La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « camard »

Camard

Variantes Singulier Pluriel
Masculin camard camards
Féminin camarde camardes

Définitions de « camard »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAMARD, ARDE, adj. et subst.

A.− Usuel
1. Qui a le nez aplati.
a) [En parlant d'une pers.] Le Mongol camard (Coppée, Poésies complètes,t. 2, La Réponse de la terre, 1865-1908, p. 254).Sa face, camarde comme celle d'un dogue (Flaubert, Salammbô,t. 1, 1863, p. 140).
P. métaph. On voyait, à droite, une montagne camarde dont le large sommet avait l'air creux et plat (Maupassant, Mont-Oriol,1887, p. 96).
P. méton. [En parlant du nez lui-même, d'une grimace] Son nez, (...) est aquilin de profil et camard de face (Murger, Scènes de la vie de bohème, 1851, p. 55); une face apparut, avec une grimace camarde aplatie contre la vitre (J. Richepin, Miarka, la fille à l'ourse,1883, p. 4).
Emploi subst. Un(e) camard(e). Personne camarde. Une petite camarde (Ac. 1798-1878; aussi ds Ac. 1932).
b) [En parlant d'un animal] :
1. toby-chien. − Je ne suis pas le dernier des romantiques, je suis un petit bull venu au monde un soir entre les quatre pieds d'une jument alezane, (...) elle est venue me chercher, me choisir − moi, le plus beau, le plus camard, le plus carré de la portée! − pour m'attacher à sa personne... Colette, Sept dialogues de bêtes,1905, p. 87.
2. P. ext. du sens précédent. Qui est sans nez :
2. Le farouche maréchal de Montluc qui, rendu camard par des blessures effrayantes, était réduit à cacher, sous un morceau de suaire, l'horreur de sa gloire, ... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 158.
[En parlant d'une statue] Le sphinx rongé, camard, dévoré par l'âge (Du Camp, Le Nil,1854, p. 64).
Subst. fém., fam. La camarde. La mort (parce qu'on la figure sans nez). La vieille camarde en cheveux gris; une faux dans la main, elle s'avance pour frapper les heureux (Taine, Voyage en Italie,t. 2, 1866, p. 74).
Arg. Épouser la camarde. Mourir (cf. L. Rigaud, Dict. de l'arg. mod., 1881, p. 71).
B.− P. anal., TECHNOL. Serrure camarde. Dont le pêne est taillé en biseau. Pointe camarde (cf. Catal. d'instruments de chir. (Collin), 1935, p. 382).
Prononc. et Orth. : [kama:ʀ], fém. [-aʀd]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1534 adj. « qui a le nez plat, écrasé » (Rabelais, Gargantua, 54, éd. Marty-Laveaux, I, 196); 1584 subst. « id. » (Tabourot des Acords, Bigarr. Descriptions pathétiques ds Littré); 1653 subst. fém. par euphémisme métaphorique « la mort, figurée par un squelette dont la tête n'offre que la place du nez » (Scarron, Relation véritable de tout ce qui s'est passé en l'autre Monde, au combat des Parques et des Poetes sur la mort de Voiture, 107 ds Richardson). Dér. de camus* par substitution de suff. (-ard*). Fréq. abs. littér. : 67. Bbg. Duch. 1967 § 62.4, 74.15. − Lammens 1890, p. 72. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 105. − Sain. Sources t. 1. 1972 [1925], p. 91.

Wiktionnaire

Nom commun - français

camard \ka.maʁ\ masculin (pour une femme, on dit : camarde)

  1. Personne camarde.
    • Vil camus, sot camard, tête plate, apprenez que je m’enorgueillis d’un pareil appendice, attendu qu’un grand nez est proprement l’indice d’un homme affable, bon, courtois… — (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, 1897)
  2. (Technique) En papeterie, désigne une coupe en diagonale dans un coin d’une feuille. Ce camard sert ensuite — par exemple pour un imprimeur — à orienter la feuille.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Adjectif - français

camard \ka.maʁ\

  1. Qui a le nez plat et écrasé.
    • Comme pour faire contre-poids à cette circulation exagérée, une pauvre vieille dame paralytique, au masque bistré et camard, restait immobile sur sa chaise comme une idole indoue. Ses yeux seuls montraient qu’elle était vivante. Toutes les fois qu’il passait près d’elle, traînant le pied, le fantôme éreinté du domestique blême lui lançait un long regard d’envie : elle était assise ! — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 100)
    • L’industrie de ce misérable était de n’avoir pas de nez et de contrefaire le chien, ce dont il s’acquittait à merveille ; car il était plus camard que la mort elle-même, et faisait plus de train à lui seul que tous les pensionnaires de la barrière du combat à l’heure du déjeuner. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • On entrevoit , au-dessus des lames, et des houles, derrière les épaisseurs de la brumes, un linéament qui est un être ; un front bas, un nez camard, des oreilles plates, une bouche démesurée où il manque des dents, un rictus glauque, des sourcils en chevrons, et des gros yeux gais. — (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)
    • La face humaine de Javert consistait en un nez camard, avec les deux profondes narines vers lesquelles montaient sur ses deux joues d’énormes favoris. […]. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • (Par hyperbole)Loin du danger, il ne rêve qu’exploits héroïques, entreprises surhumaines et gigantesques ; mais, quand vient le péril, son imagination trop vive lui représente la douleur des blessures, le visage camard de la mort, et le cœur lui manque ; […]. — (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Charpentier, 1871, vol. 1, page 270)
  2. (Par extension) Qualifie aussi le nez lui-même.
    • C’était un homme de belle prestance, blond, l’œil profondément enfoncé sous l’arcade, le nez camard, les pointes de la moustache relevées à angle droit, et de longues mains blanches. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 146 de l’édition de 1921)
  3. (Serrurerie) Qualifie un pêne de serrure taillé en biseau et par extension la serrure elle même.
    • Serrure camarde, Serrure dont le pêne est taillé en biseau. — (Nouveau Larousse Illustré en 7 volumes Paris 1904)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAMARD, ARDE. adj.
Qui a le nez plat et écrasé. Un enfant camard. Une petite fille camarde. Il peut se dire aussi du Nez lui-même. Un nez camard. Il s'emploie encore comme nom. Un camard. Une camarde. Fig. et popul., La camarde, La mort.

Littré (1872-1877)

CAMARD (ka-mar, mar-d' ; le d ne se lie pas : ka-mar et bossu ; au pluriel, semblablement, kamar et bossus ; d'autres prononcent ka-mar-z et bossus)
  • 1 S. m. et f. Qui a le nez plat et écrasé. Un camard. Une camarde.
  • 2 Adj. Un nez camard. C'était une grosse fille écrasée, brune, laide, camarde, avec de l'esprit, Saint-Simon, 24, 17. L'Égypte… Dans sa robe de sable enfonce enveloppés Ses colosses camards, à la face frappés Par le pied brutal de Cambyse…, Hugo, Voix, 4.

    Dans le style burlesque, la camarde, la mort. Il fut complimenté d'abord Par le Sommeil et par la Mort ; Pour lui faire honneur, la camarde, Contre son humeur, fut gaillarde, Scarron, Énéide, VI.

HISTORIQUE

XVIe s. Mais d'où vient cet orgueil ? on ne void par la ville Un plus rogue vilain, qui contreface mieux Depuis un peu de temps le brave et glorieux Que ce petit camard…, Tabourot Des Accords, Bigarr. Descriptions pathétiques.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « camard »

Même radical que camus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Forme péjorative de camus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « camard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
camard kamar

Évolution historique de l’usage du mot « camard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « camard »

  • Vil camus, sot camard, tête plate, apprenez Que je m’enorgueillis d’un pareil appendice, Attendu qu’un grand nez est proprement l’indice D’un homme affable, bon courtois, spirituel. De Edmond Rostand / Cyrano de Bergerac
  • Des jours, des semaines à repousser inlassablement la camarde qui venait jusque dans leurs bras emporter les patients, les collègues, menacer les foyers. La peur chevillée au corps, galvanisés pourtant par l’urgence de la situation. Eux qui n’avaient rien demandé ont été propulsés « héros du quotidien » et fêtés chaque soir. De cela, que reste-t-il ? , Santé | Une piqûre de rappel
  • C’est un grand serviteur du théâtre public qui s’en est allé sur la pointe des pieds, dans la discrétion à laquelle la maladie contraint ceux qu’elle pousse hors de la scène de la vie. Didier Bezace s’est éteint chez lui, après des mois à ferrailler avec la camarde. La Croix, Mort de Didier Bezace, une vie au service du théâtre
  • Un vieil homme est sur son lit de douleur. Il est seul, désespérément seul. Il vit ses derniers instants ou plus exactement il attend impatiemment que la camarde daigne enfin l’éloigner de cette vallée de larmes. Il n’a ni l’envie ni la force de poursuivre le combat, ce qu’il a vécu ces dernières années, il n’aurait jamais pu l’imaginer au temps glorieux de ce qu’on nommait jadis la civilisation... Club de Mediapart, Le pétrichor. | Le Club de Mediapart
  • La période de confinement a mis en exergue l'extrême fragilité des vieux. Vieille, je le suis et le revendique, quoi que toute récente septuagénaire. Fragile et vulnérable peut-être. Quoi que certains renâclent à mettre leurs pas dans les miens... Ayant passé une décennie à prendre en charge un proche, (H 24) atteint de la maladie d'Alzheimer et d'autres pathologies lourdes, pas un jour ne s'est écoulé où je ne fus gratifiée de plusieurs mises en garde, de bien faire attention à moi car j'étais dans le pourcentage (30%) susceptible de mourir prématurément. Menaces de mort imminente, proférées quotidiennement comme des mantras dont la finalité nébuleuse ne pouvait qu'alourdir, si ce n'est plomber ma charge mentale, déjà bien lestée. C'était écrit dans les textes sacrés des médias, entendu sur les ondes ou vu dans la lucarne télévisuelle. Les professionnelles de santé relayaient benoitement ce risque inconsidéré que je prenais à "jouer avec la camarde" à l'insu de mon plein gré. Excusez moi du peu, d'avoir survécu à la puissance prédictive collective. Je suis pourvue d'un solide sens de l'humour. J'ai cultivé de belles colères en mon for  intérieur qui m'ont tenues debout. J'ai eu la chance fabuleuse que la maladie d'Alzheimer ait considérablement adouci le caractère de ce proche. Cela m'a permis de dédramatiser et de faire preuve de créativité pour maintenir un lien de qualité.  Club de Mediapart, Les bienfaits des injonctions prédictives mortelles sur les vieux | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « camard »

Langue Traduction
Anglais pug-nosed person
Source : Google Translate API

Synonymes de « camard »

Source : synonymes de camard sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « camard »

Camard

Retour au sommaire ➦

Partager