La langue française

Anticipation

Sommaire

  • Définitions du mot anticipation
  • Étymologie de « anticipation »
  • Phonétique de « anticipation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « anticipation »
  • Citations contenant le mot « anticipation »
  • Images d'illustration du mot « anticipation »
  • Traductions du mot « anticipation »
  • Synonymes de « anticipation »
  • Antonymes de « anticipation »

Définitions du mot anticipation

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTICIPATION, subst. fém.

Action d'anticiper; résultat de cette action.
A.− [L'anticipation concerne une action] Réalisation de cette action avant le moment attendu ou prévu :
1. Prétendre, par exemple, avec certains modernistes de l'Islam, que les principes coraniques de justice et d'égalité, parce qu'ils sont universels, recouvrent les principes de la déclaration des Droits de l'Homme, sur lesquels prétendent s'édifier les sociétés modernes, et qu'ils en sont de véritables anticipations, c'est chercher un concordisme qui ne peut être que nuisible à l'esprit authentique de l'Islam. Philos., Relig., 1957, p. 5204.
Par anticipation. En avance sur le moment prévu :
2. Et puis l'exposition!!! Monsieur!!! J'en suis scié déjà! Elle m'em... d'avance. J'en dégueule d'ennui, par anticipation. Flaubert, Correspondance,1880, p. 35.
COMM. Payer par anticipation (J. Bainville, Histoire de France,t. 2, 1924, p. 233).
Vente par anticipation :
3. Système de vente encore peu connu en France, mais courant aux États-Unis (Lay-Away) et pratiqué par quelques magasins belges. À l'inverse du système de vente en compte (account), il est basé sur le versement par anticipation de tout ou partie du prix des marchandises achetées. Romeuf t. 1 1956.
DR., vx. ,,Usurpation lente, imperceptible, de la propriété publique ou privée.`` (Bach-.Dez. 1882).
FIN. ,,Emprunt hypothéqué sur telle branche du revenu et payable à telle époque du recouvrement.`` (Bach-.Dez. 1882).
1. Publiques :
4. Un gouvernement fait une anticipation, quand il dépense par avance une somme qu'il ne doit recouvrer que plus tard par la voie de l'impôt : il anticipe sur ses revenus futurs. L'anticipation se distingue de l'emprunt, en ce que l'emprunt est une lettre de change tirée sur l'avenir sans date et sans mode déterminés de remboursement, tandis que l'anticipation emporte l'idée d'un emprunt hypothéqué sur telle branche du revenu et payable à telle époque du recouvrement. Bach.-Dez.1882.
2. Privées :
5. Les paysans maintenant tirent la piastre de leur poche en allant au café; ils payent leurs emprunts, leurs anticipations ... Taine, Voyage en Italie,t. 1, 1866, p. 86.
LING. ,,En syntaxe, le nom est donné quelquefois à la prolepse.`` (Mar. Lex. 1951).
PHONÉT. ,,L'action régressive exercée par un phonème sur un phonème antérieur du fait que les organes vocaux se disposent déjà lors de l'énoncé du premier, en vue de prononcer le second; ainsi pour l'assimilation de la sonore b à la sourde t dans obtenir (optenir). Se dit particulièrement en grec du transfert de l'aspiration dans le cas de : prés. trepho, aoriste e-threpsa.`` (Mar. Lex. 1951).
MUS. ,,Émission anticipée d'une note d'un accord, introduisant une dissonance passagère dans l'harmonie.`` (Candé 1961) :
6. Dans la succession de deux accords différents, lorsqu'une ou plusieurs notes faisant partie du second accord sont émises pendant la durée du premier, il se produit une anticipation. Rougnon1935.
B.− [L'anticipation concerne une opération de l'esprit] Prévision du futur, à partir des données fournies par le présent (avec généralement l'idée d'un commencement d'action par référence à la prévision).
1. Action de se représenter une chose future, considérée comme plus probable que le rêve, et plus proche de sa réalisation que le simple projet; contenu de cette représentation.
a) [Avec un compl. (prép. sur ou de)] :
7. Jamais l'interprétation finaliste, telle que nous la proposerons, ne devra être prise pour une anticipation sur l'avenir. C'est une certaine vision du passé à la lumière du présent. Bergson, L'Évolution créatrice,1907, p. 52.
8. ... et même si je sors, même si je vais m'asseoir dans un jardin, je ne suis pas vraiment avec moi, j'appartiens au souvenir du malaise et à l'anticipation du suivant. Du Bos, Journal,1927, p. 224.
b) [Sans compl.] :
