La langue française

Capucin, capucine

Définitions du mot « capucin, capucine »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAPUCIN, INE, subst.

A.− Usuel
1. RELIG. Religieux, religieuse d'une branche réformée de l'ordre de saint François d'Assise, spécialisée dans la prédication populaire :
1. Les capucins de Phalsbourg n'osaient plus mendier; on les aurait assommés sur la route, car le régiment de La Fère, qui venait de remplacer celui de Castella, ne voulait pas les soutenir : ... Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, p. 118.
Fam. Barbe de capucin. Longue barbe, comme celle que portent les religieux :
2. [Bois-Doré :] − ... Mais ce vieil écuyer à barbe de capucin, lisant en son livre de piété avec tant de recueillement. ... Il est vrai que rien ne ressemble tant à un honnête homme qu'un coquin qui sait son métier! G. Sand, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré,t. 1, 1858, p. 210.
Expr. Capucin de carte. ,,Carte que les enfants plient longitudinalement pour la faire tenir droite et à laquelle ils font une entaille en angle aigu qu'ils retournent en la relevant pour lui donner l'air d'un capuce`` (Littré). En France, enfin, les universitaires au bon cœur dégringolaient comme capucins de cartes en face d'un petit avocat autoritaire (M. Bloch, Apologie pour l'hist.,1944, p. 111).
2. Fam. Homme affichant une dévotion excessive.
À la capucine. À la manière excessivement dévote ou extrêmement simple d'un capucin. Prêcher, s'habiller à la capucine (Lar. 19e).
B.− Spéc. [P. réf. à la barbe des capucins]
1. ZOOL. Petit singe d'Amérique tropicale appartenant à la famille des cébidés.
2. CHASSE. Synon. lièvreLe capucin trottait drôlement... La décharge de plomb l'atteignit par-dessous... (Genevoix, Raboliot,1925, p. 261).
Rem. Attesté ds Rob., Lar. encyclop., Lar. Lang. fr.
3. HORTIC. Barbe-de-capucin. Salade que l'on fait pousser dans l'obscurité pour la blanchir.
Prononc. et Orth. : [kapysε ̃], fém. [-in]. Fér. 1768 note : ,,Le peuple, en certaines provinces, dit capuchin; c'est une mauvaise prononciation.`` Ds Ac. 1798-1878. Étymol. et Hist. 1542 capussin « religieux d'une branche de l'ordre franciscain » (Rabelais, Tiers Livre, chap. 22, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 109); 1580-92 capuchin (Montaigne, I, 36 ds Hug.), graphie attestée au xvies. (Hug.); 1611 capucin (Cotgr.); 1585 emploi adj. « de capucin » (Pasquier, Lettres, XIII, 1 ds Hug.), rare; 1622 capucine « religieuse de la même branche » (Caquets de l'accouchée, éd. Marpon et Flammarion, 1922, 5ejournée, p. 179). Empr. à l'ital. cappuccino « capucin », attesté ds Batt. dep. le xvies. proprement « qui porte un capuchon » (en raison de la coule à capuchon particulièrement voyant portée par ces religieux), dér. de capuccio, v. capuchon. Les Capucins constituent une congrégation de l'Ordre des Frères mineurs érigée par bulle du 3 juillet 1528 à la demande de Louis et Raphaël de Fonsombrone, observants de la province de la Marche; l'autorisation d'établissement au delà des Monts fut accordée en mai 1574 (Théol. Cath., p. VI, 1repart., col. 821-822); la forme capucin qui l'emporte sur capuchin est peut-être due à une prononc. dialectale. Fréq. abs. littér. : 363. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 558, b) 960; xxes. : a) 586, b) 199.
DÉR.
Capucinade, subst. fém.,péj., vieilli et fam. Sermon et, par extension, discours platement ou naïvement moralisateur, ressemblant aux sermons des capucins. Une capucinade ridicule; faire une capucinade. Outre le discours du général Gemeau, nous avons eu aujourd'hui d'autres capucinades humiliantes pour le premier corps de l'État et pour le sens commun (Mérimée, Lettres à Viollet-Le-Duc,1870, p. 99). [kapysinad]. Ds Ac. 1798-1932. 1reattest. 1724 « sermon peu éloquent » (Lesage, Gil blas de Santillane, 1, 7, c. 3 ds Romanciers du XVIIIes., éd. Etiemble, p. 864 : un discours diffus... une capucinade), qualifié de ,,fam`` dep. Ac. 1798; de capucin, suff. -ade*. Fréq. abs. littér. : 11.
BBG. − Dupont (L.). Les Pièges du vocab. ital. Genève, 1965, p. 40. − Gohin 1903, p. 237 (s.v. capucinade). − Hope 1971, p. 174. − Kohlm. 1901, p. 36. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. Rem. lexicogr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 367 (s.v. capucinade). − Sar. 1920, p. 49. − Wind 1928, p. 138, 199.

Wiktionnaire

Nom commun

capucin \ka.py.sɛ̃\ masculin

  1. Saint François en capucin.
    (Religion) Membre de l'ordre des frères mineurs capucins.
    • Les capucines étaient non-seulement confessées et dirigées par les capucins, mais nourries par eux et du produit de leurs quêtes. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.92)
    • Oui, le Père capucin devait être un brave homme. Il était un peu gros, comme ils le sont tous, il avait la figure ronde, le teint coloré, mais on lui voyait deux bons yeux bleus très doux, au regard très droit, deux beaux yeux comme en ont les enfants lorsqu’ils vous embrassent. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 48)
    • Ainsi qu'ailleurs, par exemple au Mans et à Saint-Jacques de Paris, Reims construira un lazaret ou « bureau de santé » pour les pestiférés, et ce bureau sera tenu par les Capucins. — (R. P. Ubald d'Alençon (Léon-Louis Berson), « Les frères mineurs capucins de Reims (1593-1903) », dans les Travaux de l'Académie nationale de Reims, tome 137 (1922-1923), Reims : chez Monce, 1924, p. 98)
  2. (Par extension) (Vieilli) Homme qui prêche la morale et la dévotion d'une manière affectée et triviale.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Un capucin (3) Cebus capucinus.
    (Zoologie) Sajou, singe de la famille des Cébidés, ainsi nommé parce qu’il a une barbe rappelant celle des capucins.
    • Mais d’autres fois se mettait à tomber la pluie dont nous avait menacés le capucin que l’opticien avait à sa devanture. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 148)
  4. Nom vernaculaire du lièvre, en particulier dans la région des Ardennes.
    • Nommé également « capucin », le lièvre d’Europe est tout à fait reconnaissable et bien connu des amateurs de chasse comme des non-chasseurs. — (Le lièvre d’Europe sur www.chassons.com)
  5. (Entomologie) Nom donné à des coléoptères dont la tête est cachée sous le pronotum comme celle d’un moine sous la capuche.
    • Certains insectes ne s’attaquent qu’aux grains et aux céréales, comme vu à la page précédente. D’autres, comme les capucins, font aussi un festin de denrées variées, parmi lesquelles le manioc. — (Claire König, Les insectes « généralistes » : capucins, blattes et compagnie, futura-sciences.com, 24 octobre 2016)

Adjectif

capucin \ka.py.sɛ̃\ masculin

  1. Relatif à Pouru-Saint-Remy, commune des Ardennes.

Nom commun

capucine \ka.py.sin\ féminin

  1. (Religion catholique) Religieuse de l’ordre de Saint-François.
    • Les capucines étaient non-seulement confessées et dirigées par les capucins, mais nourries par eux et du produit de leurs quêtes. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.92)
  2. (Botanique) Plante de la famille des Tropaéolacées, ainsi nommée parce que sa fleur est terminée par un prolongement en forme de capuchon.
    1. (Par extension) Fleur que porte cette plante.
      • Devant nous, une allée bordée de capucines montait en plein soleil au château. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 134)
      • Une salade de capucines.
      • Cueillir des capucines.
    2. Couleur qui ressemble à celle des fleurs de la capucine, qui est une espèce d’aurore foncé.
      • Couleur capucine,
  3. (Désuet) Écuelle de terre à queue.
  4. (Désuet) Pièce des arquebuses ou des fusils, en forme d’anneau, qui assujettit le canon au bois.
    • Ayez donc appris […] que l’armement des soldats du Caucase se complète d’un long fusil à canon de Damas, relevé de capucines en métal ciselé ! — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  5. (Transport) Zone de couchage haute, au-dessus de la cabine de conduite, ce qui leur permet d'offrir un nombre de places/nuit plus important pour un même encombrement au sol.

Forme d’adjectif

capucine \ka.py.sin\

  1. Féminin singulier de capucin.

Forme de verbe

capucine \ka.py.sin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de capuciner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de capuciner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de capuciner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de capuciner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de capuciner.

Nom commun

capucine \ka.py.sin\ féminin

  1. (Religion catholique) Religieuse de l’ordre de Saint-François.
    • Les capucines étaient non-seulement confessées et dirigées par les capucins, mais nourries par eux et du produit de leurs quêtes. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.92)
  2. (Botanique) Plante de la famille des Tropaéolacées, ainsi nommée parce que sa fleur est terminée par un prolongement en forme de capuchon.
    1. (Par extension) Fleur que porte cette plante.
      • Devant nous, une allée bordée de capucines montait en plein soleil au château. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 134)
      • Une salade de capucines.
      • Cueillir des capucines.
    2. Couleur qui ressemble à celle des fleurs de la capucine, qui est une espèce d’aurore foncé.
      • Couleur capucine,
  3. (Désuet) Écuelle de terre à queue.
  4. (Désuet) Pièce des arquebuses ou des fusils, en forme d’anneau, qui assujettit le canon au bois.
    • Ayez donc appris […] que l’armement des soldats du Caucase se complète d’un long fusil à canon de Damas, relevé de capucines en métal ciselé ! — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  5. (Transport) Zone de couchage haute, au-dessus de la cabine de conduite, ce qui leur permet d'offrir un nombre de places/nuit plus important pour un même encombrement au sol.

Forme d’adjectif

capucine \ka.py.sin\

  1. Féminin singulier de capucin.

Forme de verbe

capucine \ka.py.sin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de capuciner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de capuciner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de capuciner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de capuciner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de capuciner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CAPUCIN (ka-pu-sin, si-n') s. m.
  • 1Religieux, religieuse d'un des ordres de Saint-François. Les capucins sont religieux réformés (en 1525) de l'ordre de Saint-François, reçus en France sous le règne de Charles IX, à la recommandation du cardinal de Lorraine.

    Barbe de capucin, longue barbe.

    Parler comme un capucin, parler du nez.

  • 2 Fig. et familièrement, homme qui affiche une dévotion étroite. Je n'ai jamais vu sur notre théâtre un vieillard attendrissant ; Sarazin même ne jouait Lusignan [dans Zaïre] que comme un capucin, Voltaire, Lettr. d'Argental, 16 mai 1767.

    À la capucine, locution familière pour dire en capucin, avec une dévotion étroite. Les sermons du P. Séraphin, dont il répétait souvent deux fois de suite les mêmes phrases, étaient fort à la capucine, Saint-Simon, 35, 151.

  • 3Capucin de carte, carte que les enfants plient longitudinalement pour la faire tenir droite, et à laquelle ils font une entaille en angle aigu, qu'ils retournent en la relevant pour lui donner l'air d'un capuce ; ces capucins, rangés à la file et assez près, tombent les uns sur les autres quand on fait tomber le premier. De là les locutions : ils tombèrent comme des capucins de carte ; ils ne tiendront pas plus que des capucins de carte.
  • 4Barbe de capucin, nom de la salade de chicorée sauvage étiolée.

HISTORIQUE

XVIe s. Pour n'estre continent, je ne laisse d'advouer sincerement la continence des feuillants et des capuchins, Montaigne, I, 262.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « capucin »

Bourguig. caipuchain ; picard, capuchin ; de l'ital. cappucino, de cappucio, capuce, à cause du capuchon que portent les capucins.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) Apparenté à capuche, capuchon, de l’italien cappuccino (« capucin », proprement « qui porte un capuchon ») en raison de la coule à capuchon particulièrement voyant portée par ces religieux, de cappuccio (« capuchon »). Les capucins constituent une congrégation de l'Ordre des frères mineurs. La première attestation, chez Rabelais, date de 1542, la francisation en capuchin — (chez Montaigne) est régulière, capucin, au départ dialectal, a fini par s'imposer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « capucin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
capucin kapysɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « capucin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « capucin »

  • Bien-sûr, habituellement ce genre de cuisson est réservé pour les viandes. Il est original. Pour l'anecdote il m'a envoyé un SMS ce jour-là, pour que je regarde. Quand il a fait le capucin, ça m'a fait énormément plaisir. C'est une technique qu'on utilise depuis longtemps dans mon restaurant. C'était une grosse dédicace, ça m'a fait plaisir. Il a réussi a mettre toute l'Aquitaine dans une recette. France Bleu, Bordeaux : "Adrien Cachot va gagner Top Chef" espère son ami Vivien Durand
  • La capucine est donc une plante joyeuse, couronnée le plus souvent de pétales orange vif, dont le nom seul sonne comme une invitation à gambader. Fleur de courgette mise à part, le pétale est peu présent dans la cuisine traditionnelle. Il y a de cela quelques années, après que le visionnaire Michel Bras (Laguiole, Aveyron) eut sidéré le monde avec - entre autres - son «gargouillou» végétal, les fleurs débarquèrent dans les assiettes, la plupart du temps pour faire joli et rehausser les additions. À la suite de Bras, une myriade de malins Le Figaro.fr, La capucine de l’Hérault, par Amélie Darvas
  • Créé en 1525 par Matteo Bassi, l’ordre des capucins est une branche de la famille franciscaine. Les premiers frères, qui désirent expérimenter une vie de prière et de pauvreté plus proche de l’héritage laissé par saint François d’Assise, choisissent alors une simple robe de bure à capuche marron ainsi qu’une ceinture de corde. Leur nom de « capucin », qui n’est au départ qu’un surnom donné par la population locale, vient de leur long capuce – capuchon en pointe. Aujourd’hui, l’ordre compte près de 11.000 frères répartis dans une centaine de pays. Parmi les frères de l’ordre, certains ont marqué l’histoire de l’Église, comme Padre Pio. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Saviez-vous que le cappucino a été inspiré par des religieux du XVIe siècle ?
  • Ils sont coupés du monde. Plus personne, ou presque, n’emprunte le chemin, bordé de forsythias et de lauriers-tins, qui mène chez les capucins. Au pied des hauts murs de galets, mangés par le lierre, des boules de buis ont été plantées, et aussi quelques rosiers. Installé à l’ouest de la ville de Crest, dans la vallée de la Drôme, ce couvent du XVIIe siècle, à la façade sobre et austère, est revêtu d’un crépi gris. A gauche de l’entrée, un imposant crucifix en bois comme seul ornement. Et partout, le silence. Le Monde.fr, Coronavirus : les frères capucins du couvent de Crest fauchés par le mal

Images d'illustration du mot « capucin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « capucin »

Traductions du mot « capucin »

Langue Traduction
Anglais capuchin
Espagnol capuchino
Italien cappuccino
Allemand kapuziner
Portugais capuchinho
Source : Google Translate API

Synonymes de « capucin »

Source : synonymes de capucin sur lebonsynonyme.fr

Capucin

Retour au sommaire ➦

Partager