La langue française

Accueil > Orthographe > « Profites-en » ou « profite-en » ?

« Profites-en » ou « profite-en » ?

« Tu as du temps libre, profites-en pour faire tes devoirs. »

Les conjugaisons à l'impératif obéissent à des règles précises. C'est le cas du verbe « profiter ». Mais qu'en est-il lorsqu'il est suivi du pronom « en » : faut-il écrire « profites-en » ou « profite-en » ? On vous explique tout dans cet article. Bonne lecture !

On écrit « profites-en » avec un -s

Règle de conjugaison de l'impératif : la règle de conjugaison de l'impératif est simple. Pour les verbes du premier groupe, la terminaison à la deuxième personne du singulier est -e. On écrit donc « mange ta pomme », « parle-moi », et dans le cas du verbe « profiter », on écrit « profite bien » et on serait donc tenté de conjuguer de la manière suivante : « profite-en bien ».

Recevez nos nouveaux articles par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


S'abonner

Règle de conjugaison de l'impératif avec le pronom « en » : or, la prononciation dans ce cas n'est pas très harmonieuse, il faudrait ajouter un silence entre « profite » et « en ». C'est pourquoi la règle de conjugaison change un peu, pour des raisons d'euphonie, c'est-à-dire pour faciliter la prononciation et que ce soit agréable à entendre. Lorsque le verbe est suivi de pronoms adverbiaux comme « en » ou « y », la terminaison de l'impératif à la deuxième personne du singulier prend un -s. On écrira donc « profites-en ».

Par ailleurs, lorsqu'un verbe est suivi d'un pronom, on le lie toujours et sans exception avec un trait d'union.

Exemples d'usage de « profites-en »

Fais le méchant avec moi, Jules. Profites-en pendant que je te regarde.

Jean Genet, Haute surveillance

Né dans une époque de ratés, profites-en, si tu n'as pas honte. Ils se reconnaissent en toi. Ce n'est qu'une époque.

Henri Michaux, Poteaux d'angle

Elle dit : « Ce bruit, c'est lui ? » Il tend l'oreille. « Je crois. Tu vas revenir vite ? Ne t'inquiète pas. Dix jours, ce n'est pas long. Profites-en. »

Marion Desjardins, Surtout, ne me raconte rien…

« Tu ne mettrais pas quelque chose dans ton café ? » « Si, un rhum, le docteur est loin. Profites-en pour aller voir ton château pendant ce temps-là. »

Danièle Sallenave, Adieu

T'as bien fait de danser, Marion. C'est la vie. C'est ton tour. Profites-en bien, ça ne dure pas.

Florence Asie, Griserie

Il avait encore un peu faim. « Ne te cherche pas d'excuse, se dit-il; tu es un goinfre, mais, puisque les rues sont presque désertes, profites-en. Paye-toi un petit extra. » Il s'agissait non pas de fromage, mais de croûtes de fromages.

Jean Giono, L'Iris de Suse

Vous savez désormais conjuguer correctement les verbes suivis de pronoms adverbiaux à l'impératif. N'hésitez pas à parcourir nos autres articles sur l'orthographe française pour continuer à progresser.

S'abonner S'abonner
Sujets :  conjugaison

Recevez tous les articles de la semaine par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Queen esther

Très pratique

Répondre
JL

On voit partout, même sans les livres de grammaire, que l'impératif se conjugue avec e sans s pour les verbes du 1er groupe. Mais cette règle ne s'applique pas qu'aux verbes du 1er groupe. Elle s'applique à tous les verbes où l'impératif se termine par e. Offrir : offre. Savoir : sache.

Vous avez aussi oublié de dire que non seulement on met un s avant en (profites-en), mais avant y (retournes-y).

Et il aurait fallu insister sur le fait qu'on écrit bien profite, sans s, quand ce n'est pas suivi de en. La faute courante n'est pas d'oublier le s dans profites-en, mais d'en mettre un dans "profite bien" par exemple.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager