La langue française

Bobiner

Définitions du mot « bobiner »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOBINER, verbe trans.

A.− TECHNOL. [Empl. surtout comme part. passé adj.] Enrouler du fil, de la soie, une matière souple sur une bobine. Bobiner du fil, de la soie (Ac. 1932).
B.− ÉLECTR. ,,Installer l'ensemble des conducteurs constituant le circuit électrique d'une machine ou d'un appareil`` (Siz. 1968).
Absol. Les machines à bobiner (Lar. 19e) :
L'opération peut se faire sur un tour ordinaire, à la main, ou mieux sur un tour à bobiner, qui comptera automatiquement le nombre de tours de fil et la longueur employée tout en assurant une plus grande régularité des couches. A. Leclerc, Manuel de télégraphie et téléphonie,1924, p. 108.
DÉR.
Bobinoir, subst. masc.,technol. Machine qui dévide mécaniquement les fils, les matières souples sur des bobines. Synon. plus usité bobineuse.Spéc., dans le traitement des métaux. Le fil entraîné par un bobinoir (M. Gasnier, Dépôts métalliques directs et indirects,1927, p. 56).Attesté par Lar. 19e, Lar. encyclop., Littré, Guérin 1892, DG, Quillet 1965. Littré et Guérin 1892 nomment ainsi une machine à étirer la laine, le Lar. Lang. fr. nomme ainsi une machine servant à enrouler et dérouler les films. [bɔbinwa:ʀ]. 1reattest. 1863 (Littré); dér. du rad. de bobiner, suff. -oir*.
BBG. − Darm. 1877, p. 113 (s.v. bobinoir).
1reattest. 1352 babiner (Reg. des metiers, fo31 vo, no4231bb, A. Tournai dans Gdf. Compl.), forme attestée jusqu'au xves., ibid.; 1680 bobiner (Rich.); malgré le hiatus chronol., dénominatif de bobine* technol.; cf. la forme babine, 1522 dans Gdf. Compl. [bɔbine], (je) bobine [bɔbin]. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

bobiner \bɔ.bi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dévider sur une bobine.
    • Bobiner du fil, de la soie.
  2. (Électrotechnique) Enrouler le fil autour du noyau pour former un élément inductif.
    • Bobiner un transformateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOBINER. v. tr.
Dévider sur une bobine. Bobiner du fil, de la soie.

Littré (1872-1877)

BOBINER (bo-bi-né) v. a.
  • Dévider du fil, de la soie sur une bobine.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOBINER. Ajoutez : Le mari tisse la toile ; la femme fait ce qu'on appelle les épaules, les canettes ; elle bobine le fil, Enquête, Traité de comm. avec l'Angleterre, t. V, p. 322.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BOBINER, v. act. c’est, chez les Tireurs-d’or, faire passer le trait de dessus le tambour sur une petite bobine, à laquelle on donne le nom de roquetin. Voy. Tireur-d’or.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bobiner »

 Dérivé de bobine avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bobine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bobiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bobiner bɔbine

Évolution historique de l’usage du mot « bobiner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bobiner »

  • À plus de 400 degrés, les bobines de cuivre à l’intérieur brûlent et deviennent molles pour être plus facilement retirées. « Nous, bobiniers, nous sommes en charge d’isoler et de réinstaller le cuivre correctement à l’intérieur. C’est un savoir-faire qui demande de la minutie et de la patience. J’ai fait un BTS en alternance de maintenance industrielle chez une entreprise qui m’a appris à bobiner. » , Edition Saint Dié | Bobinier, quand l’homme est meilleur que la machine
  • Un vaste hall abrite la section « transformateurs ». Tout ici semble« grandiose », les transformateurs eux-mêmes, que l’on imagine mal entrant dans une locomotive ; l’étuve égale ment, d’une capacité de 60 m3, destinée à assécher les isolants et qui permet d’obtenir un vide atmosphérique quasi-parfait (1 mm de mercure environ) ; le tour à bobiner de 1 m de hauteur de pointe et de 2 m de longueur entre pointes, qui est destiné au bobinage de groupes de transformateurs. Lettre du cheminot, Il était une fois dans La Vie du Rail – 92) L’atelier du matériel de la Folie - Lettre du cheminot
  • J'ai une grande histoire avec le noir et blanc. Je suis arrivé à la photographie par le noir et blanc. Et pendant pratiquement dix ans, je n'ai fait que cela. Il me permettait à l'époque la plus grande des libertés. De bobiner moi-même mes pellicules, au tirage sous l'agrandisseur. Mais plus que ça, le noir et blanc me permettait plus facilement de transmettre une vérité de l'émotion. Une vérité de l'émotion atténuée en couleur qui, elle, s'attachait à l'époque à vouloir restituer une vérité formelle. Mais avec l'avènement du numérique, tout a changé. On est désormais beaucoup plus libre d’interpréter la couleur. J'avais d'ailleurs commencé cette série en couleur, voulant garder cette force de l'émotion tout en jouant avec l'information couleur. Mais chaque prise était tellement compliquée et les couleurs des vêtements souvent flashy parasitaient tellement, que je me suis résigné à ce que je savais faire le mieux, le noir et blanc. Cela dit, Kho, la genèse d'une révolte présentée au World Press emprunte en réalité à quatre séries distinctes sur les jeunes, et l'une d'entre elle est en couleur. Franceinfo, Romain Laurendeau, photographe : "L'Algérie fait désormais partie de moi"

Traductions du mot « bobiner »

Langue Traduction
Anglais wind
Espagnol bobinar
Italien bobinare
Allemand aufspulen
Portugais bobinar
Source : Google Translate API

Synonymes de « bobiner »

Source : synonymes de bobiner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bobiner »

Bobiner

Retour au sommaire ➦

Partager