9. Il n'y avait point là renoncement, mais une expectation si parfaite de ce que cette félicité pouvait être, une anticipation si accomplie, que la réalisation ne pourrait plus en rien m'instruire, qu'il n'y avait déjà plus qu'à passer outre ... Gide, Les Nouvelles Nourritures,1935, p. 281.
Au plur. [En parlant des différents objets d'anticipation] :
10. Dès le printemps 1939, la presse s'empare du sujet et envisage toutes les anticipations : de la centrale électrique atomique à la bombe en passant par le moteur de sous-marin ... Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 25.
P. ext. Vision prophétique; péj. vision chimérique :
11. Le rêve prophétique de Marx et les puissantes anticipations de Hegel ou de Nietzsche ont fini par susciter, après que la cité de Dieu eut été rasée, un état rationnel ou irrationnel, mais dans les deux cas terroriste. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 221.
2. Emploi spéc.
CRIT. Roman, littérature d'anticipation, film d'anticipation (cf. Hist. gén. des sciences, t. 3, vol. 2, 1964, p. 579).Qui cherche à imaginer l'avenir et à le décrire.
ÉCON. Dans le calcul économique, prévision d'un événement futur posé comme hypothèse très probable :
12. ... ce pays neuf, qui s'intéresse essentiellement au commerce intérieur, disposait de peu de capitaux. Son crédit reposait sur une anticipation hardie et justifiée de la production à venir... J.-A. Lesourd, C. Gérard, Hist. économique, XIXeet XXesiècle,t. 2, 1966, p. 400.
ÉPISTÉMOLOGIE :
13. [Action de] se représenter a priori ce qui sera ensuite donné a posteriori. Ainsi on appelle anticipation de l'expérience l'hypothèse, considérée comme un des moments de la méthode expérimentale, hypothèse qui sera ensuite soumise à l'épreuve des faits par l'opération que les savants appellent expérience. Goblot1920.
PSYCHOLOGIE :
14. L'anticipation n'est pas la simple tentative de prévision par laquelle nous cherchons souvent à deviner ce qui va advenir : elle comporte la préparation et déjà l'ébauche de l'action future, l'orientation par le sujet de son action présente pour diriger en sa faveur le cours ultérieur des événements. Porot1960.
Réaction d'anticipation. ,,Réaction adaptative précédant la stimulation à laquelle correspond l'adaptation, se manifestant soit à la suite de l'établissement d'un rythme, soit par conditionnement à un stimulus précurseur.`` (Piéron 1963).
PRONONC. : [ɑ ̃tisipasjɔ ̃]. Passy 1914 note une durée mi-longue pour la 1resyllabe du mot (pour l'indication d'une durée sur cette syllabe, cf. aussi Fér. 1768 et Fél. 1851). Enq. : /ãtisipasjõ/.
ÉTYMOL. ET HIST. − xves. « fait d'agir avant, de prendre les devants » (J. Molinet, Chron., ch. CLXX ds Gdf. Compl. : Par subtille usance de guerre et anticipation desfirent et tuerent jus les Ganthois qui mesme les pensoient subjuguer et desfaire). Nombreux emplois : 1. 1437 dr. « lettres obtenues en chancellerie pour faire assigner l'appelant à bref délai » (Cout. d'Anjou et du Maine, III, 49, B.-B. ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 116 : impetrer une anticipation de la chancellerie); 2. 1611 philos. (Cotgr. : Anticipation [...] the naturall knowledge one hath of a thing before he see, or heare, it); d'où 1838 (Ac. Compl. 1842 : [...] Toute la philosophie dogmatique de l'Antiquité est rangée par Bacon dans le système de l'anticipation auquel il oppose celui qu'il appelle interpretation de la nature); 3. 1718 rhét. (Ac.). Empr. au lat. anticipatio, philos. « connaissance anticipée » dep. Cicéron, Nat. deorum, 1, 43 ds TLL s.v., 167, 14; rhét. ds Ps. Iulius Rufinianus, Schem. dian., 2, ibid., 167, 33.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 271. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 154, b) 111; xxes. : a) 240, b) 816.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barr. 1967. − Battro 1966. − Bouillet 1859. − Canada 1930. − Candé 1961. − Dul. 1968. − Éd. 1913. − Foi t. 1 1968. − Franck 1875. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Goblot 1920. − Gramm. t. 1 1789. − Hetman 1969. − Lafon 1969. − Lal. 1968. − Lamb. 1970. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Morier 1961. − Num. 1969. − Piéron 1963. − Porot 1960. − Romeuf t. 1 1956. − Rougnon 1935, p. 133. − Sill. 1965. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Nom commun

