La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « valser »

Valser

Définitions de « valser »

Trésor de la Langue Française informatisé

VALSER, verbe intrans.

A. −
1. Danser la valse, une valse. Valser bien, très mal, à merveille; savoir valser; inviter qqn à valser; faire valser la mariée, la maîtresse de maison. Moi, je valsais aussi ce soir-là, bienheureux, Entourant ma beauté de mon bras amoureux, Sa main sur mon épaule, et dans ma main sa taille (Sainte-Beuve, Poés., 1829, p. 108).De jeunes ouvriers, aux sons d'un piano mécanique, valsent, glissent, tournent, s'éloignent en valsant encore avec une grâce de mouvements qu'on ne retrouve qu'en Italie (Montherl., Pte Inf. Castille, 1929, p. 599).V. danser I A 1 c ex. de Theuriet.
[Avec un compl. d'obj. interne; le compl. désigne une danse] Danser (une valse); exécuter (une danse) avec le pas de la valse. Valser une mazurka. On lui ramène (...) sa femme, encore, toute frémissante de la valse qu'elle a valsée avec un autre, le visage pâle, les cheveux pendants et en désordre (Balzac, Œuvres div., t. 1, 1830, p. 412).
2. P. anal. [Le suj. désigne un inanimé] Tourner, balancer en tournant. Les feux follets valsaient autour du cimetière (Gautier, Comédie mort, 1838, p. 14).Il se reversa une seconde flûte qui prit le chemin de la première. Tout valsait (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 115).
[Dans une tournure factitive] Faire valser ses jupes en marchant. Moi je musais encore au coin de la rue, faisant valser mon cartable à bout de bras et chantonnant (Duhamel, Notaire Havre, 1933, p. 79).Loc. fig. Faire valser l'anse du panier. Synon. de faire danser l'anse du panier.V. anse B 1.Au bout de deux ans, je m'aperçois qu'il dépense à tort et à travers. Il fait valser l'anse du panier (Le Monde, 24 mars 1984, p. 28).
B. − P. anal. ou au fig., fam.
1. [Le suj. désigne un inanimé]
a) Être déplacé rapidement et violemment. Synon. être projeté, valdinguer (fam.).Vaisselle qui valse; vitres qui valsent. Elle piquait une crise chaque fois qu'elle lisait un écho sur Robert (...). Voilà que de nouveau les portes claquaient dans la maison, les meubles valsaient, des livres s'abattaient avec fracas sur le plancher (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 163).
[Dans une tournure factitive] Faire valser qqc.Déplacer violemment. Faire valser la porte. Le vieux parvient à s'arracher un sourire tordu:Jacques... Tu plaisantes?... Il articule à peine... Jacques, d'une beigne, lui fait valser le béret (B. Blier, Les Valseuses, 1989 [1972], p. 398).
b) Faire valser l'argent, les millions. Dépenser sans compter. (Dict. xxes.).
c) Être soumis à des changements rapides. Ben ça, là, l'étiquette. Elle a valsé, 90 centimes de plus que la semaine dernière (Le Monde, 19 févr. 1987, p. 32, col. 5-6).
Envoyer valser qqc. Abandonner, quitter. Synon. fam. plaquer.Nous prîmes congé, avec des vœux et la promesse de nous revoir bientôt à Paris, le portier jurant d'envoyer tout valser et de rentrer dare-dare (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 46).
2. [Le suj. désigne un animé] Faire valser qqn
a) Importuner, tracasser. Elle était persuadée qu'il en usait [de pain grillé] pour faire des manières et la faire « valser » (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 27).
b) ,,Accabler de coups`` (Larch.1880). Il disait dans un grognement: « Va-t-on bientôt les faire valser, les Boches? » (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 59).
c) Chasser, congédier sans égards. Synon. balancer (pop.), envoyer* promener (fam.).Faire valser un domestique. Mais un jour il mettra la main sur la presse, fera valser les quelques journalistes français qui ont été assez naïfs pour s'accrocher aux branches (M. Droit, Le Retour, Paris, Julliard, 1964, p. 221).
d) Déplacer sans égards. Faire valser des fonctionnaires. On l'avait fait valser [un militaire], suivant l'usage, de Toulon à Cherbourg, de Cherbourg à Rochefort (Mille, Barnavaux, 1908, p. 283).Il fallait (...) participer un peu aux mouvements administratifs en faisant valser des préfets, simplement pour se donner de grands airs (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 182).
Prononc. et Orth.: [valse], (il) valse [vals]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. a) 1789 intrans. « danser la valse » (Le Rôdeur fr., no9, 20 déc., p. 145 ds Quem. DDL t. 22); 1821 empl. trans. (Desgranges, Pt dict. du peuple à l'usage des 4/5 de la France, Paris, p. 159); b) 1883 « décrire un mouvement tournoyant » (Zola, Cap. Burle, p. 250); c) 1949 « être lancé violemment, être projeté brutalement » (H. Bazin, Mort pt cheval, p. 97); 2. a) 1806 faire valser qqn « accabler de coups » (J. B. W......ʀ, La Bataille d'Austerlitz, p. 46 ds Quem. DDL t. 32); b) 1866 « mettre à la porte » (Delvau, p. 392); c) 1872 « abuser de quelqu'un en le harcelant, en le tracassant » (Littré); d) 1908 « changer quelqu'un d'affectation, de poste, pour le harceler » (Mille, loc. cit.); e) 1964 envoyer valser qqn « envoyer promener » (Rob.); f) 1964 faire valser (l'argent, etc.) « dépenser sans compter » (ibid.). Dér. de valse*; dés. -er ou, peut-être, empr. dir. à l'all. walzen, de même sens, v. valse. Fréq. abs. littér.: 219. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 267, b) 562; xxes.: a) 225, b) 258. Bbg. Quem. DDL t. 22, 32.

Wiktionnaire

Verbe - français

valser \val.se\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Danser la valse, une valse.
    • En valsant, la femme du directeur des postes penchait la tête avec tant de langueur qu'elle semblait vraiment une créature céleste. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
  2. (Figuré) Être déplacé rapidement et violemment.
    • À chaque coup de roulis ou de tangage […] le commandant ou le sous-officier de quart valsaient d'un bout à l'autre de la passerelle ; […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais Michel Rocard, honnêtement, avance une autre raison : « J'ai refusé le poste parce que je savais le truc indémerdable. Ils valsent tout le temps, les ministres de l’Éducation nationale ! […]. » — (Vincent Remy, Un prof a changé ma vie, Librairie Vuibert, 2014)
    • Ce n'est pas que Lemieux n'ait jamais vécu de tremblement de terre; en tant que résident estival de Pointe-au-Pic, tout près de la faille de Charlevoix, il a sans doute déjà senti le sol valser sous ses pieds. — (René Castonguay, Un diplomate à la découverte du Japon, Québec, Septentrion, 2018, page 89)

valser \val.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Danser sur le rythme d'une danse ou sur la musique d'un compositeur.
    • La femme du professeur d’allemand, une Alsacienne, chante un titi la itou, la itou la la, en valsant une valse du pays. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • Enfin, — enfin, la fille du régisseur, Princessa Badet, serait venue. J’aurais su déjà qu’elle valse Chopin des heures entières, toute seule devant sa glace, et rien qu’à la voir marcher, d’ailleurs, j’aurais deviné qu’elle a des ailes. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 51)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VALSER. v. intr.
Danser la valse, une valse. Il ne sait pas valser. Nous avons valsé plusieurs fois ensemble.

Littré (1872-1877)

VALSER (val-sé) v. n.
  • 1Danser la valse. On valsa pour la première fois à l'Opéra dans la Dansomanie [ballet de Gardel, en 1800], Castil-Blaze, l'Acad. de Musique, n° XVIII, t. II, p. 71.

    Valser à deux temps.

    Fig. et familièrement. Faire valser quelqu'un, le tracasser, et aussi lui donner de fausses espérances.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

  • 2Activement. Toutes les compositions de piano intitulées valses ne sont pas faites pour être valsées, par exemple plusieurs valses de Beethoven et de Chopin, etc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « valser »

Valse. On trouve au XVIe siècle se valser : La Trousse se valse et jecte du haut en bas de l'eschele, Carloix, VI, 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De valse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « valser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
valser valse

Évolution historique de l’usage du mot « valser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « valser »

  • Et d'envoyer ailleurs valser les bagues et les coeurs en collier car quand on s'aime très fort c'est comme un trésor et ça et ça vaut de l'or. De Zazie / J’envoie valser
  • Il y aura toujours des gens pour faire leurs courses au milieu des bombes, valser tandis que le Titanic s'enfonce, faire l'amour pendant que le Vésuve entre en éruption. De Michiel Heyns / Le Passager récalcitrant
  • Le vent de mer qui s’est levé avec force, ce samedi soir à Martin, n’a pas refroidi l’enthousiasme d’un public particulièrement en attente d’animations sur l’espace public cet été. Reprises d’Arno, d’Yves Jamait ou Mano Solo, compositions personnelles ou de copains, chants de marin… le duo Tue-Têt « a foutu des embruns au fond des yeux », comme dit la chanson, tout en faisant valser ou javater ses violon et accordéon. Le Telegramme, L’ex-Cabane du pêcheur se fait scène musicale, à Martin - Plérin - Le Télégramme
  • Une chose est sûre : _Ça va valser_ enflamme le bitume ! Unidivers, ÇA VA VALSER – COMPAGNIE LES RUSTINES DE L’ANGE Aître Saint-Maclou Rouen samedi 15 août 2020

Traductions du mot « valser »

Langue Traduction
Anglais waltz
Espagnol vals
Italien valzer
Allemand walzer
Chinois 华尔兹
Arabe الفالس
Portugais valsa
Russe вальс
Japonais ワルツ
Basque vals
Corse vals
Source : Google Translate API

Synonymes de « valser »

Source : synonymes de valser sur lebonsynonyme.fr

Valser

Retour au sommaire ➦

Partager