La langue française

Bandeau

Définitions du mot « bandeau »

Trésor de la Langue Française informatisé

BANDEAU, subst. masc.

A.− Bande généralement d'étoffe dont on ceint le front, la tête :
1. Elle portait un bandeau sur le front, selon la loi de Moïse, pour cacher ses cheveux, afin de ne pas séduire les étrangers. Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 66.
SYNT. Un bandeau blanc, noir; un bandeau de cuir, de soie, de toile; le bandeau des religieuses; ajuster, dénouer un bandeau.
P. métaph. :
2. ... ce bandeau de tilleul qui borde les quatre faces de la place Royale et en complète la grave harmonie. Nerval, Nouvelles et fantaisies,1855, p. 181.
Bandeau royal. Diadème dont les rois se ceignaient le front. Ceindre le bandeau royal. Monter sur le trône.
P. anal., spéc.
1. ARCHIT. Plate-bande unie, en saillie autour d'une baie de porte ou de fenêtre. Bandeau décoratif, grec; bandeaux sculptés :
3. ... sa maison de Fiesole qui, rose et couronnée d'un bandeau de balustres, regardait la ville incomparable. A. France, Le Lys rouge,1894, p. 113.
2. MODES. Coiffure en bandeaux. Coiffure qui sépare les cheveux au milieu du front, les ramenant sur les côtés du visage et couvrant ou non les oreilles. Bandeaux plats ou bouffants, bandeaux d'amour, à la vierge; se coiffer en bandeaux :
4. Mais Gilbert ne voyait que les beaux cheveux blond châtain, bien lissés en bandeaux et relevés en chignon, le cou mince et veiné de bleu, le visage rose, ... R. Bazin, Le Blé qui lève,1907, p. 280.
Rem. Les coiffures en bandeaux encadrant plus ou moins étroitement l'ovale de la tête, conviennent surtout aux visages fins et réguliers et reviennent périodiquement à la mode.
B.− P. ext.
1. Bande, morceau d'étoffe que l'on attache sur les yeux de quelqu'un pour l'empêcher de voir :
5. Les deux autres gagnèrent le bois : celui que j'appelle le monsieur, bien qu'il n'eût qu'un chapeau troué, une méchante veste et celui qui porte bandeau noir sur l'œil avec un air de revenir des galères. Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 201.
6. Septembre se relâche. Mais Août est tout dur et en feu. (Glissant les doigts sous le bandeau de sa coiffe :) − Que ce bandeau me serre! Montherlant, Port-Royal,1954, p. 1006.
SYNT. Le bandeau de colin-maillard, du condamné à mort; avoir, porter un bandeau sur l'œil, sur les yeux.
P. métaph. :
7. Mais on lit les journaux comme on aime, un bandeau sur les yeux. On ne cherche pas à comprendre les faits. On écoute les douces paroles du rédacteur en chef comme on écoute les paroles de sa maîtresse. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 751.
8. J'ai quitté le jardin sans qu'une fois la pensée m'effleurât que je n'y remettrais sans doute jamais les pieds. Ah, la nuit dans laquelle nous sommes tous, et ce bandeau que rien au monde ne peut nous arracher de dessus les yeux! Green, Journal,1940, p. 30.
Au fig. Mettre un bandeau sur les yeux de qqn. L'abuser. Se mettre un bandeau sur les yeux. S'abuser soi-même. Le bandeau de la crédulité, de la superstition.
2. Synon. de bandage* :
9. Aucun des blessés n'avait changé son bandeau. Malraux, L'Espoir,1937, p. 600.
PRONONC. : [bɑ ̃do]. Pour Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787 la 1resyll. est longue, la 2edouteuse au sing., mais longue au pluriel.
ÉTYMOL. ET HIST. − Av. 1105 judéo-fr. bendel (Gloses de Raschi, éd. Darmesteter et Blondheim cité par R. Levy, p. 488); ca 1167-70 a. fr. bendel [au cas sujet bendiaus] « petite bande » (G. d'Arras, Ille et Galeron, éd. W. Foerster, 1805 dans T.-L. : d'un cendé A lasquement son cief bendé. Li bendiax ert këus a val, Et cele esgarde son grant mal), forme encore en usage au xives., J. Lefevre, trad. la Vieille, ibid.; av. 1463 bandeau emploi partic. « ce qui entrave la liberté » (Villon, Œuvres, IX, 19, éd. Longnon et Foulet : Ou gist, il n'entre escler ne tourbillon : De murs espoix on lui a fait bandeaux. Le laisserez la, le povre Villon?); 1482 « morceau d'étoffe dont on couvre les yeux de qqn [ici d'un condamné] pour l'empêcher de voir » (Molinet, Mystère de Saint Quentin, v. 9811 cité par Dupire dans J. Molinet, la vie, les œuvres, Paris, 1932, p. 163 : Prendrés espees et bandeaux Pour decoller ces trois loudiers); 1601 fig. bandeau d'oubli (Montchrestien, Cartagin, dans Œuvres, éd. Petit de Julleville, p. 120); 1567 « coiffe de femme » (Arch. Nord, B 19204, fo9 dans IGLF Litt. : Deux coeuvrechiefz, deux collerettes, une huve a femme et ung bendeau); 1676 archit. (A. Félibien, Des Principes de l'archit., de la sculpt., de la peint. et des autres arts qui en dépendent, Paris, J.-B. Coignard, p. 487); 1832 « coiffure de femme divisant les cheveux au milieu de la tête et les ramenant sur les côtés » (Musset, À quoi rêvent les jeunes filles? p. 340). Dimin. de bande1*; suff. -eau*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 663. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 011, b) 1 143; xxes. : a) 1 031, b) 723.
BBG. − Gir. t. 2 Nouv. Rem. 1834, pp. 15-16. − Gottsch. Redens. 1930, p. 140.

bandeau .« Bande dont on ceint le front ou la tête »

Wiktionnaire

Nom commun

bandeau \bɑ̃.do\ masculin

  1. Bande qui sert à ceindre le front et la tête.
    • Les uns ont de petits bandeaux sur le front ; les autres une manière de toupet à la Benjamin Constant. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.35)
  2. Coiffure en bandeaux, séparant les cheveux au milieu du front et les ramenant sur les côtés du visage.
    • Il jeta un coup d’œil et vit que la jeune femme avait des bandeaux noirs et un air gentil. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 65)
    • J’aimais les visites de Mme Saint-Alban, une femme encore belle, crépue de frisures naturelles qu’elle coiffait en bandeaux, tôt ébouriffés. Elle ressemblait à George Sand, et portait en tous ses mouvements une majesté romanichelle. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 108.)
    • Le bandeau royal, Le diadème dont anciennement les rois se ceignaient la tête.
    • Ceindre le bandeau royal.
  3. Bande, ou d’un morceau d’étoffe en plusieurs doubles, qu’on met sur les yeux de quelqu’un pour l’empêcher de voir.
    • Mettre un bandeau à quelqu’un, sur les yeux de quelqu’un.
    • Un épais bandeau.
    • Les peintres et les poètes représentent l’Amour avec un bandeau sur les yeux.
  4. (Figuré) Espèce d’aveuglement moral qui naît d’une passion, d’une prévention, ou d’ignorance.
    • Avoir un bandeau sur les yeux.
    • Arracher le bandeau, faire tomber le bandeau de dessus les yeux de quelqu’un.
  5. (Architecture) Plate-bande unie, en saillie sur le nu du mur autour d’une baie de porte ou de fenêtre, destinée à tenir lieu de chambranle.
  6. (Typographie) Vignette gravée, en forme de frise, en tête de chapitre.
  7. (Journalisme) Partie placée en haut d’une page de une, occupant généralement toute la largeur du journal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BANDEAU. n. m.
Bande qui sert à ceindre le front et la tête. Bandeau de linge. Bandeau de crêpe. Bandeau de religieuse. Bandeau de veuve. Le bandeau royal, Le diadème dont anciennement les rois se ceignaient la tête. Ceindre le bandeau royal. Il se dit aussi d'une Bande, ou d'un morceau d'étoffe en plusieurs doubles, qu'on met sur les yeux de quelqu'un pour l'empêcher de voir. Mettre un bandeau à quelqu'un, sur les yeux de quelqu'un. Un épais bandeau. Les peintres et les poètes représentent l'Amour avec un bandeau sur les yeux. Il s'emploie figurément pour désigner l'Espèce d'aveuglement moral qui naît d'une passion, d'une prévention, ou d'ignorance. Avoir un bandeau sur les yeux. Arracher le bandeau, faire tomber le bandeau de dessus les yeux de quelqu'un. En termes d'Architecture, il se dit d'une Plate-bande unie, en saillie sur le nu du mur autour d'une baie de porte ou de fenêtre, destinée à tenir lieu de chambranle.

Littré (1872-1877)

BANDEAU (ban-dô) s. m.
  • 1Bande qui sert à ceindre le front et la tête. Le bandeau d'une prêtresse.

    Bandeau royal, diadème dont les anciens rois ceignaient leur front. Et je serais moins roi qu'un objet de pitié Si ce bandeau royal m'ôtait votre amitié, Corneille, Nicom. IV, 5. Et toi, fatal tissu, malheureux diadème, Bandeau que mille fois j'ai trempé de mes pleurs, Racine, Mithr. V, 1. Et ce bandeau royal fut mis sur votre front Comme un gage assuré de l'empire du Pont, Racine, ib. I, 3. Le bandeau qu'elle avait reçu de votre main, Racine, ib. II, 3. Je vous ceins du bandeau préparé pour sa tête, Racine, Andr. III, 7. … De ce front guerrier les nobles cicatrices Ne peuvent se couvrir que du bandeau des rois, Voltaire, Mér. I, 3. Et de ses pieds on peut voir la poussière Empreinte encor sur le bandeau des rois, Béranger, Dieu des b. gens.

    Anciennement, coiffure des veuves. S'il revenait, on ôterait le bandeau, Sévigné, 214. Madame de Navailles est la dernière femme à qui j'ai vu conserver le bandeau qu'autrefois les veuves portaient toute leur vie, Saint-Simon, 74, 217.

  • 2Morceau d'étoffe en plusieurs doubles qu'on met sur les yeux de quelqu'un pour l'empêcher de voir. La justice est représentée avec un bandeau sur les yeux.

    Fig. Il a un bandeau sur les yeux, se dit d'un homme qui s'aveugle sur quelque chose. La discorde… Avait sur tous les yeux mis son bandeau fatal, Racine, Iphig. V, 6. Il faut lui ôter son bandeau [à l'amour], Pascal, Amour. Il leva le bandeau qui fermait ses yeux, Fléchier, Lam. Combien de fois essaya-t-il d'arracher le bandeau fatal qui fermait ses yeux à la vérité ! Fléchier, Tur. Ôtez le bandeau qui me cache moi-même à moi-même, Massillon, Laz. La main des Dieux sur moi si longtemps suspendue Semble ôter le bandeau qu'ils mettaient sur ma vue, Voltaire, Œdipe, IV, 1. Ils sont tous dans cet âge où la maturité Fait tomber le bandeau de la crédulité, Voltaire, Fanat. II, 6. Aux superstitions j'arrache le bandeau, Voltaire, Pour et contre.

  • 3 Terme d'architecture. Plate-bande unie, autour d'une baie de porte ou de fenêtre.

    Planche menue et étroite du pourtour des lambris.

    Dans la marbrerie, petit renfoncement que l'on taille entre deux moulures.

    Bandes circulaires et saillantes qui sont sur le corps d'une colonne de poêle.

  • 4Bande d'étoffe couronnant les draperies au-dessus d'une croisée.
  • 5 Terme de pêche. Portion de la manche de certains filets.
  • 6Bandeau ou molle bande, pièce de ferrure dans des voitures d'artillerie.

HISTORIQUE

XIIe s. [Il] A laschement son chief bandé, Li bendiax est cheüs aval, Gautier D'Arras, Ille et Galeron. Quant son bandel [il] a ratorné…, ID. ib.

XIVe s. Il ammenoit Wistace, à cui pas ne fu bel, Qui bien eüst besoing ou corps de maint bendel ; Car de son sanc avoit sané [saigné] plus d'un platel, Baud. de Seb. IX, 160.

XVe s. Etouppes, bandeaux contrepointes pour dormir sus, Froissart, II III, 35.

XVIe s. Un bandeau de parchemin, Amyot, Lysand. 36. Un chapeau à larges rebras, bandé d'un bandeau royal, Amyot, Anton. 71.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BANDEAU, s. m. (en Architecture.) plate-bande unie qui se pratique autour des croisées ou arcades d’un bâtiment où l’on veut éviter la dépense, & qui differe des chambranles en ce que ceux-ci sont ornés de moulures, & que les bandeaux n’en ont point, à l’exception quelquefois d’un quart de rond, d’un talon ou d’une feillure, que l’on introduit sur l’arrête du tableau de ces mêmes portes ou croisées. (P)

* Bandeau, s. m. c’est (en Art milit.) le nom d’une des pieces de la ferrure de l’affut du canon, appliquée sur le flasque à l’endroit de la croce dont elle imite le cintre. Elle sert à fortifier cette partie de l’affut. Voyez à l’article Canon le détail & les proportions des parties de l’affut. Dans celui d’une piece de huit livres de balles, le bandeau peut avoir 6 piés 9 pouces 6 lignes, de largeur 3 pouces 4 lignes, & d’épaisseur 3 lignes.

Bandeau, s. m. les ouvriers qui exécutent des couronnes de souverains, de quelque maniere que ce soit, entendent par le bandeau la partie de la couronne qui la termine circulairement par en-bas, & qui ceint le front de celui qui la porte : ainsi, Planche derniere de la Serrurerie en ornemens, la partie de couronne qq qu’on voit chargée de diamans, est le bandeau de la couronne.

Bandeau, en Menuiserie, est une planche mince & étroite qui est au pourtour des lambris par le haut, & qui tient lieu de corniche lorsqu’il n’y en a point.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bandeau »

(Date à préciser) Mot dérivé de bande avec le suffixe -eau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bande 1. Dans l'ancien français le nominatif singulier est li bandels ou bandaus, le régime singulier le bandel ; nominatif pluriel li bandel, régime les bandels ou bandaus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bandeau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bandeau bɑ̃do

Évolution historique de l’usage du mot « bandeau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bandeau »

  • C'est avant tout la poursuite de l'expérience qui importe : la raison suivra toujours, son bandeau phosphorescent sur les yeux. André Breton, Le Surréalisme et la Peinture, Gallimard
  • La connaissance tue l’action, pour agir il faut que les yeux se voilent d’un bandeau d’illusion. De Friedrich Nietzsche / La naissance de la tragédie
  • Concernant le second bandeau, présent un temps sur les pages françaises, le site nous indique que "les services du ministère de l'Économie en charge du Tourisme ont contacté directement Tripadvisor pour demander que ces informations soient communiquées sur les pages relatives aux destinations françaises." Clubic.com, Tripadvisor retire le bandeau polémique, qui était issu d'une consigne du gouvernement
  • Envie d'accessoiriser une coiffure et de rester dans la tendance ? Vous pourriez donc bien vite adopter le bandeau. Grazia.fr, Tendance cheveux 2020 : cet été, on accessoirise notre chevelure avec un bandeau ! - Grazia
  • Le rapport Marché du bandeau de détection du cerveau mondial aide les chefs de file du secteur à prendre des décisions d’investissement en capital en toute confiance, à élaborer des plans stratégiques, à optimiser leur portefeuille d’activités, à innover avec succès et à opérer en toute sécurité et de manière durable. Le rapport propose également un résumé détaillé de l’industrie, y compris les définitions, les classifications, les facteurs de croissance, les applications et la structure de la chaîne de marché, l’évolution des revenus en termes de volume par rapport au Marché du bandeau de détection du cerveau. , Le marché du serre-tête Brain Sensing devrait connaître une croissance rapide et devrait atteindre des milliards de dollars d’ici 2027 | Meilleurs vendeurs: Muse, Spire, NeuroSky – Pêche Alliance
  • Côté accessoire, il est préférable de dégager le visage en misant sur un bandeau plutôt que monter les cheveux en queue-de-cheval. La raison ? Plaqués et attachés en couette haute, les cheveux emprisonnent la transpiration. Le fait de les maintenir à l’aide d’un bandeau dégage la nuque et favorise la circulation de l’air. La chevelure est aérée et la transpiration s’évapore mieux. Mais tout est une question de préférences et d’habitudes. , L’astuce infaillible pour lutter contre la transpiration des cheveux quand il fait chaud l'été
  • Le rapport sur les Marché des bandeaux ophtalmoscopes rassemble les données réalistes sur les acteurs bien connus du marché mondial ainsi que leur contribution de part sur le marché mondial. Ces données fonctionnent comme un outil utile pour estimer leur progression pour une période donnée. Le rapport global sur les Marché des bandeaux ophtalmoscopes rassemble les données de l’institution éminente du mot clé mondial. Instant Interview, Impact de COVID-19 sur le bandeau du marché des ophtalmoscopes: développement futur, principaux fabricants, tendances, partage, taille et prévisions – Instant Interview

Images d'illustration du mot « bandeau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bandeau »

Langue Traduction
Anglais headband
Espagnol venda
Italien benda
Allemand augenbinde
Portugais venda
Source : Google Translate API

Synonymes de « bandeau »

Source : synonymes de bandeau sur lebonsynonyme.fr

Bandeau

Retour au sommaire ➦

Partager