La langue française

Affier

Sommaire

  • Définitions du mot affier
  • Étymologie de « affier »
  • Phonétique de « affier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « affier »
  • Citations contenant le mot « affier »
  • Vidéos relatives au mot « affier »
  • Traductions du mot « affier »
  • Synonymes de « affier »

Définitions du mot « affier »

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFIER1, verbe trans.

I.− Vx, inus. Confier.
Forme pronom., dial. S'affier à qqn.Se confier à quelqu'un.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, DG et J.-M. Rougé, Le Folklore de la Touraine, 1943.
II.− Vx. Assurer, certifier.
Rem. Attesté ds Boiste 1834, Land. 1834, Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, DG et Quillet 1965. Il s'agit d'un mot de dict., qui n'a pas eu, dans les deux siècles ici considérés, d'autre vitalité que région.
Prononc. − 1. Forme phon. − Dernière transcription ds DG : à-fyé, en vers -fi-é. 2. Dér. et composés : affiés subst. masc. plur. (cf. Lar. 20e). Cf. fier.
Étymol. ET HIST. − 1. 1115 pronom. « se confier, mettre sa confiance dans » (Cambr. Ps., 61, 10 ds T.-L. : Ne voillez vus afïer en chalenge); part. passé adjectivé « id. » (ibid., 4, 6, ibid. : afïez en nostre seignur), qualifié d'ancien par DG; 2. 1131 ses covenz afier « donner sa parole » (Li Coronemens Looys, 2223, éd. Jonckbloet, ibid. : De la pucele vos a petit membré Cui vos avez voz covens afïez), qualifié de vieilli par DG; d'où 1155 afïer (qqn) « se fiancer avec (qqn) » (Wace, Brut, éd. Arnold, 1350 ds Keller, Voc. Wace, 157 a : As tu ma fille refusee Que tu aveies afiee?). Du lat. vulg. *affidare attesté seulement au Moy. Âge comme terme jur. : domaine angl. ca 1100 (Latham, Revised medieval Latin World-list, s.v.) domaine ital. ca 1105, Du Cange s.v. affidati et Nierm., dans ce dernier au sens de « recevoir dans son patronage » terme jur. Attesté au xiies. au sens de « promettre fidélité » et « promettre sur sa foi » ds Nierm.; nombreuses attest. ds Mittellat. W. et Du Cange post. au fr.
BBG. − Jal 1848. − Le Roux 1752. − Thomas (A.). Étymologies françaises. Romania. 1900, t. 29, pp. 161-162.

AFFIER2, verbe trans.

AGRIC. Multiplier des arbres par bouture :
Ce jardin est à moi, ouvrage de mes mains, que j'ai planté moi-même, affié, accoutré, depuis le temps que, pour ma vieillesse, je ne mène plus les bêtes aux champs. P.-L. Courier (Besch. 1845).
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Nouv. Lar. ill., Littré, Quillet 1965.
Dialectal
,,Soigner, élever, acclimater. − C'est défunt mon père qu'a afié c'te vaigne là.`` (P. Martellière, Glossaire du Vendômois, 1893, p. 7); ,,(Vignes). Planter.`` (Plais.-Caill. 1958).
,,Labourer pour ensemencer.`` (J.-M. Rougé, Le Folklore de la Tourraine, 1943); ,,Travailler la terre.`` (Plais.-Caill. 1958).
Étymol. ET HIST. − 1466 terme d'agric. « planter » (Ovide moralisé en prose, 366, éd. de Boer ds Romania, 77, p. 341 : ... en affiant arbres fruictiers; ibid., p. 367 : beaulx jardins qu'elle avoit si proprement affiez et ediffiez); 1690 « planter, provigner des arbres en sions, ou boutures dans un jardin » (Fur. s.v.). Du lat. aptificare attesté une 1refois sous la forme aptificat ds Not. Tir., 32, 83 a, TLL s.v., 323, 70, puis en lat. médiév. au sens de « placer convenablement, préparer, rendre apte » (Mittellat. W. s.v., 825, 34-43).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 5.
BBG. − Plais.-Caill. 1958. − Prév. 1755. − Thomas (A.). Étymologies françaises. Romania 1900, t. 29, pp. 161-162.

Wiktionnaire

Verbe

affier \a.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Planter ou provigner des arbres de bouture.

Verbe

affier \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réunir des arbustes.
  2. Affermer.

Verbe

affier \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Élever une plante ou un enfant avec soin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AFFIER v. a.
  • Planter ou provigner des arbres de bouture.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « affier »

→ voir à et le verbe fier, « confier », dit ainsi par métaphore.
→ voir ancien français afier
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À et le verbe fier, confier, dit ainsi par métaphore.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affier afie

Évolution historique de l’usage du mot « affier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affier »

  • Les cartes postales sont, parmi les souvenirs, un des grands classiques des vacances. Un couple de trentenaires originaires d'Ardêche confirme: «On n'a pas encore d'idées pour les souvenirs, mais les cartes postales c'est déjà acheté. C'est un classique». Chez Deloche, les vues sur Montauban à 0,35€ sont les plus écoulées. Cela représente une part très importante du chiffre d'affier l'été. ladepeche.fr, Le top 5 des souvenirs à Montauban - ladepeche.fr

Vidéos relatives au mot « affier »

Traductions du mot « affier »

Langue Traduction
Anglais affier
Espagnol afecto
Italien affier
Allemand affier
Chinois 会员
Arabe أفير
Portugais affier
Russe affier
Japonais 愛好家
Basque affier
Corse affettiva
Source : Google Translate API

Synonymes de « affier »

Source : synonymes de affier sur lebonsynonyme.fr
Partager