Caner : définition de caner


Caner : définition du Wiktionnaire

Verbe

caner \ka.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Mourir.
    • N’en dis pas un mot à Mlle de Cinq-Cygne, qui pourrait caner. — (Honoré de Balzac, Une ténébreuse affaire)
    • « Ah ! celui-là ! En remontrer à tout le monde, hein ? Où vont-ils chercher ça ? Ah ! c’est malin ! Est-ce que vous n’auriez pas dit quand il est arrivé ?… Qu’est-ce qui le tenait debout ? La fierté, hein ! Tu ne voulais pas caner, hein ! Couillon, va ! » — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, pages 66-67)
    • Leslie Nielsen (lieutenant Franck Drebin) — Qui d’autre est en train d’caner ?" — (Y a t-il un flic pour sauver le président ?)
    • Caner la pégrenne : Mourir de faim. — (Eugène-François Vidocq, Les Voleurs, physiologie de leurs mœurs et de leur langage, t. I, 1837, page 55)
  2. (Par extension) (Familier) être cané : être mort de fatigue, éreinté, exténué.
    • On a marché dix heures, on est complètement canés.
  3. (Familier) Faire la cane, reculer devant le danger. Avoir peur, reculer au lieu d’agir, faire le plongeon comme le canard ou la cane.
    • « Oui ! Vous êtes vraiment Français, reprend le troupier n° 1 ; vous n’avez cané ni l’un ni l’autre, c’est parfaitement prouvé. » — (Émile Marco de Saint-Hilaire, Physiologie du troupier, Aubert et Cie/ Lavigne, Paris, 1841)
    • Moi, je ne cane pas, vieux. J’ai jamais reculé devant personne. — (Maxence Van der Meersch, La Maison dans la dune, Albin Michel, 1932, page 92)
    • Un coup de poignard, constata Dickson, et le bandit qui a fait le coup n'a pas cané à la besogne. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Châtiment des Foyle, 1934)
  4. (Par extension) (Régionalisme) Déféquer, chier.
  5. (Vieilli) Jacasser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Caner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANER. v. intr.
Faire la cane, reculer devant le danger. Il est familier.

Caner : définition du Littré (1872-1877)

CANER (ka-né) v. n.
  • Faire la cane, reculer, fuir. Il cane, le patron, Labiche Et Martin, Le voyage de M. Perrichon, IV, 5.

    Mot très familier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Caner : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « caner » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « caner »

Étymologie de caner - Wiktionnaire

(1821)[1] Dérivé de cane avec le suffixe -er, d’après l’expression « faire la cane »[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caner kane play_arrow

Conjugaison du verbe « caner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe caner

Évolution historique de l’usage du mot « caner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « caner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « caner »

Langue Traduction
Allemand caner erkin
Italien caner
Espagnol caner
Anglais die
Source : Google Translate API

Synonymes de « caner »

Source : synonymes de caner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires