La langue française

Boulier

Définitions du mot « boulier »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOULIER1, subst. masc.

PÊCHE. Long filet à poche traîné par bateau le long des côtes ou tendu aux embouchures des étangs salés.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
Prononc. et Orth. : [bulje]. Land. 1834 propose boulier ou boulière. Ac. Compl. 1842, s.v. boullier, renvoie à boulier au dict. (cf. Lar. 19eet Nouv. Lar. ill. : boullier ,,Autre orthographe du mot boulier``). Besch. 1845 admet boulier, boulièche, boullière, bouillette, bouliche, boulèche. Pt Lar. 1906 ainsi que Rob. notent parallèlement bolier ou boulier. Cf. aussi Lar. 20eet Lar. encyclop. qui, s.v. boulier, renvoient à bolier. Quillet 1965 souligne, s.v. boulier, qu'il s'agit d'une ,,altération de boulièche``. Étymol. et Hist. 1681 (Ordonnance août 1681 dans Isambert, Recueil gén. des anc. lois fr., xix, 358). Empr. au prov. boulié, bouliech (Mistral), a. prov. bolech (Pt Levy) attesté sous la forme boliet dans les Statuts des pêcheurs de Marseille (Du Cange, p. 692c), prob. issu d'un b. lat. *bolǐdium, bolědium (REW, no1193a) emprunté au gr. β ο λ ι ́ δ ι ο ν attesté comme dimin. de β ο λ ι ́ ς au sens de « sonde » (Olympiodore, Commentaires sur Aristote dans Meteorologica, 298, 33 dans Liddell-Scott) mais qui a pu représenter également le dimin. de β ο ́ λ ο ς « fait de lancer le filet » puis « filet », sens attesté dep. Hérodas (7, 75 dans Liddell-Scott); on notera aussi l'hyp. d'un étymon *bolegium, réduction par haplologie de *bolilegium « le fait de retirer le filet de pêche » (J. Brüch dans Z. fr. Spr. Lit., t. 49, 1927, pp. 290-318; EWFS2) composé du lat. bolus « coup de filet » puis prob. « filet » et de legere au sens de « amener, enrouler » (cf. legere vela « amener les voiles ») mais une telle formation, de caractère savant, est peu probable pour un terme de la lang. commune des pêcheurs.

BOULIER2, subst. masc.

A.− Appareil destiné au calcul élémentaire et formé d'une série de dix tringles sur lesquelles coulissent dix petites boules. Dans la caisse, un Chinois obèse dont on ne voit que le torse nu fait des comptes au boulier (Malraux, Les Conquérants,1928, p. 18)....vos fils ont besoin de muscles, monsieur. Ils ont depuis longtemps franchi l'âge du boulier (H. Bazin, Vipère au poing,1948, p. 105).
Rem. On dit aussi boulier-compteur :
1. ... figure-toi, Claudine, que ce matin pendant qu'on distribuait les feuilles avant la dictée, elle [Marie] avait sorti de sa poche un chapelet qu'elle égrenait sous la table, oui, ma chère, un chapelet avec des gros grains tout ronds, quelque chose comme un boulier-compteur de poche. Colette, Claudine à l'école,1900, p. 205.
P. plaisant. Chapelet (cf. aussi ex. 1) :
2. − Vous êtes décidément bien sonné, cracha Dupré. Je préfère m'en aller et réciter une dizaine à votre intention. − C'est ça, allez faire joujou avec votre petit boulier. H. Bazin, La Tête contre les murs,1949, p. 313.
B.− JEUX. Appareil composé de boules que le joueur déplace le long d'une tringle pour comptabiliser ses points.
Rem. On rencontre dans la docum. un homogr. dialectal signifiant « pot de terre » (attesté dans la plupart des dict. gén.).
1reattest. 1863 (Littré); dér. de boule*, suff. -ier*. [bulje]. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Darm. 1877, p. 108.

Wiktionnaire

Nom commun 1

boulier \bu.lje\ masculin

  1. Cadre portant des tringles dans lesquelles des boules sont enfilées et qui sert à compter.
    • Il rapproche de moi un grand boulier et il me dit… « Tiens, amuse-toi avec ça… je ne vais pas tarder. » Je fais glisser, descendre et remonter des boules de bois jaunes et noires le long des tiges de métal sur lesquelles elle sont enfilées, mais ce n’est pas amusant, je ne sais pas y jouer… il me tarde que papa revienne… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, pages 50-51)
  2. (Familier) Nom donné aux comptables, experts comptables et financiers. Définition provenant de l'argot, dont l'étymologie provient à la fois du rapport aux calculs (définition ci-dessus) et d'un jeu de mots lié à lourdeur ésotérique du langage comptable et de l'humour parfois associé.
  3. (Architecture) Variante orthographique de bouillier.
  4. Instrument permettant de faire des boules de glace ou de sorbet, portionneuse à glace.
    • Le boulier à glace est Idéal pour former de belles boules de glaces sans effort grâce au système automatique. — (Boulier à glace sur Cash suopping. Site consulté le 29/10/19)

Nom commun 2

boulier \bu.lje\ masculin

  1. (Pêche) Long filet semblable à une seine que l'on tend à l'embouchure d'un étang ou d'un lac.
  2. (Pêche) Sorte de filet qu’on tend aux embouchures des étangs salés.
    • Les filets qu’on emploie pour ces différentes pêches sont, la romatierc, la cabussiere, maclonniere, paliolle, bâtarde, bertoulonnet, le boulier, les queues pour prendre des anguilles , la paladiere & autres filets pour les pêcheries.— (J.E. Bertrand, Description des arts et métiers, Volume 5, 1776)

Nom commun 3

boulier \bu.lje\ masculin

  1. Pot de terre cuite sans anse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOULIER. n. m.
T. de Pêche. Espèce de filet qu'on tend aux embouchures des étangs salés.

Littré (1872-1877)

BOULIER (bou-lié) s. m.
  • Filet qu'on tend aux embouchures des étangs salés.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boulier »

(Nom commun 1) De boule.
(Nom commun 2) ancien occitan boulié (« même ») sens lui même issu du latin bologium (« même sens »).
(Nom commun 3) Dérivé de bouillir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. boliet (dans DU CANGE), sorte de filet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boulier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boulier bulje

Évolution historique de l’usage du mot « boulier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boulier »

  • Michel Vigier : Le boulier a été inventé en Chine au XIIIème siècle, de façon empirique, en empruntant aux Babyloniens, à la civilisation de l’Indus, à l’abaque romain, aux chiffres romains, à la représentation avec les baguettes, dites chinoises. Le boulier chinois prolonge, en fait, nos mains et nos doigts. Les premiers hommes (hominines) ont enregistré l’image de leurs mains depuis, au moins, 7 millions d’année. Les images mentales des quantités un, deux et trois se sont fixées dans les cerveaux humains et sont devenues innées (ceci a été vérifié à de nombreuses reprises avec des bébés de quelques semaines (Estimation numérique dans les apprentissages, p. 29). Le boulier chinois possède deux quinaires, ce sont nos deux mains, droite et gauche, ainsi que 5 unaires, ce sont nos cinq doigts à chaque main. Le boulier, à l’exemple des mains et des doigts, permet de représenter les nombres en se limitant aux quantités jusqu’à trois, et en construisant avec les compléments à cinq ou à dix, comme le font les chiffres romains. Mais le boulier va plus loin en permettant la représentation des nombres au-delà de dix, dans le système décimal positionnel inventé, aussi, en Chine ou dans la Vallée de l’Indus, il y a plus de 2000 ans. Le boulier permet, ainsi, d’installer les bases du calcul mental. Atlantico.fr, La méthode de calcul basée sur le boulier chinois qui pourrait révolutionner la façon dont nous concevons les mathématiques | Atlantico.fr
  • Pour la première fois depuis que la ligue a instauré un système de loterie préalable au repêchage, c’est l’une des équipes les moins bien représentées dans le boulier qui a remporté la mise. C’est en effet la boule de l’« équipe E » qui est sortie la première, malgré seulement 2,5 % des chances de l’emporter. Onze équipes étaient mieux positionnées qu’elle, notamment les Sénateurs (25 % des chances), les Red Wings (18,5 %), les Kings (9,5 %), les Ducks d’Anaheim (8,5 %), les Devils du New Jersey (7,5 %) et les Sabres de Buffalo (6,5 %). La Presse, Loterie de la LNH : le mystère demeure entier
  • Les sept formations qui ne participeront pas à la nouvelle formule des séries se retrouveront automatiquement dans le boulier : les Red Wings de Detroit, les Sénateurs d’Ottawa, les Sharks de San Jose (choix qui appartient aux Sénateurs), les Kings de Los Angeles, les Ducks d’Anaheim, les Devils du New Jersey et les Sabres de Buffalo.  Le Journal de Montréal, La loterie réinventée | Le Journal de Montréal

Traductions du mot « boulier »

Langue Traduction
Anglais abacus
Espagnol ábaco
Italien abaco
Allemand abakus
Portugais ábaco
Source : Google Translate API

Synonymes de « boulier »

Source : synonymes de boulier sur lebonsynonyme.fr

Boulier

Retour au sommaire ➦

Partager