Chevelure : définition de chevelure


Chevelure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHEVELURE, subst. fém.

A.− Ensemble des cheveux (généralement longs et abondants) d'une personne. Chevelure d'enfant; chevelure noire, abondante, bouclée; caresser, saisir la chevelure de qqn :
1. Les jeunes ribauds en gilet rouge (...) qui laissent pousser leurs chevelures comme des rois mérovingiens, qui sacrent avec des jurons du xvesiècle, ne se doutent guère qu'ils sont les pionniers d'un âge d'exégèse et de documents. P. Bourget, Essais de psychol. contemp.,1883, p. 103.
2. O Toison, moutonnant jusque sur l'encolure! O boucles! O parfum chargé de nonchaloir! Extase! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure Des souvenirs dormant dans cette chevelure, Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir! ... Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues, Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond; Sur les bords duvetés de vos mèches tordues Je m'enivre ardemment des senteurs confondues De l'huile de coco, du musc et du goudron. Baudelaire, Les Fleurs du Mal,La Chevelure, Paris, Gallimard, 1961 [1859], p. 25.
SYNT. Chef à la longue chevelure (Chateaubriand, Les Martyrs, t. 1, 1810, p. 203); chevelure au vent (T. Gautier, Albertus, 1833, p. 182); chevelure artiste (Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes, 1844, p. 160).
Spéc. [Chez les Indiens d'Amérique et dans certaines tribus primitives] Enlever la chevelure, porter la chevelure des vaincus. La portion du cuir chevelu de l'ennemi portée en guise de trophée. Enlever la chevelure des vaincus (Voyage de La Pérouse,t. 2, 1797, p. 272).Chevelures d'ennemis suspendues à une haute perche (A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 39).
P. métaph.
1. [En parlant d'un arbre, d'une plante] Qui imitent une chevelure. Chevelure des saules, chevelure du foin ... enguirlandée de verdures, d' herbes et de chevelures de fenouil (E. et J. de Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 28).La verte chevelure des bromes (Balzac, Le Lys dans la vallée,1836, p. 120):
3. La chevelure des pins noirs déployée au septentrion découvrait, dans le ciel, la course des étoiles. Maurras, Le Chemin de Paradis,1894, p. 196.
2. Poét. [En parlant d'une fumée, d'une lueur, etc.] Une chevelure d'air (Hugo, Dieu, 1885, p. 23); une chevelure de flamme (Hugo, Paris,1867, p. 88).
B.− P. anal., ASTRON. Longue traînée lumineuse qui s'étale autour du noyau d'une comète. L'énorme chevelure de la comète (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 1, 1811, p. 24):
4. On a aperçu une étoile (...) On distingue un frisson de lueur autour d'elle. Cet astre (...) remue. Ce n'est pas l'étoile, c'est la comète. C'est l'immense incendiaire du ciel. L'astre marche, grandit, secoue une chevelure de pourpre, devient énorme. Hugo, L'Homme qui rit,t. 3, 1869, p. 91.
Rem. La docum. fournit l'adj. cheveluré, ée. Noire chevelurée (Morand, Parfaite de Saligny, 1947, p. 105).
Prononc. et Orth. : [ʃ əvly:ʀ]. Pour les 2 [ə] muets cf. chevelu. Attesté ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1100 cheveleüre (Roland, éd. J. Bédier, 1327); p. anal. 1680 astron. chevelure de comette (Rich.); 1680 en poésie « feuillage des arbres » (ibid.). Plutôt issu du b. lat. capillatura « arrangement des cheveux » que dér. de l'a. fr. chevel, cheveu; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 1 697. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 446, b) 3 635; xxes. : a) 2 445, b) 1 710. Bbg. Brüch (J.). Die Wörter für « Haar » im Latein und ihr Fortleben im Romanischen. Wiener Studien. 1957, t. 70, pp. 61-62. − Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 99.

Chevelure : définition du Wiktionnaire

Nom commun

chevelure \ʃəv.lyʁ\ féminin

  1. Ensemble des cheveux d’une personne.
    • Ce jeune homme frais, coquet et pommadé semblait ne penser qu’à sa chevelure et à l’effet de ses charmes sur son entourage féminin. — (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis, 1890)
    • Cette chevelure était éclatante et profonde, douce comme une fourrure, plus longue qu'une aile, souple, innombrable, animée, pleine de chaleur. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • …, ils s’embusquent traîtreusement dans les hautes herbes, pour guetter les Indiens qu’ils assassinent afin de gagner la prime que le gouvernement paternel des États-Unis donne pour chaque chevelure d’aborigène, de même qu’en France on paye la tête de loup. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Sa chevelure luxuriante, d’une nuance entre le brun et le blond, était partagée d’une manière gracieuse et élégante en nombreuses boucles où l’art avait assisté la nature. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les étranges figures dont tout Mangarévien bigarrait sa peau, jointes à sa longue barbe et sa chevelure flottante, lui donnaient un air martial et terrible, […]. — (Caret, Archipel de Mangaréva (Iles Gambier), dans Revue de l'Orient, 1844)
    • Non, François ne se troublait pas. Cette jouvencelle aux yeux de paille mûre, cette blondeur capiteuse de la chevelure, cet arôme violent d'un corps en plein épanouissement, le remarquait-il ? — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 33)
  2. (Astronomie) (Par analogie) Nébulosité entourant le noyau de certaines comètes et qui s’étire à l’opposé du soleil.
    • La chevelure d’une comète est constituée de gaz et de particules solides arrachées au noyau.
  3. (Poétique) Ensemble des feuilles des arbres, voire d'autres végétaux.
    • C'est ainsi qu'à la ferme de la Faille près de Sainte-Marie-en-Chaux, […], le Ranunculus fluitans déploie seul ses longues chevelures sur de larges étendues, masquant presque totalement les galets du fond. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 61)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Chevelure : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHEVELURE. n. f.
Ensemble des cheveux d'une personne. Avoir une belle chevelure. Une longue chevelure. Une chevelure blonde, brune, noire, soyeuse. Une épaisse chevelure. Une chevelure bien peignée, mal peignée. Chevelure en désordre. Laisser flotter sa chevelure. Par analogie, il se dit du Cercle nébuleux qui entoure le noyau de certaines comètes. La chevelure de cette comète. Voyez CHEVELU. Il se dit encore poétiquement des Feuilles des arbres. Les arbres ont perdu, ont dépouillé leur chevelure.

Chevelure : définition du Littré (1872-1877)

CHEVELURE (cheu-ve-lu-r' ; voyez à CHEVELU, la remarque sur la prononciation ; Richelet écrit chévelure) s. f.
  • 1L'ensemble des cheveux. Avoir une belle, une longue chevelure. Il n'y avait autrefois que les rois de France qui eussent droit de chevelure, J. B. Thiers, Hist. des perruques, ch. II, dans RICHELET. Moi aussi, j'ai eu la physionomie dévastée et une chevelure renouvelée des rois mérovingiens, Reybaud, Jér. Paturot, I, 1. Grands mâts rompus, traînant leurs cordages épars, Comme des chevelures, Hugo, Orient. 2.

    Enlever la chevelure, se dit des sauvages de l'Amérique du Nord, qui enlèvent une portion du cuir chevelu d'un ennemi vaincu et en font un trophée. Ontalissi et Miscou qui ont enlevé plus de cent chevelures aux héros Muscogulges, Chateaubriand, Atala, 214.

  • 2 Par analogie et poétiquement, le feuillage des arbres. La verte chevelure du pin. Les arbres ont perdu leur chevelure verte, Godeau, dans RICHELET.
  • 3 Terme d'astronomie. La chevelure d'une comète, traînée de matière lumineuse et diffuse qu'elle emporte avec elle. Une comète dont la chevelure menace la terre, Guez de Balzac, Socr. chrétien, disc. 10.

    La Chevelure de Bérénice, constellation de l'hémisphère septentrional.

  • 4 Terme de botanique. Espèce d'aigrette formée par un faisceau de poils longs et mous qui couronnent certaines graines, et qui est inhérent à la tunique propre.

    Touffe de feuilles qui couronne l'ananas.

HISTORIQUE

XIe s. [Il] tranche la coife et la cheveleüre, Ch. de Rol. CII.

XIIe s. Sa cheveleüre bloie, Ses blans dois lons et traitis, Couci, p. 120.

XIIIe s. C'est une chose moult plaisant Que biauté de cheveleüre, la Rose, 13785.

XVIe s. Herissant sa chevelure, Du Bellay, J. III, 78, recto. La vigne sera tous-jours propre à planter, pourveu qu'elle aie belle chevelure [racines], De Serres, 189.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Chevelure : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHEVELURE, s. f. (Gram.) se dit de l’ensemble de tous les cheveux dont la tête est couverte.

Chevelure de Berenice, en Astronomie, est une constellation de l’hémisphere septentrional, composée d’un certain nombre d’étoiles qui ne forment aucune figure distincte ; elle est située proche la queue du lion. Voyez Constellation.

Il y a seulement trois étoiles dans la chevelure de Berenice, selon le catalogue de Ptolomée : Tycho y en fait entrer treize ; & le catalogue Britannique, 40. La reine Berenice avoit fait vœu de couper ses cheveux, si son mari Ptolemée revenoit vainqueur de la guerre ; il revint ayant défait ses ennemis ; la reine consacra ses cheveux dans un temple de Vénus ; & le lendemain un mathématicien nommé Conon qui avoit découvert dans le ciel une nouvelle constellation, fit disparoître ces cheveux, & publia qu’ils avoient été changés en cette constellation qu’il nomma pour cette raison chevelure de Berenice.

Ptolomée range toutes ces étoiles parmi les informes du Lion ; & il appelle simplement πλόκαμον, un amas d’étoiles qui semblent en former une nébuleuse entre le Lion & l’Ourse ; parce qu’elles ont quelque ressemblance avec une feuille de lierre. La pointe de cette constellation est tournée vers le nord, & ses côtés sont terminés par la septieme & la vingt-deuxieme étoiles. Bayer, au lieu de l’appeller chevelure, l’appelle gerbe de blé. (O)

Chevelure de feu, (Artific.) les Artificiers appellent ainsi une espece de garniture en forme de petits serpenteaux, lesquels n’étant point étranglés, retombent du pot de la fusée en ondoyant comme une chevelure.

On peut se servir pour ce petit artifice de tuyaux de plume d’oie ; mais à cause que le feu leur fait répandre une odeur desagréable, on doit pour cette raison se servir plûtôt de petits cartouches de papier de la même grosseur, & longs d’environ trois pouces ; une feuille de papier en fait trente-deux ; on les arrête avec de la colle comme les autres cartouches, & on les fait sécher : on se sert aussi fort bien de roseaux de marais, dont l’intervalle des deux nœuds est un cartouche tout fait.

Les gens qui ont beaucoup de patience, les remplissent avec un gros fil-de-fer qui leur sert de baguette ; mais comme c’est un ouvrage trop long, on l’abrege en faisant des paquets de la grosseur du bras, semblables à ceux des allumettes, en sorte qu’on les puisse empoigner ; on en égalise bien les bouts, pour qu’un cartouche ne passe pas l’autre ; puis on les lie foiblement pour ne pas les resserrer, mais assez pour les contenir ensemble.

On met ensuite sur une table de la poudre écrasée dans laquelle on mêle, si l’on veut, un peu d’orpiment, pour donner à son feu une couleur jaunâtre, sur laquelle on appuie le paquet de petits cartouches pour faire entrer la composition dans leurs orifices ; & pour l’y faire tomber plus avant, on le renverse & l’on frappe de l’autre côté ; mais il faut observer que l’orpiment est un poison, & cause des maux de tête lorsqu’on en respire la vapeur : on les retourne pour les appliquer de nouveau sur la matiere, & y en faire entrer de nouvelle ; puis on retourne le paquet sur l’autre bout en frappant comme la premiere fois ; & l’on continue ainsi jusqu’à ce que les petits tuyaux soient pleins : on peut, si l’on veut, y introduire de tems en tems une baguette de bois, un gros fil-de-fer pour bourrer un peu la composition ; ce qui fait mieux ondoyer ces especes de petits serpenteaux. Voyez les Feux d’artifice de Frezier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chevelure »

Étymologie de chevelure - Littré

Picard, cavelure ; Berry, cheverlure ; provenç. cabelladura ; ital. capellatura ; du latin capillatura, de capillus, cheveu (voy. CHEVEU).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de chevelure - Wiktionnaire

Selon le Trésor de la Langue Française informatisé, le mot est plus probablement issu du bas latin capillatura (« arrangement des cheveux ») plutôt qu’un dérivé de l’ancien français chevel (« cheveu ») avec le suffixe -ure [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chevelure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chevelure ʃœvlyr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « chevelure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chevelure »

  • Alors qu’Aya Nakamura nous avait habitués à une longue chevelure – parfois brune, parfois blonde et parfois même bleue -, elle a cette fois-ci décidé d’opérer à un bon coup de ciseaux. Sur sa page Instagram, l’ex de Niska s’est en effet affichée avec une coupe très courte, dite à la garçonne. Parée de lentilles bleues, l’interprète de Pookie est tout bonnement métamorphosé grâce à ce look, qu’elle qualifie de « basic » en légende. De quoi faire succomber ses abonnés, qui se sont tous dits charmés par sa nouvelle apparence. « Enfin une coupe qui te va super bien », « Tu es très belle, j’aime beaucoup », « Tu fais notre fierté, tu es juste sublime avec ces cheveux », ont-ils écrits en commentaires. Mais rapidement, tous se sont détournés du sujet pour demander à la star quand sortait son prochain titre. Alors que les grandes vacances arrivent à grands pas, tous se demandent qu’elle sera le nouveau son de l’été… Voici.fr, PHOTO Aya Nakamura dit adieu à sa longue chevelure, et le résultat est bluffant ! - Voici
  • De la même manière qu’il faut éviter de dormir les cheveux mouillés, il convient de ne pas brosser une chevelure humide. Elle casse, devient terne et manque de brillance à coup de brossage sur une matière fragilisée. , Voici pourquoi il ne faut pas dormir les cheveux mouillés ni aller au lit sans les avoir séchés
  • Changement de look pour Emily Ratajkowski, qui a dévoilé sur les réseaux sociaux sa nouvelle chevelure blonde. Closermag.fr, Emily Ratajkowski femme fatale : le mannequin dévoile sa chevelure blonde - Closer
  • Et si avoir une belle chevelure tenait à une bonne assiette de spaghettis ? C’est en tout cas ce que laisse croire Anabel Kingsley, spécialiste des cheveux, à la tête de la marque Philip Kingsley. La chevelure n’a aucun secret pour l’experte qui s’affaire à dévoiler ses conseils auprès des nombreux médias internationaux qui la sollicitent. L’une de ses préconisations ? Manger des pâtes, du riz, des céréales, du pain complet, des pommes de terre… En somme tous les aliments à base de glucides dits complexes. Ces derniers favoriseraient la pousse d’une belle chevelure en bonne santé. En effet, ces glucides seraient de bons nutriments pour rendre les cheveux forts, vigoureux et les rendre longs tout en les sublimant. Son ultime conseil de pro ? Manger des snacks sains composés de céréales, surtout si la chevelure est exposée aux variations de températures ou à la climatisation par exemple. Ainsi, selon son expertise, l’aspect de la chevelure et sa capacité à résister aux agressions extérieures sont, entre autres, les reflets de notre nourriture. , Voici pourquoi manger des pâtes serait bon pour nos cheveux et les rendrait beaux
  • On rêve toutes d’avoir une chevelure saine et éclatante. Pour y parvenir, nul besoin de se ruiner dans l’achat de produits hors de prix : il suffit d’appliquer des conseils simples et pleins de bon sens, et de s’y tenir au quotidien. Découvrez ci-dessous une routine beauté accessible à toutes pour obtenir de beaux cheveux ! Archzine- e-zine d`architecture, design d ‘intérieur, ▷ 6 conseils faciles à appliquer pour une chevelure de rêve
  • Il n'y a pas de plus beau fil que celui des fileuses de lune. Au matin le soleil les ramasse sur les prés humides pour tisser sa chevelure. De Antoine de Marville / Ariane et les autres
  • Et qu’un peu de soleil Passe, leur chevelure Brille, ainsi ferait l’or Dans le vase sombre. De Yves Bonnefoy / Les Planches courbes
  • La beauté du ciel est dans les étoiles, la beauté des femmes est dans leur chevelure. De Proverbe italien
  • Le bec de la plume peigne la chevelure du langage. De Hafiz / Divan
  • A homme paresseux, la chevelure est un fardeau. De Professeur Choron

Images d'illustration du mot « chevelure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chevelure »

Langue Traduction
Portugais cabelo
Allemand haar
Italien capello
Espagnol cabello
Anglais hair
Source : Google Translate API

Synonymes de « chevelure »

Source : synonymes de chevelure sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « chevelure »



mots du mois

Mots similaires