La langue française

Accueil > Expressions francophones > Les doigts dans le nez : définition et origine de l’expression

Les doigts dans le nez : définition et origine de l’expression

« J’y suis arrivé les doigts dans le nez ! » : voici comment vous pourriez vous féliciter, après avoir accompli une tâche ou un devoir (presque) sans effort. L’expression, d’un registre familier, requiert peu d’explications… 

Pourtant, nous sommes prêts à parier que cette locution imagée vous réserve encore quelques surprises ! Par exemple, savez-vous qu’elle trouve sa genèse dans le domaine de la course hippique, ou bien qu’on retrouve cette formule dans une autre langue que le français 

Découvrez-en plus sur la définition, l’emploi et l’origine de l’expression « les doigts dans le nez » en parcourant cet article (mais de grâce, évitez de le lire avec les doigts dans le nez). 

Définition de l’expression « les doigts dans le nez »


S'abonner

De toutes les expressions de la langue française, « les doigts dans le nez » est l’une des plus connues. Sans doute l’avez-vous entendue (et utilisée) pour la première fois lorsque vous étiez tout jeune, et pour cause : l’image fait directement appel au domaine de l’enfance, et à l’insouciance qui s’y trouve généralement associée.

Accomplir quelque chose « les doigts dans le nez », c’est le faire presque machinalement, sans avoir à faire preuve d’une force, d’une habileté ou d’une ruse particulière. C’est réussir une tâche d’une facilité déconcertante, avec autant d’aisance, voire de désinvolture, qu’un bambin qui s’emploie à jouer, à dessiner ou à écrire d’une main, tout en se curant le nez de l’autre

De l’autre main, voire des deux à la fois — l’expression ayant le bon goût de ne pas préciser le nombre de doigts ou d’orifices impliqués dans l’affaire… Dans son acception francophone, tout du moins, puisque l’expression équivalente dans une autre langue ose se montrer plus détaillée dans son propos. 

Recevez nos nouveaux articles par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Nous ne parlons pas ici des Britanniques, puisque l’expression finger in the nose n’existe pas dans la langue de Shakespeare, mais n’est rien de plus qu’une traduction approximative, utilisée avec humour par les Français. Nous évoquons plutôt les Hollandais, qui n’y vont pas de main morte pour leur part, et emploient deux doigts à la fois. La variante « les deux doigts dans le nez » se retrouve d’ailleurs en français.

Enfin, pour formuler la même idée d’une manière moins imagée, on peut aussi choisir une figure de style plus poétique. On parle ainsi de faire quelque chose « les yeux fermés » ; ou l’on utilise une autre expression très connue, qui renvoie également à l’univers infantile : « un jeu d’enfant »

Origine de l’expression « les doigts dans le nez »

Aussi puérile que soit l’image, son origine est bel et bien adulte. L’expression « les doigts dans le nez » serait apparue en France dans les années 1910, dans un contexte étonnant — non pas dans une cour de récréation, mais plutôt dans un hippodrome. 

En effet, lors d’une course hippique, un commentateur aurait employé l’expression « les doigts dans le nez » pour qualifier la performance d’un jockey, arrivé en pole position avec une grande facilité, comme s’il n’avait même pas eu besoin de tenir les rênes de ses chevaux — des deux mains, tout du moins.  

Depuis, l’expression s’est étendue à bien d’autres domaines, et s’utilise pour décrire des activités de la vie courante. On imagine que c’est l’universalité de l’image qui a contribué à son adoption massive.

Occurrences de l’expression « les doigts dans le nez » dans les textes écrits :

Source : Google Ngram

Exemples de l’usage de l’expression « les doigts dans le nez »

Étant à la maison, assise à table dans son attitude rigide nouvelle tandis que le mari, le dos tourné, la chemise sortant du pantalon, les mains enfouies dans les poches, muet, se contentait de toussoter de temps en temps et que son plus jeune fils sur le divan, dans un coin, lisait un album de Mickey, les doigts dans le nez, là, elle cognait méchamment du doigt sur la table souvent et soudain mettait les mains sur ses joues.

Peter Handke, Le Malheur indifférent

Rassurez-vous, dans cette histoire, vous faites figure de victime, coincé comme vous l’étiez entre ces deux bandes rivales. Votre jeune âge et le vif désir de vous amender que vous manifesterez devant vos juges lorsque je vous le dirai nous permettront d’obtenir, j’en suis sûr, un non-lieu, les doigts dans le nez, mon ami, vous entendez, les doigts dans le nez

Georgius, Du bromure pour les gayes

Si nous nous unissions tous les trois, au lieu de nous tirer la bourre comme nous faisons. Si nous nous serrions les coudes. Nous le finirions les doigts dans le nez, ce marathon, dans un fauteuil !

Claude Confortès, Le marathon

Bon Dieu, il doit rencontrer ce genre de problèmes tout le temps. Et un voleur astucieux, c’est exactement ce qu’il nous faut, qui puisse entrer dans le bureau de Madison et en sortir les doigts dans le nez.

Tony Kenrick, Trois petits soldats
S'abonner S'abonner

Nicolas Lafarge

Nicolas Lafarge est rédacteur indépendant, et prête ses mots à différents médias et entreprises. Se décrivant volontiers comme « un geek avec une plume », il se sent dans son élément naturel lorsqu’il écrit sur des sites web tels que La langue française.

En savoir plus sur Nicolas Lafarge >

Recevez tous les articles de la semaine par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager