La langue française

Assourdissement

Sommaire

Définitions du mot assourdissement

Trésor de la Langue Française informatisé

ASSOURDISSEMENT, subst. masc.

Action d'assourdir; état d'une personne ou d'une chose assourdie.
A.− [Ce qui est assourdi est une pers.] État de surdité passagère généralement causé par une source sonore de forte intensité :
1. ... Une locomotive manœuvrait, proche à nous coudoyer, et elle braillait à pleins poumons. (...) et j'apercevais grimacer, en proie à l'impuissance et à l'assourdissement, les autres faces, casquées et ceinturées de jugulaires, − car nous étions sentinelles dans cette gare. Barbusse, Le Feu,1916, p. 101.
Spéc., MÉD. Action de causer une surdité passagère à quelqu'un. ,,Assourdissement contralatéral, dans l'étude audiométrique d'une des deux oreilles, artifice employé gour supprimer l'intervention possible de l'autre.`` (Piéron 1963).
Rem. 1. Le compl. prép. de peut exprimer la source sonore qui est à l'orig. de l'assourdissement et assourdissement devient synon. de vacarme assourdissant : un assourdissement de sifflets suraigus (Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 1893, p. 248). Dans ce cas la pers. qui subit l'assourdissement n'est pas exprimée :
2. Là seulement, les obus tombaient. Henriette resta figée, très pâle, dans l'assourdissement d'une effrayante détonation, dont le coup de vent l'enveloppa. Zola, La Débâcle,1892, p. 281.
Rem. 2. Si le subst. est déterminé par un adj. poss., celui-ci renvoie gén. à la pers. assourdie. Son assourdissement fut terrible.
B.− [Ce qui est assourdi est une chose; le compl. prép. de désigne ce qui est l'obj. de l'affaiblissement] Assourdissement d'un bruit, d'une chambre :
3. ... cette chambre est matelassée, et un double lambris nous répond de son assourdissement [= de l'assourdissement dont la chambre est l'objet]. A. Dumas Père, La Reine Margot,t. 3, 1845, p. 95.
4. L'air n'entrant dans les compartiments à air des jeux qu'en petite quantité (...), il se produit un adoucissement ou « assourdissement » du son. G. Schmitt, C. Simon, Nouv. manuel complet de l'organiste,1905, p. 268 (encyclop. Roret).
PHONÉT. ,,Pour une consonne, perte de la résonnance glottale appelée voix (d'où aussi le nom de dévocalisation) par passage de la sonore à la sourde correspondante : b > p, d > t, z > s`` (Mar. Lex. 1933, p. 36) :
5. ... le désaccord n'a cessé de s'aggraver entre l'écriture et la parole; l'une est restée à peu près fixe, l'autre s'est modifiée assez profondément par le fatal affaiblissement des voyelles et l'assourdissement prévu des consonnes. Gourmont, Esthétique de la lang. fr.,1899, p. 224.
6. Les vibrations glottales ne commencent qu'au cours de la tenue consonantique, voire de la détente, et la consonne, au début sourde, ne devient sonore que vers la fin. Ce type est connu sous le nom de mi-sonore. Il provient parfois de l'assourdissement d'une ancienne sonore précédée d'une consonne sourde ou placée à l'initiale du mot... G. Straka, Respiration et phonation, B. de la fac. des lettres de Strasbourg,1957, p. 422.
Rem. Terme n'entrant ds le dict. de l'Ac. qu'à partir de 1932.
PRONONC. : [asuʀdismɑ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1596 « action de rendre sourd » (L. Hulsius, Dict. françois-alemand et alemand-françois, Noribergae) − 1675 (Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr. à Basle pour J. H. Widerhold, 2eéd.); 1828 (V. Hugo, Les Orientales, 35 ds Rob. : Hé! sans le bruit de vos bastilles, N'ai-je donc pas assez, mes filles, De l'assourdissement des flots?); 2. 1899 phonét., supra, ex. 5. Dér. du rad. du part. prés. de assourdir*; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 16.
BBG. − Darm. 1877, p. 96. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Piéron 1963. − Pir. 1964. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Nom commun

assourdissement \a.suʁ.dis.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’assourdir.
    • Dans la mesure de la conduction aérienne, l’écouteur appliqué sur l’oreille introduit un assourdissement suffisant pour entretenir une diminution du bruit ambiant qui cesse d’être masquant. — (Ernest Adolf Spiegel, Les confins de la neurologie, volume 23, 1963)
  2. Résultat de cette action.
  3. (Linguistique) Processus de perte de la sonorité, en parlant d’un phone ou d’un phonème.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASSOURDISSEMENT (a-sour-di-se-man) s. m.
  • 1État de ceux qui sont assourdis. Cet assourdissement dura longtemps.
  • 2Action d'assourdir. Et, sans le bruit de vos bastilles, N'ai-je donc pas assez, mes filles, De l'assourdissement des flots ? Hugo, Orient. 35.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assourdissement »

Assourdir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir assourdir·
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « assourdissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assourdissement asurdismɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « assourdissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assourdissement »

  • On notera également une refonte partielle du système de dégâts et de la balistique (à l’avantage des balles compactes), ainsi qu’une nouvelle mécanique d’assourdissement qui intervient lorsque le joueur tire trop vite avec ses armes, au risque de ne pas pouvoir entendre les déplacements des autres joueurs. Les développeurs indiquent vouloir bouleverser les habitudes des joueurs, en les poussant à tirer que lorsque cela est vraiment nécessaire. NoFrag, Quelques nouveautés avec la mise à jour 1.3 de Hunt: Showdown - NoFrag
  • En commercialisant le Noz, Roccat n’a pour vocation de venir tailler des croupières à SteelSeries et ses modèles Arctis Pro par exemple. Non, l’objectif est ici de proposer un casque-micro gamer (relativement) accessible et, surtout, très léger. Sur ce plan là, rien à redire : avec à peine 210 grammes sur la balance, le Noz est un poids plume qui ne vient jamais gêner le joueur, même pendant de longues sessions devant son écran. L’arceau central est plutôt fin, le revêtement tissu des oreillettes permet de « respirer » et la pression n’est jamais exagérée sur le crâne. Cette légèreté est forcément un frein à la stabilité du Noz qui, sur les mouvements brusques de la tête, pourrait bouger un petit peu… rien de dramatique cependant et nous sommes plus que satisfait du maintien du casque. Côté rendu audio – stéréo, merci Roccat d’éviter les spatialisations indignes – nous restons dans la moyenne haute du marché. Le principal reproche que l’on pourrait faire au Noz est sans doute une tendance à l’assourdissement général et une prépondérance du bas du spectre ce qui se ressent plus nettement sur les médiums. Paradoxalement, les vraies basses manquent d’un peu de rondeur et de naturel… mais très franchement, ça reste plus que correct. Le microphone – sur baguette détachable – accuse un léger souffle, assez classique sur ce type de produits. La voix est cependant bien traitée et la clarté ne souffre aucune critique. Bon point : un bouton sourdine est présent au dos de l’oreille gauche, à côté du réglage du volume. Enfin, pour ne rien gâcher, Roccat assure une compatibilité élevée avec, de base, une connexion sur deux jack 3,5 mm vert / rouge et livre un adaptateur consoles / smartphones. Tom’s Hardware : actualités matériels et jeux vidéo, Mini Test : le casque-micro Roccat Noz vise l'essentiel, confort et légèreté
  • D’ordinaire, la gauche carioca défile bruyamment. Mais jeudi 15 mars, dans l’assourdissement des hélicoptères de la police militaire et des télés nationales, l’immense avenue Rio Branco, dans le centre de Rio de Janeiro, est bien silencieuse. France 24, À Rio, les Cariocas pleurent Marielle Franco, voix des favelas et militante des minorités
  • En dépit des précédentes démarches des riverains gênés, auprès des élus locaux et de la préfecture, une seule mesure, la future construction d’une caisse d’assourdissement, est envisagée pour calmer les esprits (Lire « Sud-Ouest » de samedi). SudOuest.fr, Le ball-trap est dans le viseur de SOS Décibels

Traductions du mot « assourdissement »

Langue Traduction
Anglais deafening
Espagnol ensordecedor
Italien assordante
Allemand ohrenbetäubend
Chinois 震耳欲聋
Arabe يصم الآذان
Portugais ensurdecedor
Russe оглушительный
Japonais 耳をつんざく
Basque deafening
Corse affucatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « assourdissement »

Source : synonymes de assourdissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « assourdissement »

Partager