La langue française

César

Définitions du mot « césar »

Trésor de la Langue Française informatisé

CÉSAR, subst. masc.

A.− HISTOIRE
1. Chacun des onze premiers empereurs romains, successeurs de Jules César. Le cirque (...), touchait de si près au palais des Césars, que Néron, des fenêtres de son palais, pouvait donner le signal des jeux (Mmede Staël, Corinne,t. 1, 1807, p. 206).
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi adj. Tertullien doutera, il est vrai, qu'on puisse être à la fois césar et chrétien (Renan, Marc-Aurèle et la fin du monde antique, 1881, p. 286).
2. [Sous Adrien et le Bas-Empire] Héritier présomptif de l'empire romain, par opposition à l'empereur appelé Auguste (cf. Chateaubriand, Ét. hist., 1831, p. 154).
3. Chacun des empereurs du Saint Empire romain germanique, s'estimant les successeurs des empereurs romains. Les césars allemands élus et couronnés depuis l'extinction de la race de Charlemagne (Hugo, Le Rhin,1842, p. 256).
B.− P. ext.
1. Souverain absolu. César des Mongols et des Finnois (Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 440).
En partic. [Pour désigner Napoléon 1er] :
1. Ce profil calme sous le petit chapeau de l'école de Brienne, cet uniforme vert, (...) la redingote grise (...), la culotte de peau, le cheval blanc (...), les bottes à l'écuyère (...), les éperons d'argent, l'épée de Marengo, toute cette figure du dernier césar est debout dans les imaginations, ... Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 378.
2. CARACTÉROL. Type César :
2. Le « type César » de Künkel naît d'un abandon trop manifeste ou d'exigences trop élevées des éducateurs. « Les autres, rumine-t-il, ne m'aident pas. Il faut que je réussisse contre eux, par moi seul. Si je me confie à eux, j'échoue. » Mounier, Traité du caractère,1946, p. 542.
3. P. iron. La défaveur répandue sur une partie de l'émigration polonaise par les César de boutique et les Alexandre de la patente (Balzac, La Fausse maîtresse,1841, p. 6).Délicieuses petites patries : (...) chaque village a son César (A. Suarès, Voyage du Condottière,t. 3, 1932, p. 54).
4. IMPR. ,,Le caractère de César, est une sorte de cursive romaine`` (A.-F. Momoro, Traité élémentaire de l'impr., 1794, p. 90).
C.− Proverbes et loc.
1. [P. allus. à la phrase du Christ, Matth. 22, 15 : Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu] . Il faut rendre à César ce qui est à César. Il faut donner à chacun son dû :
3. La belle action de ce pauvre diable se détournant de son chemin pour venir restituer à César ce qui appartenait à César (...) le remplit [un commissaire] d'attendrissement. Courteline, Les Gaîtés de l'escadron,La Bourse, 1895, III, p. 282.
2. [P. allus. à la parole que Plutarque, dans sa Vie de César, XI, attribue à César pour expliquer la répudiation de sa femme Pompeia compromise par l'attitude de Clodius] La femme de César ne doit pas être soupçonnée. Aucun soupçon ne doit peser sur un homme d'État et ses proches, une attitude simplement équivoque étant déjà condamnable.
3. Rare. [P. allus. à la devise attribuée à César Borgia : Aut Caesar, aut nihil « Ou César, ou rien »] Il veut être César ou rien. Il ,,hasarde tout, pour être tout ou rien`` (Littré).
Prononc. et Orth. : [seza:ʀ]. Ds Ac. 1835-1932. Bien qu'empl. comme n. commun, le terme peut se rencontrer avec majuscule (cf. A. Suarès, loc. cit.) et sans s au plur. : La défaveur répandue sur une partie de l'émigration polonaise par les César de boutique et les Alexandre de la patente (Balzac, loc. cit.). Étymol. et Hist. Ca 1245 cézar [à propos de Clovis] (Ph. Mousket, Chron., éd. Reiffenberg, 477, t. 1, p. 20); 1488 titre donné à un empereur romain (La Mer des Histoires, II, 100 b, édit. 1491 ds Rom. Forsch., t. 32, p. 28); xves. p. allus. à Jules César, désigne un homme énergique (O. Basselin, Vaux de Vire, éd. P.-L. Jacob, p. 20); av. 1544 « empereur » (Marot, Colloq. d'Erasme, 1 ds DG : les princes, roys, césars); 1680 rendez à César ce qui est à César (Rich.); av. 1850 « conquérant, despote » (Balzac ds Lar. 19e). De Caesar, surnom de la Gens Julia, en usage dep. le préteur Sextus Iulius Caesar en 208 av. J.-C., porté par Caius Iulius Caesar, général et homme d'État romain (101-44 av. J.-C.); nom pris par la suite par les empereurs romains en mémoire de Jules César et passé aux empereurs germ. (v. TLL onom. et Mittellat. W. s.v.). Fréq. abs. littér. : 93. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 440.

Wiktionnaire

Nom commun

césar \se.zaʁ\ masculin

  1. (Politique) (Péjoratif) Empereur ; autocrate ; dictateur.
    • Le kaiser Joseph II et la tsarine Catherine II, les césars de l'Est, se rapprochaient l'un de l'autre. Le 30 avril, la flotte arriva à Krementchouk, retardée par des vents violents. — (Simon Sebag Montefiore, La Grande Catherine et Potemkine: Une histoire d'amour impériale, traduit de l'anglais par Raymond Clarinard, Calmann-Lévy, 2013, chap. 24)
    • Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
      Ni Dieu, ni césar, ni tribun,
      Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
      Décrétons le salut commun !
      — (Eugène Pottier; « L'Internationale », 1871)
  2. (Médecine) (Vieilli) Celui, celle qui est né par l'opération de la césarienne.
  3. (Cinéma) Récompense honorifique française destinée aux professionnels du cinéma.
    • Cette œuvre apparut tellement réussie et ses acteurs tellement convaincants que Jean-Paul Belmondo reçut une nomination pour le césar du meilleur rôle. Depuis le création de cette récompense, en 1976, jamais il n'avait bénéficié d'un tel hommage. — (Philippe Durant, Belmondo, Robert Laffont, rééd. 2011)
    • Et, consécration suprême, dans la version électronique du Petit Larousse illustré, les césars bénéficient d'une liste complète, introduite par un commentaire rappelant que « le césar du meilleur film récompense chaque année depuis 1975, le meilleur film français , […]. — (Jean Pruvost, Journal d'un amoureux des mots, Larousse, 2013, p. 53)
  4. (Cuisine) Salade traditionnelle de brasserie composée essentiellement de croutons, de lardons, d’œuf et de parmesan, sur des feuilles de laitue romaine.
    • Un personnel compétent sert dans l’élégante salle à manger, […], une cuisine classique allant du steak aux fruits de mer en passant par le canard à l’orange, la salade César préparée au guéridon, et les viandes flambées devant le client. — (Anne Teffo, Guide vert Québec, page 313, 2009, Michelin)
  5. (Cuisine) Tartare de bœuf assaisonné et poêlé. Note : Également attesté avec majuscule initiale.
    • Des plats comme l’entrecôte épaisse ou le steak César (tartare poêlé) connaissent un vif succès. — (Stéphane Bessac, Sophie Da Costa et coll., Le Petit Futé Yvelines 2009, page 182, 2008)
  6. (Cuisine) Sauce à base essentiellement d’œuf, d’huile, d’ail, d’anchois, de parmesan et de crème.
    • Sa cuisine est créative, ludique et raffinée : tempura de gambas, sauce césar et jus de têtes […] — (Petit futé Aquitaine 2009, page 89, Collectif, 2009)
  7. Cépage de raisin destiné à produire du vin rouge qui est également appelé romain.
    • À quelques kilomètres d'Irancy se trouve Escolives-Sainte-Camille. En 1955, des sépultures mérovingiennes en pierre ont été mises au jour, puis une importante villa gallo-romaine, des thermes très sophistiqués et enfin, dans les fondations, 350 sculptures exceptionnelles. Parmi ces dernières se trouvent des feuilles et des grappes de césar, un cépage méridional encore cultivé à Irancy où – c'est une particularité locale – il peut entrer jusqu'à 10 % dans les vins de l'appellation, au côté du pinot noir réservé aux vins rouges bourguignons depuis qu'en 1368, Philippe Le Hardi y a interdit le gamay. — (Paula Boyer -Randonnée dans les vignes d'Irancy – Journal La Croix, page 19, 31 octobre 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÉSAR. n. m.
T. d'Histoire romaine. Nom donné aux premiers empereurs romains et, plus tard, à leurs coadjuteurs et futurs héritiers. Il désigne ordinairement un Monarque ayant le titre d'empereur. Prov. et fig., Il faut rendre à César ce qui appartient à César, Il faut rendre à chacun ce qui lui est dû.

Littré (1872-1877)

CÉSAR (sé-zar) s. m.
  • 1Nom du célèbre romain qui conquit les Gaules, défit Pompée, et devint maître de la république romaine. C'est un César, se dit, à cause du renom militaire de Jules César, d'un homme d'une très grande vaillance. Il est brave comme un César.

    Il veut être César ou rien, se dit d'un homme qui hasarde tout, pour être tout ou rien.

    Par plaisanterie. Ce chien… Fut le premier César que la gent chienne ait eu, La Fontaine, Fabl. VIII, 24.

  • 2Nom commun à Jules César et aux onze premiers princes qui, héritiers de sa puissance, gouvernèrent après lui l'empire romain. Les douze Césars. Suétone a écrit la vie des douze Césars. Errant dans le palais, sans suite et sans escorte, La mère de César veille seule à sa porte, Racine, Brit. I, 1.

    Titre donné par extension aux empereurs et princes romains après les douze premiers empereurs. Tel que sur son char Victorieux dans Rome entre notre César, Corneille, Poly. I, 3. Et quoiqu'à ses Césars fidèle, obéissante…, Racine, Bér. II, 2.

    Titre particulier des héritiers présomptifs de l'empire. C'est surtout à partir de Dioclétien que cette signification fut arrêtée ; Dioclétien régla qu'il y aurait toujours deux empereurs et deux Césars ; les empereurs s'appelaient Augustes et s'adjoignaient, sous le nom de Césars, des aides ou coadjuteurs qui devaient leur succéder.

    Par extension, qualification des monarques qui ont le titre d'empereur. Une fille des Césars, une fille de la maison d'Autriche. Les prélats s'étaient donné la liberté de faire un César, Voltaire, Mœurs, 51.

    PROVERBE

    Il faut rendre à César ce qui appartient à César, c'est-à-dire : à chacun ce qui lui est dû.

HISTORIQUE

XVe s. Hardy comme un Cesar je suys à cette guerre Où l'on combat armé d'ung grand pot et d'ung verre, Basselin, V. de Vire, 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « césar »

Le latin Caesar ou Caeso fut un surnom donné à des enfants que l'on tirait du sein de leur mère par une incision, dite plus tard césarienne, de caedere, couper, inciser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Politique) (Médecine) Antonomase de César.
(Récompense) Nom créé en pensant à la fois aux oscars et au nom du sculpteur César, réalisateur des récompenses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « césar »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
césar sesar

Évolution historique de l’usage du mot « césar »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « césar »

  • Quatre de ces petites installations culinaires, qui permettaient à une « chambrée » de légionnaires de préparer leurs repas, ont été retrouvées à l’occasion des deux fouilles conduites dans ce secteur du camp césarien devant Gergovie. "Sur les camps romains, il n'y a pas de cantine généralisée", explique Yann Deberge "les légionnaires répartis par petits groupes de 10 par tente s'organisent pour cuisiner eux-mêmes les repas. Grâce à la disposition des fours dans le campement, on va passer du stade la vérification du tracé des camps à la phase suivante qui consiste à comprendre comment ils étaient organisés en interne, en particulier les espaces de circulation, voilà pourquoi nous considérons ces découvertes faites à Orcet comme essentielles".  France Bleu, De nouvelles preuves de la présence de César et ses légionnaires à Gergovie en 52 avant Jésus-Christ

Images d'illustration du mot « césar »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « césar »

Langue Traduction
Anglais caesar
Espagnol césar
Italien cesare
Allemand cäsar
Portugais ceasar
Source : Google Translate API

Synonymes de « césar »

Source : synonymes de césar sur lebonsynonyme.fr

César

Retour au sommaire ➦

Partager