La langue française

Alité, alitée

Définitions du mot « alité, alitée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALITÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

A.− Part. passé de aliter*.
B.− Emploi adj.
1. [Se rapporte à une pers.] Réduit à garder le lit un certain temps pour cause de maladie, de faiblesse, etc. :
1. M. de Greneuc, infirme et alité depuis quelques mois, étant mort vers le temps de notre voyage, Madame de Greneuc se décida à quitter cette résidence de deuil pour une autre terre en Normandie. Ch.-A. Sainte-Beuve, Volupté,t. 1, 1834, p. 148.
2. ... elle a senti les douleurs et (...) elle est alitée à cette heure. Ils avaient bien besoin d'avoir un enfant! A. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 273.
3. − Voyez cependant sainte Colette, Lydwine, sainte Aldegonde, Jeanne-Marie de la Croix, la sœur Emmerich, combien d'autres qui passèrent leur existence, à moitié paralysées, sur un lit! − Elles sont une minorité infime. D'ailleurs les saintes ou les bienheureuses dont vous me citez les noms étaient des victimes de la substitution, des expiatrices des péchés d'autrui, Dieu leur avait réservé ce rôle : il n'est pas étonnant dès lors qu'elles soient demeurées alitées et percluses, qu'elles aient été constamment à peu près mortes. J.-K. Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 147.
4. Sa santé s'était altérée. Grazia était constamment alitée, ou devait passer des jours étendue sur une chaise longue. R. Rolland, Jean-Christophe,La Nouvelle journée, 1912, p. 1524.
5. Ce jour-là, ma mère étant alitée malade, j'allai porter à la commune notre vieux linge dont il était fait réquisition. A. France, Le Petit Pierre,1918, p. 147.
2. Par hypallage. [Qualifie un inanimé abstr. notamment un nom désignant un espace de temps où l'on garde le lit] :
6. Ah! certes, les sœurs qui se vouent à la garde des malades et des infirmes sont admirables, mais combien leur tâche est aisée, en comparaison de celle qu'assument les ordres cloîtrés, les ordres où les pénitences ne s'interrompent jamais, où même les nuits alitées sanglotent! J.-K. Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 78.
7. L'exaltation même est cette forme d'exaltation très spéciale, qui fut si souvent la mienne au cours de la longue période alitée de 1913, qui s'accompagne d'un maximum de faiblesse physique, et qui vous ouvre d'autant plus l'empirée que l'on est par ailleurs tout incapable d'agir. Ch. Du Bos, Journal,janv. 1927, p. 149.
C.− Emploi subst. Personne malade ou infirme qui est réduite à garder le lit :
8. Si encore elle [la Faustin] avait été préparée à la terrible prévision par de longs mois de maladie, par le lent changement de l'alité... E. de Goncourt, La Faustin,1882, p. 335.
9. Jeûne les vendredis et samedis; six heures de sommeil en tout; elles [les oblates de sainte Françoise Romaine] ne sont pas cloîtrées et peuvent sortir pour distribuer des secours aux nécessiteux et aux alités, mais c'est toujours en voiture fermée... J.-K. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 209.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 59.

Wiktionnaire

Forme de verbe

alité \a.li.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe aliter.

Forme de verbe

alitée \a.li.te\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe aliter.

Forme de verbe

alitée \a.li.te\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe aliter.

Forme de verbe

alitée \a.li.te\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe aliter.

Forme de verbe

alitée \a.li.te\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe aliter.

Forme de verbe

alitée \a.li.te\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe aliter.

Forme de verbe

alitée \a.li.te\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe aliter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALITER. v. tr.
Forcer à se mettre au lit, à garder le lit. Cette blessure l'a alité pendant trois mois.

S'ALITER signifie Se mettre, se tenir au lit pour cause de maladie. Il y avait longtemps qu'il traînait; enfin il a été contraint de s'aliter.

Littré (1872-1877)

ALITÉ (a-li-té, tée) part. passé.
  • Couché dans le lit. Le malade est alité depuis hier.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « alité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alité alite

Citations contenant le mot « alité »

  • Havertz a débuté lors de la victoire 3-1 contre Leeds United samedi, mais il a depuis admis à la BBC qu’il avait du mal à se remettre sur pied après être tombé avec COVID-19 en novembre et qu’il était alité en raison au virus pendant 10 jours. Urban Fusions, Kai Havertz révèle qu'il a été alité pendant 10 jours à cause du COVID-19 | Sports
  • Au micro d'Isabelle Morizet dans "Il n'y a pas qu'une vie dans la vie", l'humoriste Olivier de Benoist revient sur le jour où il a été renversé par une voiture à l'âge de 10 ans. Un accident qui l'a laissé alité pendant plusieurs mois.  Europe 1, EXTRAIT - Olivier de Benoist évoque l'accident qui l'a cloué au lit pendant un an à l'âge de 10 ans (Rediffusion)
  • Deuxième option : l’empêchement du chef de l’Etat. « Dans notre cas, il faudrait imaginer un président alité, qui ne peut pas se lever, qui a mal à la tête, du mal à parler. Une sorte donc d’empêchement important et provisoire qui l’empêche de travailler », décrit Bruno Cautrès toujours auprès de 20 minutes. Dans le cas où ce scénario se déroule, la majorité des membres du Conseil constitutionnel doivent voter et décider si les pouvoirs du président de la République sont transférés au président du Sénat.  ladepeche.fr, Emmanuel Macron positif au Covid-19 : qu'est-ce qui pourrait changer dans l'exercice du pouvoir ? - ladepeche.fr
  • "Ce n’est pas l’idée de mourir qui me fait peur, c’est de perdre la tête, perdre mes moyens et mourir alité et malade. Finalement, le mieux serait que je meurs en travaillant. Comme ça, d’un coup. La belle mort, quoi. Alors parfois, je descends au bois avec cette idée dans la tête que tout pourrait s’arrêter." France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, “Une vie sans mystère”, le portrait intime et émouvant d’un centenaire dans le Var - France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • ** Votre e-mail est destiné à CMI Digital et les sociétés du groupe CMI France (sauf opposition de votre part) pour les finalités suivantes (i ) inscription aux Newsletters Public.fr (ii) proposition de messages et contenus adaptés à votre profil, et selon les consentements que vous allez nous donner (iii) réception des bons plans et offres commerciales des partenaires de Public.fr. En application de la règlementation applicable vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition et la possibilité de définir des directives relatives au sort de vos données après votre décès. Pour exercer vos droits, contacter CMI Digital à l’adresse [email protected] en justifiant de votre identité. Pour toute information complémentaire, consulter notre Charte Données Personnelles et Cookies. Public.fr, Michael Schumacher : sept ans après son accident, son président chez Ferrari est résigné...
  • Sur les réseaux sociaux, Elise donne régulièrement des nouvelles de son fils qui n’a toujours pas pu sortir de sa chambre d’hôpital, paralysé jusqu’au torse (tétraplégique incomplet), qui n’a pas pu récupérer la fonctionnalité de ses mains et qui respire grâce à une trachéotomie. midilibre.fr, Montpellier : les proches de Lorenzo, violemment agressé en août, organisent une marche ce samedi - midilibre.fr

Traductions du mot « alité »

Langue Traduction
Anglais bedridden
Espagnol postrado en cama
Italien costretto a letto
Allemand bettlägerig
Chinois 卧床不起
Arabe طريح الفراش
Portugais acamado
Russe прикованный к постели
Japonais 寝たきり
Basque ohean
Corse lettu
Source : Google Translate API

Antonymes de « alité »

Alité

Retour au sommaire ➦

Partager