Banni : définition de banni


Banni : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BANNI, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de bannir1*; se conjugue avec avoir.
II.− Emploi adj. [En parlant d'une pers.] Qui est banni (cf. bannir1A) :
1. Je vous lis dans cette île peuplée par tous les exilés, où les celtes chassés ont précédé les huguenots bannis et où les huguenots bannis ont précédé les démocrates proscrits; j'y retrouve, dans cette sombre formation, toutes les couches de la misère humaine, les expatriés, les excommuniés, les déshérités. Hugo, Correspondance,1856, p. 250.
2. Conçoit-on cependant une partie de la race humaine mise au ban de la société au nom des lois divines, et cela à cause de ces instincts auxquels la minorité bannie ne peut mais? Green, Journal,1944, p. 164.
III.− Emploi subst. Celui qui est banni (cf. bannir1A) :
3. Guerre des émigrés. Fin de la révolution républicaine en Grèce. Cependant les bannis sollicitoient au dehors les puissances voisines de les rétablir dans leurs propriétés. Chateaubriand, Essai sur les Révolutions,t. 1, 1797, p. 78.
4. C'est beau. C'est beau de suivre un exilé! Le jour Où ce banni sortit de France, plein d'amour Et d'angoisse, au moment de quitter cette mère, Il s'arrêta longtemps sur la limite amère; ... Hugo, Les Contemplations,t. 3, 1856, p. 53.
Au fig. :
5. Dans le confessionnal, je dis m'être éloignée depuis plusieurs mois des sacrements parce que je ne croyais plus. Voyant dans mes mains le Précis et mesurant de quelles hauteurs j'avais chu, l'abbé s'étonna et avec une brutalité concertée il demanda : « Quel grave péché avez-vous commis? » Je protestai. Il ne me crut pas et me conseilla de beaucoup prier. Je me résignai à vivre en bannie. S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 141.
Rem. Attesté dans Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. comme subst. masc.; selon Quillet 1965, n'a pas de fém. Toutefois, cf. ex. 5 et ex. 6 suiv. qui présente un emploi en appos.
6. MmeRécamier demeurée seule, pleine de regrets, chercha d'abord à Lyon, sa ville natale, un premier abri. Elle y rencontra Mmede Chevreuse, autre bannie. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 353.
PRONONC. : [bani].
STAT. − Fréq. abs. littér. : 562. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 689, b) 555; xxes. : a) 494, b) 353.

Banni : définition du Wiktionnaire

Adjectif

banni \ba.ni\

  1. Qui est renvoyé, interdit de séjour.

Nom commun

banni \ba.ni\ masculin (pour une femme on dit : bannie)

  1. Personne soumise au bannissement.
    • Obtenir le rappel d’un banni.
    • Rappeler des bannis.

Forme de verbe

banni \ba.ni\

  1. Participe passé masculin singulier de bannir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Banni : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BANNIR. v. tr.
Condamner une personne à sortir d'un pays, à être chassée ou transportée hors d'un territoire, avec défense d'y rentrer. Bannir à temps. Bannir à perpétuité. Il fut banni de sa patrie. On l'a banni du pays. Par extension, il signifie, en parlant des choses aussi bien que des personnes, Expulser, éloigner, exclure. Il faut bannir les médisants des bonnes compagnies. C'est un fripon que l'on a banni de toutes les maisons honnêtes. Homme banni de partout. Bannir le luxe. Bannir le vice, le mensonge. Il a banni de son ouvrage les expressions trop techniques. Cette contrainte bannirait tout agrément de notre société. Craignez de bannir la paix de votre ménage. Se bannir d'un lieu, d'une maison, d'une société, Cesser ou s'abstenir d'y aller, quoique à regret. Il signifie figurément Éloigner de son âme, de son souvenir. Bannir toute crainte, toute honte. Bannir le chagrin de son esprit. Bannissez les scrupules. Bannir un ingrat de sa mémoire. Le participe passé

BANNI, IE, est aussi employé comme nom. Obtenir le rappel d'un banni. Rappeler des bannis. Fig., Il est banni de partout se dit de Celui à qui le mépris qu'il inspire ferme toutes les portes.