anticipation \ɑ̃.ti.si.pa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de se projeter dans l’avenir, de se représenter les résultats attendus d’une action cognitive ou de stratégies à mettre en œuvre pour y parvenir.
    • L’impact de la TGAP diffère entre les deux secteurs concernés, en terme d’anticipation de la mesure, d’acceptabilité de la part des industriels et de répercussion sur les prix. L'impact environnemental reste encore difficile à évaluer trois ans après la mise en application de la taxe. — (Entreprises et environnement: rapport à la Commission des comptes et de l'économie de l'environnement, La Documentation française, 2004, p. 139)
  2. Action de dépenser un revenu avant qu’il soit échu.
    • Dans l’ancienne administration financière, on avait souvent recours aux anticipations.
  3. (Finance) Avance de fonds sur une consignation de marchandises.
    • Tirer, accepter une traite par anticipation.
  4. (Vieilli) Usurpation, empiétement sur le bien ou sur les droits d’autrui.
    • C’est une anticipation sur mes droits, sur ma terre.
  5. (Rhétorique) Fait de réfuter d’avance les objections qui pourront être faites.
  6. (Littérature) Genre littéraire où les histoires se passent dans un futur proche ou hypothétique. (Syn. : science-fiction)
    • Ils se sont savamment divertis à supposer l'avènement de possibilités parfois souhaitables et parfois redoutables ; bref, ils se sont livrés à des anticipations, mot dont Wells s'est servi le premier dans ce sens, mais qu'il serait injuste de réserver à ses prédictions. Il eut, en effet, des prédécesseurs […]. — (Maurice Renard, in Paris-Soir, édition du 8 mai 1925)
    • Écrire sur le futur est souvent une astuce pour parler du présent, et la meilleure littérature d'anticipation joue alors le rôle d'un verre grossissant par lequel de banales tendances sociales exhibent leur terrible potentiel. Le meilleur des mondes d'Aldoux Huxley demeure toujours un cas d'école. — (Argument, vol. xxii, n° 1, automne-hiver 2019-2020, p. 76)

Nom commun

anticipation (pluriel : -)

  1. Anticipation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANTICIPATION. n. f.
Action d'anticiper. Anticipation de paiement. Il m'a payé par anticipation. Il s'en est emparé par anticipation. Cette anticipation sur les époques jette de la confusion et de l'obscurité dans le récit. Il se dit particulièrement de l'Action de dépenser un revenu avant qu'il soit échu. Dans l'ancienne administration financière, on avait souvent recours aux anticipations. Il se dit également, en termes de Commerce, d'une Avance de fonds sur une consignation de marchandises. Tirer, accepter une traite par anticipation. Il signifie encore Usurpation, empiétement sur le bien ou sur les droits d'autrui. C'est une anticipation sur mes droits, sur ma terre.

ANTICIPATION est aussi le nom d'une Figure de Rhétorique par laquelle l'orateur réfute d'avance les objections qui pourront lui être faites.

Littré (1872-1877)

ANTICIPATION (an-ti-si-pa-sion) s. f.
  • 1Action d'anticiper, de faire une chose avant l'époque déterminée. Anticipation de payement.
  • 2Lettres d'anticipation, lettres qu'on prenait en chancellerie pour anticiper un appel.
  • 3 Terme de finance. Sorte d'emprunt remboursable sur les perceptions à faire.
  • 4Usurpation faite sur un droit, un bien. Anticipation sur un droit, une terre.
  • 5Antidate. Ces savants se fondent sur des anticipations, sur des contradictions apparentes, Voltaire, Mœurs, Moïse.
  • 6Par anticipation, loc. adv. Avant le temps. Il m'a payé par anticipation.
  • 7Figure de rhétorique, prolepse, réfutation anticipée d'objections prévues.
  • 8En musique, se dit d'un accord ou d'une note qu'on entend avant le temps.
  • 9Dans la philosophie de Kant, jugement a priori.

HISTORIQUE

XVIe s. Lors se voulut excuser aussi, disant qu'il avoit fait sa course, et que les aultres assaillants ne permettoient pas qu'il fist sur eulx ceste anticipation, Carloix, VII, 27. Le troisieme jour la fievre le prit par anticipation à deux heures du matin, Paré, XX, 33. Par anticipation, crainte et apprehension de l'advenir, Charron, Sagesse, I, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ANTICIPATION, s. f. l’action de prevenir ou de prendre les devans, soit avec une personne, soit dans une affaire ; ou d’agir avant le tems.

Anticiper un payement, est le faire avant son échéance : par exemple on dit ; une telle dette n’étoit pas encore échue, il anticipoit le tems du payement.

Anticipation, au Palais, est l’assignation que donne un intimé à l’appellant, à l’effet de faire juger l’appel par lui interjetté quand il néglige de le faire. On prend pour cet effet des lettres à la Chancellerie, qui s’appellent lettres d’anticipation. Et dans les procédures qui sont faites en conséquence, l’intimé s’appelle anticipant, & l’appellant anticipé. Voyez Appellant & Intimé.

Anticipation, en Philosophie, Voyez Prénotion (H)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « anticipation »

Provenç. anticipacio ; espagn. anticipacion ; ital. anticipazione ; d'anticipationem (voy. ANTICIPER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin anticipatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anticipation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anticipation ɑ̃tisipasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « anticipation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anticipation »

  • Je bouffe de temps en temps des asticots pour assouvir un sentiment de vengeance par anticipation. De Philippe Geluck / Et vous, chat va ?
  • Il n'y a pas de terreur dans un coup de fusil, seulement dans son anticipation. De Alfred Hitchcock
  • Anticiper le malheur sans faire partager les affres de l’anticipation, là est le véritable héroïsme. De Daniel Pennac / Aux fruits de la passion
  • Science et connaissance, art et anticipation - les deux couples qui se cachent bien des choses, mais quand ils se comprennent rien au monde ne les surpasse. De Vladimir Nabokov / Kirill Nabokov - 1930
  • La plupart des voyages trouvent leur intéret dans l'anticipation qu'on en fait ou le souvenir qu'on en garde ; la réalité se limite le plus souvent à la perte de ses bagages. De Regina Nadelson
  • De telles innocences dans de telles ténèbres, une telle pureté dans un tel embrassement, ces anticipations sur le ciel ne sont possibles qu'à l'enfance, et aucune immensité n'approche de cette grandeur des petits. De Victor Hugo / L'Homme qui rit
  • En janvier, une première réunion au château, avait posé les bases d’une animation, sur le thème de l’anticipation en littérature et cinéma. Samedi dernier, une seconde réunion a eu lieu, avec 15 personnes, qui ont décidé d’un plan des soirées. L’association culturelle Luciole était aussi présente, afin d’apporter sa contribution, par l’organisation d’une soirée. lindependant.fr, Le cycle anticipation se prépare - lindependant.fr
  • Selon Sodexo, ce remboursement par anticipation lui permettra d'économiser 198 millions d'euros de coûts financiers, dont 52 millions d'euros en 2021. "Le coût moyen de la dette s'établira dorénavant à environ 1,2%, par rapport à 2,3% à la fin du premier semestre de l'exercice 2019-2020", a également indiqué Sodexo. Investir, Sodexo remboursera par anticipation des placements privés US de 1,6 md de dollars, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse
  • Les principaux n'ont finalement reçu que ce mercredi après-midi le protocole sanitaire à mettre en place pour la grande reprise du lundi 22 juin 2020, date à partir de laquelle le collège redevient obligatoire pour tous. Le secrétaire départemental du syndicat des personnels de direction de l'Education nationale, Florent Martin, regrette le manque d'anticipation du gouvernement. Entretien.  midilibre.fr, Collège obligatoire : les principaux des P.-O. déplorent un "manque d'anticipation" - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « anticipation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « anticipation »

Langue Traduction
Anglais anticipation
Espagnol anticipación
Italien anticipazione
Allemand antizipation
Portugais antecipação
Source : Google Translate API

Synonymes de « anticipation »

Source : synonymes de anticipation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « anticipation »

Partager