La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « prénotion »

Prénotion

Variantes Singulier Pluriel
Féminin prénotion prénotions

Définitions de « prénotion »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉNOTION, subst. fém.

A. − PHILOS. [P. réf. à l'épicurisme et au stoïcisme] Connaissance spontanée, générale, tirée de l'expérience, antérieure à toute réflexion. Quant aux notions, les unes s'engendrent naturellement, les autres artificiellement et résultent de l'étude. Celles-ci sont les notions proprement dites; les autres sont les prénotions (Renouvier, Manuel de philos. anc., Paris, Paulin, t.2, 1844, p.212).[La psychologie de M. Pradines] définit (...) le caractère spécifique du besoin et du plaisir par la «prénotion» qui leur est inhérente, mais qui fait totalement défaut à la douleur (J. Vuillemin, Essai signif. mort, 1949, p.115):
. ... je songe amoureusement que la fonction de [la Vierge] Marie est un mystère de force et de splendeur dont rien ne peut donner l'idée, qu'aucune image ne pourrait même faire pressentir; que Marie est un être absolument indevinable, inconcevable et que la plus vague, la plus indécise prénotion de ce gouffre d'éblouissements nous ferait mourir. Bloy, Journal, 1899, p.372.
B. − SOCIOL., gén. au plur. Concept formé spontanément par la pratique et qui n'a pas encore subi l'épreuve de la critique scientifique. Il faut écarter systématiquement toutes les prénotions (...). Il faut (...) que le sociologue (...) s'interdise résolument l'emploi de ces concepts qui se sont formés en dehors de la science et pour des besoins qui n'ont rien de scientifique (Durkheim, Les Règles de la méthode sociol., Paris, Alcan, 1901 [1894], p.40).
Prononc. et Orth.: [pʀenɔsjɔ ̃]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist.1. 1587 «connaissance anticipée d'une chose à venir» (Cholières, Les Après-dînées, fo246 rods Gdf.); 2. a) 1690 «notion naturelle et pragmatique du général, antérieure à toute réflexion» (Fur.); b) 1894 «concept formé antérieurement à l'étude scientifique des faits» (Durkheim, loc. cit.). Empr. au lat. praenotio «connaissance anticipée» (gr. π ρ ο ́ λ η ψ ι ς «opinion qu'on se fait d'avance», également att. au sens 2 a ci-dessus; v. encore prolepse).

Wiktionnaire

Nom commun - français

prénotion \pʁe.nɔ.sjɔ̃\ féminin

  1. (Philosophie, Sociologie) Idée préconçue, formée avant l’analyse scientifique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉNOTION (pré-no-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Connaissance anticipée. C'est le salutaire suprême, Que vos saintes prénotions Vous ont fait préparer vous-même Devant toutes les nations, Corneille, Trad. du cant. de S. Siméon. Sans l'usage convenable des sens, il n'y a point d'idées ou de prénotions ; et sans prénotions, il n'y a ni opinion ni doute, Diderot, Opin. des anc. philos. (épicurisme).

    Les Prénotions de Cos, titre d'un livre hippocratique, qui contient une suite de propositions relatives au pronostic.

  • 2Connaissance imparfaite qu'on a d'une chose avant que de la bien comprendre. Coelius Rhodiginus… ajoute que plusieurs ont cru qu'Aristote avait eu quelque prénotion ou avant connaissance de l'incarnation de Jésus-Christ…, La Mothe le Vayer, Vertu des païens, II, Aristote.
  • 3 Terme de philosophie. Se dit de toute idée innée.

HISTORIQUE

XVIe s. Ptolemée en son livre de l'utilité des prenotions, Cholières, Contes, t. II, après-dîn. 8, p. 273, dans POUGENS.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉNOTION, s. f. (Gram. & Métaphysiq.) notion anticipée des choses. En ce sens les prénotions sont des chimeres. Si l’on entend par ce mot des connoissances superficielles, qu’on prend au premier coup d’œil, qu’on étend & apronfondit par l’expérience & par l’étude ; c’est la marche de l’esprit humain, & nous commençons tous par la prénotion pour arriver à la science.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prénotion »

Lat. prænotionem, de præ, avant, et notionem, notion.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin praenotio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prénotion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prénotion prenɔsjɔ̃

Citations contenant le mot « prénotion »

  • Il profite de la même occasion pour jeter l’anathème sur les stéréotypes selon laquelle le pouvoir appartient à une seule tribu. Fustigeant cette prénotion, il invite les autres tribus du Cameroun à être prêt eux aussi pour diriger le Cameroun et à ne plus se laisser marcher dessus. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Un dissident du RDPC envoie un message à Frank, Junior et Brenda Biya Voici les details en [VIDEO] - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • En la plaçant volontairement au même niveau que toute autre pratique du quotidien - faire une partie de tennis, cuisiner, manger du chocolat ou utiliser un klaxon dans les embouteillages, etc.- l'auteur écarte d'emblée les approches traditionnelles qui la plaçaient dans l'ordre médical du pathologique. C'est à dire comme une pratique déviante, anormale, devant être soignée. Il opère donc une rupture épistémologique dans le but d'aborder l'étude de cette pratique d'un point de vue neutre, détaché de toute prénotion et jugement préétablit, avec un œil neuf. Partant du principe que les limites qui définissent la distinction entre le «normal» et le «pathologique» varient d'une société et d'une époque à l'autre, il estime que l'on ne peut se satisfaire d'une stricte approche pathologisante de ce phénomène. Un tel regard serait en fait la traduction d'une incompréhension et d'un jugement normatif auquel même le médecin aurait parfois du mal à échapper. L'intuition de départ de l'auteur consiste à considérer la pratique de l'auto-blessure comme une forme particulière d'autocontrôle. Reprenant à son compte certains travaux de sociologues comme Erving Goffman (GOFFMAN E, Les rites d'interaction, Paris, Éd. de Minuit, 1974) ou Norbert Élias (ÉLIAS N, La civilisation des moeurs, Paris, Calmann-Lévy, 1973.), Brossard indique que «l'ordre social suppose une multitude de microtechniques de pouvoir sur soi-même qui facilitent la gestion des interactions. On s'autocontrôle pour préserver sa vie quotidienne, pour assumer les relations avec les autres. De cette manière, on reproduit instinctivement, par une sorte de conformisme émotionnel, des normes sociales qui nous sont à l'origine imposées de l'extérieur.» Le fait de se blesser soi-même, en se coupant, en frappant son poing contre un mur, en se brûlant, serait selon lui une des multiples formes par lesquelles cet autocontrôle individuel s'incarne. Il va, tout au long de sa recherche, mettre cette hypothèse à l'épreuve d'un travail de terrain rigoureux. Slate.fr, Une approche originale de la pratique de l'auto-blessure | Slate.fr
  • La « scoumoune » est une prénotion, elle désigne la malchance en général, le « schlemiel » et le « schlemazel » désignent au contraire les causes de cette malchance.   France Culture, Cyril Hanouna au patrimoine mondial de l’Unesco
  • La canonique (ou le canon), résumée par Diogène Laërce (X 31), est tenue pour être un des apports les plus originaux de la pensée épicurienne. Le premier, semble-t-il, Epicure avance qu'un critère du vrai est nécessaire : il faut une règle et un étalon de mesure du vrai pour juger droitement la vérité d'une proposition quelconque. Quels sont donc ces fameux critères ? Il y en a trois : les "sensations", les "prénotions", les "affections" (pathê). Certains épicuriens en ajoutent un quatrième, les "appréhensions imaginatives de la pensée". D'abord, la sensation. Elle est le critère premier sinon le critère fondamental de la vérité. La question est discutée de savoir si les autres critères de la vérité peuvent ou non être ramenés à la sensation, ce qui ferait d'Epicure une sorte de sensualiste avant la lettre.  LExpress.fr, ABC de l'épicurisme - L'Express
  • Indépendance d’esprit contre pensée critique : l’inflation de concepts apparaît dans bien des cas comme des dérivations idéologiques destinées à pallier l’incompétence par du verbiage. Marc Crapez analyse finement et avec une savante érudition les techniques des dits intellectuels, tant au XIXème siècle qu’au XXème, citant même Guillaume Budé, aboutissant à un effet de sidération, abandonnant sens commun, prénotion et doxa ; l’auteur aboutissant à sa propre grille de lecture de l’histoire des idées. Contrepoints, Antagonismes français, de Marc Crapez | Contrepoints
  • Dans un prochain article, une prénotion vous sera proposée, pour vous éviter, notamment, de tomber dans le piège des solutions offertes par des cocontractants pour lesquels cette prestation n’est qu’un attrait visant à participer activement à vos choix successoraux. Un article scientifique consacré à cette thématique sera au demeurant publié dans la Semaine Judiciaire durant l’automne (le 10 octobre 2017) à l’initiative du Professeur Antoine Eigenmann, à qui j’adresse mes plus sincères remerciements. Digital Law Clinic, La succession numérique de vos données… aide-toi et le ciel t’aidera! – Digital Law Clinic
  • 2-La clôture immanente de cette structure du monde fermée fonctionne comme une prénotion, un imaginaire social suggéré et suggestif. C’est ce qui explique sa reconduction permanente et hégémonique dans les milieux universitaires, en dépit du fait que cette vision élude, écarte et viole même plusieurs lois logiques et métaphysiques du monde. La métaphore de l’image scellée, ou de l’arrière-plan déterminant, est très significatif de ce point de vue. Mizane info, La conversion des élites arabes à la modernité 

Traductions du mot « prénotion »

Langue Traduction
Anglais prenotion
Espagnol prenotion
Italien prenotion
Allemand prenotion
Chinois 预设
Arabe prenotion
Portugais prenotion
Russe предчувствие
Japonais 予言
Basque prenotion
Corse prenotazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « prénotion »

Source : synonymes de prénotion sur lebonsynonyme.fr

Prénotion

Retour au sommaire ➦

Partager