Cassine : définition de cassine


Cassine : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CASSINE1, subst. fém.

A.− Vx. Petite maison isolée à la campagne. Les vieilles cassines enterrées sous la neige (Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, p. 37).
ART. MILIT. Petite maison isolée dans les champs utilisée autrefois comme poste d'embuscade. Synon. blockhaus.
P. ext., rare. Jolie maison à la campagne.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixes. et ds Ac. 1932.
B.− Péj., pop.
1. Petite maison d'aspect minable, dont l'habitant est pauvre ou de condition modeste. Ce n'est qu'une cassine (Ac. 1932). Synon. baraque, cabane.La cassine du savetier (Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan, t. 2, 1870, p. 368):
... « Le P. H. qui ne vit que d'assassinats et de rapines, habite une espèce de cassine au-dessus de laquelle sont des caves immenses où il empile ses richesses volées. (...) » Thibaudet, Réflexions sur la litt.,1936, p. 169.
2. Petit restaurant ou petite boutique mal tenue. Quatre énormes bouteilles de vin, (...) que le gendarme envoyé à la cassine avait rapportées, aidé par un paysan (Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 79).
Rem. Se dit parfois cassin. Il est bien avec la bourgeoise du cassin (D. Poulot, Le Sublime, 1872, p. 149).
Prononc. et Orth. : [kasin]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1509 [date de compos.] « petite maison située dans les champs » (J. Marot, Voy. de Venise, fo74 rods Gdf. Compl.); 1532 (Rabelais, Pantagruel, éd. Marty-Laveaux, t. 1, chap. 22, p. 376 : une infinité de cassines à la mode Italicque par les champs pleins de delices). Empr. à l'ital. du nord cassina (Rabelais, supra; Hope, p. 178) correspondant au toscan cascina « lieu où l'on garde les vaches et où l'on fabrique le beurre et le fromage » mais encore « fenil, entrepôt; habitation rurale »; cette dernière forme est attestée dep. le xvies. ds Batt.; cf. lat. médiév. cassina « cabane », vii-xies., Lex Longobardorum, lib. I, tit. 19, § 25 ds Du Cange, s.v. cassina 1; de même 949, Astegiano CD. Cremon., p. 32 ds Nierm. Cascina, cassina est dér. du lat. vulg. *capsea (caisse1*), v. Devoto, DEI. Fréq. abs. littér. : 22. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 279 (s.v. cassin).Hope 1971, pp. 178-179. − Kohlm. 1901, p. 38. − Pohl (J.). La Maison ds les fr. marginaux. Vie Lang. 1969, p. 146. − Sain. Lang. par. 1920, p. 329. − Sar. 1920, p. 25. − Vaillant (R.). Le Parler de Garancières (Seine-et-Oise). B. folklorique d'Île-de-France. 1953, t. 15, no1, p. 465. − Wind 1928, p. 148.

CASSINE2, subst. fém.

BOT. Viorne luisante du Canada, avec laquelle on peut préparer une infusion.
P. méton. Boisson ainsi préparée :
On boit dans de grandes calebasses le suc de l'érable ou du sumac, et dans de petites tasses de hêtre, une préparation de cassine; boisson chaude que l'on sert comme du café. Chateaubriand, Voyages en Amérique, en France et en Italie,1827, p. 151.
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Littré, Guérin 1892 (qui cite partiellement l'ex. ci-dessus), Lar. 19e-20e; Lar. 20eenregistre le mot comme ,,dialectal``.
Prononc. : [kasin]. Étymol. et Hist. Av. 1630 (Aubigné, Hist. Univ., V. 31 [à propos de la Floride] ds Hug.), attest. isolée; repris au xixes. : 1826 (Chateaubriand, Les Natchez, p. 221). Dér. régressif du m. fr. cassinet « id. » (1565 ds Fried., s.v. cacina), lui-même empr. au dial. des Indiens Maskoki de Floride (Fried.; v. aussi Webster's, s.v. cassena et cassina). Fréq. abs. littér. : 2.

Cassine : définition du Wiktionnaire

Nom commun

cassine \ka.sin\ féminin

  1. (Vieilli) Petite maison au milieu des champs.
    • Mais il y a donc plusieurs maisons de campagne à *** ? — Non, monsieur ; on dit qu’il n’y en a qu’une en tout : le reste, c’est tout des vraies cassines à paysans. — (Eugène Sue, Arthur, Journal d’un inconnu , 1839)
    • Misère habitait à l’écart une pauvre cassine en pisé, où elle n’avait pour toute société qu’un chien, qui s’appelait Faro […] — (Charles Deulin, « Le Poirier de Misère », in Cambrinus et autres Contes, circa 1847–1875)
  2. (Militaire) (Désuet) Maison où l’on peut s’embusquer, se retrancher.
    • Et, lorsqu’on disait devant lui que personne n’avait osé s’approcher du château depuis un temps immémorial : « Il ne faudrait pas me défier d’aller rendre visite à votre vieille cassine ! » répétait-il à qui voulait l’entendre. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 28-37)
  3. (Régionalisme) Maison de peu d’importance.
    • À côté de leur baraque était une cassine, sous le toit de la vieille halle, où travaillait le savetier Koniam, et plus loin se trouvait l’étalage des bouchers et des fruitières. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
  4. Maison située en dehors des villes et où travaillaient des prostituées
    • Mais, moi, je ne veux pas que sa maison passe pour une cassine. — (Eugène Labiche, Lubize et Paul Siraudin, Le Misanthrope et l'Auvergnat, 1852, scène 16)
  5. Espèce de houx (Ilex cassine) croissant aux États-Unis d'Amérique dans les Appalaches, employé comme arbre ornemental.
    • Pour conclure leur pacte, Amérindiens et Français boivent du thé des Apalaches (apalachine ou cassine), une infusion de feuilles qui a la qualité dʼapaiser la soif et la faim pendant 24 heures. — (Olive Patricia Dickason, Le mythe du sauvage, 1993)

Nom commun

cassine

  1. Fenêtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cassine : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CASSINE. n. f.
Petite maison au milieu des champs. Il se disait, en termes de Guerre, d'une Maison où l'on pouvait s'embusquer, se retrancher. Il se dit aussi, dans quelques parties de la France, d'une Maison de peu d'importance. Ce n'est qu'une cassine.

Cassine : définition du Littré (1872-1877)

CASSINE (ka-si-n') s. f.
  • 1 Terme de guerre. Petite maison détachée au milieu des champs, où l'on peut s'embusquer, se retrancher.
  • 2Petite maison de plaisir hors de la ville. M. de Villars l'est allé recevoir dans sa cassine, Sévigné, 307.
  • 3 Familièrement, maisonnette de chétive apparence, et aussi, maison mal tenue. Comment peut-il demeurer dans une pareille cassine ?

HISTORIQUE

XVIe s. Ceste faute advint pour sauver une cassine estant au seigneur Jean Jacques Trivulce, Du Bellay, M. 5. Ils n'avoient point de terres ny de seigneuries, methairies, clozeries, borderies, cassines, ny bastides, dont ils se peussent, à la françoise, qualifier ou anoblir, Carloix, II, 17. Et là trouvai les plus beaux lieux du monde, belles galeries, belles prairies, force vignes, et une infinité de cassines à la mode italique, par les champs pleins de delices, Rabelais, Pant. II, 32. J'ai là-bas une petite cassine au bout de vostre grande prée qui est sur la riviere, Moyen de parvenir, dans LACURNE. Ma pauvre cassine, Belleau, Berger. t. I, p. 70, dans LACURNE. Plus ne blanchissent de bruines, Ny paresseux en leurs cassines Plus ne chomment les laboureurs, Belleau, ib. p. 107. Allez, et n'ayez peur que les dents assassines Des vieux loups affamés n'abordent vos cassines, Belleau, dans LE ROUX, Dict. comique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cassine »

Étymologie de cassine - Littré

Bas-lat. cassina, chaumière, domaine de campagne, dans les lois des Lombards ; du bas-latin cassa, qui s'est dit pour casa, maison (voy. CASE). L'italien n'a pas cassina ; il a casino, à peu près de même sens que cassine, et cascina, fromagerie, qui est un autre mot.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cassine - Wiktionnaire

(1532) chez Rabelais. Emprunté à l’italien dialectal cassina (toscan cascina), dérivé du latin populaire *capsea → voir caisse [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cassine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cassine kasin play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cassine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cassine »

  • D’autres projets vont aussi se développer. Six événements sont prévus prochainement : les 29 et 30 août un Cluedo géant « crime à la cassine », en septembre les journées du patrimoine, et le 26 septembre un loto solidaire pour la préservation du patrimoine. , Un drive-in à la Cassine ! - RVM - 100% Ardennes 100% Hits

Traductions du mot « cassine »

Langue Traduction
Italien cassine
Anglais cassine
Source : Google Translate API

Synonymes de « cassine »

Source : synonymes de cassine sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires