La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « proconsul »

Proconsul

Variantes Singulier Pluriel
Masculin proconsul proconsuls

Définitions de « proconsul »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROCONSUL, subst. masc.

A. − HIST. ROMAINE
1. Ancien consul qui, sortant de charge, était maintenu en fonction pour continuer une campagne ou pour administrer une province en détenant les pouvoirs militaires civils et judiciaires. César avait-il une seule fois regardé tendrement les filles ou les femmes des chefs gaulois! Quand (...), les soirs de bataille, on les amenait par troupeaux au camp du proconsul, avait-il jamais eu le moindre frémissement de pitié, un instant de désir pour la plus jolie et la plus infortunée? (Larbaud, F. Marquez,1911, p.57).
2. [Sous l'Empire] Gouverneur d'une province sénatoriale. Le Sénat et le peuple romain, et T. Q. Flaminius, proconsul, vainqueur de Philippe et des Macédoniens, déclarent libres et exempts de tout tribut, les Corinthiens (Michelet, Hist. romaine,t.2, 1831, p.56).Sous l'Empire, tous les gouverneurs de provinces sénatoriales, de rang prétorien ou consulaire, avaient le titre de proconsul (Pell.1972).
[P. réf. à l'aspect massif du cou et du menton dans le buste du proconsul Vitellius au Louvre] Dans cette agréable attitude, sa tête [de la danseuse], inclinée vers son pied, étalait un cou de proconsul, large et fort, et laissait deviner l'ornière des omoplates, revêtues d'une chair brune et abondante (Baudel., OEuvres,La Fanfarlo, Paris, Gallimard, 1956 [1847], p.396).Il (...) n'attendit même pas (...) pour proférer la petite semonce qu'il semblait tenir en réserve dans son menton de proconsul (Duhamel, Suzanne,1941, p.202).
B. − P. anal., péj. Personne qui, au nom du pouvoir central, exerce un pouvoir arbitraire ou sans contrôle, surtout dans une province ou dans une colonie. Une autre partie [des députés] fut envoyée par le Comité de Salut Public aux armées et dans les départements, et devinrent de véritables proconsuls (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t.1, 1823, p.776).D'avides proconsuls dévorent nos provinces; Et, sous l'écharpe blanche, ou sous les trois couleurs, les Français, disputant pour le choix de leurs princes, Détrônent des drapeaux et proscrivent des fleurs (Delavigne, Messéniennes,1824, p.25):
. ... le général Catroux, Gouverneur-général de l'Indochine, et le général Legentilhomme, commandant les troupes de la côte des Somalis (...) furent remplacés sans que leurs subordonnés fissent grand-chose pour les soutenir. D'ailleurs, cette sorte d'affaissement de la plupart des «proconsuls» coïncidait, dans la Métropole, avec un effondrement politique total. De Gaulle, Mém. guerre,1954, p.73.
En partic. Chef qui jouit d'une autorité sans partage. Au lieu d'avoir des dynasties de rois, vous avez les changeantes et coûteuses dynasties des premiers ministres. Au bout de toute délibération se trouvent Mirabeau, Danton, Robespierre ou Napoléon: des proconsuls ou un empereur (Balzac, Méd. camp.,1833, p.157).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔkɔ ̃syl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1495-96 (J. de Vignay, Miroir historial, éd. 1531, IX, 9 ds Delb. Notes mss); 1513 (Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule, III ds OEuvres, éd. J. Stecher, t.2, p.328: Quintus Servilus et Cepion Proconsulz); 2. p.anal. 1797 «commissaire que la Convention envoyait dans les départements insurgés» (Semaines critiques... de l'an V, t.2, n o15, pp. 268-74 ds Brunot t. 9, p. 836). Empr. à l'acc. du lat. proconsul, -is «magistrat qui gouverne une province au sortir du consulat; [sous l'Empire] gouverneur d'une province proconsulaire»; au nom. est empr. l'hapax m. fr. proconses (déb. xives., Bibl. nat. fr. 1768, fol. 1a ds Gdf. Compl.); l'a. prov. proconsul a été empr. dès ca 1140 (Trad. du Code de Justinien ds Rayn.). Fréq. abs. littér.: 95.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

proconsul \pʁo.kɔ̃.syl\

  1. (Anthropologie) Hominoïde fossile du miocène, cousin des hylobates.

Nom commun 1 - français

proconsul \pʁo.kɔ̃.syl\ masculin (pour une femme, on dit : proconsule)

  1. (Antiquité) Celui qui, chez les Romains, gouvernait certaines grandes provinces, avec l’autorité de consul.
    • Cicéron, quelque temps après son consulat, fut envoyé comme proconsul en Cilicie.
    • Dans cette agréable attitude, sa tête, inclinée vers son pied, étalait un cou de proconsul, large et fort, et laissait deviner l’ornière des omoplates, revêtues d’une chair brune et abondante. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, page 53)
    • Si trop de proconsuls et de propréteurs ne demandaient qu’à fermer les yeux sur les méfaits de ces derniers, sauf à recevoir de leur tolérance le juste prix, d’autres essayèrent d’y mettre obstacle. — (Gustave Bloch, La République romaine, Flammarion, 1913)
    • Un proconsul romain qui n’avait pas eu le temps d’embarquer pour l’Égypte dut figurer, chaînes aux pieds, dans le cortège de triomphe que le roi des rois fit défiler dans les artère pavoisées de la capitale. — (Amin Maalouf, Les Jardins de lumière, 1991, Le Livre de Poche, page 196)
  2. (Histoire) Commissaire que la Convention envoyait dans les départements insurgés, dans les pays conquis ou auprès des armées.
    • Ce recueil de citations souligne bien la continuité d’une histoire, de Louis XIV, qui fait tourner les canons vers la cité « de peur que la fidèle Marseille, trop souvent en proie aux criminelles agitations de quelques-uns, ne mène à leur perte la ville ou le royaume, par une trop grande passion de la liberté », au proconsul de la Convention Louis Fréron, qui déclarait : « Je crois que Marseille est incurable à jamais, à moins d’une déportation massive de tous les habitants et d’une transfusion d’hommes du nord », en passant par M. Jean-Claude Gaudin et son adjoint à l’urbanisme, qui rénovent au kärcher […] — (François Ruffin, Comment épurer Marseille, l’« incurable », Le Monde diplomatique de janvier 2007)
  3. (Figuré) (Péjoratif) Personne qui exerce un pouvoir sans contrôle.
    • Patrick Devedjian, proconsul des Hauts-de-Seine — (journal Matin Plus, n° 75, 31 mai 2007)
    • De 1980 à 1993, le colonel Jean-Claude Mantion devint le véritable proconsul du pays, plus puissant qu’André Kolingba, le chef de l’État de l'époque. — (Maria Malagardis, Hollande rattrapé par l'histoire sur Libération, 4 décembre 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PROCONSUL (pro-kon-sul) s. m.
  • 1Ancien consul qui, en sortant de charge, recevait le commandement d'une province ou d'une armée.

    Sous l'empire romain, on nomma proconsuls les gouverneurs des provinces du sénat ou du peuple. Socrate, historien ecclésiastique, raconte que Constance, ayant supprimé l'office de proconsul, établit Honorat préfet ou gouverneur de Constantinople, Bouchaud, Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. III, p. 213.

  • 2 Fig. Se dit d'un gouverneur de province qui agit avec arbitraire et violence. D'avides proconsuls dévorent nos provinces, Delavigne, Messéniennes.

    S'est dit, par dénigrement, des commissaires que la Convention envoyait dans les départements insurgés, dans les pays conquis ou auprès des armées. L'épée brisée du guerrier [de Napoléon après Waterloo], le sceptre du conquérant et du distributeur de couronnes, furent un moment remplacées [aux Tuileries] non par la hache, mais par la marotte du proconsul jacobin [Fouché], par le masque nouveau de l'ancien régicide intriguant pour la royauté, Villemain, Souvenirs contemporains, les Cent-Jours, ch. XVII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « proconsul »

Lat. proconsul, de pro, pour, et consul.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) (1140) Du latin proconsul.
(Nom commun 2) (1933) Mot inventé par Arthur Tindell Hopwood son découvreur, en référence à un singe savant nommé Consul.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « proconsul »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
proconsul prɔkɔ̃syl

Fréquence d'apparition du mot « proconsul » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « proconsul »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « proconsul »

  • Le rapport du proconsul Bensalah a suscité une légitime indignation en Algérie. Des citoyens qui ont gardé leur sang froid se sont vengés par la dérision. Cependant, la plupart des observateurs n’ont retenu que l’ironique sourire en coin de Poutine, oubliant le contenu verbal de sa réponse. Il est pourtant lourd de sens. Voici le message.
    Said Sadi : "Le rapport du proconsul Bensalah a suscité une légitime indignation en Algérie" - Algerie360
  • Très décrié par son peuple pour son illégitimité en tant que nouveau président algérien, Abdelmadjid Tebboune vient de donner la preuve de sa vraie stature: un proconsul. Son commentaire dans l’affaire de l’ex-consul marocain à Oran l’a dévalorisé davantage. Les détails.
    Le360.ma — Quand l’ancien consul marocain à Oran met à nu la vraie stature du président algérien | www.le360.ma
  • Un cou de proconsul. Le teint bistré clair. Le nez fin. L’oreille microscopique. L’œil bleu. Les lèvres lippues à la mode de Mésopotamie, pleines de méandres. De cet ensemble, une irradiation magnétique, des effluves irrésistibles de bienveillance et de cordialité.
    Nadar — Le Journal amusant

Traductions du mot « proconsul »

Langue Traduction
Anglais proconsul
Espagnol procónsul
Italien proconsole
Allemand prokonsul
Chinois 领事
Arabe proconsul
Portugais procônsul
Russe проконсул
Japonais 総領事
Basque prokonsul
Corse proconsul
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot proconsul au Scrabble ?

Nombre de points du mot proconsul au scrabble : 13 points

Proconsul

Retour au sommaire ➦