La langue française

Accueil > Orthographe > « Connexion » ou « connection » ?

« Connexion » ou « connection » ?

« La connexion à l'internet est vraiment mauvaise ici. »

Les nombreux anglicismes utilisés en français induisent souvent en erreur. C'est le cas lorsqu'on parle de « connexion ». Voici quelques explications dans cet article pour ne plus confondre « connection » (anglais) avec « connexion » (français). Bonne lecture !

Faut-il écrire « connexion » ou « connection » ?

On écrit toujours « connexion » en français : si en anglais on écrit « connection » avec un « t », en français, l'orthographe de ce mot est toujours « connexion » avec un « x ». Malgré le fait que le verbe associé est « connecter », connexion s'écrit toujours avec un « x ».


S'abonner

Exemples :

  • La connexion à l'électricité a été vérifiée.
  • J'ai senti une connexion entre nous.

Définitions de connexion (source : Dictionnaire) :

  • Liaison étroite et enchaînement entre certaines choses, certains phénomènes, certaines idées.
  • Action de lier par des rapports étroits ; fait d'être lié ; liaison, enchaînement : Établir des connexions entre la situation intérieure et les événements extérieurs.
  • Ensemble des liens (contact, articulation, innervation, irrigation) d'un organe animal avec les organes et tissus avoisinants. Dépendance relative des organes :
  • Réunion provisoire de deux machines entre elles pour se compléter ou fonctionner simultanément.

Recevez nos nouveaux articles par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Attention toutefois, certains dictionnaires français acceptent désormais l'orthographe « connection » pour parler d'une « filière de la drogue ». Ce mot est toutefois directement dérivé de l'anglais.

Astuce pour se rappeler l'orthographe de « connexion » :  la « connexion » évoque en général un croisement d’informations ou une intersection. Vous pouvez donc penser au panneau routier indiquant un croisement : il représente en effet le « x » de « connexion ».

Voici une vidéo récapitulative du Projet Voltaire :


Exemples d'usage de « connexion » dans la littérature

Cent fois, j'avais expliqué à mon gourou pourquoi je ne voulais pas de connexion haut débit mais le ton de Dominique Delmare m'intimidait davantage.

Benoît Duteurtre, Service clientèle

Tout est prêt, mais nous avons dû, en dernière heure, refaire le circuit électrique, les connexions étaient défectueuses.

Saint-Exupéry, Vol de nuit, 1931

Mais alors ? serait-ce une solution de dire que cette connexion tout idéale de la pensée et d'un monde externe se suffit à elle-même, et de traiter d'illusoire le besoin qu'éprouve l'esprit de fonder cette connexion ?

Gabriel Marcel, Journal métaphysique

Un des travaux de l'ISIS est donc de tracer ces courbes de dominations changeantes, internationales, fastidieuses, boueuses, filandreuses, où apparaît rarement (mais alors, quel éclair!) une connexion logique de premier plan.

Philippe Sollers, Le Secret

Cette idée est en connexion étroite avec le monothéisme chrétien, et les théismes qui en sont issus. Elle suppose, je le disais, l'opposition de l'oeuvre divine et de l'œuvre humaine.

Louis Aragon, Le paysan de Paris

Il n'y a désormais plus de raisons de confondre « connexion» et sa contrepartie anglaise « connection ». N'hésitez pas à partager cet article s'il vous a été utile et à commenter plus bas. Vous pouvez aussi consulter nos autres articles sur les erreurs d'orthographe fréquentes en français.

S'abonner
Sujets :  anglicisme

Recevez tous les articles de la semaine par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

adi Alexis

Zoom est bon

Répondre
Talie_05

Ça se dit ça ? « Malgré que » oh l’horreur !

Répondre
Dieunedort Biloa

Je suis maintenant convaincu

Répondre
robert

Dit on « injexion », « infexion » ? Cette règle n’est pas très logique…

Répondre
fagard

ce qui serait vraiment utile c’est de comprendre cette orthographe, n’est-elle qu’une lubie (parmi d’autres) des académiciens du 18e siècle, ou a-t-elle une logique?

Répondre
Sono

Superbe explication du mot « connexion » comparé au mot anglais « connection ».
Un grand merci et bonne continuation !
Sono

Répondre
Mango

Avant de lire cet article, j’aimais croire qu’on pouvait distinguer connexion (ce qui est connexe) de connection (ce qui est connecté).

Bon je vais être obligé de me corriger, de faire des corrections. Mais à suivre ce raisonnement peut-être faudra-t-il écrire correxions.

Répondre
Truc

Là c’est CM2 au moins..

Répondre
Didi

Pour moi l’erreur n’a rien à voir avec l’anglais mais bel et bien du fait qu’en orthographe je rapproche souvent aux mots de la même famille et que « connecter »…
Le mot anglais ne fait que conforter mon erreur…

Répondre
shams

Mon oncle aussi chantait cette chanson. Vous devez certainement être des personnes d’un certain âge (60 et quelques années).

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager