La langue française

Accueil > Expressions francophones > L'habit ne fait pas le moine : définition et origine de l’expression

L'habit ne fait pas le moine : définition et origine de l’expression

Sommaire

  • Définition de l’expression : « l’habit ne fait pas le moine »
  • Origine de l’expression « l’habit ne fait pas le moine »
  • Exemples d'usage de l’expression « l’habit ne fait pas le moine » 

D'où vient l'expression « l’habit ne fait pas le moine », qu’on entend parfois pour répondre aux critiques sur l’apparence des gens à l’école, au travail ou dans les lieux publics ? Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir à propos de cette expression. N'hésitez pas à parcourir les autres articles de cette section dédiée aux expressions francophones. En attendant, bonne lecture !

Définition de l’expression : « l’habit ne fait pas le moine »

L’expression « l’habit ne fait pas le moine » signifie que l’apparence d’une personne est souvent trompeuse et qu’il ne faut pas s’en tenir qu’à celle-ci. En somme, il faut éviter de juger les personnes par rapport à leur apparence.

Cette expression est une tournure causative avec le verbe faire qui est annulée avec la négation. Selon elle, il ne faut pas associer un moine à son habit religieux. Un homme en bure monacale n’est pas forcément un moine ou du moins un moine vertueux !

Etymologiquement, cette expression découlerait d’une phrase de Plutarque barba non facit philosophum qui signifie « la barbe ne fait pas le philosophe. »

Origine de l’expression « l’habit ne fait pas le moine »

D’un point de vue historique, l’expression « l’habit ne fait pas le moine » proviendrait de la ville de Monaco. En 1297, lors des guerres génoises en Italie, un certain François Grimaldi, essaye de s’emparer par la ruse du château monégasque. Il se déguise en moine franciscain et demande l’asile pour une nuit au château. La nuit, Grimaldi ouvre les portes de la forteresse à ses chevaliers qui envahissent l’enceinte du château où il règnera pendant une courte durée. Il faudra attendre l’arrivée des cousins de Grimaldi quelques années plus tard pour que la famille s’impose sur le rocher monégasque et appose sur ses armoiries deux moines qui tirent leurs origines de cette histoire. Lorsqu'on parle de cette conquête, on dira forcément que l'habit ne fait pas le moine !

Une autre explication serait à chercher dans la religion catholique. Au cours du XIIIe siècle, le pape Grégoire IX cite Saint-Jérôme dans une lettre :

« Ce n’est pas à l’habit qu’on reconnaît le moine mais à l’observation de la règle et à la perfection de sa vie. Il faut ainsi faire la distinction entre l’être et le paraître. » 

Lettre de Grégoire IX

Le pape faisait référence à certains moines se comportant comme des hommes débauchés. Ces hommes religieux mangeaient et buvaient à outrance, couraient les fillettes, tuaient sans pitié et étaient avides d’argent. Tous ces vices allaient à l’encontre des règles monastiques. Peu à peu, les gens ont intégré cette expression dans leur vocabulaire quotidien. Rabelais, dans Gargantua, est le premier à l’utiliser : « Ôtez le bas, c’est-à-dire, les beaux habits, ils font ânes comme auparavant. Car vous-mêmes dites que l’habit ne fait pas le moine. » Il dénonce les moines qui trompent les apparences en se présentant comme des hommes d’église vertueux.

Au XVIIe siècle, cet adage est associé à la richesse. « L’habit ne fait pas le moine » signifie que les apparences extérieures qui exposent la fortune d’un individu sont fallacieuses. La  Fontaine dans la fable XI du livre VII, “Le Paysan du Danube” commence son apologue par « Il ne faut pas juger sur l’apparence ». Au XVIIe siècle, beaucoup de nobles n’étaient plus si fortunés que leurs illustres familles. Certains étaient ruinés mais s’efforcaient à paraître élégants et enrichis à la cour, alors que le règne de Louis XIV allait porter à son paroxysme la société de cour. L’expression « l’habit ne fait pas le moine » s’adressait à tous les roturiers et bourgeois qui voulaient marier leurs filles à des nobles qui paraissaient riches mais qui étaient en réalité endettés jusqu’au cou !

De nos jours, l’expression « l’habit ne fait pas le moine » est utilisée pour avertir une personne que le vêtement n’est pas lié à une classe sociale. Cet adage est employé pour montrer qu’il ne faut pas faire entrer les gens dans des catégories sociales par les vêtements qu’ils portent. Une personne qui porte des vêtements de marque n’est pas plus riche qu’une personne qui s’habille dans des magasins à petits prix. Souvent, beaucoup de personne “jouent” le rôle du moine et se donnent une importance sociale par leur vêtement. L’habit, et par extension tout signe extérieur de richesse, n’est en réalité qu’une parure.

Exemples d'usage de l’expression « l’habit ne fait pas le moine » 

Mais il ne faut pas considérer si légèrement les œuvres des hommes. Car vous-mêmes vous dites que l'habit ne fait pas le moine, et tel est vêtu d'un froc qui au-dedans n'est rien moins que moine, et tel est vêtu d'une cape espagnole qui, dans son courage, n'a rien à voir avec l'Espagne. C'est pourquoi il faut ouvrir le livre et soigneusement peser ce qui y est traité.

François Rabelais, Gargantua, 1534.

Quel motif les amène auprès de moi, chétive et faible femme, tombée en disgrâce ? Je n'augure rien de bon de leur visite, toute réflexion faite. Ils devraient être des hommes justes ; tous leurs actes devraient être vertueux ; mais l'habit ne fait pas le moine.

William Shakespeare, Henry VIII

N'hésitez pas à compléter cet article si nécessaire et à ajouter vos réflexions sur cette expression française en commentaire.


S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Lila YOUNES

J’ai grandi avec ces expressions que ma mère m’a appris, que Dieu ait son âme ….

Répondre
KOUA Berthe

Bonjour et merci pour ces expressions qui me permet d’améliorer mon langage

Répondre
Jacqueline Boileau

Quel plaisir que celui de découvrir l’origine des expressions courantes! Merci!

Répondre
La langue française

Merci à vous Jacqueline et à bientôt !

Nicolas.

Répondre
Skrzypczak

C’est vrai il ne faut pas s’y fier,
Mais non seulement à l’habit.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager