La langue française

Toquer

Sommaire

  • Définitions du mot toquer
  • Étymologie de « toquer »
  • Phonétique de « toquer »
  • Citations contenant le mot « toquer »
  • Images d'illustration du mot « toquer »
  • Traductions du mot « toquer »
  • Synonymes de « toquer »

Définitions du mot « toquer »

Trésor de la Langue Française informatisé

TOQUER1, verbe

A. − Empl. trans., vx. Toucher, frapper. (Dict. xixeet xxes.).
1. Locution proverbiale Qui toque l'un, toque l'autre. Qui offense l'un, offense l'autre (Dict. xixeet xxes.).
2. Au fig., fam. [Chez G. Sand] Frapper, déranger (l'esprit). Depuis ce temps, soit qu'un chagrin caché lui ait toqué la cervelle, soit que le plaisir d'être seul l'ait consolé de tout, il a vécu absolument enfermé dans son château, sans aucune compagnie (Sand, Péché de M. Antoine, t. 1, 1845, p. 131).
B. − Empl. intrans., fam.
1. [Le suj. est un animé; le verbe est suivi d'un compl. prép. indiquant l'endroit où s'effectue l'action] Heurter, frapper légèrement. Toquer au carreau. Il toquait à la vitre et criait:Jean-Pierre? Aussitôt le père tremblant courait dehors (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 21).On n'entendait que le pivert toquer à coups de bec contre un tronc et s'envoler en criant (Pourrat, Gaspard, 1922, p. 209).
[Avec un compl. prép. indiquant l'instrument de l'action] [Elle] tourna à droite vers le cimetière. Elle ne franchit pas le seuil des morts, mais toqua de l'index à la porte vitrée de leur gardien (Mauriac, Genitrix, 1923, p. 351).
2. Région. (Centre, Doubs), p. méton. [En parlant de l'heure] Sonner. Corne et tonnerre! dit l'un des deux buveurs. Sept heures vont toquer. C'est l'heure de mon rendez-vous (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 331).
Prononc. et Orth.: [tɔke], (il) toque [tɔk]. Homon. de formes conjuguées de toquer: toque, toquet. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. Ca 1500 trans. « toucher, frapper » (Villon, Dialogues de Messieurs de Mallepaye et de Baillevant ds Œuvres, Paris, Galliot du Pré, 1532, fos VI vo); 2. 1536 intrans. tocquer à la porte (Dépos. Landeron ds Piaget, Doc. inéd. sur la Reformation dans le Pays de Neuchâtel d'apr. Pierreh.). Dér. du rad. onomat. tok (fr. toc*); dés. -er. Cf. toucher* issu d'un lat. pop. *toccare « heurter, frapper ». Bbg. Guir. Étymol. 1967, pp. 74-75. − Meier (H.). Aufsätze und Entwürfe zur romanischen Etymologie. Heidelberg, 1984, pp. 89-90.

Trésor de la Langue Française informatisé

TOQUER1, verbe

A. − Empl. trans., vx. Toucher, frapper. (Dict. xixeet xxes.).
1. Locution proverbiale Qui toque l'un, toque l'autre. Qui offense l'un, offense l'autre (Dict. xixeet xxes.).
2. Au fig., fam. [Chez G. Sand] Frapper, déranger (l'esprit). Depuis ce temps, soit qu'un chagrin caché lui ait toqué la cervelle, soit que le plaisir d'être seul l'ait consolé de tout, il a vécu absolument enfermé dans son château, sans aucune compagnie (Sand, Péché de M. Antoine, t. 1, 1845, p. 131).
B. − Empl. intrans., fam.
1. [Le suj. est un animé; le verbe est suivi d'un compl. prép. indiquant l'endroit où s'effectue l'action] Heurter, frapper légèrement. Toquer au carreau. Il toquait à la vitre et criait:Jean-Pierre? Aussitôt le père tremblant courait dehors (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 21).On n'entendait que le pivert toquer à coups de bec contre un tronc et s'envoler en criant (Pourrat, Gaspard, 1922, p. 209).
[Avec un compl. prép. indiquant l'instrument de l'action] [Elle] tourna à droite vers le cimetière. Elle ne franchit pas le seuil des morts, mais toqua de l'index à la porte vitrée de leur gardien (Mauriac, Genitrix, 1923, p. 351).
2. Région. (Centre, Doubs), p. méton. [En parlant de l'heure] Sonner. Corne et tonnerre! dit l'un des deux buveurs. Sept heures vont toquer. C'est l'heure de mon rendez-vous (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 331).
Prononc. et Orth.: [tɔke], (il) toque [tɔk]. Homon. de formes conjuguées de toquer: toque, toquet. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. Ca 1500 trans. « toucher, frapper » (Villon, Dialogues de Messieurs de Mallepaye et de Baillevant ds Œuvres, Paris, Galliot du Pré, 1532, fos VI vo); 2. 1536 intrans. tocquer à la porte (Dépos. Landeron ds Piaget, Doc. inéd. sur la Reformation dans le Pays de Neuchâtel d'apr. Pierreh.). Dér. du rad. onomat. tok (fr. toc*); dés. -er. Cf. toucher* issu d'un lat. pop. *toccare « heurter, frapper ». Bbg. Guir. Étymol. 1967, pp. 74-75. − Meier (H.). Aufsätze und Entwürfe zur romanischen Etymologie. Heidelberg, 1984, pp. 89-90.

Wiktionnaire

Verbe 1

toquer \tɔ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se toquer)

  1. (Vieilli ou régional) Toucher, frapper.
  2. (Absolument) (Régionalisme) Frapper à la porte.

Verbe 2

toquer \tɔ.ke\ transitif pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se toquer)

  1. (Familier) S’engouer.
    • Il s’est toqué de cette idée, de cette femme.
    • Bob n’avait jamais eu des amitiés fulgurantes. Il ne se toquait jamais de personne. — (Georges Simenon, La Disparition d’Odile, ch. 2, Le Club français du livre, Paris, 1971)
    • Toutefois pour ce qui est de la discrétion, le beau Caius doit très vite déchanter : l’impératrice s’est si bien toquée de lui, qu’il ne peut plus faire un pas sans qu’elle soit accrochée à sa toge. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 115)
  2. (Vieilli) ou (Vosges) Se cogner.
    • Je me suis toqué la tête sur le toit de la voiture.
  3. (Vosges) (Courant) Frapper pour signaler sa présence.
    • Va donc voir qui a toqué aux carreaux.

Verbe

toquer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de tochier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TOQUER (to-ké), je toquais, nous toquions, vous toquiez ; que je toque, que nous toquions, que vous toquiez v. a.
  • 1Toucher. J'en ai vu [des filous] d'adroits à toquer une carte…, Dial. d'Orat. Tubero, t. II, p. 291.

    Ce mot, vieilli, reste usité dans cette locution : Qui toque l'un toque l'autre, qui offense l'un offense l'autre.

  • 2 Fig. et populairement. Rendre fou, comme en touchant le cerveau. La politique l'a toqué.
  • 3 Terme de typographie. Remplacer un ouvrier dans un travail.

HISTORIQUE

XVe s. B. Laissons les là. - M. Ho je n'y toque ; Il n'est point de pire defroque Que de malheur à malheureux, Villehardouin, Baillev. et Malepaie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « toquer »

Du latin *toccare (sens identique) → voir toucher.
De toc (« un peu fou ») avec le suffixe verbal -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Autre forme de toucher (voy. ce mot) ; génev. tauquer, tôquer, battre, frapper ; Berry, le cœur me toque, cette montre ne toque plus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « toquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
toquer tɔke

Citations contenant le mot « toquer »

  • La concurrence est en effet rude au troisième niveau du rugby français, mais elle n’empêche pas deux Espoirs de toquer fort à la porte des pros, en ce début de saison : Adrien Pontarollo, 19 ans et Mathéo Courbi, 18 ans affichent un talent indéniable. Ils viennent de boucler quatre semaines d’entraînements avec les seniors. « Ils jouent très bien, confirme Anton Moolman, de plus en plus à l’aise en français. Ils sont le symbole de ce que l’on veut créer : des passerelles entre les équipes. » , Rugby | Le CSBJ prend soin de ses futures pépites
  • Celui qui a été formé dans le Rhône pourrait donc se diriger vers l'Italie à moins que l'Angleterre vienne toquer à la porte : deux clubs de Premier League seraient en effet rentrés dans la danse. Selon Mundo Deportivo, Everton et West Ham tenteraient de l'attirer. Dans le cas des Hammers, l'intérêt est confirmé par le Daily Mail. Du côté d'Everton, la recherche d'un défenseur central serait freiner par la concurrence d'autres clubs sur les dossiers des Toffees, créant une nouvelle piste qui mène au défenseur de Barça. Le Liverpool Echo annonce que l'arrivée du défenseur de Lille Gabriel est compliquée par le Napoli et Manchester United pendant que l'AC Milan se montrerait intéressé par Jean-Clair Todibo. Samuel Umtiti serait donc une solution de repli. Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, Deux clubs de Premier League se rajoutent à la course pour Samuel Umtiti
  • Interrogé par la présidente du tribunal, il assure qu'il se trouvait pendant toute sa cavale chez sa compagne à Nîmes pour s'occuper de son fils et s'étonne que personne ne soit venu toquer à la porte... Il poursuit en expliquant s'être armé pour se protéger de jeunes qui squattent l'entrée de l'immeuble de sa mère et qui le savaient en cavale. Une arme qu'il aurait trouvée avec les cartouches dans une cave à Nîmes. L'argent provient de prêt d'amis et la drogue serait pour sa consommation personnelle assure le prévenu : "quand j'en ai je fume jusqu'à 20 joints par jour et si j'en ai pas je consomme pas". LaProvence.com, Faits divers - Justice | Le Pontet : après une cavale de 18 mois, il écope de deux ans de prison | La Provence
  • Malgré son jeune âge, Yannick Noah est déjà estampillé comme l’un des grands espoirs du tennis français et commence à toquer aux portes du top 20 mondial. Il arrive en Lorraine en pleine confiance, auréolé de sa première victoire chez les pros en novembre 1978 à Manille (Philippines) suivi quelques semaines plus tard d’un nouveau sacre à Calcutta (Inde). , Le "Savez-vous" du jour | Savez-vous ce qui lie Nancy aux célèbres joueurs de tennis Yannick Noah et Guy Forget ?
  • Pourtant, cette inquiétude est bien présente. La crise sanitaire est venue toquer à leur porte. «  Notre grosse période était justement au printemps  », explique Claudie.... La Voix du Nord, Condé-sur-l’Escaut: un été (presque) comme les autres au gîte de l’Hermitage
  • Le but étant de découvrir ensemble un territoire inconnu, par nos propres moyens, à la recherche d’histoires locales (vraie ou fausses !). La disparition de boulangère du bourg ? Une bête mystique aperçue dans la forêt ? Une grotte qui aurait servi de repaire à un brigand ? Rumeurs, légendes, histoires vraies… Pour le savoir, il faudra peut-être interroger la patronne du café ? Ou bien toquer à des portes ? Rencontrer le maire? Cuire une tarte chez un habitant de la commune ? Se promener en forêt la nuit ? … Il n’y a pas de programme prévu à l’avance. Il se fabriquera en fonction des envies, des découvertes et des rencontres qui auront lieu sur place. Nous nous déplacerons jusqu’au lieu d’hébergement en voiture, puis les déplacements se feront à pieds et en voiture. Une demi-journée avant le séjour sera organisée pour se rencontrer et échanger les idées. Les jeunes sont en vacances et seront les principaux acteurs du séjour avec le soutien bienveillant de l’équipe d’animation. Ils participeront au choix des menus et à la réalisation des repas dans le respect des règles d’hygiène en ACM. Unidivers, Finitère Mystère Elliant,Finistère Elliant vendredi 14 août 2020

Images d'illustration du mot « toquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « toquer »

Langue Traduction
Anglais to knock
Espagnol golpear
Italien bussare
Allemand klopfen
Chinois
Arabe بيخبط
Portugais bater
Russe стучать
Japonais ノックすること
Basque kolpatzeko
Corse à batta
Source : Google Translate API

Synonymes de « toquer »

Source : synonymes de toquer sur lebonsynonyme.fr
Partager