La langue française

Abruption

Sommaire

  • Définitions du mot abruption
  • Étymologie de « abruption »
  • Phonétique de « abruption »
  • Évolution historique de l’usage du mot « abruption »
  • Traductions du mot « abruption »
  • Synonymes de « abruption »

Définitions du mot « abruption »

Trésor de la Langue Française informatisé

ABRUPTION, subst. fém.

A.− MÉD. Fracture transversale d'un os avec déchirure inégale et déplacement des fragments.
B.− RHÉT. Procédé visant à animer le style (notamment dans le discours dir.) en supprimant les transitions d'usage.
Stylistique − Quoiqu'il possède, selon DG, un emploi gén., mais vieilli avec le sens « rupture », abruption n'est bien attesté que dans ses emplois techn. L'emploi méd. est assez fréquemment noté dans les dict. gén. et méd. du xixes. surtout (Nysten 1814; Ac. Suppl. 1829; Ac. 1832; F. Raymond Dictionnaire général de la langue francaise, 1840; Ac. Compl. 1842; Besch. 1845; Littré; La Châtre t. 1 1865; Littré-Robin 1865; Lar. 19e; Ac. Compl. 1842; Boiss. 8eéd.; Nouv. Lar. ill. 1897-1904), moins fréquemment dans les dict. du xxes. (DG; Lar. 20e; Quillet 1934; Garnier-Del. 1961). Il paraît tomber progressivement en désuétude de nos jours. L'emploi rhét. (cf. l'emploi B 2 c de abrupt adj.) est signalé par qq. dict. gén. du xixes. et rarement du xxes. (Ac. Compl. 1842; Besch. 1845; La Châtre t. 1 1865; Lar. 19e; Nouv. Lar. ill. 1897-1904; Lar. 20e). Absent des ouvrages spécialisés (Dem. 1802; Mar. Lex. 1961; Mar. 1969; etc.), il semble n'avoir jamais eu une grande vitalité.
Prononc. − La dernière transcription de ce mot est celle de DG : ab'-rŭp'-syon; en vers, -si-on.
Étymol. − 1. 1480 « faille, gouffre terrestre » (Baratre infernal, A. 297, Bibl. de Rouen, anc. fonds ds R. Hist. Litt. Fr., I, 181 : Faisant en son effort gronder abruptions, fentes et ouvertures par les dites montaignes.); 2. 1611 terme méd. « fracture » Cotgr. : Abruption d'os. An entire separation of some part of a bone from the rest, which thereby suffers a manifest want. Empr. au lat. abruptio (au sens de « rupture [d'un obj.]» dep. Cic., Div., 2, 84 ds TLL s.v., 143, 79) cf. avec 1 fin v-vies., Fulgence, De aet. mundi, 11, ibid., 143, 82 : terrenae abruptionis hiatum; pas d'emploi méd. relevé en lat. class. ni médiév. HIST. − L'emploi géogr. primitif de abruption, attesté pour la 1refois au xves. (cf. étymol.), paraît être rapidement tombé en désuétude. En effet aucun dict. du xvieau xxes. ne le mentionne : seuls Cotgr. 1611 (« An abruption; a breaking off, a bursting asunder ») et DG (cf. styl.) signalent un emploi gén. qui le rappelle vaguement. Abruption dans cet emploi géogr. est remplacé aux xixeet xxes. par un autre n. de la même fam. (cf. abrupt II, subst.). L'emploi méd. est attesté, sans var. sém., de 1611 à nos jours (avec une éclipse dans les dict. du xviiies. et une raréfaction notable dans les dict. du xxes., cf. styl.). Un 3eemploi (rhét.), mentionné dans les dict. à partir de Ac. Compl. 1842, semble n'avoir jamais eu d'autre existence que théorique et lexicogr. (cf. styl.).
BBG. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814-20.

Wiktionnaire

Nom commun

abruption \a.bʁyp.sjɔ̃\ féminin

  1. (Médecine) Rupture ou fracture complète.
  2. (Rhétorique) Accélération du style en supprimant les transitions d'usage.
    • Les Fables sont pleines de ces imprévus délicieux, et l'Amphitryon de Molière aussi : son Mercure badinant avec la Nuit a de ces traits merveilleux dans leur abruption contrôlée. — (Université de Toulouse-Le Mirail, Centre national des lettres, Littératures classiques: Numéro 19, 1993)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ABRUPTION (a-bru-psion) s. f.
  • Terme de chirurgie. Fracture transversale d'un os avec des fragments rugueux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « abruption »

Du latin abruptio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. abruptionem, de ab, et ruptum, supin de rumpere (voy. ROMPRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « abruption »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abruption abrypsjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « abruption »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « abruption »

Langue Traduction
Anglais abruptio
Source : Google Translate API

Synonymes de « abruption »

Source : synonymes de abruption sur lebonsynonyme.fr
Partager