La langue française

Chigner

Sommaire

  • Définitions du mot chigner
  • Étymologie de « chigner »
  • Phonétique de « chigner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chigner »
  • Citations contenant le mot « chigner »
  • Traductions du mot « chigner »
  • Synonymes de « chigner »

Définitions du mot chigner

Trésor de la Langue Française informatisé

CHIGNER, verbe intrans.

Vieilli, pop. Pleurer, pleurnicher. Chigner des yeux (Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1847, p. 541).Une pauvre petite femme (...) qui chigne de tout son cœur (Claudel, Partage de midi,1reversion, 1906, p. 993):
Allons, je l'entends qui pleure. Ça lui fera du bien de chigner. Voilà la première fois qu'elle se vide les yeux depuis que je suis à son service. Balzac, Le Père Goriot,1835, p. 243.
Rem. 1. On rencontre ds la docum. le part. prés. adjectivé chignant. Une joie pleurante et chignante (J. Richepin, Le Cadet, 1890, p. 294). 2. Certains dict. (Littré, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr., Quillet 1965) enregistrent chignard, arde, adj. et subst. (Celui, celle) qui pleure, qui pleurniche souvent.
Prononc. : [ʃiɳe], (je) chigne [ʃiɳ]. Étymol. et Hist. 1. Av. 1794 chignant part. prés. adj. « avoir constamment l'humeur et la parole grogneuses » (L. du Père Duchêne, 73olettre, p. 3 ds Littré); 2. 1807 chigner « geindre, pleurnicher » (J.-F. Michel, Dict. des expr. vicieuses [Lorraine], p. 45); cf. 1835, supra ex. Terme dial. en usage dans plusieurs régions, notamment celles de l'Est (FEW t. 16, p. 324a) issu de rechigner* par aphérèse. Fréq. abs. littér. : 6. Bbg. Sain. Lang. par. 1920, p. 295.

Wiktionnaire

Verbe

chigner \ʃi.ɲe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pleurnicher ; geindre.
  2. (Populaire) Avoir constamment l’humeur et la parole grogneuses.
    • Et toi, toujours grognant, toujours chignant, quelle source de pleurs et de jérémiades pour ton génie larmoyant ! — (Lettre du Père Duchêne, 73e lettre, p. 3)
    • Pas une pauvre petite femme quelque part qui chigne de tout son cœur ? — (Paul Claudel, Partage de Midi, acte premier ; Éditions Folio [© Gallimard, 1949], Paris, 1972, page 29.)

Verbe

chigner \ʃi.ɲe\

  1. Changer.
    • Dé par chieus nosoutes, j'agrayoms ben dé chigner erguieuyérement lais fyeurs.
      Par chez nous, nous aimons bien changer de fleurs régulièrement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CHIGNER (chi-gné) v. n.
  • Terme populaire. Avoir constamment l'humeur et la parole grogneuses. Et toi, toujours grognant, toujours chignant, quelle source de pleurs et de jérémiades pour ton génie larmoyant ! L. du P. Duchêne, 73e lettre, p. 3.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chigner »

C'est le simple, avec une signification un peu différente, du composé rechigner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Aphérèse de rechigner issu de l’ancien bas vieux-francique *kinan (« fendre, tordre la bouche ») → voir eschignier, « montrer les dents » en ancien français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du bas latin cambiare (« échanger »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chigner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chigner ʃinje

Évolution historique de l’usage du mot « chigner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chigner »

  • «Ça fait des mois qu’on travaille sur un plan de retour et on voit enfin la lumière au bout du tunnel. On pourrait chigner en disant que ça ne va pas assez vite, mais on présume qu’il y aura des allègements. Au fur et à mesure que la Santé publique donnera son aval, on pourra ramener des facettes du jeu qui nous rapprocheront de plus en plus du baseball normal», s’est extasié Maxime Lamarche. Le Journal de Québec, Déconfinement: le baseball passe en deuxième manche | JDQ
  • Mais les Bonhommes 7 Heures continuent de chigner, de s’ennuyer de Gaétan qui juge toujours que les équipes sont mal équilibrées. De l’autre Gaétan qui se pogne régulièrement avec Coucou, l’arbitre. On s’ennuie des coups sournois du grand Jean, des slap shot dans la baie vitrée de François. De Ti-Guy avec son casque Stan Mikita.   Le Journal de Montréal, Chez les bonhommes | Le Journal de Montréal
  • Dans les mois à venir, toutes les conditions de négociations vont se détériorer pour le secteur public. Commençons par l’opinion publique. La crise crée une sympathie sans précédent pour beaucoup d’employés du secteur public, notamment ceux de la santé. L’heure est à admirer leur dévouement, à dire merci, et non à chigner sur leurs avantages sociaux.  Le Journal de Montréal, Qui veut régler rapidement? | Le Journal de Montréal
  • Pas tous des cons, il faut le dire. Ils renvoient d’abord leurs femmes et leurs enfants chigner devant les caméras. Ils les poussent vers les journalistes qui les interviewent poliment.       Le Journal de Québec, Un bain pour les djihadistes | Le Journal de Québec
  • Arno Genest, 13 mois, commençait à chigner au deuxième balcon du Stade olympique de Londres, hier après-midi. La sieste de 14 h approchait, mais ce n'était pas le temps de faire dodo: Alex, son père, s'apprêtait à entrer en piste pour la troisième vague du premier tour du 3000 mètres steeple. «Run Daddy Run», disait le petit t-shirt blanc dessiné par sa tante. La Presse, Le bonheur est un steeple
  • Ça va ruer dans les brancards, ça va chigner aux abreuvoirs et on va grognonner dans les buvettes. Nombreux sont ceux qui, mercredi, se sont rendus au petit bar habituel pour voir le premier match du Canadien, mais... « vinaigreuse » surprise. Pas de hockey à la télé, la donne a changé. En juillet dernier, le Québec a emboîté le pas au reste du Canada, et, dorénavant, brasseries, bars, et restaurants équipés d’écrans n’auront plus une facture comme vous et moi pour capter le signal des chaînes sportives. La note sera ajustée en fonction du nombre de clients, selon la capacité indiquée sur le permis d’alcool. Pour un modeste resto-bar de 90 places supposons, la majoration fesse dans le budget. Mensuellement, 90 $ de plus pour les TVA, et un autre montant de 120 $ pour les RDS et TSN. Ajoutez 75 $ additionnels pour l’abonnement aux stations de Sportsnet. Certains établissements auraient réussi à négocier, invoquant que ce ne sont pas tous leurs clients qui ont accès à la télé. D’autres commerces ont carrément laissé tomber le sport à l’écran. Le Journal de Montréal, Oupelaye ! | Le Journal de Montréal
  • Son orgueil l’empêche de chigner, mais son museau écrasé au sol et ses yeux piteux pointés vers le ciel ne mentent pas. Elle est épuisée. Elle a mal à la vie. C’est le début de sa fin. Le Journal de Montréal, Traiter ou euthanasier: quand la survie de son animal coûte trop cher | JDM
  • M.Charland et Mme Bourgoin sont prêts à se plier sans chigner aux normes. Ils sont prêts à débourser les 4250 $ demandés pour leur demande. Malgré tout, ils n’entretiennent aucune animosité vis-à-vis le processus. Mais ils tiennent à leur emplacement. «On est friendly avec nos voisins, on a aucun ennemi avec la Ville qui nous aide même dans le processus, expliquent-ils. Mais on ne veut pas aller ailleurs. C’est névralgique. Nos livreurs ont un accès rapide à toute la ville, nos cuisiniers ont déménagé pour être plus près du restaurant. On ne veut pas aller ailleurs. » Journal Saint-François, «C’est le gros bon sens que je veux qui arrive» - Jean-Marc Charland - Journal Saint-François
  • Les tableaux ? Tous des tags qu’on croirait tout droit sortis de la façade d’un train. L’un d’entre eux me fait penser à Tom Morello à Los Angeles version light, un homme en capuche qui balance sur des flics des... fleurs. En train de chigner sur les prix d’œuvres qui sont clairement la preuve d’une récupération de la culture populaire que s’amuse constamment à organiser le capitalisme et ces acteurs du marché de l’art, j’écoute mes clients. Révolution Permanente, Chronique d'une journée de merde pour un précaire

Traductions du mot « chigner »

Langue Traduction
Italien piagnucolare
Source : Google Translate API

Synonymes de « chigner »

Source : synonymes de chigner sur lebonsynonyme.fr
Partager