La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « boursier »

Boursier

Variantes Singulier Pluriel
Masculin boursier boursiers
Féminin boursière boursières

Définitions de « boursier »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOURSIER1, IÈRE, adj. et subst.

A.− Vieilli. Ouvrier, ouvrière qui fabrique, personne qui vend toutes sortes de bourses :
1. J'ai un fief rue Tirechappe, et toutes les femmes sont amoureuses de moi, aussi vrai qu'il est vrai que saint Éloy était un excellent orfèvre, et que les cinq métiers de la bonne ville de Paris sont les tanneurs, les mégissiers, les baudroyeurs, les boursiers et les sueurs, ... Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 461.
Rem. Attesté dans Ac. 1835-78 (dans ce dernier avec la mention ,,maintenant inusité``) et dans Littré.
B.− P. ext.
1. Fam. Celui qui tient la bourse commune, qui gère l'argent d'une société ou d'une association. Synon. caissier, trésorier.
Rem. Attesté dans Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. 20e.
2. ADMIN. UNIVERSITAIRE. (Élève, étudiant), qui jouit d'une bourse pour faire ses études dans un établissement d'éducation, pour exécuter un travail déterminé, pour effectuer un voyage d'étude. Un boursier d'agrégation, un élève boursier. Sorti de Brienne (...) Bonaparte (...) s'affligeait d'être boursier (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 304):
2. Si donc j'étais boursier de licence, je serais envoyé à Lyon, Bordeaux ou Caen. J'ai demandé ces trois villes sur le conseil de Bernès-Océana. Peut-être accepterais-je. J. Rivière, Correspondance[avec Alain-Fournier], 1906, p. 13.
SYNT. Boursiers au séminaire (About, La Grèce contemporaine, 1854, p. 271); boursier au lycée Louis-le-Grand (De Vogüé, Les Morts qui parlent, 1899, p. 38); un boursier de voyage (Gide, Si le grain ne meurt, 1924, p. 568).
P. métaph. :
3. Les Juifs ne sont-ils pas les boursiers de la nation? Tout ce que l'intelligence, tout ce que l'argent peut acquérir, on le leur laisse; mais c'est du vent. Sartre, Réflexions sur la question juive,1946, p. 30.
PRONONC. : [buʀsje], fém. [-jε:ʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1224 borser « fabricant de bourse (?) » (A. M.-et-L., Fontev., La Roch., fen. 3, sac 14 dans Gdf. Compl.); 1268 boursier (E. Boileau, Métiers, 1erp. LXXVII, var., ibid.); qualifié de ,,peu usité`` dep. 1835 (Ac.); 2. xiiies. borcier « trésorier » (Cart. de S. Sauv. de Metz, B.N. 1. 10029, fo83 vodans Gdf. Compl.), graphie isolée; 1remoitié xives. boursier (J. de Condé, Dit des Nonnettes, 88 dans Gdf. Compl.); considéré comme ,,rare`` dep. Trév. 1732 et ,,ancien`` dep. Besch. 1845; 3. 1430 subst. « celui qui jouit d'une aide financière pour faire ses études » (Cl. de Fauquembergue, II, p. 347 dans Fr. mod., t. 4, p. 341); 1867 adj. (Lar. 19e). Dér. de bourse1*; suff. -ier*.

BOURSIER2, IÈRE, subst. et adj.

