La langue française

Boumer

Définitions du mot « boumer »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUMER, verbe intrans.

A.− Faire du bruit autour ou à l'occasion de quelque chose.
COMM. Lancer une affaire à coups de réclame. On boome tout, une tournée de cirque, ou une candidature présidentielle (Giraudeau, Gr. Revue,1905, p. 370 dans Bonn. 1920);au Canada, en outre, pousser une candidature (Canada 1930).
Rem. Dans la lang. arg. et au Canada, on rencontre une forme homogr. signifiant « faire la noce, la bombe ». Les hommes du milieu se régalaient. Sous l'œil paternel de la police, ils boumaient à trois livres par jour en moyenne (A. Simonin, J. Bazin, Voilà taxi! 1935, p. 104).
B.− Pop., fam.
1. [Le plus souvent à la forme impers. et interr.] Être en forme, aller bien. Ça boume? Ça marchait, ça boumait. Il mettait de l'argent à la banque et vivait comme un milord (A. Arnoux, Les Crimes innocents,1952, p. 184):
1. ... le rejoindre, avoir une conversation avec, ça devenait urgent (...) il y avait [dans l'air, depuis hier soir], trop de trucs qui boumaient pas. A. Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 44.
2. P. ext.
a) Ça boume? Ça va? Cela vous convient-il, vous plaît-il? Êtes-vous d'accord? :
2. Tu vas me promettre de rentrer te planquer jusqu'à ce que j'aie besoin de toi (...) Ça boume comme ça? A. Simonin, Touchez pas au grisbi,1953p. 100.
b) [Aux formes pers.] Boumer à qqn.Plaire à quelqu'un. La Lisette lui boumait. Il l'enlaça (A. Le Breton, Razzia sur la Chnouf,1954, p. 78).
Prononc. : [bume].
Étymol. ET HIST. − 1. 1905, mai boomer « lancer une affaire à coups de réclame », supra A; 2. 1931 ça boum (ds E. Chautard, La Vie étrange de l'arg., p. 627). Dér. de boom* (dés. -er) d'apr. l'anglo-amér. to boom intrans. « (dans le domaine des affaires) développer une activité secondaire, être en hausse » (dep. 1873 dans DAE), trans. « faire une grande publicité autour de qqc. » Boumer est une forme adaptée d'apr. l'onomatopée boum.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Verbe

boumer \bu.me\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Aller bien.
  2. (Congo-Kinshasa) Danser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « boumer »

De l'anglais boom (« gronder ») avec -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boumer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boumer bume

Évolution historique de l’usage du mot « boumer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boumer »

  • Un chant, qui lui aussi, relève du spectaculaire car l’outarde, en l’occurrence le mâle, « boome », elle produit des boums de très basse fréquence, fait rarissime chez les oiseaux. Difficile de savoir comment ces boums sont produits. L’oiseau garde le bec fermé et on suppose que sa trachée, élargie à la réunion des deux bronches, doit servir de caisse de résonance. Ce son est produit uniquement au cours de la parade amoureuse, à l’aube ou au crépuscule, le reste du temps l’oiseau étant plutôt silencieux. Certains mâles préfèrent boumer dans l’obscurité, et y passeront la nuit entière. France Culture, L’outarde houbara, l'oiseau qui fait boum

Images d'illustration du mot « boumer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « boumer »

Langue Traduction
Anglais boom
Espagnol auge
Italien boom
Allemand boom
Chinois 繁荣
Arabe فقاعة
Portugais estrondo
Russe бум
Japonais ブーム
Basque boom
Corse boom
Source : Google Translate API

Synonymes de « boumer »

Source : synonymes de boumer sur lebonsynonyme.fr

Boumer

Retour au sommaire ➦

Partager