La langue française

Adjuteur, adjutrice

Sommaire

  • Définitions du mot adjuteur, adjutrice
  • Étymologie de « adjuteur »
  • Phonétique de « adjuteur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « adjuteur »
  • Citations contenant le mot « adjuteur »
  • Traductions du mot « adjuteur »
  • Synonymes de « adjuteur »

Définitions du mot adjuteur, adjutrice

Trésor de la Langue Française informatisé

ADJUTEUR, TRICE, subst.

Peu usité. (Celui, ce) qui aide.
A.− [En parlant de pers.] Adjoint, aide :
1. Je vous avais adressé le volume sans arrière-pensée ni calcul, uniquement parce qu'il m'avait plu de le faire, parce que votre nom d'« adjuteur de Dieu » m'était agréable et que, vous sachant dénué de richesses quoique circoncis, j'avais lieu de croire qu'on ne me soupçonnerait pas d'avoir voulu bazarder une dédicace. L. Bloy, Journal,1892, p. 60.
2. Le matin de la fête, tandis que je prenais les chapeaux du petit pensionnat pour les apporter à l'étude − j'étais « adjutrice » cette semaine-là − Marie de Week, nièce de Madame de Week, une des religieuses, et élève au grand pensionnat qui était dans ma classe, me dit, revenant du salon où sa famille l'avait fait appeler : − Il y a un monsieur qui vous demande... Gyp, Souvenirs d'une petite fille,t. 2, 1928, p. 169.
B.− Emplois techn.
1. HIST. ANC. et MÉDIÉV. ,,Magistrat joint à d'autres pour les aider ou les suppléer dans leurs fonctions.`` (Besch. 1845).
2. MÉDECINE :
3. La troisième tunique des intestins, ou la quatrième, en comptant l'épiderme et la papillaire pour deux, celle qui embrasse leur tunique nerveuse, et lui sert d'adjutrice, ou d'excitante extérieure, est la tunique musculaire. G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 3, 1805, p. 356.
Prononc. − Seule transcription ds Littré : a-dju-teur.
Étymol. ET HIST. − [Début xiies., ajuere, forme demi-sav. cas suj. (lib. Psalm., Oxf., XVII, éd. Michel ds T.-L. : Li miens ajuere)]. 1172-74 « celui qui aide » (G. de Pont Ste Maxence, La Vie de St Thomas, 250 ds T.-L. : Et adjutor i out le rei esperital). Empr. au lat. adjutor « celui qui aide » attesté dep. Plaute, Epid., 676 ds TLL s.v., 714, 27 : dei mihi nunc auxilio adiutores sunt.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1.
BBG. − Bél. 1957.

Wiktionnaire

Nom commun

adjuteur \ad.ʒy.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : adjutrice)

  1. Celui qui aide.
    • Le vieil adjuteur avait appris par le livre du destin, que le comte ferait débarrasser des bibliothèques de Rome, tout écrit concernant l’opercule et la bibliothèque du temps. — (Sylvie Durouvenoz, Tic Tac Mic Mac, 2013)

Nom commun

adjuteur \ad.ʒy.tœʁ\ masculin

  1. Celui qui aide.
    • L’esprit de Dieu qui besongne en toi est celui qui aide ceux qui besongnent ; ce nom d’adjuteur monstre que toi aussi fais quelque chose. — (Calvin, Institution de la religion chrétienne 244)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)

Nom commun

adjutrice \ad.ʒy.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : adjuteur)

  1. Celle qui aide.
    • Personne, à cette heure, et l’ouvrier lui-même auquel le socialiste anglais conseille cette prescription, n’envisage l’avenir sans la présence de l’adjutrice laborieuse. — (Mercure de France, volume 83, 1976)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ADJUTEUR (a-dju-teur) s. m.
  • Celui qui aide.

HISTORIQUE

XVIe s. L'esprit de Dieu qui besongne en toi est celui qui aide ceux qui besongnent ; ce nom d'adjuteur monstre que toi aussi fais quelque chose, Calvin, Inst. 244.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « adjuteur »

Du latin adjutor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Adjutor, de adjuvare, aider (voy. AIDER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « adjuteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
adjuteur adʒytœr

Évolution historique de l’usage du mot « adjuteur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « adjuteur »

