La langue française

Affréter

Définitions du mot « affréter »

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFRÉTER, verbe trans.

A.− DR. MAR.
1. Conclure un contrat d'affrètement considéré du point de vue du preneur, ,,prendre un navire en location.`` (Gruss 1952) :
1. Le typhus se caractérise avec tous ses symptômes dans la maladie croissante de M. de Laroyère. Ne pouvant plus se lever pour monter à cheval, nous affrétons une barque à Saïde pour le transporter par mer à Bayruth; ... A. de Lamartine, Voyage en Orient,t. 2, 1835, p. 65.
2. − Les armateurs, c'est moi, répondit le capitaine. Le navire m'appartient. − Je vous l'affrète. − Non. − Je vous l'achète. − Non. J. Verne, Le Tour du monde en quatre-vingts jours,1873, p. 191.
Rem. Synon. (surtout en Méditerranée) noliser. Anton. fréter : conclure un contrat d'affrètement considéré du point de vue de celui qui met le navire à disposition.
2. Rare (par confusion avec fréteur). Donner en affrètement :
3. Affréter. Verbe employé dès qu'il y a contrat d'affrètement, qu'il s'agisse des droits ou des obligations en résultant. C'est ainsi qu'on dit que : l'armateur affrète son navire à un expéditeur et que l'expéditeur a affrété un navire. Math.1967.
Rem. Cf. également Barr. 1967; en revanche Will. 1831 met en garde contre la confusion avec fréter.
B.− P. ext. [S'applique au dr. aérien ou, plus gén., à la location de tout moyen de transport] Prendre à louage un moyen de transport de marchandises ou de personnes.
Rem. Attesté ds Lar. encyclop., Dub. et Lar. Lang. fr. (dans ce dernier, seulement pour le transport des marchandises).
Prononc. − 1. Forme phon. [afʀete], j'affrète [ʒafʀ εt]. Passy 1914 transcrit la 2esyllabe de l'inf. avec [ε] ouvert. Enq. : /afʀe2t/. Conjug. parler. 2. Dér. et composés : affrètement, affréteur. Cf. fret. 3. Forme graph. − Pour l'alternance è/é dans la conjug., cf. abréger.
Étymol. ET HIST. − 1. 1322 mar. « équiper un navire » (Arch. Nat. JJ 61 ds Gdf. : Quant il avient que une nef est affretee a venir de bout deschargier en l'ille de Chansuy). − 1519 (ibid.); 2. 1639 id. « prendre en location un navire pour transporter des marchandises » (Cleirac, Explication des termes de mar. ds Jal 1848 s.v. frétement : le maître Frete, le marchand chargeur Affrete; le prix est le Fret). Dér. de fret*; préf. a-1*, dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 7.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Barr. 1967. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Kold. 1902. − Le Clère 1960. − Math. 1967. − Romeuf t. 1 1956. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Verbe

affréter \a.fʁe.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Prendre un navire, un avion, un camion en location, en totalité ou en partie.
    • Monseigneur avait affrété un brick danois à Saint-Thomas. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Des raisons économiques l'incitent à affréter un avion destiné à satisfaire ses besoins. — (Bernard Dutoit, La collaboration entre compagnies aériennes, 1957)
    • Le 20 février 1895 à Sully-sur-Loire, l'embâcle recouvrit soixante-dix kilomètres. Des trains spéciaux furent affrétés, on vint en foule pour se promener sur la banquise ainsi formée, une buvette fut même installée malgré le danger au milieu du fleuve. — (Danièle Sallenave, Dictionnaire amoureux de la Loire, éd. Plon, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFRÉTER. v. tr.
T. de Marine. Prendre un bâtiment à louage, en totalité ou en partie. Affréter un navire à tant par tonneau, par mois ou par voyage.

Littré (1872-1877)

AFFRÉTER (a-fré-té. La syllabe fre a un accent aigu, quand la syllabe qui suit est sonnante ; et un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette, excepté au futur et au conditionnel où l'accent aigu est conservé) v. a.
  • Terme de marine. Prendre un bâtiment à louage.

HISTORIQUE

XVIe s. L'esprit est si estroictement affretté au corps, qu'il m'abandonne, à touts coups, pour le suyvre, Montaigne, III, 310.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « affréter »

(1639) Dérivé de fréter avec le préfixe a-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. afretar, équiper ; ital. affrettare ; espagn. afretar ; de à et fret (voy. FRET).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affréter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affréter afrete

Évolution historique de l’usage du mot « affréter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affréter »

  • « Aujourd’hui, on est encore dans l’impossibilité de recevoir des bus de touristes de 50 visiteurs. Parce que les opérateurs de tourisme sont eux aussi impactés et qu’affréter deux bus serait trop onéreux pour eux », poursuit Delphine Bahy, la responsable du magasin. , Culture - Loisirs | À Gilley (25), les gérants du tuyé de Papy Gaby veulent « rester optimistes pour la suite »
  • Mais il n’est pas question d’affréter des bateaux spécialement pour le projet : les capteurs seront embarqués sur des ferries ou des cargos qui transportent, par exemple, des voyageurs, en Méditerranée, entre le port de Sète et le Maghreb, Barcelone ou la Turquie. Sur les bateaux, les capteurs collecteront des données et les transmettront via le nano-satellite à la station sol du CSU, puis aux partenaires, comme Météo France. , Montpellier : Un nano-satellite capable de mieux prévoir les épisodes cévenols
  • La sœur d'Hallen a écrit à l'ambassade de France en Colombie qui a promis d'aider à affréter un vol humanitaire pour conduire un des membres de la famille en France, malgré la fermeture des frontières due à l'épidémie de Covid-19. L'ambassade et le consulat général de Colombie, où l'affaire est très suivie par les médias, ont également fait pression pour que les recherches ne soient pas suspendues. leparisien.fr, Le randonneur colombien des calanques aurait été retrouvé mort - Le Parisien
  • On m’a dit : « Si vous avez des problèmes de santé, rentrez. » » L’État français devrait faire quelque chose pour ses ressortissants et affréter des avions à des prix corrects. Je connais des retraités qui vivent au Sénégal car la vie est moins chère ici, mais avec une retraite de 800 € par mois, ils ne peuvent pas se payer de billets. J’ai l’impression qu’on nous laisse tomber. , Coronavirus : coincé au Sénégal avec de gros problèmes de santé, il doit payer 2 000 € pour rentrer | L'Éclaireur de Châteaubriant

Images d'illustration du mot « affréter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « affréter »

Langue Traduction
Anglais charter
Espagnol carta
Italien carta
Allemand charta
Chinois 宪章
Arabe الميثاق
Portugais carta
Russe чартер
Japonais チャーター
Basque gutuna
Corse charter
Source : Google Translate API

Synonymes de « affréter »

Source : synonymes de affréter sur lebonsynonyme.fr

Affréter

Retour au sommaire ➦

Partager