La langue française

Assumer

Définitions du mot « assumer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ASSUMER, verbe trans.

I.− Prendre sur soi, à son compte, avec toutes les implications de ce qu'on assume.
A.− [Le suj. désigne une pers. physique ou morale]
1. [L'obj. désigne un inanimé abstr.]
a) [L'obj. désigne une activité du suj.] Assumer une tâche, un risque :
1. C'est la nation qui se constitue de plus en plus dans son unité et dans sa souveraineté et qui est obligée d'assumer de plus en plus des fonctions économiques, prélude grossier de la propriété sociale. Jaurès, Ét. socialistes,1901, p. 147.
Vieilli. Assumer qqc. sur soi, sur sa tête :
2. « J'ai appris, Monsieur, dit-il, que vous étiez l'auteur des paroles que mes élèves doivent chanter, et je vous en fais mes sincères compliments; mais, Monsieur, je n'oserai assumer sur ma tête l'autorisation de permettre à mes élèves de jouer le rôle de buveurs; ... » Champfleury, Les Souffrances du professeur Delteil,1855, p. 200.
SYNT. Assumer une charge, une fonction, une initiative, un rôle; assumer le salut du peuple.
Région. (Canada). Assumer une obligation hypothécaire. ,,Se charger du paiement de la dette`` (Canada 1930).
b) [L'obj. désigne un acte moral dont on se juge responsable] Assumer une forfaiture.
SYNT. Assumer un méfait, les contradictions, un remords, l'odieux d'un acte.
− Domaine relig.Assumer les péchés du monde. S'engager à les expier :
3. Elle ne fut vraiment l'amante magnifique qu'avec l'Homme-dieu. Sa capacité de souffrance dépassait ce qu'elle avait connu. Elle rampa vers lui, en cette nuit effrayante où, seul, abandonné dans une grotte, il assumait les péchés du monde, et elle s'exhaussa, dès qu'elle l'eut enlacé et devint grandiose. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 157.
Loc. (commune aux sens 1 a, b). Assumer la responsabilité de qqc. (tâche ou acte moral) :
4. ... sa peinture est assez osée pour bien porter les affronts, et elle promet un homme qui sait assumer la responsabilité de ses œuvres; il n'a donc qu'à faire un nouveau tableau. Baudelaire, Salon,1845, p. 18.
c) [L'obj. désigne une valeur dont on revendique l'héritage] Assumer l'héritage de Rome, la force de l'Église.
En partic., dans la philos. contemp. [L'obj. désigne une situation] Consentir lucidement à ce que l'on est du point de vue psychique, moral, social, etc.; accepter les données d'une situation de fait. Assumer son caractère, sa part de la fatalité, sa condition :
5. C'est bien moi qui ai l'expérience du paysage, mais j'ai conscience dans cette expérience d'assumer une situation de fait, de rassembler un sens épars dans les phénomènes et de dire ce qu'ils veulent dire d'eux-mêmes. Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 305.
2. [L'obj. désigne une pers.]
a) [Une pers. morale] Prendre sur soi les valeurs qu'elle représente :
6. Devant le vide effrayant du renoncement général, ma mission m'apparut, d'un seul coup, claire et terrible. En ce moment, le pire de son histoire, c'était à moi d'assumer la France. De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 74.
b) [Une pers. physique] Emploi pronom. S'assumer. Se prendre en charge :
7. La méthode réflexive nous montre qu'il n'y a rien d'humain, dans l'individu ou la société, sans un retour sur soi pour s'assumer en quelque sorte et se prendre en charge : sans attention et réflexion l'homme est comme en dehors de lui, il n'est pas présent à ce qu'il pense, il n'est pas présent à ce qu'il fait, il n'est même pas présent à ce qu'il est. J. Lacroix, Marxisme, existentialisme, personnalisme,1949, p. 93.
Rem. ,,Les existentialistes ont fait un emploi fréquent de ce mot puisqu'il faut, à leurs yeux, assumer un choix dans une existence sans nécessité et, en un sens, toute « condamnée à la liberté »`` (Miq. 1967).
B.− P. méton. [Le suj. désigne un inanimé lié à la pers. hum.]
1. [Un organe, un sens] :
8. La vue assume en quelque sorte la fonction de la simultanéité, c'est-à-dire de l'unité telle quelle. Valéry, Variété 1,1924, p. 142.
2. [Une organ., une collectivité publique] :
9. ... sans revenir sur le fait de la séparation, en prenant les choses au point où elles sont, je ne vois aucune impossibilité à ce que l'établissement communal qui recevra la fondation puisse en assumer les charges. Barrès, Mes cahiers,t. 6, 1907-08, p. 106.
3. [Un sentiment, une idée, une action] :
10. L'action la plus modeste assume des risques, et la nature psychologique du risque, c'est d'être une improbabilité beaucoup plus qu'une probabilité. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 426.
11. Si j'éprouve dans Bach, non seulement la musique, mais la musique comme un microcosme, un fragment du monde, une sphère intérieure et aussi bien extérieure à l'homme, c'est parce que la construction de Bach assume tant de contradictions et de contreparties, des tensions internes si flagrantes en même temps qu'une telle sérénité dans la lutte, que je puis m'y reposer et m'y réconforter tout ensemble, ... P. Schaeffer, À la recherche d'une mus. concr.,1952, p. 165.
II.− PHILOS. ,,Prendre ou accepter, mais sans le faire sien, c'est-à-dire se donner ou recevoir à titre d'hypothèse comme base d'une recherche d'un raisonnement`` (Foulq.-St-Jean 1962) :
12. Ce qui empêche l'enfant de raisonner sur une donnée qu'il n'admet pas et qu'on lui demande d'« assumer » simplement, c'est (...) qu'il ignore l'art d'entrer dans le point de vue des autres. Il n'y a pour lui qu'un seul point de vue compréhensible : le sien. J. Piaget, J. de psychol.,XXI (1924), 97 (Foulq.-St-Jean1962).
PRONONC. : [asyme], j'assume [ʒasym]. Barbeau-Rodhe 1930 donne également la possibilité d'une prononc. avec [ss] géminées : as/s/-.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. xves. « prendre, recevoir » (Nef. de santé, fo41 vods Gdf. Compl. : Que le vin prins et assumé modereement, n'y a de viande ne bruvaige si bon) − fin xves. (J. Molinet, Chron., ch. xlv, ibid.); 2. a) 1452-58 relig. « prendre, se charger de » (A. Greban, Passion, 3231 ds Gdf. Compl. : Et sur ce point Nous baillons nostre appointement : Que le filz de Dieu proprement Assumera sa creature); 1530 gén. « id. » (Palsgr., p. 439 : mays pour assumer une si grant charge sur toy, je nay pas ton faict aduoué); b) 1924 « supposer » (supra ex. 12). Empr. au lat. assumere attesté au sens 1 (Lucrèce, 4, 1091 ds OLD, p. 190); au sens 2 a (Cicéron, Planc., 3, ibid., 190), dans l'emploi relig. en lat. chrét. (Prudence, Apoth., 779 ds TLL s.v., 933, 56) et au sens 2 b (Cicéron, Inv., I, 59 ds OLD, p. 191); rem. : ce dernier sens est peut-être empr. à l'angl. où il est attesté dep. 1598 (Barckley, Felic. Man., 680 ds NED t. 1).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 574. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 68, b) 54; xxes. : a) 613, b) 1 981.
BBG. − Bél. 1957. − Canada 1930. − Dul. 1968. − Foi t. 1 1968. − Foulq.-St-Jean 1962. − Miq. 1967. − Mots (les) qui surprennent. Vie Lang. 1963, p. 263. − Plowert 1968 [1888].

Wiktionnaire

Verbe

assumer \a.sy.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’assumer)

  1. Prendre pour soi un acte ou une réalité qui vient de soi et qui est difficile à accepter.
    • — Et qu’en pense le conseil d’administration ?
      — Ils voudraient que nous fassions porter le chapeau à l’un de nos sous-traitants et je dois me battre pour que nous assumions cette erreur dont nous sommes les seuls véritables responsables.
      — (Jennifer Hayward, Une brûlante étreinte, traduction française de Fabrice Canepa, Harlequin, 2016)
    • Assumer la responsabilité d’une chose ou l’odieux d’une action.
  2. Prendre en charge une responsabilité, une tâche, un état qui, normalement, revient à un autre.
    • C’était elle qui assumait dans la maison les travaux de l’homme que sa vieillesse lui eût rendus difficiles. Combien de ménagères auraient, d’elles-mêmes, pris cette initiative généreuse ! — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Car ses mains miraculeuses avaient le pouvoir d’arracher à la maladie le corps souffreteux d’un enfant, et de l’assumer vers la vie et la lumière.— (Michel Tournier, Le Roi des aulnes)
    • Les éditeurs sont responsables de ce qui est publié, et assument les propos de l'auteur, en particulier dans les affaires dites de presse (diffamation, injure, publication d'informations portant atteinte à la vie privée des gens, etc). — (La Quadrature du Net, Intermédiaires techniques : un éléphant, ce n’est pas une souris en plus gros, 10 octobre 2018 → lire en ligne)
  3. Accepter pleinement de vivre avec une réalité qui nous touche plus ou moins durement mais dont on n'est pas responsable.
    • Des prénoms choisis par leurs parents et hérités de célébrités ou de personnages fictifs. Mais pas toujours faciles à assumer à l’âge adulte. — (Nina Gheddar, « Un prénom comme on veut ? », Vosges Matin, 15 mai 2016)
    • (Intransitif) Assumer c’est ensuite – si tu ne peux raisonnablement rien changer – faire tien, adopter activement, ce qui au point de départ te vient indépendamment de ta volonté, et même quelquefois contre ta volonté. C’est rendre volontaire ce qui était involontaire. L’événement ne change pas, mais c’est toi qui changes. Ce qui était malgré toi, devant toi, et que tu subissais, tu le vis et tu te l’incorpores. — (Michel Quoist, Construire l'homme, Éditions de l'atelier, Paris, 1997, p. 88)
  4. (Anglicisme) Présumer la validité de quelque chose.
    • Dans son explication, il assume qu’on connaît déjà toute la théorie.
  5. (Pronominal) Accepter sa condition.
    • Il s’assume totalement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASSUMER (a-su-mé) v. a.
  • Prendre sur soi ou pour soi. Assumer la responsabilité d'une mesure.

HISTORIQUE

XVIe s. Pour assumer une si grant charge sur toy, Palsgrave, p. 439.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assumer »

(Date à préciser) Du latin assumere (« prendre pour soi »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Assumere, de ad, à, et de sumere, prendre (voy. SOMPTUAIRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « assumer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assumer asyme

Évolution historique de l’usage du mot « assumer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assumer »

  • Le sentimental est celui qui voudrait le profit sans assumer la dette accablante de la reconnaissance. De James Joyce / Ulysse
  • C'est plus facile d'assumer son mal-être que le rire. De Charlotte Gainsbourg / Ciné Live - Décembre 2001
  • Désobéir, c’est franchir une ligne symbolique, assumer l’angoisse de la mort. De Jacques Sémelin / Un pas dans la nuit
  • Il faut s’emparer des tabous, combattre l’hypocrisie, assumer ses contradictions. De Nicolas Bedos / 26 février 2015
  • La responsabilité collective et globale des scientifiques sera lourde à assumer mais elle doit être assumée. De Roger-Maurice Bonnet / Libération - A quoi pensez-vous ?
  • La plus grande difficulté n'est pas tant de prendre des décisions que de les assumer. De Serge Uzzan
  • L’action ne dérive pas de la pensée mais d’une bonne volonté à assumer ses responsabilités. De Dietrich Bonhoeffer / The Speajer's Electronic Reference Collection
  • Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité. De Laurence Peter / Le principe de Peter
  • Si je prétendais assumer à l'infini les conséquences de mes actes, je ne pourrais plus rien vouloir. De Simone de Beauvoir / Pyrrhus et Cinéas
  • Renier son passé, c'est se tronquer. L'assumer en le dépassant fait du destin une destinée. De Marcel Mélançon / L'homme de la manic ou la terre de Caïn
  • Les chefs d’entreprise doivent assumer des responsabilités sociales et pas seulement économiques et financières. De Elisabeth Guigou / Assemblée Nationale - 22 Mai 2001
  • Qui n'a pas appris à assumer les peines de tous, celui-là ne partagera pas non plus le bonheur avec tous. De Dimitrie Cantemir / 1705
  • Quand j'y repense, je me trouve vraiment effronté pour m'être cru capable d'assumer le rôle de Jésus. De Willem Dafoe
  • La célébrité n'est pas facile à assumer, je ne vois rien de pire, si peut-être, l'anonymat. De Guy Bedos / Merci pour tout
  • Nous ne pouvons pas à la fois vivre dans la crainte de perdre notre emploi et être capable d’assumer la responsabilité de notre tâche. De Peter Drucker
  • Le Royaume-Uni devra « assumer les conséquences » d’une relation économique moins forte avec l’UE à l’issue du processus du Brexit, a déclaré samedi Angela Merkel, durcissant le ton au moment où les négociations en vue d’un accord sur les futures relations patinent. Mediapart, Brexit: Londres devra « assumer les conséquences » de liens plus faibles avec l’UE (Merkel) - Page 1 | Mediapart
  • « Vu la déclaration irresponsable du président ai de l’UDPS, il doit assumer toutes les conséquences de cette barbarie. Si ce banditisme se répétait, une légitime défense du PPRD ne sera qu’une conséquence naturelle… Nous demandons à la hiérarchie de l’UDPS de donner sa position claire sur la coalition FCC-CACH, et nous en tirerons conséquences selon qu’elle veut de la coalition ou de la cohabitation conformément à la constitution et aux lois de la République », dit le communiqué. , mediacongo.net - Actualités - « Le Président de l’UDPS doit assumer les conséquences des dérapages intervenus à Kinshasa » (PPRD Sud-Kivu)
  • Appelant, par ailleurs, la communauté internationale “à assumer ses responsabilités face à cette escalade”, le GNA s'est dit “favorable à toute médiation impartiale sous l'égide de l'ONU” et a rejeté “les initiatives unilatérales des hors-la-loi”. La tension entre Le Caire et le gouvernement légitime de Tripoli intervient deux jours avant une réunion ministérielle par visioconférence de la Ligue arabe sur la Libye, à laquelle le GNA a refusé de participer. Initialement prévue lundi (hier ndlr), à l’initiative de l’Égypte, cette réunion a été reportée à aujourd’hui en raison, officiellement, de “problèmes techniques”. Mais des observateurs estiment que ce report renseigne plutôt sur des désaccords profonds entre membres de la Ligue arabe sur le dossier libyen. http://www.liberte-algerie.com/, Le GNA appelle la communauté internationale à assumer ses responsabilités: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com

Images d'illustration du mot « assumer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « assumer »

Langue Traduction
Anglais assume
Espagnol asumir
Italien assumere
Allemand annehmen
Chinois 承担
Arabe افترض
Portugais presumir
Russe предполагать
Japonais 想定する
Basque suposatuko
Corse suppone
Source : Google Translate API

Synonymes de « assumer »

Source : synonymes de assumer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « assumer »

Assumer

Retour au sommaire ➦

Partager