Banni : définition du Littré (1872-1877)

BANNI (ba-ni, nie) part. passé.
  • 1Chassé d'un pays. Ayant été banni par un acte arbitraire. Banni de mon pays par le meurtre d'un père, Banni du monde entier par celui de ma mère, Voltaire, Oreste, V, 9.
  • 2Éloigné, exclu. Banni de la cour.

    Fig. La pudeur bannie des cœurs. Le monde, une fois banni, n'eut plus de retour dans son cœur, Bossuet, Reine d'Anglet. Il rappelle un amour à grand' peine banni, Corneille, Poly. III, 5. Rappelez la vertu par leurs conseils bannie, Corneille, Pomp. I, 3. D'ici l'intrigue est à jamais bannie, Béranger, Acad. et cav.

    Substantivement, un banni. Les bannis furent rappelés. J aime en Sertorius ce grand art de la guerre Qui soutient un banni contre toute la terre, Corneille, Sertor. II, 1. La vertu des bannis n'est souvent qu'artifice, Corneille, Othon, III, 3. Celui que tu chassais comme indigne de toi… Qui fut ton roi sans sceptre et ton banni sans crime, Rotrou, Antig. III, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « banni »

Étymologie de banni - Wiktionnaire

Du participe passé de bannir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « banni »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
banni bani play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « banni »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « banni »

