La langue française

A priori

Sommaire

  • Définitions du mot a priori
  • Étymologie de « a priori »
  • Phonétique de « a priori »
  • Évolution historique de l’usage du mot « a priori »
  • Citations contenant le mot « a priori »
  • Vidéos relatives au mot « a priori »
  • Traductions du mot « a priori »
  • Antonymes de « a priori »

Définitions du mot « a priori »

Trésor de la Langue Française informatisé

À PRIORI, loc. adv., adj. et subst.

LOGIQUE
A.− Loc. adv. D'après des données antérieures à l'expérience. Démontrer une vérité à priori; raisonner, prononcer à priori (Ac. 1835, 1878). Anton. à posteriori*.
P. ext. ,,Avec un sens défavorable, d'après des raisonnements non suffisamment appuyés sur les faits.`` (Littré).
B.− Emploi adj. Qui ne se fonde pas sur des données d'expérience. Raisonnement, idée, connaissance à priori.
P. ext. [Chez C. Bernard] Qui est antérieur à telle expérience. Une idée a priori est une hypothèse (Lal.1968).
C.− Emploi subst., inv. gén. au plur. Les apriori mathématiques (P. Schaeffer, À la recherche d'une mus. concr.,1952, p. 183):
... la philosophie de l'absolu n'était pas au fond sans emprunter à l'expérience et à l'induction des notions fort reconnaissables dans leur plus extrême généralisation, et que de purs aprioris ne donneraient pas. Renouvier, Essais de crit. gén.,3eessai, 1864, p. 145.
DÉR.
Apriorité, subst. fém.Caractère de ce qui est donné à priori. L'apriorité de la mort (Vuillemin, Essai sur la signification de la mort,1949, p. 307).(1907, O. Hamelin, Essai sur les éléments principaux de la représentation, p. 202; suff. -ité*).
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [apʀiɔ ʀi]. Dub. et Pt Rob. transcrivent la loc. avec yod de passage : (-ijɔ-), Warn. 1968 sans yod (cf. aussi Littré et DG, seuls dict. hist. à transcrire cette loc.). 2. Forme graph. − Ac. 1932 écrit à priori (v. de même Ac. 1835, 1878, Besch. 1845, Littré, DG, Pt Lar. 1906, Quillet 1965). Écrivent a priori, sans accent, Lar. 19e, Guérin 1892, Rob., Lar. encyclop., Dub. et Lar. Lang. fr. Nouv. Lar. ill. admet les deux graph., respectivement comme la graph. ,,francisée`` et comme la graph. lat. La graph. apriori, en un seul mot, est exceptionnelle (trois occurr. − uniquement des emplois subst. − dans le corpus littér. [une occur. ds Schaeffer 1952, supra, et deux ds Renouvier 1864, dont une citée supra]; nombreux ex. des graph. en deux mots [y compris ds Renouvier et Schaeffer], dont une vingtaine d'emplois subst. [aucun ds Renouvier et Schaeffer]). Cf. à posteriori.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1626 loc. adv. « d'après les données antérieures à l'expérience » (Lettre du Fr. François à Mersenne, janv. 1626 ds Correspondance du P. Marin Mersenne, éd. Dewaard, t. 1, p. 371 : Ou bien il faut imputer ceste heureuse differance d'esprits au principe metaphisique de l'individuation, lequel n'a point de raison a priori, ni de cause, et qui s'impose sans pouvoir estre questionné); 1738 défavorable « avant d'examiner les faits, les motifs » (Voltaire, Lettr. Pr. roy. de Pr. 8 mars ds Littré s.v. priori : Raisonner ce qu'on appelle à priori est une chose fort belle; mais elle n'est pas de la compétence des humains); 2. 1845 subst. (Besch. : On dit aussi posséder un à priori, c'est à dire posséder un principe qui peut guider indépendamment de toute expérience, de toute observation). Lat. scolast. composé de la prép. a (voir à) et de priori, de prior « qui est premier, avant »; la forme attendue serait a priore; priori peut s'expliquer par le fait qu'à basse époque (surtout en lat. mérovingien) les graphies i pour et u pour sont assez fréquentes (cf. V. Väänänen, Introduction au lat. vulg. Paris 1963, § 54).
STAT. − A priori. Fréq. abs. littér. : 532. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 308, b) 523; xxes. : a) 784, b) 1 246. Apriorité. Fréq. abs. littér. 1.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bal.-Maq. 1968. − Battro 1966. − Cros-Gardin 1964. − France Suppl. 1907. − Goblot 1920. − Julia 1964. − Lal. 1968. − Mantoy 1971. − Miq. 1967. − Mor. 1968. − Ros.-Ioud. 1955.

Wiktionnaire

Locution adverbiale

a priori \a pʁi.ɔ.ʁi\ ou \a pʁi.jɔ.ʁi\ [1] (orthographe traditionnelle)

  1. En se basant sur un point de vue sans expérience, sans connaissance du sujet, ni même son étude ou une réflexion sur tous les aspects de celui-ci.
    • Le rôle du chasseur de tête consiste à débaucher un salarié, en poste, afin de lui proposer une opportunité professionnelle a priori plus intéressante que celle qu'il tient en main. — (Olivier de Préville, Chasseur de têtes, chasseur de rêves, page 10, Société des Écrivains, 2008)
    • C’est marrant mais Zahia et livre pour enfants, a priori, on pensait que ça n’allait pas très bien ensemble ! — (Laurent Ruquier, On préfère encore en rire, 2013)
    • Elles accomplissaient des tâches qui leur étaient a priori familières : elles nettoyaient le riz, pilaient l'igname et moulaient le maïs. Elles travaillaient aussi comme cuisinières, […]. — (Marcus Rediker, À bord du négrier. Une histoire atlantique de la traite, traduit de l'anglais par Aurélien Blanchard, éditions du Seuil, 2013)
    • Reste la maison forestière de La Vendée […]. Bâtisse administrative appartenant à l’Office National des Forêts construite en bordure de la route reliant Arbonne-la-Forêt à Milly-la-Forêt, elle est occupée au moment des faits par un agent de l’ONF, ce qui en fait, a priori, un lieu exempt de toute suspicion. — (Christian Porte, « Fiancés assassinés de Fontainebleau » : Les Vérités interdites d'un fiasco judiciaire, Éditions Edilivre, 2018, p. 313)

Locution nominale

a priori \a pʁi.ɔ.ʁi\ ou \a pʁi.jɔ.ʁi\ [1] masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Vérité connue d'après des données antérieures à l'expérience, sue en s'appuyant sur les principes de l'intellect, intuition ou savoir qui se passe du recours à la raison.
    • Pour Husserl, l’a priori est ancré dans ce qu'il appelle une intuition eidétique spécifique qui nous met en présence d'essences universelles (par exemple le coq ou le nombre deux), de la même façon que l'intuition sensible nous met en présence d'objets individuels (comme une chose jaune particulière, une paire d'objets particuliers). — (Wikipédia, « A priori et a posteriori »)
    • À cette ontologie formelle se joignent ensuite de multiples ontologies régionales, dont chacune se fonde sur un a priori dit matériel et qui constitue une science a priori de telle ou telle zone ou 'région' de la réalité (par exemple, de la sphère des objets matériels, ou bien des phénomènes de conscience, et ainsi de suite). — (Wikipédia, « A priori et a posteriori »)
  2. Préjugé, idée préconçue.
    • Sa décision n'était fondée que sur des a priori sans fondements.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

À PRIORI. Locution
empruntée du latin. D'après des données antérieures à l'expérience, en s'appuyant sur les principes de la raison. Les axiomes sont des vérités à priori.

Étymologie de « a priori »

(1626) Du latin a priori, par abréviation de a priori ratione qui signifie par une raison qui précède (sous-entendu par l'intuition). L’expression comporte un solécisme en latin : la préposition ab demandant l’ablatif, la formule correcte devrait être a priore ratione.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « a priori »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
a priori a prjɔri

Évolution historique de l’usage du mot « a priori »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « a priori »

  • On apprend beaucoup en allant là où, a priori, on n’a rien à faire. De Akosh Szelevenyi / Rennes - 20 Février 1998
  • Nous ne connaissons a priori des choses que ce que nous y mettons nous-mêmes. De Emmanuel Kant
  • N'admettez rien a priori si vous pouvez le vérifier. De Rudyard Kipling / Souvenirs
  • La Science est avant tout un système organisé de croyance, a priori nullement supérieur aux autres. De Jean-Pierre Petit / Le chemin des Ummites
  • L'humilité, cet a priori de la mésestime de soi. De Robert Blondin / 7ème de solitude ouest
  • Toute tentative en vue de diviser quoi que se soit par deux devrait, a priori, nous inspirer une extrême méfiance. De Charles Percy Snow / Les Deux Cultures
  • Un a posteriori est un a priori favorable d’un homme envers une femme qui a un beau postérieur. De Marc Escayrol / Mots et grumots
  • L'enfant est sans préjugés, qualité première d'un grand philosophe. Il perçoit le monde tel qu'il est sans idées a priori qui faussent notre vision d'adultes. De Jostein Gaarder / Le Monde de Sophie
  • Celui qui est amené à légiférer doit le faire sans a priori, sans céder à tel ou tel lobby, tout en comprenant bien l'ensemble des enjeux en présence, et sans carcan idéologique étouffant. De Philippe Douste-Blazy / Les Dossiers de l’Audiovisuel
  • « Alerte au soja fou », titrait déjà « Libération » en 1996. Depuis vingt ans, la controverse entre anti et pro-OGM n’a jamais baissé d’intensité. Les aliments génétiquement modifiés, interdits de culture en France et conçus pour augmenter les rendements du soja, du maïs ou du coton, font-ils peser un risque pour la santé des consommateurs ? Des dizaines de films, tous largement critiques, ont déjà été diffusées. Celui de Frédéric Castagnède adopte une approche plus pragmatique, dénué des a priori qui déconsidèrent les nombreuses tentatives documentaires précédentes. L'Obs, « OGM – Mensonges et vérités », sans a priori
  • Au XIXe siècle, avec l’apparition des Etats-nations en Suisse et ailleurs en Europe, s’est développé un imaginaire romantique de la nation comme constituée d’une population homogène avec sa propre culture, sa propre langue et son propre territoire. Parallèlement, on a développé des théories sur l’existence de plusieurs races qui se distingueraient par la couleur de peau et leur continent d’origine. Malgré la déclaration de l’Unesco sur le mythe de l’existence de races humaines en 1950, ces perceptions restent présentes. L’idée qu’une personne noire n’est a priori pas Suisse perdure. C’est le fruit de représentations sociales et politiques, et non un fait historique. On a longtemps oublié des figures comme Tilo Frey, première femme neuchâteloise élue au parlement fédéral en 1971, dont la mère était Camerounaise. La mémoire collective a occulté la présence historique de personnes noires au sein de la population nationale. Le Temps, «L’idée qu’une personne noire n’est a priori pas Suisse perdure» - Le Temps
  • A Nantes, la rentrée universitaire se fera a priori avec les étudiants dans les amphis. "Nous suivrons les consignes sanitaires du ministère", dit le président de l'université de Nantes. Mais compte tenu de l'évolution de l'épidémie, Olivier Laboux estime que ce sera plutôt du "présentiel". France Bleu, Université de Nantes : la rentrée se fera a priori en "présentiel"
  • Le secteur bancaire, pour l'heure, n'est pas agité de tels soubresauts : très sollicité pendant le confinement, il n'a pas eu recours au chômage partiel. Par ailleurs, aucun nouveau plan social n'est a priori sur la table. Les Echos, L'érosion de l'emploi se poursuit dans la banque | Les Echos
  • C’est une affaire qui aura mobilisé la police nationale pendant plus d’une année. En avril 2019, trois individus s’en prennent à un automobiliste et ses deux passagers, dans la rue de Metz, à Sedan. Ces derniers sont menacés avec des armes, a priori factices, avant d’être évincés de leur véhicule. Les forces de l’ordre ouvrent alors une enquête et parviennent à identifier, notamment grâce aux caméras de vidéosurveillance, un homme d’une trentaine d’années domicilié dans l’Aisne. Interpellé ce vendredi à 6 heures à son domicile, l’homme devait être jugé l’après-midi en comparution immédiate. Journal L'Ardennais, Un an après les faits, un individu interpellé pour un vol de véhicule avec menace, à Sedan
  • Il faut être attentif à ce qui a priori ne vous plaît pas. Une œuvre d’art est un peu faite pour vous provoquer, vous déstabiliser. Si elle est là seulement pour vous rassurer, ce n’est pas intéressant. Je pense être moins rigoureuse pour décrire un Malevitch (je serais ennuyeuse), qu’une partouze. France Culture, Catherine Millet : "Il faut être attentif à ce qui, a priori, ne vous plaît pas"

Vidéos relatives au mot « a priori »

Traductions du mot « a priori »

Langue Traduction
Anglais a priori
Espagnol a priori
Italien a priori
Allemand a priori
Chinois 先验
Arabe على الأرجح
Portugais a priori
Russe априори
Japonais アプリオリ
Basque a priori
Corse a priori
Source : Google Translate API

Antonymes de « a priori »

Partager