La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « accointance »

Accointance

Définitions de « accointance »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCOINTANCE, subst. fém.

[Gén. au plur.]
A.− Relations familières ou d'intérêt.
1. [Avec des pers. considérées ou haut placées] :
1. Comment, en effet, se rallier et se recouvrer, alors qu'il faudrait s'habiter dans un lieu de passage, dans une âme ouverte à tous les vents, visitée par la foule des pensées publiques! Son mépris des relations, son dégoût des accointances s'accrurent. Non, tout, plutôt que de me mêler encore à la société, se clama-t-il; et il se tut, désespéré, car il n'ignorait point qu'il ne pourrait, loin de la zone monastique, rester dans l'isolement. J.-K. Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 313.
2. Se créer une retraite tranquille, jouir en paix de son esprit, voilà son but unique, et que lui importe la vulgarité générale, si le bonheur des élus − où il se classe − est assuré. Une solitude toute tournée à son profit, toute fondue en loisir, affranchie d'obligations et de liens, où nulle accointance ni communication étrangère ne trouve place, tel est l'idéal de vie bien prise et bien pratiquée qu'il se définit à lui-même. H. Massis, Jugements,t. 1, 1923, p. 20.
Syntagmes fréq. : accointances puissantes, accointances très hautes, accointances au ministère, etc.
2. [Avec des pers. suspectes ou de réputation équivoque, etc.] :
3. Moi-même je viens de féliciter Monsieur Camusot de son habileté... − De sa maladresse, reprit vivement la comtesse que les accointances de Lucien avec un bandit inquiétaient bien moins que sa liaison avec Esther. H. de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1848, p. 464.
4. Il se montre extraordinairement anxieux et désireux d'acquérir certaines qualités qui sont à l'opposé de sa nature : mystère, ombre, étrangeté, toutes choses que valent à l'artiste certaines accointances avec le diable. A. Gide, Journal,1922, p. 727.
5. le baron. − Mais à qui le pauvre diable refilera-t-il sa marchandise! le président. − Il n'a que faire de votre aide. Une accointance intolérable permet à cette écume de s'en tirer sans nous. Les vendeurs de lacets ont pour clientèle les va-nu-pieds, le vendeur de cravates les clochards en maillot, le camelot des canards mécaniques les forts de la halle. J. Giraudoux, La Folle de Chaillot,1944, I, p. 24.
3. Région. ,,Relations commerciales avec des marchands.`` (J. Rougé, Le Parler tourangeau, Paris, E. Lechevalier, 1912, p. 8).
B.− Commerce amoureux hors mariage, liaison entre deux personnes de sexe différent :
6. Hier, j'ai rencontré madame et l'ai suivie, et je suis monté chez elle. Je ne l'aurais pas fait, vieux comme je suis, si mon docteur Lisfranc ne m'avait spécialement ordonné l'accointance pour dissiper une oppression et des congestions sanguines. − Le docteur Lisfranc, mon professeur de clinique. Ah bravo! − Madame, je le remercierai de votre part; c'est lui, vous le voyez, qui vous envoie si noble clientelle. − Ainsi donc, Monsieur, vous préfériez l'amour aux eaux de Barège? P. Borel, Champavert,Passereau, l'écolier, 1833, p. 168.
7. (crevel :) − ... ne voulant pas me remarier dans l'intérêt de ma fille que j'idolâtre, ne voulant pas non plus avoir d'accointances chez moi (...) j'ai mis, comme on dit, dans ses meubles, une petite ouvrière de quinze ans... H. de Balzac, La Cousine Bette,1847, p. 9.
8. Elle s'embarqua dans une histoire. Là, ce peut être vrai; là, elle s'écarte; là, ce n'est plus vrai du tout. Il fut tenté de la tourner là-dessus. Mais elle ne peut pas tout me confier : ce serait dévoiler les accointances et les commerces de ses honnêtes gens de frères. H. Pourrat, Gaspard des Montagnes,La Tour du Levant, 1931, p. 159.
9. Jusqu'alors, se croyant éperonné par l'action, il ne s'était accordé que des accointances sensuelles qui laissaient la tête libre. Mais maintenant il lui fallait connaître les subtilités du cœur qui après tout aiguisent l'esprit. P. Drieu La Rochelle, Rêveuse bourgeoisie,1939, p. 205.
Rem. 1. Dans une accept. très péj., le mot accointance peut désigner un ,,commerce illicite avec une femme ou fille`` (S. Mercier, Néologie ou Vocabulaire de mots nouveaux, t. 1, 1801, p. 4). 2. Le mot gén. empl. au plur., est cependant attesté au sing. (cf. ex. 2, 5, 6).
Prononc. : [akwε ̃tɑ ̃:s]. Enq. : /akwε ̃tãs/.
Étymol. ET HIST. − 1. Ca 1170 « rencontre, réunion (entre des pers., ici par symbolisme) » (Chrét. de Troyes, Chev. au Lion, éd. Roques, 2397 : ... de l'acointance... Qui fu feite a privé consoil Entre la lune et le soloil [Lunete et Gauvain]; jusqu'au xvies. le mot appartient à la lang. noble de la « courtoisie »; à partir du xviies. le mot devient péj., ainsi Fur. 1690 : Accointance. Familiarité qu'on a avec quelqu'un. Il ne faut avoir accointance avec gens de mauvaise vie. À partir du xviiies., tout en restant dans le registre péj., il tend à ne plus désigner qu'un commerce illicite entre des pers. de sexe différent : Trév. 1771; 2. 1176 « rencontre, choc (dans un combat) » (Chrét. de Troyes, Cligès, éd. Micha, 3543 : Si s'antracointent et reçoivent... As premerienes acointances Percent escuz et froissent lances). − mil. xiiies. (Vair Palefroy ds Gdf. Compl.). Dér. de l'a. fr. acointier; suff. -ance*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 52.
BBG. − Bar 1960. − Bénac 1956.

Wiktionnaire

Nom commun - français

accointance \a.kwɛ̃.tɑ̃s\ féminin

  1. Liaison, fréquentation.
    • Je suis bien aise, en vérité,
      de cette honorable accointance ;
      car avec lui, sans vanité,
      j’ai quelque peu de ressemblance […]
      — (Voltaire, Épîtres, 1717, Épître 15)
    • Et je priai mon oncle de me chercher d’urgence un emploi dans l’enseignement.
      Mon oncle se flattait justement de quelques accointances au ministère. Il ne tarda pas à rapporter ce déplorable renseignement que je ne serais jamais institutrice primaire : toutes les places étaient promises, plusieurs années à l’avance, et d’ailleurs je n’avais pas le diplôme voulu.
      — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • — Le faire suivre ? Il a trop d’accointances avec la police, j’en ai eu la preuve ; il serait averti… — (François Mauriac, Le Nœud de vipères, Grasset, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 106)
    • Les inimitiés d'un homme en disent souvent plus long que ses accointances. — (Antoine Bello, Roman américain, 2014 ; éditions Gallimard)
    • Quand on joue au poker à ce niveau, ce n'est pas avec des perdreaux de l'année. Sans que cela suppose nécessairement des accointances avec le crime organisé. — (David Garcia, Histoire secrète de l’OM, Flammarion, 2013, page 4)
  2. Relation amoureuse.
    • Il a eu des accointances avec cette femme.
    • Elle a eu des accointances avec lui.
    • Madame de Charmois, étonnée et ravie de ne pas découvrir la moindre accointance entre lui et Jeanne, commença à concevoir de sérieuses espérances. — (George Sand, Jeanne, 1844)
  3. (Philosophie) Connaissance directe.
    • La philosophie de la connaissance contemporaine s'intéresse presque exclusivement à la connaissance des vérités. C’est dommage, parce que l’accointance est une notion à laquelle on fait jouer un rôle important dans d’autres domaines de la philosophie (lorsqu’on discute par exemple s’il faut expérimenter la douleur pour la connaître, ou s’il faut connaître Pierre pour comprendre les affirmations faites à son sujet). — (Julien Dutant, Qu’est-ce que la connaissance, J. Vrin, Paris, 2010, page 17)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCOINTANCE. n. f.
Fréquentation, liaison familière. Je ne veux point d'accointance avec lui. Il a eu accointance avec cette femme. Elle a eu des accointances avec lui.

Littré (1872-1877)

ACCOINTANCE (a-koin-tan-s') s. f.
  • 1Fréquentation et familiarité. Lors de faire accointance, La Fontaine, Contes, Fér. Je suis bien aise, en vérité, De cette honorable accointance, Voltaire, Épît. XII. Elles n'évitaient pas avec moins de soin l'accointance des petits habitants, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.
  • 2Liaison entre deux personnes de sexe différent. Il a eu des accointances avec cette femme.

HISTORIQUE

XIIe s. [Son beau visage] Par quoi mes cuers se mit en l'acointance, Couci, XVII. Dolente, sans conseil, mar [je] vi onques le jour, Que premier [je] vi d'Ugon l'acointance et l'amour, Romanc. 32.

XIIIe s. Miex aim morir recordans ses beautés Et son grant sens et sa belle acointance, R. de Nav. 29. Por ce [il] amoit moult l'acointance De richesse et la bienvoillance, la Rose, 1125. Ainsi va des amis poissans ; Douz est à lor mescognoissans Lor service et lor acointance Par le defaut d'experience, ib. 18781. J'aimeroie mieux l'acointance Cent mille tans du roi de France Que d'ung povre, par nostre Dame ! ib. 11433.

XVe s. Je te feray avoir d'eulx accointance ; Là trouverons de tous biens habondance, Orléans, I. Nonobstant qu'il n'eust onques à lui guere d'acointance, Bouciq. I, 15. Et il [mon gosier] ne peut durer s'il n'a de l'acointance Avec eux [les vins] ses voisins, Basselin, 28. Plusieurs femmes d'estat dont autreffois il avoit eu grant privaulté et grant accointance, Commines, III, 7. Le dit prince de Salerne fut à Venise, parce qu'il y avoit grant accointance, Commines, VII, 1. Après plusieurs paroles d'accointance, le bon homme…, Louis XI, Nouv. 24. Celle dont il desiroit l'accointance et la jouissance, Louis XI, ib.

XVIe s. Celui là est certes bien indigne de son accointance [de la vertu], qui…, Montaigne, I, 70. On trouve facilement des hommes propres à une superficielle accointance, Montaigne, I, 217. Elle eut l'accointance de plusieurs grands personnages de la Grece, Amyot, Pér. 46.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACCOINTANCE, s. f. vieux mot qui s’emploie encore quelquefois au Palais, pour signifier un commerce illicite avec une femme ou une fille. (H)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « accointance »

Accointer ; provenç. accoindansa

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de accointer, avec le suffixe -ance. (c. 1170) acointance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « accointance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accointance akkwɛ̃tɑ̃s
accointances akwɛ̃tɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « accointance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accointance »

  • Ce que nous appelons ordinairement amis et amitiés, ce ne sont qu'accointances et familiarités nouées par quelque occasion ou commodité. De Michel de Montaigne / Essais
  • Je vous le dis, j’ai peu d’accointance avec cette discipline sportive. Disons que j’en ai autant avec la natation artistique que je peux en avoir avec le curling. C’est dire ! Qu’importe, la curiosité aidant, me voici bien moins innocent. J’en serai presque à regretter le report des Jeux Olympiques de Tokyo. J’aurais pu me gargariser, devant mes amis. J’aurais pu expliquer la grue, les jambes de ballet, la crevette de surface et mon préféré : le coup de pied à la lune (pas pour la technique mais pour la poésie du terme). A vos marques... pages, Jean-Philippe Jel – “J’peux pas, j’ai synchro” – A vos marques… pages
  • Ce qui choque ici et ce que démontre l’affaire Matzneff est cette accointance, tolérance pour l’intolérable. On cite donc les nombreuses affaires françaises dans des milieux qui valorisaient cette « utilisation » (illégale) de mineurs: Hamilton, le couple Bergé-Yves Saint-Laurent et leur Villa Majorelle, les années Mitterrand, les soixante huitards type Cohen-Bendit, l’affaire étouffée du Coral et des pontes de la mitterrandie, Jack Lang cité ici aussi pour Coral. Idem Matzneff !! Maghreb Online, L'élitisme "à la française" a bien protégé la pédophilie - Maghreb Online
  • Malgré une lettre ouverte publiée en 2017 destinée aux supporters de l'Albacete dans laquelle le joueur dément toute accointance avec l'idéologie nazie, Roman Zozulya s'attire de nouveau les foudres des supporters, pas plus tard qu'en décembre 2019. Il cautionne alors le rôle de certaines milices armées sévissant en Russie. Une sortie que les ultras du Rayo Vallecano n'auront évidemment pas laissée passer. leparisien.fr, Pourquoi le football en Espagne va reprendre avec un match de 45 minutes - Le Parisien
  • Olivier Landes, directeur artistique et commissaire d’exposition de Rouen impressionnée, et urbaniste par ailleurs, a pris un soin particulier à s’imprégner de l’histoire des quartiers pour choisir les intervenants : « On est sur une variété de supports assez importante avec des petites et grandes maisons, des façades industriels, etc. Les artistes ont été choisis en fonction de l’accointance entre leur expression artistique et l’identité des lieux. » , Festival Rouen impressionnée : 20 nouvelles œuvres de street art à découvrir en ville cet été | 76actu

Traductions du mot « accointance »

Langue Traduction
Anglais acquaintance
Allemand verbindung
Source : Google Translate API

Synonymes de « accointance »

Source : synonymes de accointance sur lebonsynonyme.fr

Accointance

Retour au sommaire ➦

Partager