La langue française

Basque

Sommaire

  • Définitions du mot basque
  • Étymologie de « basque »
  • Phonétique de « basque »
  • Évolution historique de l’usage du mot « basque »
  • Citations contenant le mot « basque »
  • Images d'illustration du mot « basque »
  • Traductions du mot « basque »
  • Synonymes de « basque »

Définitions du mot « basque »

Trésor de la Langue Française informatisé

BASQUE1, subst. fém.

A.− HABILLEMENT
1. Partie découpée du vêtement qui descend au-dessous de la taille. Habit à petites, à grandes basques (Ac. 1835-1932). Basques rapportées, moulage des basques :
1. Il portait les souliers à boucles de diamant, les bas de soie, la culotte courte bouclée sur le genou, la veste à longue basque et à larges poches pleines de tabatières, ... Lamartine, Nouvelles Confidences,1851, p. 55.
2. Andoche entre par la gauche. Paysan d'une cinquantaine d'années. (...) Il est en manches de chemise; gilet à basques, de forme ancienne; ample pantalon, dont le bas est serré contre le mollet par un entrelacs de cordes. Le cou est largement découvert. R. Martin du Gard, La Gonfle,1928, I, 1, p. 1172.
3. ... presque aussitôt, elle [Élizabeth] se retrouvait assise sur l'herbe, pendant que l'oncle Édouard se sauvait, les basques au vent. Green, Journal,1928-34, p. 269.
4. ... l'habit à basques est le signe distinctif de l'homme du monde ou du maître d'hôtel; ... R.-H. Lowie, Manuel d'anthropol. culturelle,1936, p. 98.
Rem. On rencontre dans la docum. une forme région. baste qui signifie « rempli fait à une pièce d'étoffe » :
5. « Ne voyez-vous pas, disait-elle [Mmede Hautcastel] à sa femme de chambre (...) que ce caraco est beaucoup trop large pour ma taille, surtout en bas, et qu'il y faut faire une baste avec des épingles? » X. de Maistre, Voyage autour de ma chambre,1794, p. 77.
Au fig., fam. Se pendre, s'accrocher aux basques de qqn. Le suivre partout, ne pas le quitter :
6. Ils vont tous s'accrocher à vos basques pour vous retenir, mais vous ne faiblirez pas : un garçon comme vous, un garçon anglais n'a qu'une parole, je le sais, j'en suis sûr. Mauriac, Asmodée,1938, III, 6, p. 117.
2. Spéc. ,,Corsage de robe serré à la taille, en forme de corset`` (Gay t. 1 1887) :
7. Les coussins, le « strapontin » de l'affreuse « tournure » avaient disparu, ainsi que ces corsages à basques qui, dépassant la jupe et raidis par des baleines, avaient ajouté si longtemps à Odette un ventre postiche... Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 618.
B.− P. anal. ,,Table de plomb ayant la figure d'une basque d'habit et qu'on place dans les couvertures des grands édifices sur l'angle que forme le faîte avec les arêtiers, ou sous la panne du brisé d'un comble`` (Jossier 1881).
Prononc. : − 1. Forme phon. [bask]. 2. Homon. : basque2.
Étymol. ET HIST. − 1. 1351 baste « rempli qu'on fait à une pièce d'étoffe » (Compte d'Estienne de la fontaine, argentier du roi dans Havard, Dict. de l'ameubl. et de la décoration, Paris, t. 1 s.v. : cendaux de plusieurs couleurs pour faire la bordure et [les] bastes du poële [aux funérailles de G. de Valennes, Chambellan du roi], qui fut semé de XXX escussons des armes dudit chevalier); 2. 1532 basque « partie d'étoffe située au-dessous de la ceinture du corsage ou du pourpoint [ici du corsage] » (Inv. de la garde-robe de la reine, fo219 dans Gay t. 1 s.v. : Une basque de satin cramoisi rouge où soulloit avoir une broderie d'or traict qui a été hostée pour l'antrée de Rouan. Plus 2 vertugalles de taffetas gris). 1 est prob. empr. au prov. basto « troussis, rempli d'étoffe » (v. Mistral t. 1 s.v.), seule lang. rom. du Sud, avec le cat., à avoir ce sens : l'ital. basta, proposé comme étymon par EWFS2(qui propose également l'étymon prov.) et Dauzat 1968, n'a en effet que le sens de « faufilure » (v. DEI et Batt. s.v.) qui ne suffit pas à expliquer le sens du mot fr., et il en est de même pour l'esp. basta, attesté dep. 1571 (d'apr. Al. t. 1 s.v.). Baste ne peut pas être non plus le contin. direct du judéo-fr. baste (xies., Raschi, v. FEW t. 15, 1, p. 75a), déverbal de l'a.fr. bastir « faufiler », à cause du s prononcé (v. Bl.-W.5, s.v. basque). Tous ces mots remontent au germ. *bastjan (bâtir*). 2 est dû à une contamination avec basquine*.
BBG. − Duch. 1967, § 35.

BASQUE2, adj. et subst.

A.− Adj. Qui se rapporte, qui est propre à la région qui s'étend de part et d'autre de la frontière occidentale franco-espagnole, ou à ses habitants. Pays basque; langue, béret, pelote basque :
1. − Ces cris, disait-il [M. d'Abbadie], peuvent faire vibrer dans une âme basque, en même temps que le souvenir du pays, quelque noble sentiment, digne des vieux temps et de nos grands ancêtres. Barrès, Mes cahiers,t. 14, 1922-23, p. 110.
2. Ce que j'aimerais beaucoup faire, ce serait un grand hôtel moderne, du type basque. J'avais soumis un projet pour Hendaye, mais je n'ai pas eu la commande. Maurois, Climats,1928, p. 42.
B.− Substantif
1. Un, une Basque. Celui, celle qui habite le Pays basque ou qui en est originaire :
3. Parti à sept heures de Bordeaux. Sur l'impériale, un Basque français allant à Pau subir son examen pour Saint-Cyr, un Basque espagnol, carliste intraitable et un Piémontais philanthrope. Michelet, Journal,1835, p. 185.
4. Les populations proprement pyrénéennes sont, il est vrai, assez différentes entre elles : le Navarrais à visage long et mince; le Basque aux tempes renflées et au menton pointu, aux larges épaules et aux hanches rétrécies comme un ancien Égyptien; le Catalan à large face et à épaisse encolure, ne se ressemblent guère. Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 28.
5. La plus grande part de la chambrée était faite de Basques et de Béarnais qui recomposaient sans effort l'atmosphère et les mœurs de leur pays, avec leurs cris gutturaux, leur simplicité grave et cérémonieuse, leurs beaux chants tristes et leur étonnante solidarité. Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 58.
Rem. Au fém., pour éviter l'homon. déplaisante avec basque1, l'usage tend à imposer la forme Basquaise.
LING. Le basque. Langue parlée par les Basques :
6. On ne peut rien tirer du basque parce que, étant isolé, il ne se prête à aucune comparaison. Mais d'un faisceau de langues apparentées, comme le grec, le latin, le vieux slave, etc., on a pu par comparaison dégager les éléments primitifs communs qu'elles contiennent et reconstituer l'essentiel de la langue indo-européenne, telle qu'elle existait avant d'être différenciée dans l'espace. Saussure, Cours de ling. gén.,1916, p. 292.
7. L'eau était maintenant si près que le mitrailleur du dessous rentra sa cuve et se coucha dans la carlingue, les jambes ensanglantées lui aussi. Reyes avait fermé les yeux, et parlait basque. Malraux, L'Espoir,1937, p. 792.
Loc. Un tour de Basque. Une supercherie. Courir comme un Basque. Marcher vite et longtemps :
8. Une bonne vieille femme du village ne pouvait pas marcher depuis trois ans (...) À présent elle court comme un Basque. Sue, Les Mystères de Paris,t. 3, 1842-43, p. 104.
2. Spécialement
a) CHORÉGR. Pas de basque. Marche cadencée composée de pas glissés au sol (d'apr. M. Bourgat, Techn. de la danse, 1959, p. 89). Saut de basque. ,,Mouvement appartenant à la série des jetés et consistant dans un saut d'une jambe à l'autre par un tour complet du corps`` (Lar. encyclop.).
b) MUS. Tambour de basque. Instrument à percussion composé d'une peau tendue sur un cercle de bois dans lequel sont insérés des grelots ou des petites cymbales (cf. M. Brenet, Dict. pratique et hist. de la mus., 1926, p. 433).
Prononc. − 1. Forme phon. : [bask]. 2. Homon. : basque2.
Étymol. ET HIST. − 1. 1578 subst. « habitant du Pays basque »; « laquais originaire du Pays basque »; « laquais utilisé comme coursier » (H. Estienne, Dial. du lang. franç. ital., II, 214 dans Hug. : Quand vous escrivez en quelque lieu, encore ... que n'ayez aucun porteur expres, mais mettiez la lettre en la misericorde du premier que vous rencontrerez, si faut il dire que vous avez depesché vostre basque, qui va comme le vent [...]); cf. aller au pié comme un basque (Rich. 1680); 2. 1606 « nom d'un peuple de la région des Pyrénées » (Nicot); 3. 1680 adj. (Rich.); 4. 1710 subst. « langue du Pays basque » (Rich.). Du lat. Vasco, -onis, forme sing. du subst. plur. Vascones, terme qui désignait une population composite du sud-ouest de la France (Pline, 3, Hist. nat. 3. 4. -22- dans Forc. Onomasticon s.v., p. 752, col. b), attesté en emploi adj. au sing. « basque » en b. lat. (St Paulin, Carm., 16, 202, ibid.). Vasco a donné basque (peuple de lang. pré-indo-européenne), l'accus. Vasconem a donné gascon* (population de lang. rom.). Le passage du v initial à b manifeste vraisemblablement un emprunt à l'esp. ou au gascon.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 330. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 458, b) 666; xxes. : a) 424, b) 399.
BBG. − Gall. 1955, p. 105, 234. − Gottsch. Redens. 1930, p. 428. − Meillet (A.), Cohen (M.). Les Lang. du monde. Paris, 1952, pp. 255-269. − Roblin (M.). Chronique d'ethnonymie. Vie Lang. 1956, pp. 514-518.

Wiktionnaire

Adjectif

basque \bask\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au Pays basque, à sa langue ou aux Basques.
    • Des plantes américaines ont fait le voyage à travers l’Atlantique […] et sont venues s’installer sur la côte basque : une Graminée Stenotaphrum s’y est même développée fort abondamment et est un élément essentiel de la végétation des environs de Bayonne et de Biarritz. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 97)

Nom commun 1

basque \bask\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Langue parlée au Pays basque. C’est une langue ergative de type SOV.
    • Le basque s’écrit avec l’alphabet latin.

Nom commun 2

basque \bask\ féminin

  1. (Habillement) Pan d’habit, de certains vêtements, partie découpée et tombante en dessous de la taille.
    • Le corsage est montant, à basque plate rouleautée au contour, et la manche a son parement orné d'un nœud en faille. — (« Explications de la gravure noire pages 174 et 175 », dans le Journal des demoiselles et Petit courrier des dames réunis, n° 15 (2e semestre) du 13 novembre 1875, page 171)
    • La composition de sa souquenille défiait toute investigation : les manches et les pans étaient si graisseux, si luisants qu’on aurait dit du cuir de bottes ; par derrière ballottaient quatre basques d’où le coton s’échappait par touffes. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842, traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Les hommes avaient passé la blouse bleue sur la redingote neuve ou sur le vieil habit de drap vert dont les deux basques passaient. — (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 34)
    • Cet uniforme, c’était, pour les hommes, l’ancien « habit » des élégants du XXe siècle, noir, à basques, et, pour les femmes, une simple robe dite « paysanne », à fleurettes bleues sur fond rose. — (René Barjavel, Ravage, 1943)
    • Un homme très maigre au long nez pointu, vêtu d'un habit vert vif avec des basques flottantes, brandit une paire de ciseaux ouverte, il va couper dans la chair, le sang va couler… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 47)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BASQUE. n. f.
Pan d'habit, partie découpée et tombante de certains vêtements. On portait autrefois des justaucorps à quatre basques. Habits à petites basques, à grandes basques. Tirer quelqu'un par la basque de son habit. Les basques de cet habit sont trop longues. Par exagération et familièrement, Cet enfant est toujours pendu aux basques de son père, de son précepteur, Il le suit toujours, sans le quitter d'un pas.

Littré (1872-1877)

BASQUE (ba-sk') s. f.
  • 1Autrefois petite partie d'étoffe qui était au bas du corps du pourpoint et où il y avait des œillets.
  • 2Partie découpée et tombante de certains vêtements. Le bout de ses souliers, la basque de son habit, Rousseau, Ém. II. Je n'étais pas venu à Kircagach pour qu'un esclave fût assez téméraire pour me toucher la basque de mon habit, Chateaubriand, Itin. II, 42. Mais qu'un tendron te tire par la basque, Tu lui souris, Béranger, Troubad.

    Familièrement. Il est toujours pendu à mes basques, il ne me quitte pas, il me suit partout.

  • 3 Terme de plombier. Pièce de plomb taillée en forme de basque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « basque »

(Adjectif) (Date à préciser) Du latin Vasco[1].
(Nom commun 1) (Date à préciser) Du latin Vasco[1].
(Nom commun 2) Anciennement baste, de l’occitan basto (« troussis, rempli d'étoffe »)[2] et apparenté au terme de couture bâti.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

On pense que ce mot vient de quelque mode suivie chez les Basques (voy. BASQUE 2).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « basque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
basque bask

Évolution historique de l’usage du mot « basque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « basque »

  • Un Basque n'est ni Français, ni Espagnol ; il est basque et c'est tout. De Victor Hugo
  • Deux français sur trois gardent leur béret basque pour faire l'amour. Le troisième s'en sert comme préservatif. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • Tous les basques iront au ciel : Le diable lui-même n'entend rien à ce qu'ils disent. De Proverbe français
  • Deux jours avant, une délégation d’élus du Pays basque avait été reçue au ministère de la Justice pour soulever « l’attitude inacceptable du parquet national antiterroriste », qui avait notamment fait appel en mai de la décision du Tribunal d’application des peines de Paris, compétent en matière terroriste, de satisfaire la demande de libération d’Esnal. « On a aussi rappelé à l’autorité publique que ce territoire a toujours su prendre ses responsabilités », a indiqué Anaiz Funosas, présidente de Bake Bidea. , Pays basque. Une chaîne humaine de 600 personnes pour les prisonniers basques - Pontivy.maville.com
  • Un audit de la Cour des comptes européenne a mis en lumière que le corridor ferroviaire dit du "Y basque" accumulera un retard de 29 ans et un surcoût de 39 %, soit 1,8 milliard d’euros. Un retard en partie causé par l’absence de planification de la ligne LGV entre Bordeaux et le Pays Basque Nord. , “Retard de 29 ans” pour le projet ferroviaire du Y basque | Euskal Herria | MEDIABASK
  • Comme chaque semaine, la rédaction de "Sud Ouest" au Pays basque fait un rapide tour de l’actualité du territoire. Cette semaine, ce sont bien entendu la politique et les municipales qui sont abordées.  SudOuest.fr, Vidéo : le point sur l’actualité de la semaine au Pays basque
  • Gagnez un bon d'achat de 500€ dans "ça colle aux basques" le grand jeu de 11h de France Bleu Pays Basque. France Bleu, Gagnez 500€ avec Blackstore à Anglet dans "ça colle aux basques"
  • Samedi 20 juin, des dizaines de randonneurs grimperont à l’assaut de plusieurs sommets du Pays basque. Une fois en haut, ils allumeront simultanément des feux, sur les coups de 23 heures, pour réclamer la remise en liberté "de tous les prisonniers politiques basques" SudOuest.fr, Pays basque: des feux allumés en soutien aux prisonniers basques
  • Nous allons régulièrement demander à une personnalité de nous faire découvrir son jardin secret. Ce vendredi, Bixente Lizarazu a répondu à notre invitation. Le champion du monde nous a évidemment donné rendez-vous dans le Pays basque où il est revenu à la fin de sa carrière sportive. Loin de l'agitation de la côte atlantique, l'ancien footballeur professionnel nous a fait découvrir un autre univers sur le mont Artzamendi. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 26/06/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 26 juin 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. LCI, Bixente Lizarazu présente son Pays basque secret | LCI
  • Que ce soit à Bidart au Pays basque, comme ailleurs, de nombreux facteurs accentuent l'élévation de la plage ou l'érosion des falaises, comme l'exposition à la marée, mais aussi la pluie qui, en s'infiltrant, peut favoriser le glissement de la falaise.  France 3 Nouvelle-Aquitaine, Pays basque : le trait de côte sous surveillance
  • Voilà qui devrait faciliter l’usage des transports en commune au Pays basque. À partir du lundi 29 juin, il sera possible d’acquérir un ticket grâce à son téléphone (pas obligatoirement un smartphone), de le recevoir par SMS afin de ne montrer au chauffeur en montant dans le bus. SudOuest.fr, Pays basque. Un SMS pour remplacer les tickets de bus

Images d'illustration du mot « basque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « basque »

Langue Traduction
Anglais vasca
Espagnol vasco
Italien basco
Allemand baskisch
Portugais basco
Source : Google Translate API

Synonymes de « basque »

Source : synonymes de basque sur lebonsynonyme.fr
Partager