  • Les chinois devraient bannir toute les entreprises du CAC 40 de leur gigantesque marché si on banni aussi injustement Huawei du marché français.Surtout qu'au final, grâce à nos gentils copains américains, qui va encore payé l'addition de ces dédommagement de l'Etat à Bouygues et SFR ? Et qui va voir ses factures de téléphone augmenter ?Qui va encore avoir une décennie de retard sur les autres pays du monde équipé en 5G Huawei (qui a 10ans d'avance sur les autres fournisseurs) ?Surtout qu'il n'est tjrs pas prouvé que Huawei espionne, alors qu'il est prouvé à moulte reprise que la NSA et les GAFAM nous espionne jusqu'au plus haut niveau de l'Etat-Y'en a marre des bobards US pour nous plumer !!-https://www.lefigaro.fr/international/2015/06/23/01003-20150623ARTFIG00421-les-etats-unis-ont-place-chirac-sarkozy-et-hollande-sur-ecoute.php Le Figaro.fr, 5G : Bouygues demandera une indemnisation si Huawei est banni
  • La plateforme de streaming Twitch a commencé à bannir des créateurs de contenus accusés de harcèlement sexuel, a annoncé le site dans un communiqué paru le 24 juin. Cette décision fait suite à plusieurs dénonciations accusant d'importants streameurs de harcèlement sexuel et de comportements inappropriés. Le Figaro.fr, Twitch bannit des streameurs accusés de harcèlement sexuel
  • Le gel hydroalcoolique est banni, au cas où je voudrais le boire ! Le désinfectant pour nettoyer la cellule dans laquelle je suis confinée ? A quoi bon ! Il n’y en a pas à l’achat sur notre catalogue de cantine, ultime frustration d’entendre à longueur de journée qu’un nettoyant simple ne suffit pas à éliminer le virus. Rue89Lyon, Déconfinement en prison : "le gel hydroalcoolique est banni
  • Twitch, qui avait annoncé la semaine dernière qu'il allait regarder attentivement les accusations de sexisme sur la plateforme, a commencé à bannir les premiers comptes partenaires. Numerama, Sous pression, Twitch commence à bannir des streameurs pour harcèlement ou sexisme
  • «Nous avons vu un exemple de joueur qui jouait de façon légitime, qui a été rapporté, mais qui, finalement, n'était pas coupable de ce dont on l'accusait. Nous avons aussi vu un joueur qui, dénoncé puis banni pour avoir triché, est revenu rapidement avec un autre compte du même nom. Pour les joueurs qui l'ont dénoncé, il peut être fâchant de le recroiser.» Pèse sur start, Blizzard a banni plus de 74 000 comptes «World of Warcraft Classic» | Pèse sur start
  • Il n’est guère étonnant que Booba demande qu’Éric Zemmour soit banni de la télévision. Début juin, il avait peu goûté le fait que l’éditorialiste se dise choqué que des Blancs s’agenouillent devant des Noirs pour s’excuser de la mort de George Floyd. « Un jour, faudra qu’on discute Éric », avait-il déclaré sur les réseaux sociaux. « Personne va l’arrêter au c’est comment ? Combien de temps y vont nous humilier publiquement sans que personne ne dise rien », avait-il ajouté, avant de conclure : « Le gars fait tous les plateaux télé pour cracher son venin contre les Noirs, les Arabes, le rap, le voile, l’islam… ».  Valeurs actuelles, Le rappeur Booba relaie une pétition appelant à “bannir” Zemmour des médias | Valeurs actuelles
  • Ce que nous cultivons ici à eu pour origine une incursion du rationalisme dans les conventions d'où toute logique était bannie. De Frantisek Kupka / Réalités Nouvelles, 1950
  • La République, qui joue sa légitimité dans les confrontations, a une préoccupation centrale : bannir la force mortelle. De Fabien Jobard / Le Monde Culture & Idées, 7 février 2015
  • Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherches à l'extérieur ne se trouve qu'à l'intérieur. De Arthur Joyce Cary
  • On écrit bien mieux qu'on ne dit On ose tout ce que la voix bannit. De Jean-Jacques Goldman / Nous ne nous parlerons pas
  • Nul médecin ne fera du choléra un état agréable et nul politicien ou sociologue ne bannira la lutte et la souffrance du monde. De Alexandra David-Néel
  • Si la physique n'avait d'autres inventions que celles de la poudre et du feu grégeois, on ferait fort bien de la bannir comme la magie. De Montesquieu / Mes pensées
  • Si la bonne foi était bannie du reste du monde, on la retrouverait dans le coeur des rois. De Jean II Le Bon
  • Je voudrais bannir les pompes funèbres : il faut pleurer les hommes à leur naissance, et non pas à leur mort. De Montesquieu / Lettres persanes
  • La fraternité bannit la volonté de puissance, et le service la tentation du pouvoir. De Jean-Paul II
  • Le malheur de l'humain est sa langue. De ton discours bannis la longueur. De Nasser-e Khosrow
  • Sur les chaînes nationales, on constate que le fait divers l'emporte parce que l'émotion prime sur l'analyse : à peu près tout ce qui paraît complexe est banni de l'information télévisée. De Christine Ockrent / Les Dossiers de l’Audiovisuel
  • L’absolu, tout ce qui est de l’absolu, doit obligatoirement être banni du monde et le quitter. C’est en ce monde, avec le monde qu’il faut vivre. De Novalis / Cahiers d’études philosophiques
  • En n’asservissant les honnêtes femmes qu’à de tristes devoirs, on a banni du mariage tout ce qui pouvait le rendre agréable aux hommes. De Jean-Jacques Rousseau
  • Dans la société de l’information, personne ne pense. Nous pensions bannir le papier mais nous avons en fait banni la pensée. De Michael Crichton / Jurassic Park
  • On ne parvient à la sérénité que lorsqu'on a banni l'espoir de sa vie. De Gilles Archambault / Le voyageur distrait

Images d'illustration du mot « banni »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « banni »

Langue Traduction
Portugais banido
Allemand verbannt
Italien bandito
Espagnol desterrado
Anglais banned
Source : Google Translate API

Synonymes de « banni »

Source : synonymes de banni sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « banni »



mots du mois

Mots similaires