  • La mère Angélique elle-même avait été nommée de cette façon. Elle avait été choisie comme co-adjutrice par l’abbesse de Port-Royal, Jeanne ou Jehanne de Boulehart, sur les instances de l’abbé général de Cîteaux, Edme de La Croix, qui entretenait des relations d’amitié avec son grand-père Simon Marion. Quand elle avait reçu ses brevets du roi, en juin 1599, elle était âgée de… huit ans ! Jeanne de Boulehart étant morte trois ans plus tard, elle était devenue abbesse, le 5 juillet 1602, sans aucune vocation, à l’âge de dix ans et dix mois. L’enfant avait communié pour la première fois le 29 septembre, le jour où elle avait été installée dans sa charge. L’abus était flagrant. Rome avait du reste refusé une première fois ses bulles à la fillette : son âge avait sans doute été falsifié sur les documents, mais elle n’était que novice : une novice ne pouvait devenir abbesse. France Culture, À la volonté de Dieu : l’élection de l’abbesse de Port-Royal (1630-1706)
  • Mgr Haas a pris ses fonctions d’évêque de Coire en 1990. A la demande de son prédécesseur, Mgr Johannes Vonderach, il avait été nommé évêque co-adjuteur avec droit de succession par Jean-Paul II en mars 1988. Le droit du chapitre de la cathédrale de Coire à l’élection d’un évêque avait ainsi été contourné. Le droit canonique prévoit toutefois cette possibilité. Mais l’ordination épiscopale s’était accompagnée à l’époque de vives protestations. cath.ch, Controversé, Mgr Haas fête ses 70 ans – Portail catholique suisse
  • C’est en 1994 qu’il était arrivé à Marseille, d’abord comme évêque co-adjuteur, puis comme archevêque un an plus tard, succédant au cardinal Robert Coffy. Pendant plus de dix ans, il n’a eu de cesse d’aller à la rencontre de tous, par de très nombreuses visites pastorales. Il avait ainsi commencé son immersion dans le diocèse en visitant les quartiers Nord, parmi les plus pauvres de France, s’approchant ainsi de la vie des cités. Il y avait découvert « une précarité terrifiante, matérielle, affective, culturelle et spirituelle », mais aussi ces « solidarités étonnantes » qui caractérisent la ville. « Marseille présente tous les signes de l’Église évangélique : elle est pauvre de moyens, fragile, n’a pas pignon sur rue », disait-il en 1999, pour ses 25 ans d’épiscopat. La Croix, Le cardinal Panafieu, ancien archevêque de Marseille, est mort
  • Décédé dans la nuit du 12 au 13 novembre, après une fin de vie difficile, le cardinal Panafieu avait été successivement évêque auxiliaire d’Annecy, en 1974, puis archevêque d’Aix-en-Provence et Arles de 1978 à 1994. Enfin, il avait été nommé par Jean Paul II archevêque de Marseille en 1995, après un an comme co-adjuteur. cath.ch, Décès du cardinal français Bernard Panafieu, «pasteur sage» selon le pape François      – Portail catholique suisse
  • Ordonné prêtre à Dijon, en 1970, évêque co-adjuteur de Luçon (Vendée) en 1990 puis à part entière en 1991, François Garnier fut nommé au siège de Cambrai en décembre 2000 et installé canoniquement le mois suivant. , Cambrai. L’A-Dieu de François Garnier, l’archevêque « grand cœur » | Lille Actu
  • Vincent Dollmann est déjà connu dans le diocèse de Cambrai. Nommé évêque co-adjuteur le 25 mai 2018, il a pris possession du diocèse dès le 15 août, suite au décès de Mgr Garnier. Sa messe d’installation officielle a eu lieu dimanche 25 novembre 2018 devant 2500 personnes. , Cambrai. Notre-Dame de Grâce heureuse d’accueillir Mgr Dollmann | Lille Actu
  • Mgr Van Thuân, fraîchement nommé co-adjuteur de Saïgon, avait été placé en détention sans procès en août 1975, peu après la chute de la ville survenue le 30 avril. Dans sa prison de Saïgon, puis de Hanoï, le prélat a été réduit à l’isolement pendant neuf ans. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Rome reconnaît l’héroïcité des vertus du cardinal Van Thuân
  • Pendant longtemps, le prêtre exorciste a décliné la proposition de témoigner dans un journal de la mission que l'évêque co-adjuteur du diocèse de Yopougon, Monseigneur Jean Salomon Lézoutié, lui a confiée, il y a juste quelques mois. Il a fallu que cette fidèle qu'il a sauvée lui force pratiquement la main pour qu'il cède, après avoir, bien entendu, obtenu le feu vert de son évêque. Rendez- vous était donc pris le samedi 23 janvier dernier, à 10 heures, à la résidence des prêtres, une grande bâtisse dont le toit rouge est visible de loin. Il était l'heure passée d'une dizaine de minutes, lorsque le lourd portail de la maison s'ouvre et laisse entrevoir un homme frêle en soutane noire. A grandes enjambées, il parcourt les quelques mètres qui séparent l'entrée,de la terrasse qui sert de salle d'attente aux visiteurs : « Je m'attendais à un homme corpulent, bien bâti...», susurre ma collègue, surprise de voir plutôt planté devant elle, un homme au physique d'ascète : « je suis le père Marie-Faustin Niava», se présente-t-il, tout en s'excusant courtoisement pour ce petit retard. « En fait, je viens de bénir deux maisons, la seconde m'a pris un peu de temps». Les présentations faites, il nous conduit dans une pièce spacieuse dont les volets grands ouverts laissent circuler parfaitement l'air, en ces temps de chaleur. C'est dans ce bureau aussi austère que son occupant que l'entretien s'est déroulé. Pendant 90 minutes, ce prêtre exorciste, d'une grande humilité, a parlé de son combat contre Satan et ses suppôts. Mais avant, il donne plus de détails sur sa personne: « Je suis le premier exorciste du diocèse de Yopougon depuis six ans. Cette année, je me retrouve ici à Sainte Elisabeth de Yopougon-Ananeraie comme exorciste détaché. Auparavant, j'étais curé de la paroisse Sainte Trinité de Béago. Cela fait quatre mois que je suis ici, j'ai commencé mes activités à proprement parler pour aider mes frères et mes sœurs qui ont besoin de mon assistance.» , Marie-Faustin Niava, le prêtre qui traque les mauvais esprits/ Comment se prémunir contre les esprits du mal - Linfodrome

Traductions du mot « adjuteur »

Langue Traduction
Anglais adjutant
Espagnol ayudante
Italien aiutante
Allemand adjutant
Chinois 副官
Arabe مساعد
Portugais ajudante
Russe адъютант
Japonais 副官
Basque adjutant
Corse adjutante
Source : Google Translate API

Synonymes de « adjuteur »

Source : synonymes de adjuteur sur lebonsynonyme.fr
Partager