Tune : définition de tune


Tune : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

THUNE, TUNE1, subst. fém.

Arg., pop., vieilli. Pièce (ou somme) de cinq francs. Je suis sûr qu'elle nous prêtera quatre ou cinq tunes de cinq balles (Vidocq, Mém., t. 3, 1828-29, p. 129).Ça vaut bien une thune, non? (...) Donc, j'inscris cinq francs (San-Antonio, Renifle, c'est de la vraie, 1988, p. 19).
P. ext. (Petite) somme d'argent. De la thune; ne plus avoir une thune en poche. Tout un peuple de déchards (...) de petites pauvresses (...) qui trouvent chez elle la pâtée et la thune (Colette, Pays. et portr., 1954, p. 48).
Sans une thune. Synon. sans un sou.Lui qui avait manié des centaines de briques (...) il allait caner à l'hosto sans une thune (Pt Simonin ill., 1957, p. 70).
Prononc. et Orth.: [tyn]. Homon. et homogr. tune2. Littré: thune; Lar. Lang. fr., Rob. 1985: thune, tune. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 220: tune. Étymol. et Hist. 1. 1628 thune « aumône » (Jargon de l'Argot réformé ds Sain. Sources Arg. t. 1, p. 198); 2. 1800 tune « pièce de monnaie » (Les Brigands chauffeurs, ibid. t. 2, p. 94); spéc. 1828-29 « pièce de cinq francs » (Vidocq, loc. cit.). Orig. obsc. L'étymol. habituellement donnée, selon laquelle le mot viendrait de roi de Thunes (c'est-à-dire roi de Tunis), un des noms pris par le chef des gueux (appelé Le Grand Cœsre, 1628, Jargon de l'Argot réformé, ibid. t. 1, p. 9) à l'exemple du général des Bohémiens appelé duc d'Égypte (Sain. Arg., p. 119, Sain. Sources Arg. t. 2, p. 456, FEW t. 19, p. 190a, Bl.-W.5) est repoussée par Guir. Lex. fr. Étymol. obsc. qui propose de faire remonter Thune à un gallo-rom. *tutina, dér. de tutari « protéger; se protéger (d'un danger: faim, froid) », d'où la notion d'aumône qui consiste essentiellement en du pain, puis à l'époque mod. en une pièce de monnaie. Fréq. abs. littér.: 26. Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p. 429. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 292.

TUNE2, subst. fém.

TRAV. PUBL. Ouvrage fait de couches de fascines traversées de piquets et de clayons recouverts d'un lit de gros graviers destiné à l'endiguement. (Dict. xixeet xxes.). Synon. clayonnage.
REM.
Tunage, subst. masc.,synon.Il est interdit de faire usage, pour déloger le poisson, de rames, perches ou autres instruments qui pourraient dégrader les rives (...) radiers, maçonneries, tunages, enrochements (Code pêche fluv., 1875, p. 150).Les fascinages, dont les éléments sont les piquets, les fascines, les clayons, le tunage, les saucissons, les claies, les roseaux et la paille (Bourde, Trav. publ., 1929, p. 332).
Prononc. et Orth.: [tyn]. Homon. et homogr. tune1. Étymol. et Hist. 1765 hydraulique tunes, tunage (Encyclop. t. 16); 1845 tune (Besch.). Terme de constr. fluviale empr. au néerl. tuin « clayonnage », m. néerl. tuun « lieu entouré d'une palissade, d'une haie » (De Vries Nederl.). Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 292.

Tune : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

tune \tyn\ féminin

  1. (Argot) Variante orthographique de thune.
    • Je suis une personne humaine, je veux de la tune, je veux des sapes, je veux ma tronche à la télé et je te promets que je le veux vraiment, tu vas voir ça. — (Marie Desplechin, Nous entrerons dans la carrière, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 1999, page 3.)

Nom commun 2

tune \tyn\ féminin

  1. Assemblage fait avec des pieux et des branches d’arbres en forme de claies, pour empêcher la terre de s’ébouler, ou pour protéger les berges d’une rivière.

Nom commun 3

tune \tyn\ masculin

  1. (Familier) (Argot) Abréviation de Tunisien.

Forme de verbe

tune \tyn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe tuner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe tuner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe tuner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe tuner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe tuner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tune : définition du Littré (1872-1877)

TUNE (tu-n') s. f.
  • Synonyme de tunage.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tune »

Étymologie de tune - Wiktionnaire

(Nom commun 1) Au (XIXe siècle) la tune était une pièce de cinq francs. → voir thune
(Nom commun 2) Du néerlandais tuin (« clayonnage »).
(Nom commun 3) De Tunisien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tune »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tune tyn play_arrow

Citations contenant le mot « tune »

  • Air radio tune offre un moyen rapide et facile d'écouter des milliers de stations de radio Internet en streaming sur votre iPhone, iPad et iPod. Écoutez ce qui vous intéresse parmi la grande collection de stations de musique, d'informations, de sport et de conférences dans le monde entier. Plus de 30 000 stations de radio de grande qualité, de n'importe quel genre et style. Créez des listes de favoris de vos préférences et vos goûts. Les + : iPhoneSoft.fr, Bons plans iOS : Threes!, air radio tune, Chuckin Sauce - iPhone Soft

Images d'illustration du mot « tune »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tune »

Langue Traduction
Corse ùn avete micca
Basque zuk ez duzu
Japonais そうしない
Russe ты не делай
Portugais você não
Arabe انت لا
Chinois 你不
Allemand ach nein
Italien non
Espagnol tú no
Anglais you do not
Source : Google Translate API

Synonymes de « tune »

Source : synonymes de tune sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires