La langue française

Asphyxié, asphyxiée

Définitions du mot « asphyxié, asphyxiée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ASPHYXIÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

BOT., MÉD. et MÉD. VÉTÉR.
I.− Part. passé de asphyxier*.
II.− Emploi adj. [En parlant d'une pers., d'un animal ou d'une plante] Qui est victime d'une asphyxie. Mourir asphyxié :
1. J'en vis d'autres couchés sur des lits misérables, des mères avec leurs petits enfants, des vieillards crevant la faim, des jeunes filles déchirées par des angoisses d'amour, tous rigides, étouffés, asphyxiés, tandis qu'au milieu de la chambre fumait encore le réchaud de charbon. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, L'Endormeuse,1889, p. 1169.
Au fig. [En parlant d'une pers. ou d'une des manifestations de la pers.] Dont l'activité mentale ou morale est empêchée de s'exercer en raison de l'ambiance :
2. Telle s'avançait vers moi la princesse Régina. Je ne savais s'il y avait plus d'éblouissement que d'attendrissement dans ses traits. Je restais immobile et comme asphyxié d'admiration. Lamartine, Nouvelles Confidences,1851, p. 143.
3. Assurément alors mon oreille a perçu Des murmures éteints, asphyxiés et ternes. M. Rollinat, Les Névroses,La Ruine,1883, p. 352.
En partic., POL. [En parlant d'une collectivité, d'un pays] Paralysé dans ses activités par des facteurs externes :
4. Alexandrie conquise après Damiette, c'était la main mise sur tout le commerce égyptien, l'Égypte asphyxiée, et il y avait bien des chances pour qu'après ce coup la cour du Caire demandât grâce. Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 353.
Fam. [En parlant d'une pers. ou d'une collectivité] Stupéfait et figé par un choc venu de l'entourage. Synon. médusé.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, Dub.
III.− Emploi subst. Personne frappée d'asphyxie :
5. ... mais il frissonna tout à coup en voyant de loin, sur le port des Tuileries, la baraque surmontée d'un écriteau où ces paroles sont tracées en lettres hautes d'un pied : Secours aux asphyxiés. Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 13.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 86.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Larch. 1880.

Wiktionnaire

Nom commun

asphyxié \as.fik.sje\ masculin (pour une femme on dit : asphyxiée)

  1. Personne ayant suffoqué par asphyxie.
    • Secours pour les noyés et les asphyxiés.
    • Or, le sang d’un asphyxié au gaz a une couleur rouge cerise. — (Henri Ferval, Confrérie de la trahison, 1961)

Adjectif

asphyxié \as.fik.sje\ masculin

  1. Qui a suffoqué par asphyxie.

Forme de verbe

asphyxié \as.fik.sje\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe asphyxier.

Nom commun

asphyxiée \as.fik.sje\ féminin (pour un homme on dit : asphyxié)

  1. Personne ayant suffoqué par asphyxie.
    • Telle une asphyxiée en besoin d'oxygène, j’ouvre la fenêtre qui grince, couine, renâcle avant de laisser passer un vent glacial mais salutaire. — (Odile Lamourère, La blessure du désir, 2014)

Forme d’adjectif

asphyxiée \as.fik.sje\

  1. Féminin singulier de asphyxié.

Forme de verbe

asphyxiée \as.fik.sje\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe asphyxier.

Nom commun

asphyxiée \as.fik.sje\ féminin (pour un homme on dit : asphyxié)

  1. Personne ayant suffoqué par asphyxie.
    • Telle une asphyxiée en besoin d'oxygène, j’ouvre la fenêtre qui grince, couine, renâcle avant de laisser passer un vent glacial mais salutaire. — (Odile Lamourère, La blessure du désir, 2014)

Forme d’adjectif

asphyxiée \as.fik.sje\

  1. Féminin singulier de asphyxié.

Forme de verbe

asphyxiée \as.fik.sje\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe asphyxier.

Nom commun

asphyxiée \as.fik.sje\ féminin (pour un homme on dit : asphyxié)

  1. Personne ayant suffoqué par asphyxie.
    • Telle une asphyxiée en besoin d'oxygène, j’ouvre la fenêtre qui grince, couine, renâcle avant de laisser passer un vent glacial mais salutaire. — (Odile Lamourère, La blessure du désir, 2014)

Forme d’adjectif

asphyxiée \as.fik.sje\

  1. Féminin singulier de asphyxié.

Forme de verbe

asphyxiée \as.fik.sje\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe asphyxier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASPHYXIÉ (a-sfi-ksi-é, ée) part. passé.
  • Asphyxié par la vapeur de charbon.

    Substantivement. Secours pour les asphyxiés.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « asphyxié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
asphyxié asfiksie

Citations contenant le mot « asphyxié »

  • L'ancien patron de la Ligue professionnelle Frédéric Thiriez, candidat en mars prochain à la présidence de la Fédération (FFF), veut un "plan de sauvetage" pour soulager le football amateur, en train selon lui "d'être asphyxié", annonce-t-il mercredi dans un entretien à l'AFP. Challenges, FFF: Thiriez se pose en candidat du "sauvetage" du foot amateur "asphyxié" - Challenges
  • "Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça". La mère du jeune Luca, retrouvé asphyxié à Saint-Rémy, n'a pas fourni plus de détails pour expliquer son geste, ce lundi 14 décembre. Après deux ans de dénégation, Catherine De Conto, 52 ans, a enfin avoué devant les assises de Saône-et-Loire avoir tué son fils de huit ans lors de cette nuit dramatique du 5 février 2018.  RTL.fr, Saône-et-Loire : la mère de Luca avoue finalement avoir asphyxié son fils de 8 ans
  • En mars 2018, un salarié de l’entreprise rémoise était mort asphyxié dans une cuve. Amende et prison avec sursis sanctionnent l’employeur. Journal L'Union, Le vinaigrier Charbonneaux-Brabant condamné à Reims après la mort d’un salarié

Traductions du mot « asphyxié »

Langue Traduction
Anglais asphyxia
Espagnol asfixia
Italien asfissia
Allemand erstickung
Chinois 窒息
Arabe الاختناق
Portugais asfixia
Russe асфиксия
Japonais 窒息
Basque asfixia
Corse asfissia
Source : Google Translate API

Asphyxié

Retour au sommaire ➦

Partager