La langue française

Violation

Définitions du mot « violation »

Trésor de la Langue Française informatisé

VIOLATION, subst. fém.

A. − [Corresp. à violer B 1] Synon. vx violement (dér. s.v. violer).
1. Acte de transgresser une loi, une règle. Violation d'un article du code, des chartes, des droits de l'homme, du règlement; en cas de violation de. Les groupes peuvent (...) tenter d'agir (...) sur la carrière de fonctionnaires qui les gênent, par exemple en obtenant le recul de leur avancement. Cependant des violations flagrantes du statut ne seraient pas sans ouvrir aux victimes des recours hiérarchiques (Meynaud, Groupes pression en Fr., 1958, p. 152).
DR. ADMIN. Violation de la loi. Méconnaissance ou mauvaise application de la loi par un officier de justice. Le juge administratif sanctionne la violation de la loi, qu'elle provienne de sa méconnaissance ou de son application erronée (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 184).
DR. PÉNAL. Violation de dépôt. Abus de confiance commis par quelqu'un qui ne restitue pas un meuble mis chez lui en dépôt (d'apr. Lar. Lang. fr.). Violation du secret professionnel. Révélation à un tiers d'un secret confié dans le cadre de la relation professionnelle (d'apr. Lar. Lang. fr.). Violation du secret des lettres. Ouverture ou détournement de la correspondance adressée à un tiers. Les faux Blanche et Speranza fondés sur la violation du secret des lettres au profit de l'intérêt privé d'un criminel (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 63).
2. Action de porter atteinte à ce que l'on doit respecter. Violation de la liberté, des principes, de la propriété. Tous les sujets de mécontentement que pouvait donner l'autorité du comte, les violations de priviléges, les craintes pour le commerce (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 155).Ces mêmes sociétés regardent comme des crimes inexpiables des violations de tabou sexuel ou alimentaire qui nous laissent parfaitement froids (Traité sociol., 1968, p. 212).
B. − [Corresp. à violer B 2] Action de pénétrer dans un lieu interdit ou sacré. Synon. profanation, viol.Violation d'une église, d'un sanctuaire. Quelle est cette insultante dictature? L'appareil des armes, la violation du temple national, pour vous commander d'être heureux! (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 254).
DR. PÉNAL. Violation de domicile. Action de s'introduire chez quelqu'un sans son consentement. Y a quoi vous faire casser: effraction de serrure, violation de domicile (Queneau, Zazie, 1959, p. 209).Violation de sépulture, de tombe, de tombeau. Outrage à un mort reposant dans son tombeau par effraction de celui-ci. Le jour de la violation des tombes royales à Saint-Denis! Dernier trait de profanation: plusieurs des tombes des religieuses (...) furent trouvées dans des cabarets et des auberges (...), y servant de pavés ou même de tables à boire dans la cour (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 592).Il tombait, épuisé, en d'horribles sommes, en de pesants comas, semblables à ces sortes de léthargies qui accablèrent, après ses violations de sépulture, le sergent Bertrand (Huysmans, Là-bas, t. 2, 1891, p. 15).
Violation (de territoire). Action de pénétrer par la force dans un pays; action d'envahir et d'occuper militairement un pays. Des voyous narguent les douaniers français, leur lancent des injures ou des quolibets, ou même quelquefois de véritables projectiles. Impossible de les appréhender, il y aurait violation de territoire (Van der Meersch, Empreinte dieu, 1936, p. 38).
Prononc. et Orth.: [vjɔlasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1355 « action de pénétrer dans un lieu sacré ou un endroit protégé par la loi » (Bersuire, Tite-Live, ms. Ste-Gen., fo292a ds Gdf. Compl.); 1690 violation des Eglises, des asyles, des sepulcres (Fur.); 1793 violation du territoire (Staël, Lettres L. de Narbonne, p. 151); 1815 violation de domicile (Constant, Princ. pol., p. 96); 1823 violation du secret des Lettres (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 267); 2. 1686 « action de violer un engagement, un droit » violation des lois (P. Bayle, Comment. Philos. Paroles J-C, p. 446). Empr. au lat.violatio « profanation », « violation de parole », dér. de violare, v. violer. Fréq. abs. littér.: 343. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 687, b) 190; xxes.: a) 685, b) 357.

Trésor de la Langue Française informatisé

VIOLATION, subst. fém.

A. − [Corresp. à violer B 1] Synon. vx violement (dér. s.v. violer).
1. Acte de transgresser une loi, une règle. Violation d'un article du code, des chartes, des droits de l'homme, du règlement; en cas de violation de. Les groupes peuvent (...) tenter d'agir (...) sur la carrière de fonctionnaires qui les gênent, par exemple en obtenant le recul de leur avancement. Cependant des violations flagrantes du statut ne seraient pas sans ouvrir aux victimes des recours hiérarchiques (Meynaud, Groupes pression en Fr., 1958, p. 152).
DR. ADMIN. Violation de la loi. Méconnaissance ou mauvaise application de la loi par un officier de justice. Le juge administratif sanctionne la violation de la loi, qu'elle provienne de sa méconnaissance ou de son application erronée (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 184).
DR. PÉNAL. Violation de dépôt. Abus de confiance commis par quelqu'un qui ne restitue pas un meuble mis chez lui en dépôt (d'apr. Lar. Lang. fr.). Violation du secret professionnel. Révélation à un tiers d'un secret confié dans le cadre de la relation professionnelle (d'apr. Lar. Lang. fr.). Violation du secret des lettres. Ouverture ou détournement de la correspondance adressée à un tiers. Les faux Blanche et Speranza fondés sur la violation du secret des lettres au profit de l'intérêt privé d'un criminel (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 63).
2. Action de porter atteinte à ce que l'on doit respecter. Violation de la liberté, des principes, de la propriété. Tous les sujets de mécontentement que pouvait donner l'autorité du comte, les violations de priviléges, les craintes pour le commerce (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 155).Ces mêmes sociétés regardent comme des crimes inexpiables des violations de tabou sexuel ou alimentaire qui nous laissent parfaitement froids (Traité sociol., 1968, p. 212).
B. − [Corresp. à violer B 2] Action de pénétrer dans un lieu interdit ou sacré. Synon. profanation, viol.Violation d'une église, d'un sanctuaire. Quelle est cette insultante dictature? L'appareil des armes, la violation du temple national, pour vous commander d'être heureux! (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 254).
DR. PÉNAL. Violation de domicile. Action de s'introduire chez quelqu'un sans son consentement. Y a quoi vous faire casser: effraction de serrure, violation de domicile (Queneau, Zazie, 1959, p. 209).Violation de sépulture, de tombe, de tombeau. Outrage à un mort reposant dans son tombeau par effraction de celui-ci. Le jour de la violation des tombes royales à Saint-Denis! Dernier trait de profanation: plusieurs des tombes des religieuses (...) furent trouvées dans des cabarets et des auberges (...), y servant de pavés ou même de tables à boire dans la cour (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 592).Il tombait, épuisé, en d'horribles sommes, en de pesants comas, semblables à ces sortes de léthargies qui accablèrent, après ses violations de sépulture, le sergent Bertrand (Huysmans, Là-bas, t. 2, 1891, p. 15).
Violation (de territoire). Action de pénétrer par la force dans un pays; action d'envahir et d'occuper militairement un pays. Des voyous narguent les douaniers français, leur lancent des injures ou des quolibets, ou même quelquefois de véritables projectiles. Impossible de les appréhender, il y aurait violation de territoire (Van der Meersch, Empreinte dieu, 1936, p. 38).
Prononc. et Orth.: [vjɔlasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1355 « action de pénétrer dans un lieu sacré ou un endroit protégé par la loi » (Bersuire, Tite-Live, ms. Ste-Gen., fo292a ds Gdf. Compl.); 1690 violation des Eglises, des asyles, des sepulcres (Fur.); 1793 violation du territoire (Staël, Lettres L. de Narbonne, p. 151); 1815 violation de domicile (Constant, Princ. pol., p. 96); 1823 violation du secret des Lettres (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 267); 2. 1686 « action de violer un engagement, un droit » violation des lois (P. Bayle, Comment. Philos. Paroles J-C, p. 446). Empr. au lat.violatio « profanation », « violation de parole », dér. de violare, v. violer. Fréq. abs. littér.: 343. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 687, b) 190; xxes.: a) 685, b) 357.

Wiktionnaire

Nom commun

violation \vjɔ.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de violer un engagement, de porter atteinte à un droit, d’enfreindre des règles, profanation d'une chose sacrée.
    • Très tôt donc, dès décembre 1936. le patronat vendéen a tenté de reprendre les avantages abandonnés à l'été 1936 devant la crainte de la contagion « grévicultrice » ; ceci expliquerait la dégradation continuelle des rapports sociaux et le reflux du mouvement ouvrier jusqu'à l'échec retentissant de novembre 1938. De nombreuses plaintes pour violation des conventions collectives et non-application des lois sociales ont été déposées devant la commission. — (Florence Regourd, La Vendée ouvrière: grèves et ouvriers vendéens, 1840-1940, éd. Cercle d'or, 1981, page 163)
    • La violation d’un asile; une violation de domicile.
    • Une violation de sépulture.
  2. Atteinte à ce que l'on doit respecter, profanation.
    • La violation du code de bonne conduite en matière d'environnement.
    • La violation des règles du (beau) langage.
    • On n'avait pas encore choisi le lieu où on déposerait le corps d'une manière définitive. Ce transport d'ailleurs eût pu se prolonger jusqu'à une heure avancée et entraîner une violation du sabbat ; or les disciples observaient encore avec conscience les prescriptions de la loi juive. On se décida donc pour une sépulture provisoire. — (Renan, Vie de Jésus, 1863)

Nom commun

violation \ˌvaɪɵˈleɪʃən\

  1. Violation
    • Slavery is a violation of human rights.
      L'esclavage est une violation des droits de l'homme.
  2. Infraction.
    • The driver paid a heavy fine for the violation.
      Le conducteur a payé une lourde amende pour l'infraction.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIOLATION. n. f.
Action de violer un engagement, de porter atteinte à un droit, d'enfreindre des règles, de profaner une chose sacrée. La violation du serment. La violation d'un traité. La violation d'une loi. La violation des règles du langage. La violation d'un asile, d'un domicile. La violation des sépultures.

Littré (1872-1877)

VIOLATION (vi-o-la-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • Action de violer un engagement, de porter atteinte à un droit, de profaner une chose sacrée, d'enfreindre un règlement. La violation d'un domicile. La violation des règles du langage. Pour juger de la violation des mœurs, il faut en avoir, Montesquieu, Esp. x, 7. On verra par une loi des Visigoths sur la violation des sépultures, que les tombeaux de ce peuple étaient un amas de richesses enfouies, Legrand D'Aussy, Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. II, p. 434. La violation du traité de Paris [par Napoléon, revenant de l'île d'Elbe], le péril de cette violation, l'épreuve du passé attestant ce péril, Villemain, Souv. cont. les Cent-Jours, VIII.

HISTORIQUE

XVIe s. Violation, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « violation »

(Vers 1355) Du latin violatio (« profanation, violation de parole »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Siècle à préciser) Du latin violatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. violacio ; esp. violacion ; ital. violazione ; du latin violationem, de violare, violer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « violation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
violation vjɔlasjɔ̃

Citations contenant le mot « violation »

