendiculairement à leur direction, creusé par l’érosion d’un cours d’eau (épigénie) et qui fait communiquer deux vallées.
    • Il ne marchera pas cinq minutes sans entrer dans un autre système, et, arrivé à la Verrerie, il remarquera comment le flanquement corallien méridional du système précédent se relève pour le suivant, en interceptant un petite vallée longitudinale aride et pierreuse ; au-delà de la Verrerie, et après avoir, comme dans la première cluse, traversé le flanquement corallien et la combe oxfordienne, il arrivera au village de Roche en marchant dans une coupure de l’épaulement oolitique septentrional […] — (Jules Thurmann, Essai sur les soulèvemens jurassiques du Porrentruy, F. G. Levrault, 1832, page 65)
    • Un vallée portlandienne du Jura, privée de communication avec une vallée voisine du même ordre, ou communiquant par une cluse étroite, contiendra les terrains du bassin de la Chaux-de-Fonds, (la Sange, le Val-de-Ruz, Tavannes, Moutiers, Delémont, etc.) Mais si la vallée est étroite, si une cluse large la met en communication avec d’autres vallées, si elle est traversée par un torrent ou une rivières, ces formations n’occuperont qu’une partie de la vallée […] — (Célestin Nicolet, Essai sur la constitution géologique de la vallée de la Chaux-de-Fonds, 1839, page 24)
    • Au nord-est, il est limité par la vallée de l’Arve. Cette longue cluse glaciaire, au fond quasiment plat, s’étire de Saint-Gervais-les-Bains à Annemasse. Cette véritable plaine facilite grandement la circulation, et c’est sur elle que se greffe une vallée transversale, parcourue par le torrent du Borne, permettant la pénétration à l’intérieur du massif. Au sud-ouest, celui-ci tombe dans le lac d’Annecy, qui remplit la cluse du même nom, mais les accès sont possibles, sans trop de difficultés, par le col de Bluffy, notamment. — (Michel Germain, Glières, éditions La Fontaine de Siloë, 2008, page 11)
    • Le Doubs prend sa source à Mouthe (25) […] il passe d’un val à l’autre en franchissant les monts par des cluses ou à la faveur de l’Accident de Pontarlier. — (Lydie Joan, Carte archéologique de la Gaule: Le Doubs et le territoire de Belfort ; 25 & 90, Éditions MSH, 2003, p. 90)
  2. (Architecture) Porte, ouvrage fortifié qui ferme un défilé.

Nom commun 2

cluse \klyz\ féminin

  1. (Fauconnerie) Cri que le fauconnier emploie pour exciter les chiens, lorsque la perdrix se met à couvert, de l’oiseau de proie dressé, dans un buisson.

Adjectif

cluse \klyz\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) (Rare) fermé, clos.
    • PRENDRE SON BUISSON. Le cerf choiſit une pointe de bois au Printems, pour ſe retirer le jour, & aller aiſément la nuit aux gagnages, ou cluſe champ. — (François-Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois, Dictionnaire universel d’agriculture et de jardinage, de fauconnerie, chasse, pêche, cuisine et manège…, édité chez David le jeune, 1751, page 382)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cluse : définition du Littré (1872-1877)

CLUSE (klu-z') s. f.
  • Terme de fauconnerie. Cri que le fauconnier emploie pour faire agir les chiens, lorsque la perdrix se met à couvert de l'oiseau dans un buisson.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Cluse : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CLUSE, terme de Fauconnerie ; c’est le cri que le fauconnier fait entendre aux chiens, lorsque l’oiseau a remis la perdrix dans le buisson ; ainsi cluser la perdrix, c’est exciter les chiens à faire sortir la perdrix du buisson où elle s’est remise.

Cluse, (la) Géogr. mod. petite ville d’Italie, dans la Savoie, capitale du Faucigny, sur l’Arve. Long. 24. 12. lat. 46.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « cluse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cluse klyz play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cluse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cluse »

  • ©cluse , Cluse : les montres chics et stylées

Traductions du mot « cluse »

Langue Traduction
Anglais gorge
Source : Google Translate API

Synonymes de « cluse »

Source : synonymes de cluse sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires