La langue française

Carné

Sommaire

  • Définitions du mot carné
  • Étymologie de « carné »
  • Phonétique de « carné »
  • Évolution historique de l’usage du mot « carné »
  • Citations contenant le mot « carné »
  • Traductions du mot « carné »

Définitions du mot carné

Trésor de la Langue Française informatisé

CARNÉ, ÉE, adj.

A.− Qui tire sur la couleur de chair. Blanc carné :
1. Le bleu froid est entré dans ma chambre, traînant une très faible couleur carnée qui le trouble. Ruisselante, contractée, arrachée à la nuit, c'est l'aurore. Colette, La Naissance du jour,1928, p. 71.
[En parlant de fleurs] Œillet carné, anémone carnée (Ac. 1835). Une belle rose blanche dont le milieu était légèrement carné (Karr, Sous les tilleuls,1832, p. 238).
B.− ALIM. Qui se compose essentiellement de chair, de viandes. Alimentation, nourriture carnée :
2. ... certains végétariens sont même partisans d'une alimentation à base de végétaux crus (doctrine crudiste). D'autres ne sont pas aussi stricts, et admettent le régime carné atténué : viandes et poissons sont tolérés dans les rations quotidiennes, mais en quantités très modérées... R. Lalanne, L'Alim. hum.,1942, p. 107.
Prononc. et Orth. : [kaʀne]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1669 « qui a la couleur de chair » (La F[ontaine], Psyché, livre I, éd. Clarac, t. 2, p. 126 : Leur [des cormorans] plumage est blanc, mais d'un blanc plus clair que celui des cygnes; même de près il paraît carné et tire sur la couleur de rose vers la racine); 1889 carné « qui consiste en viandes » (Le Matin ds Guérin : Diète carnée). Dér. sav. du rad. carn- du lat. caro, carnis « chair », v. ce mot; suff. *; semble avoir été créé deux fois, avec chaque fois un sens différent. Fréq. abs. littér. : 14.

Wiktionnaire

Adjectif

carné \kaʁ.ne\ masculin

  1. (Botanique) (Fleuriste) De couleur chair.
    • Un œillet carné.
  2. Qui se compose de viande.
    • Alimentation carnée.
    • La société pourrait décider d’un modèle alimentaire moins carné qui conduirait à réduire l’élevage, et à étendre en conséquence les surfaces céréalières et maraîchères. — (Guillaume Davranche, Dix questions sur l’anarchisme, Libertalia, 2020, pages 41-42.)

Forme de verbe

carné \kaʁ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe carner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARNÉ, ÉE. adj.
T. de Botanique. Qui est de couleur de chair. Un œillet carné. Une anémone carnée. Il signifie aussi Qui se compose de viande. Alimentation carnée.

Littré (1872-1877)

CARNÉ (kar-né, née) adj.
  • Terme de fleuriste. De couleur de chair. Un œillet carné.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CARNÉ, adj. (Jardinage) se dit d’un œillet dont le blanc tire sur la couleur de chair ; ce qui est regardé comme un défaut dans un œillet. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « carné »

Du latin caro (« chair »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Caro, carnis, chair (voy. CHAIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « carné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carné karne

Évolution historique de l’usage du mot « carné »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carné »

  • En cette époque de triomphe du végétal, la viande a ses supporteurs. Une épidémie carnée sévit même : ouverture en série de restaurants aux cartes pur boeuf, pluie de burgers et multiplication des bouchers stars… Les fans sont prêts à se ruiner pour une côte de Black Angus. La consommation de boeuf a baissé de 2,1 % en 2013, mais les crocs n’ont pas dit leur dernier mot. , Le régime carné, c'est quoi ? - Elle à Table
  • « La France va faire exception en Occident en interdisant – si la disposition est confirmée à l’issue de la navette parlementaire – toute utilisation de vocabulaire ou du marketing « carné » pour des produits comportant des protéines végétales. » POSITIVR, La nourriture vegane devra renoncer au vocabulaire carné
  • « C’est la première fois qu’un vol d’une telle ampleur a lieu depuis une vingtaine d’années » constate l’élu carnéen. , Saint-Carné, près de Dinan : les services techniques cambriolés, une voiture brûlée | Le Petit Bleu
  • Est-il possible de justifier éthiquement le choix de l’alimentation carnée ? Rude tâche que celle-ci, dans une société où, si presque toutes les formes de régime alimentaire sont permises, la cause végane – à savoir celle du végétarisme strict, n’acceptant la consommation d’aucun aliment animal ni de ses dérivés – se fait aujourd’hui fortement entendre, et exprime ses revendications tant par le verbe que par l’action. The Conversation, Peut-on justifier éthiquement le régime carné ?
  • Les Français consomment légèrement moins de viande. La tendance est constante depuis les années 1960 et particulièrement depuis dix ans. Entre 2007 et 2016, la consommation d’aliments carnés a baissé de 12 %, selon l’étude « Consommation et modes de vie de 2018 », du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc). Mais le chiffre reste élevé : 135 grammes par jour et par personne, soit près d’un kilo par semaine, toujours selon cette enquête. Avec plus de dix repas par semaine incluant bœuf, volaille ou autre canard, la viande reste profondément inscrite dans les habitudes alimentaires hexagonales, mais elle se consomme à présent de façon différente, plus souvent sous une forme déjà cuisinée (sandwichs, hamburgers ou plats préparés). Les végétariens restent rares, seulement 2 % de la population française, d’après une étude de Kantar Media. Le Monde.fr, La viande, un aliment toujours très consommé par les Français
  • L'Institut national de la recherche agronomique (Inra) a publié, en février 2017, une série d'articles centrés sur les idées reçues à propos de l'élevage et de la viande. Il compare notamment l'empreinte environnementale d'un régime carné à celle d'un régime vegan. , Quel impact environnemental pour un régime sans viande ? | Culture Agri
  • Intérêt. L'orientation n'est pas de montrer du doigt des goûts et comportements très bien ancrés. Il s'agit de rééquilibrer, autant que faire se pourrait, de diminuer la consommation française de chair animale pour revenir à des proportions autrefois plus habituelles. Des ambitions valables, pour accompagner une tendance déjà amorcée en France, mais dans un contexte de perspectives mondiales inquiétantes. Une note étayée et incarnée, avec des suggestions versées à la carte des discussions. Les Echos, Manger moins carné | Les Echos
  • Quelques progrès donc mais beaucoup trop timide. Il est tout à fait anormal de ne pas disposer d’ores et déjà d’une alternative végétarienne chaque jour à la cantine dans les écoles, collèges, lycées, universités et cantines d’entreprise. Plus encore, il faut réduire massivement la consommation de viande, en ne proposant un choix carné que deux fois par semaine au maximum. Ce n’est quand même pas dur de manger des pâtes, du riz, des patates et des légumes, éventuellement avec un peu de poisson. Et cela fera faire des économies considérables à tout le monde. Charlie Hebdo, Convention citoyenne pour le climat : caramba, encore raté ! - Charlie Hebdo
  • Philippe Conte et Isabelle Bensimon, les propriétaires du commerce, travaillaient auparavant dans la téléphonie mobile et se sont mis à la recherche d'un concept porteur. C'est en 2012 que tous les deux ont eu l'idée de se lancer dans les produits simili-carnés. "Isabelle est végétarienne, je mangeais de la viande tous les jours", raconte Philippe Conte au HuffPost. "Nous étions chez un ami au Pays-Bas, qui nous a fait manger ce que nous croyions être de la viande (Isabelle n'avait pas refusé par politesse) mais qui était en fait des produits simili-carnés. Nous avons tous les deux adoré. Et nous nous sommes dit: 'il faut absolument faire venir ce concept en France!'" Le Huffington Post, Manger moins de viande? La tendance des "simili-carnés" facilitera la tâche des végétariens et des "flexitariens" | Le Huffington Post LIFE
  • Sa-vou-reux. C’est vraiment le point commun qu’ont le menu végétalien signé Dominique Dupuis et Marigil Pelletier, dans le cadre de leur atelier culinaire spécial Noël, et le menu carné du chef Anthony Mesko, que nous avons rencontré à Bromont dans son nouveau restaurant. L’un ou l’autre ? Et pourquoi pas l’un ET l’autre. Après tout, un rallye de réjouissances gourmandes nous attend ! Le Devoir, Un Noël carné ou végétalien | Le Devoir
  • A l’heure où les écologistes militent pour la baisse des produits carnés dans les assiettes (à cause de leur bilan carbone), voire pour une journée sans viande, ce décret conserve dans leur jus les habitudes alimentaires. En effet, chaque repas doit comporter un «plat protidique», c’est-à-dire un plat principal à base «de viandes, poissons, œufs, abats ou fromages». Pour les végétariens, ce texte ignore l’existence de sources abondantes de protéines d’origine végétale, comme le soja, les céréales ou les légumes secs. «S’attaquer à la viande en France, c’est très dur, confirme le député écologiste Yves Cochet. Pourtant, que ce soit pour des raisons sanitaires ou environnementales, une modération dans l’alimentation carnée serait bienvenue.» Libération.fr, A la cantine, le carné est obligatoire - Culture / Next

Traductions du mot « carné »

Langue Traduction
Anglais fleshy
Espagnol cárnico
Italien a base di carne
Allemand fleisch-
Portugais cárneo
Source : Google Translate API
Partager