  • L'infarctus est une infraction... L'infarctus est une violation... La violation d'une loi... D'une loi de la circulation De Paul Roussel / La dame en coup de vent
  • Les lois sont comme les proverbes : on en trouve toujours une qui justifie la violation de l'autre. De Henri Maret
  • L'adultère ne consiste, au fond, qu'en la violation d'un serment. Il impose l'intermittence qui avive le désir ; il offre l'émotion de la clandestinité... De Michel Dupuy / La Source et le feu
  • Si coucher avec une jeune fille de quinze ans est un détournement de mineure, coucher avec une femme de plus de soixante-dix ans est une violation de sépulture. De José Artur
  • Outre les violations de ses brevets, le patron de la société Triller, Mike Lu, accuse TikTok d'utiliser ses fonds dédiés aux influenceurs pour inciter ces derniers à ne poster qu'exclusivement sur la plateforme chinoise. Une violation des règles d'antitrust pour laquelle Triller compte modifier sa plainte. « Ce n'est ni éthique ni légal à notre avis. Si chaque entreprise de 200 milliards de dollars payait ses clients pour ne pas rejoindre une start-up, l'entrepreneuriat aux Etats-Unis mourrait et aucune nouvelle entreprise ne pourrait jamais exister », dit le PDG. Les Echos, TikTok poursuivi par son concurrent pour violation de brevets | Les Echos
  • En France, le coût total moyen d’une violation de données a baissé de 5,2%. Aux États-Unis, en revanche, la facture augmente, selon IBM Security. Silicon, Violation de données : un coût moyen de 3,5 millions € en France | Silicon
  • L’Union nationale des ordres des avocats a rappelé, hier, dans un communiqué rendu public, que les droits de la défense sont consacrés constitutionnellement. “C’est un droit sacré du citoyen et non pas un privilège accordé aux avocats”, a relevé l’organisation. Elle a souligné que le refus “de certaines juridictions de reporter le procès, à la première audience sur requête des avocats, est une violation flagrante des droits de la défense, consignés dans l’article 351 du code de procédure pénale”. Plus explicitement, elle estime “inconcevable de tenir un procès en appel avant l’expiration des délais réglementaires du recours”.  http://www.liberte-algerie.com/, La violation des droits de la défense dénoncée: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • L’organisation de défense des droits de l’homme la Convention pour le respect des droits humains (CRDH), antenne de Beni a documenté plus de 70 cas de violation et abus des droits humains durant le mois de juillet dernier à Beni (Nord-Kivu). Radio Okapi, Beni : la CRDH documente pus de 70 cas de violation et abus des droits humains au mois de Juillet | Radio Okapi
  • Bouna, 03 août 2020 (AIP) – Deux frères âgés respectivement de 21 et 25 ans ont été condamnés, le mercredi 15 juillet 2020, par la section de tribunal de Bouna à six mois de prison avec sursis pour violation de mesures sécuritaires décrétées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. , Côte d'Ivoire-AIP/ Deux frères condamnés avec sursis pour violation de mesures sécuritaires à Bouna | Côte d'Ivoire / AIP
  • Jacqueline Monod estime qu’il y aurait eu manifestement « violation de domicile ». Sollicitée 48 heures plus tard, la gendarmerie a refusé d’enregistrer sa plainte. Locataires et propriétaire de la maison ont-ils été avisés du passage d’un employé de Solutions 30, sous-traitant luxembourgeois d’Enedis ? Bien sûr. À deux reprises, Jacqueline Monod a été informée de l’installation prochaine du compteur Linky, qui relève les consommations des parties communes. Quinze jours précédant l’intervention, elle a reçu un ultime message (par SMS) signalant que le déploiement s’opérait dans son quartier… , Environnement | Linky : une habitante crie à la « violation de domicile »
  • Il est évident qu’il n’y a pas d’excuse logique ou plausible pour justifier la violation d’un symbole – car c’est précisément ce que représente la décision de conversion de Sainte-Sophie. Il ne s’agit pas uniquement de mépris pour l’histoire ou l’Unesco ou de tel ou tel traité international ; il s’agit d’une violation. Sainte-Sophie n’est pas n’importe quelle église, c’est un symbole. La Croix, « Sainte-Sophie, la violation d’un symbole »

Images d'illustration du mot « violation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « violation »

Langue Traduction
Anglais violation
Espagnol violación
Italien violazione
Allemand verstoß
Chinois 违反
Arabe عنيف
Portugais violação
Russe нарушение
Japonais 違反
Basque urratzeagatik
Corse violazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « violation »

Source : synonymes de violation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « violation »

Violation

Retour au sommaire ➦

Partager