A.− Subst. Celui qui effectue des opérations à la Bourse. Petits boursiers à figure basse (A. Daudet, Contes du lundi,1873, p. 218):
1. « Hélas! Quelque vie que je mène, toujours je me tourmenterai d'une âcreté mécontente, pour n'avoir pu mener parallèlement les contemplations du moine, les expériences du cosmopolite, la spéculation du boursier et tant de vies dont j'aurais su agrandir les délices ». Barrès, Sous l'œil des Barbares,1888, p. 263.
B.− Adj. Qui concerne la Bourse et ses diverses activités :
2. Il pénétra dans le grand hall qui, avec ses fresques pisseuses, ses écussons des capitales boursières, (...), sa lumière terne tombant des vitrages sur cette foule en veston noir, semblait une ancienne gare affectée à un culte triste. Druon, Les Grandes familles,t. 2, 1948, p. 107.
SYNT. L'apothéose du Paris-boursier (J. Rivière, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1906, p. 208); secouer la machine boursière (Alain, Propos, 1930, p. 921); marchés boursiers (Perroux, L'Écon. du XXes., 1964, p. 482).
PRONONC. ET ORTH. − Cf. boursier1.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1512 subst. bourcier « qui fait des opérations en bourse » (P. Gringore, Œuvres Complètes, éd. A. de Montaiglon et Ch. d'Héricault, Paris, 1858, t. 1, p. 226); 1838 boursier (Balzac, La Maison Nuncingen, p. 632); 1837 adj. « qui concerne la bourse, ses habitués, ses opérations » (Balzac, César Birotteau, p. 412). Dér. de bourse2*; suff. -ier*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 115.

Wiktionnaire

Nom commun - français

boursier \buʁ.sje\ masculin (pour une femme, on dit : boursière)

  1. Celui qui est bénéficiaire d’une bourse d’études.
    • Fils de petits fonctionnaires, anciens boursiers, garçons intelligents et ambitieux mais pleins de fiel, ils me flattaient sans m’aimer. — (François Mauriac, Le Nœud de vipères, Grasset, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 31)
    • À votre tour comprenez le sauvage, qui vint à Paris comme boursier, et gagna sa vie à enseigner la Libre Pensée. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 174)
  2. Celui qui fréquente la bourse, par obligation professionnelle.
    • Banquiers, boursiers, courtiers, tripoteurs, faiseurs d’or ;
      Et tous les éclopés admirant ces rapines...
      — (Émile Vayrac, Où sont-ils : Aux morts et à toutes les victimes du grand bombardement de Saint-Étienne (26 mai 1944), le 26 mai 1946, en recueil dans Florilège de la poésie française contemporaine, livre 2, éditions de l’A.P.L.P., 1957, page 318)
    • Leur aisance à propos de tout me glace, criticaillent la prof, et ridiculisent une boursière de la campagne dieppoise qui a gardé des mots normands. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 381)
  3. (Désuet) Ouvrier ou artisan qui fait et vend des bourses.
  4. (Désuet) (Par extension) Celui qui tient la bourse commune, la trésorerie d’une ou d’une association.

Adjectif - français

boursier \buʁ.sje\ masculin

  1. Qui concerne la bourse.
    • Les griots de la nouvelle économie ont déchanté. La hausse continue des marchés boursiers a laissé place à un effondrement spectaculaire. — (Pour un autre monde ; Un autre chemin, motion pour le congrès socialiste de Dijon du 16 au 18 mai 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOURSIER, IÈRE. n.
Celui, celle qui est bénéficiaire d'une bourse d'études. Boursier au Lycée Louis-le-Grand. Boursier de licence. Boursier d'agrégation. Boursier de l'État, de la ville. Il se dit aussi de Celui qui fréquente la Bourse, par obligation professionnelle.

Littré (1872-1877)

BOURSIER (bour-sié ; l'r ne se lie jamais ; au plur. l's se lie : les bour-sié-z au collége) s. m.
  • Celui qui jouit d'une bourse dans une école publique.

    Adjectivement. Les élèves boursiers.

    Au fém. Je ne crois pas être en droit de nommer une boursière, Bossuet, Lett. Abb. 33.

HISTORIQUE

XVIe s. Boursiers furent en la ville de Tholose appelez collegiaux, comme enfans des colleges, et en l'université de Paris boursiers, comme estant nourris et alimentez de la bourse commune de leurs fondateurs, Pasquier, Recherches, liv. IX, p. 791, dans LACURNE SAINTE-PALAYE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOURSIER, s. m. ouvrier & marchand tout à la fois, qui fait & vend des bourses à cheveux, toutes sortes d’ouvrages à l’usage des chasseurs & des guerriers, pour mettre leurs munitions ; tels que sont gibeciere, cartouche, giberne, &c. toutes sortes de sacs ou étuis à livre, à flacon, calote, parapluie, parasol, &c.

La communauté des Boursiers est gouvernée par trois jurés, dont le plus ancien sort de charge tous les ans, pour faire place à un autre qui est élû le ii d’Août, ensorte que chaque juré exerce sa charge deux ans de suite.

Ce sont ces jurés qui expédient les lettres d’apprentissage & de maîtrise, qui donnent le chef-d’œuvre, & font leurs visites tous les trois mois, comme il est porté par les statuts.

L’apprenti ne peut être obligé pour moins de quatre ans, & chaque maître n’en peut avoir qu’un à la fois : il peut cependant en prendre un second après trois ans & demi d’apprentissage du premier.

L’apprenti sorti d’apprentissage, doit faire encore trois ans de compagnonage chez les maîtres. Tout aspirant à la maîtrise est tenu au chef-d’œuvre, à moins qu’il ne soit fils de maître.

L’apprenti étranger doit, pour parvenir à la maîtrise, servir pendant cinq ans, trois chez le même maître, & les deux autres où il lui plaît.

Le chef-d’œuvre consiste en cinq pieces ; savoir, une bourse ronde à quarre de cuir ; une autre de velours, brodée en or & en argent, avec les crépines & boutons de même ; une gibeciere de maroquin à fer, garnie de son ressort, avec des courans & boutons de cuir ; une autre aussi de maroquin à fer cambré, pareillement garnie de son ressort ; enfin un maroquin à l’usage des hommes, c’est-à-dire un sac de maroquin dont les hommes se servent pour mettre sous les genoux.

Les veuves peuvent tenir boutique, & joüir des autres priviléges de maîtrise, excepté du droit de faire des apprentis qu’elles n’ont point, pouvant toutefois continuer celui qui auroit commencé son tems du vivant de leur mari.

Les maîtres ne peuvent aller au-devant des marchandises qu’au-delà de vingt lieues de Paris.

Les patrons de la communauté sont S. Brice & Notre-Dame de la Fontaine.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « boursier »

Mot dérivé de bourse, avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boursier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boursier bursje

Évolution historique de l’usage du mot « boursier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boursier »

  • Ce qui est fascinant, avec l'argent boursier, c'est que, lorsqu'on le perd, en cas de baisse, par exemple, il se volatilise, il ne va dans la poche de personne. D'une certaine façon, c'est poétique. De Françoise Giroud / La rumeur du monde
  • Il convient de mentionner plusieurs facteurs susceptibles d’affecter le marché boursier aux États-Unis dans les jours à venir. Comme mentionné précédemment, il ne s’agit pas seulement du marché boursier – le marché des devises a également été très corrélé aux mouvements des actions en 2020. , Les défis à relever pour le marché boursier américain | ProfesseurForex
  • 100 euros. C'est le montant de l'aide reversée par la région Ile-de-France aux familles de lycéens boursiers pour faire face aux "surcoûts" liés à "la fin de l'accès aux cantines scolaires" et à la facture numérique des cours par Internet, annonce ce vendredi sa présidente Valérie Pécresse.  LExpansion.com, Ile-de-France : une aide de 100 euros pour les lycéens boursiers - L'Express L'Expansion
  • Il s’est avéré que non seulement le marché boursier américain est plus élevé, mais que les marchés boursiers mondiaux ont connu une reprise difficile à imaginer il y a seulement quelques mois. Selon les données publiées par Topdown Charts et Revinitiv Datastream, plus de 74 % des marchés boursiers analysés sont en territoire haussier. La définition technique d’un marché haussier est une hausse de 20 % par rapport au creux de l’année précédente – 52 pays sur 70 se trouvent dans un marché haussier. , L’obstination du marché boursier pousse à la hausse | ProfesseurForex

Traductions du mot « boursier »

Langue Traduction
Anglais stock
Espagnol bursátil
Italien azionario
Allemand stipendiat
Portugais bolsista
Source : Google Translate API

Synonymes de « boursier »

Source : synonymes de boursier sur lebonsynonyme.fr

Boursier

Retour au sommaire ➦

Partager