La langue française

Accueil > Expressions françaises > Noyer le poisson : définition et origine de l'expression

Noyer le poisson : définition et origine de l'expression

Voici une expression populaire en français, très utilisée par les politiques car il sont des experts pour noyer le poisson ! Que signifie « noyer le poisson » et d’où vient cette expression ? On vous explique tout ci-dessous.

Définition de l’expression « noyer le poisson »

L’expression « noyer le poisson » désigne le fait de ne pas aborder le sujet central d’une conversation, de ne pas en venir au fait tout de suite, mais au contraire de louvoyer autour du thème tabou en mentionnant une multitude de détails superflus.

En noyant son interlocuteur sous de nombreuses informations, il en vient à oublier le sujet même de sa question ! Noyer le poisson est ainsi une technique utilisée en rhétorique pour éviter d’aborder un sujet sensible.

Synonymes de « noyer le poisson » :

  • Tourner autour du pot
  • Brouiller les pistes
  • Donner le change
  • Tergiverser
  • Faire de la langue de bois

Origine de l’expression « noyer le poisson »

L’expression « noyer le poisson » est composée du verbe « noyer » qui désigne l’action d’asphyxier par immersion, et du substantif « poisson » désignant l’animal vivant dans l’eau.

Ainsi, au sens propre « noyer le poisson » désigne la méthode trouvée par les pêcheurs pour épuiser le poisson avant de le prendre à bord de leur bateau. Dès que les pêcheurs ont ferré le poisson, ils le sortent et rentrent à plusieurs reprises dans l’eau dans le but de l’épuiser.

Le sens propre de « noyer le poisson » est attesté dès le début du XIXe siècle dans Gallica.

Le sens figuré de l’expression « noyer le poisson » apparaît pour la première fois sur Gallica dans le Journal général de l’Algérie et de la Tunisie, dans l’édition du 27 novembre 1904 :

Formation Culture Express - Romain Treffel
noyer le poisson historique

L’expression prend ensuite son essor et gagne en popularité, comme le montre ce graphique de fréquence d’utilisation de « noyer le poisson » dans les textes publiés depuis 1900 :

noyer le poisson_1900_2019_Livres – Ngram Viewer Français
Fréquence d’usage de « payer en nature » dans les textes publiés. Source : Google Ngram / Gallicagram

Exemples d’usage de l’expression « noyer le poisson »

Comment ça, je noie le poisson ? Je ne noie pas le poisson. En évoquant le bonheur des femmes, je contourne mes légitimes inquiétudes de père, nuance.

Daniel Pennac, Monsieur Malaussène au théâtre

Je pourrais noyer le poisson, m’en tirer par des clichés, et vous servir tout à trac l’épopée du Sauveur, des martyrs et tutti quanti.

Yann Queffélec, Le Charme noir

LE TRIBUNAL
L’avocat s’adresse au valet d’un ton menaçant.
Ne tentez pas de noyer le poisson. Je vous ai demandé si Aguerra riait quand on lui a annoncé la répression de la révolte paysanne. J’y viens, dit le valet.

Jean-Paul Sartre, L’Engrenage

Quelle heure est-il ? Je regardai ma montre Six heures. Mais n’essaie pas de noyer le poisson. Je t’ai dit que j’allais t’expliquer mais je veux d’abord voir les infos.

Sylvie Granotier, Sueurs chaudes

Oh, elle avait beaucoup parlé (pour noyer le poisson ?) de Bruno, de leur séparation, de l’échec que cela représentait pour elle. Marine avait joué à fond la carte du désespoir amoureux…

Marie Nimier, Sirène
Partager :
ou Nous soutenir

Nicolas Le Roux

Nicolas Le Roux

Nicolas est le fondateur du site. Il a rédigé plusieurs centaines d'articles sur les difficultés de l'orthographe française depuis 2015. Passionné de littérature, il publie de temps en temps des critiques littéraires.

Tous les articles de Nicolas Le Roux >

Découvrez chaque semaine une expression ou proverbe par courriel

Chaque mercredi, on vous fait découvrir la signification et l'origine d'une expression ou proverbe francophone.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire