La langue française

Xénophobe

Sommaire

  • Définitions du mot xénophobe
  • Étymologie de « xénophobe »
  • Phonétique de « xénophobe »
  • Citations contenant le mot « xénophobe »
  • Images d'illustration du mot « xénophobe »
  • Traductions du mot « xénophobe »
  • Synonymes de « xénophobe »

Définitions du mot « xénophobe »

Trésor de la Langue Française informatisé

XÉNOPHOBE, adj. et subst.

I. − Adj. et subst. (Personne) qui manifeste de l'hostilité à l'égard des étrangers, de ce qui vient de l'étranger. Anton. xénophile.[Les journalistes japonais] sont souvent xénophobes et font des campagnes fréquentes contre les étrangers (Civilis. écr., 1939, p. 40-4).
II. − Adj. Qui dénote de l'hostilité, de l'antipathie à l'égard des étrangers. Déclaration, haine, réaction xénophobe. Le sport est (...) considéré comme l'exutoire noble des impulsions tribales, mais en même temps il est le prétexte d'intolérances et d'intempestivités xénophobes (Jeux et sports, 1967, p. 1231).
Prononc. et Orth.: [gzenɔfɔb]. V. xén(o)-. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1901 subst. (A. France, Monsieur Bergeret à Paris, ch. 8, 101 ds Mots 1984 no8, p. 192); 1906 adj. (Pt Lar.). Formé d'un élém. xéno- (v. xénophile) et de l'élém. -phobe*; sur la genèse du mot, prob. créé par A. France à propos de l'affaire Dreyfus (v. Mots, loc. cit.).
DÉR.
Xénophobie, subst. fém.Hostilité manifestée à l'égard des étrangers, de ce qui est étranger. Anton. xénophilie.Sentiment, vague de xénophobie. Un autre trait du caractère que prend le patriotisme chez le clerc moderne: la xénophobie. La haine de l'homme pour l'« homme du dehors » (...), sa proscription, son mépris pour ce qui n'est pas « de chez lui » (Benda, Trahis. clercs, 1927, p. 69). [gzenɔfɔbi]. V. xén(o). Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1906 (Pt Lar.); de xénophobe, suff. -ie*. − Fréq. abs. littér.: 13.
BBG.Villard (P.). Naissance d'un mot grec en 1900: A. France et les xénophobes. MOTS. 1984, no8, pp. 191-195.

Trésor de la Langue Française informatisé

XÉNOPHOBE, adj. et subst.

I. − Adj. et subst. (Personne) qui manifeste de l'hostilité à l'égard des étrangers, de ce qui vient de l'étranger. Anton. xénophile.[Les journalistes japonais] sont souvent xénophobes et font des campagnes fréquentes contre les étrangers (Civilis. écr., 1939, p. 40-4).
II. − Adj. Qui dénote de l'hostilité, de l'antipathie à l'égard des étrangers. Déclaration, haine, réaction xénophobe. Le sport est (...) considéré comme l'exutoire noble des impulsions tribales, mais en même temps il est le prétexte d'intolérances et d'intempestivités xénophobes (Jeux et sports, 1967, p. 1231).
Prononc. et Orth.: [gzenɔfɔb]. V. xén(o)-. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1901 subst. (A. France, Monsieur Bergeret à Paris, ch. 8, 101 ds Mots 1984 no8, p. 192); 1906 adj. (Pt Lar.). Formé d'un élém. xéno- (v. xénophile) et de l'élém. -phobe*; sur la genèse du mot, prob. créé par A. France à propos de l'affaire Dreyfus (v. Mots, loc. cit.).
DÉR.
Xénophobie, subst. fém.Hostilité manifestée à l'égard des étrangers, de ce qui est étranger. Anton. xénophilie.Sentiment, vague de xénophobie. Un autre trait du caractère que prend le patriotisme chez le clerc moderne: la xénophobie. La haine de l'homme pour l'« homme du dehors » (...), sa proscription, son mépris pour ce qui n'est pas « de chez lui » (Benda, Trahis. clercs, 1927, p. 69). [gzenɔfɔbi]. V. xén(o). Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1906 (Pt Lar.); de xénophobe, suff. -ie*. − Fréq. abs. littér.: 13.
BBG.Villard (P.). Naissance d'un mot grec en 1900: A. France et les xénophobes. MOTS. 1984, no8, pp. 191-195.

Wiktionnaire

Adjectif

xénophobe \ɡze.no.fɔb\ masculin et féminin identiques

  1. Qui rejette ou qui déteste les étrangers ou ce qui provient de l’étranger.
    • Les stades sont aujourd'hui de plus en plus remplis de fils à papa, traders à la City. Leur hooliganisme à eux, s'est développé […], quand s'est libérée la parole xénophobe en Grande-Bretagne, europhobe et anti-immigration. — (Agnès-Catherine Poirier, Grande-Bretagne : Les nouveaux hooligans, dans Marianne, n°932, du 27 février 2015, page 40)
    • Indifférent aux peurs xénophobes d’une partie de la société, l’hyper s’adapte à la diversité culturelle de la clientèle, suit scrupuleusement ses fêtes. Aucun éthique là-dedans, juste du « marketing ethnique ». — (Annie Ernaux, « Regarde les lumières mon amour », Seuil, 2014, p. 65.)

Nom commun

xénophobe \ɡze.no.fɔb\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui éprouve un sentiment de rejet, à l’égard des étrangers ou ce qui vient de l’étranger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « xénophobe »

(1901)[1] Du grec ancien, composé de ξένος, xénos (« étranger ») et de φόβος, phóbos (« fuite, effroi »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « xénophobe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
xénophobe ksenɔfɔb

Citations contenant le mot « xénophobe »

  • J’ai un ami qui est xénophobe. Il déteste à tel point les étrangers que lorsqu’il va dans leur pays, il ne peut pas se supporter ! De Raymond Devos / Xénophobie
  • Rien n’est plus étranger à la France que le discours xénophobe et raciste. De Lionel Jospin / Déclaration de politique générale - 19 Juin 1997
  • Pour mesurer le nombre d’actes à caractère raciste et xénophobe commis et notamment ceux du quotidien, on peut aussi poser la question aux intéressés. Depuis 2006, tous les ans, le ministère de l’Intérieur réalise une enquête dans laquelle on demande aux personnes interrogées « avez-vous été victime d’injures ou de violences racistes ? ». Les injures racistes représentent entre 10 % et 15 % de l’ensemble des injures. Les violences racistes, entre 5 % et 7 %. Là aussi, les évolutions demeurent modestes. Le nombre de personnes victimes d’injures à caractère raciste a augmenté de 560 000 à 740 000 par an entre 2008 et 2013, puis il a nettement diminué pour revenir à 530 000 en 2018. Mesuré uniquement depuis 2011, le nombre de personnes se déclarant victimes de violences physiques racistes a été divisé par deux, d’un pic de 236 000 en 2012 à 114 000 en 2018. Il faudrait tenir compte de l’évolution de la sensibilité aux actes racistes, mais on peut difficilement conclure à une progression du phénomène. Observatoire des inégalités, Les actes à caractère raciste et xénophobe n’augmentent pas en France
  • Nous sommes la gauche humaniste, programmatique, rationaliste et progressiste, nous ne pouvons être en alliance ni avec des éléphants revanchards et boiteux, ni avec des carriéristes incohérents qui trahissent leurs propres convictions et causes pour laquelle ils ont pris les armes, encore moins avec des haineux identitaires qui manipulent les peurs, incitent à la haine ethnique et xénophobe en faisant passer un pan entier de la population pour des étrangers qui dans leur conception, doivent être légitimement victimes d’ostracisme, de ségrégation et d’exclusion. YECLO.com, Doumbia Major invite FPI-Gbagbo à la CEI - YECLO.com
  • Le sentiment antichinois est également agité par des professionnels de la diatribe xénophobe, comme Makoto Sakurai, un extrémiste de droite candidat pour la deuxième fois à l’élection du gouverneur de Tokyo le 5 juillet. Jamais il ne dira «Covid-19», mais toujours «la pneumonie de Wuhan». Il a, parmi beaucoup d’autres, déposé une plainte auprès du tribunal de Tokyo contre le gouvernement chinois accusé d’avoir sciemment caché des informations sur ce virus au reste du monde. Libération.fr, Au Japon, le coronavirus exacerbe la haine xénophobe - Libération
  • Si on élimine la volonté populaire de nos décisions fondamentales, que nous reste-t-il? Des groupes d’intérêts économiques, des professeurs et des lobbys qui décideront pour nous? En quoi cette approche se distinguerait-elle de l’approche de gestion du PLQ? Je constate avec stupéfaction que certains des cosignataires de Sylvain Gaudreault, notamment Oscar Berg et Stéphane Handfield, cautionnent le discours selon lequel une discussion sur les seuils d’immigration est en soi «inquiétante» et se doit d’être «endiguée» pour éviter «les discours xénophobes qui s'installent au cœur de la mouvance souverainiste». On croirait entendre Justin Trudeau ou Jagmeet Singh. Contrairement à ce que pense Gaudreault et certains de ses conseillers, il est possible de discuter de seuils d’immigration de manière responsable. Il ne s’agit pas d’exclure le savoir, les données et les expertises dans l’élaboration de nos politiques publiques, mais bien de s’assurer de considérer tout autant l’expression de la volonté des citoyens. Or, ce que l’on doit comprendre de la posture de Sylvain Gaudreault, c’est qu’il est impossible de suggérer une baisse des seuils d’immigration sans être un xénophobe raciste et irresponsable. Mais n’est-ce pas là la position du régime fédéral, du PLQ et de QS depuis des années? En quoi un PQ calqué sur le PLQ et soumis aux exigences idéologiques du fédéral est-il garant d’un avenir quelconque pour notre indépendance? De mon point de vue, la position voulant qu’une discussion sur l’immigration verse à tout coup dans le populisme malsain et haineux est très peu respectueuse de la démocratie et de l’intelligence des gens, et en ce sens, très peu lévesquiste. Seule une saine démocratie qui laisse libre cours à des opinions diverses et à des leaders capables d’assumer publiquement leurs positions, sans crainte d’intimidation ou de diffamation, est garante de notre avenir.  Le Journal de Montréal, Immigration: le vrai sens des responsabilités | JDM

Images d'illustration du mot « xénophobe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « xénophobe »

Langue Traduction
Anglais xenophobic
Espagnol xenófobo
Italien xenofobo
Allemand fremdenfeindlich
Chinois 排外
Arabe رهاب الأجانب
Portugais xenófobo
Russe ксенофобские
Japonais 外国人嫌い
Basque xenofobia
Corse xenofobo
Source : Google Translate API

Synonymes de « xénophobe »

Source : synonymes de xénophobe sur lebonsynonyme.fr
Partager