Tic : définition de tic


Tic : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TIC, subst. masc.

A. − ART VÉTÉR. Habitude vicieuse affectant les chevaux, se manifestant par une éructation bruyante accompagnée de mouvements de la tête et de l'encolure dus à la contraction de certains muscles. Sont réputées vices rédhibitoires (...) les maladies ci-après: pour l'espèce chevaline. L'immobilité, l'emphysème pulmonaire, le cornage chronique, le tic proprement dit (avec ou sans usure des dents), la boiterie intermittente, la fluxion périodique des yeux (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 243).
Tic en l'air, tic au vent. Tic aérophagique au cours duquel le cheval élève fortement la tête (d'apr. St-Riquier-Delp. 1975).
Tic de l'ours. ,,Balancement latéral fréquent et répété de l'avant-main, lorsque le cheval est au repos`` (St-Riquier-Delp. 1975). [Mon cheval] était un bai-brun-zain, aux sabots blancs, tic de l'ours, une bête superbe! (D'Esparbes, Grogne, 1905, p. 27).
B. − [Chez un être hum.]
1. Mouvement convulsif, involontaire et qui se répéte à intervalles variables. Sur la banquette du couloir, les Roubaud attendaient toujours, avec leurs visages fermés, comme ensommeillés de patience, qu'un tic nerveux, parfois, remuait (Zola, Bête hum., 1890, p. 86).Un autre, du choc qu'il avait reçu, conservait un tic permanent des muscles du visage, qui lui tirait inégalement les commissures des lèvres vers les oreilles (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 359).
2. P. ext.
a) Geste, attitude, comportement plus ou moins ridicule par sa répétition. Synon. manie.Ah! et puis il a encore un autre tic (...) quand il a fini sa barbe (...) il va se recoucher (Labiche, Misanthr. et Auv., 1852, I, 1, p. 135).Elle se grattait souvent, n'importe où, avec indifférence du public, par une sorte de manie qui touchait au tic (Maupass., Contes et nouv., t. 1, En fam., 1881, p. 343).
b) Manière de s'exprimer, qui relève du procédé ou de la manie. Tic de langage; tic littéraire. Pareillement M. de Charlus se servait avec le giletier du même langage qu'il eût fait avec des gens du monde de sa coterie, exagérant même ses tics (Proust, Sodome, 1922, p. 610).Il se demandait (...) si ce n'était pas par un vieux tic bourgeois qu'il n'avait trouvé d'autre moyen, pour aller au peuple, que d'aller à ses femmes (Montherl., Célibataires, 1934, p. 852).
Prononc. et Orth.: [tik]. Homon. tique. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1611 ticq « mouvement convulsif du cheval » (Cotgr.); 2. 1668 « chez l'homme, mouvement involontaire d'allure convulsive » (Scarron, Virgile travesti, VII, éd. V. Fournel, p. 266a); 3. 1736 « habitude bizarre, plus ou moins ridicule » (Marivaux, Le Télémaque travesti, éd. Fr. Deloffre, p. 136: Je remarquai que ces trois vieillards avoient chacun un Tic: celui-là parloit tout seul [...]; celui-ci se rongeoit les ongles en secoüant la tête); 1738 p. ext. « sorte d'obsession, de manie d'ordre intellectuel, culturel » (A. Piron, La Métromanie, I, 2 ds Œuvres, éd. J. Troubat, p. 126: Ici, l'amour des vers est un tic de famille). De la syll. onomat. tikk- exprimant un mouvement brusque (v. FEW t. 13, 1, p. 326a et p. 327a). Fréq. abs. littér.: 369. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 109, b) 396; xxes.: a) 791, b) 787. Bbg. Brinkmann (F.). Metapherstudien... Arch. St. n. Spr. 1876, t. 56, p. 344. − Guir. Étymol. 1967, p. 70, 75. − Wind 1928, p. 108.

Tic : définition du Wiktionnaire

Nom commun

tic \tik\ masculin

  1. Habitude vicieuse que contractent les chevaux et les bêtes à cornes.
    • Est encore attaché court et à deux longes, celui qui a le tic de l’ours, pour éviter le balancement de la tête. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Le tic se propage souvent par imitation.
  2. Sorte de contraction convulsive de certains muscles, particulièrement de la face, auquel quelques personnes sont sujettes.
    • Il a un tic, une espèce de tic.
    • Il a un tic dans les yeux, dans la bouche.
    • Je me sens pleine de respectueuse tendresse pour Mme Hyacinthe. C’est dommage que, par un tic, ses yeux, à certains moments clignent si vite que ses cils se mettent à ressembler à des mouches en plein vol. Mais je m’y habituerai. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 92)
    • Vers 1718, Pierre le Grand, potentat progressif, impérial en dépit de son habit brun sans col ni manchettes et de sa perruque sans poudre, mais le visage démonté de temps à autre par un tic qui lui donne à ces moments l’air égaré et terrible. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 91)
  3. (Par extension) Habitudes plus ou moins ridicules que l’on a contractées sans s’en apercevoir.
    • Elle se grattait souvent, n’importe où, avec indifférence du public, par une sorte de manie qui touchait au tic. — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 133.)
    • Si on blaguait ses tics et ses manies de professeur, c'était avec une espèce de respect et de fierté. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il a le tic de ronger ses ongles. — Il répète toujours un certain mot, c’est son tic.

Nom commun

tic \tɪk\

  1. Tic nerveux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tic : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TIC. n. m.
Habitude vicieuse que contractent les chevaux et les bêtes à cornes. Ce cheval a le tic de l'ours, le tic rongeur. Le tic se propage souvent par imitation.

TIC se dit aussi d'une Sorte de contraction convulsive de certains muscles, particulièrement de la face, auquel quelques personnes sont sujettes. Il a un tic, une espèce de tic. Il a un tic dans les yeux, dans la bouche. Il se dit, par extension, de Certaines habitudes plus ou moins ridicules que l'on a contractées sans s'en apercevoir. Il a le tic de ronger ses ongles. Il répète toujours un certain mot, c'est son tic.

Tic : définition du Littré (1872-1877)

TIC (tik) s. m.
  • 1 Terme de vétérinaire. Chez le cheval, tic proprement dit, qui consiste dans une contraction brusque des muscles de l'encolure et des parois du ventre, accompagnée d'un bruit particulier, sorte d'éructation amenant la sortie de gaz hors de l'estomac ; tic par habitude, causé par l'ennui ou l'imitation et qui consiste en certains mouvements vicieux, Dict. de vétérinaire.

    On distingue le tic d'appui, parce que, dans l'action qui le constitue, le cheval prend un point d'appui sur le corps qu'il ronge ou qu'il serre ; le tic en l'air, qui est plus rare : ce qui le constitue est l'action de porter le nez en haut, sans rien saisir avec les dents, sans appuyer les dents sur aucun corps ; et le tic de l'ours, qui consiste en une espèce de piétinement ou de balancement continuel.

    Tic rongeur, celui qui consiste dans l'action de mordre ou de ronger la terre, les murs, le fer, etc.

  • 2Mouvement convulsif local ou habituel, contraction convulsive de certains muscles, et particulièrement de quelques-uns de ceux du visage ; on l'appelle quelquefois tic convulsif, pour le distinguer du tic douloureux. L'abbé était désolé de vapeurs, avec un tic qui à tous les moments lui démontait tout le visage, Saint-Simon, 160, 106. Le czar avait de beaux yeux noirs, grands, vifs, le regard majestueux et gracieux, avec un tic qui ne revenait pas souvent, mais qui lui démontait toute la physionomie, Saint-Simon, 467, 139. Leur monsieur Paton est bien le plus vilain mâtin, le plus disgracié mortel, avec son tic et son bégaiement, Dancourt, Calant jardinier, sc. 9.
  • 3Tic douloureux de la face, variété de la névralgie faciale, siégeant plus souvent sur les branches nerveuses frontale ou sous-orbitaire que sur les autres ; la douleur, parfois assez intense pour arracher des cris, revient par élancements instantanés ou de courte durée et s'accompagne de contractions involontaires de quelques muscles de la face.
  • 4 Fig. Certaines habitudes plus ou moins ridicules qu'on a contractées sans s'en apercevoir. Ici l'amour des vers est un tic de famille, Piron, Métrom. I, 2. Je riais du ton circonspect et mystérieux qu'il mettait à cette affaire, comme d'un tic contracté chez les ministres et les magistrats, dont il fréquentait assez les bureaux, Rousseau, Confess. X. J'ai remarqué depuis que cette manière sèche d'interroger les gens pour les connaître est un tic assez commun chez les femmes qui se piquent d'esprit, Rousseau, ib. II. C'est un homme d'esprit, mais grand parleur, et même fatigant par le tic qu'il a d'ajouter à chaque phrase qu'il prononce, un hem, Grimm, Corresp. t. I, p. 107. Ce sont en général les hommes les plus stupides ou les plus distraits qui ont le plus de tics et de mots d'habitude, Destutt-Tracy, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. I, p. 438.

    Le tic du jour, les petits ridicules du moment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Tic : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TIC, s. m. (Gram.) geste habituel & déplaisant : il se dit au simple & au figuré. Il a le tic de remuer toujours les piés. Il veut faire des vers, c’est sa maladie, son tic. Il n’y a peut-être personne qui, examiné de près, ne décelât quelque tic ridicule dans le corps ou dans l’esprit. Wasp a le tic de juger de tout sans avoir jamais rien appris.

Tic, (Maréchal.) maladie des chevaux ou mauvaise habitude qu’ils ont d’appuyer les dents contre la mangeoire ou la longe du licou, comme s’ils les vouloient mordre, ce qu’ils ne font jamais qu’ils ne rottent. Un cheval ticqueur ou qui ticque, ou sujet au tic, se remplit de vents, & devient sujet aux tranchées : le tic est fort incommode & se communique dans une écurie.

Il y a à cette incommodité plusieurs palliatifs qui ne durent que quelques jours, comme d’entourer le cou près de la tête d’une courroie de cuir un peu serrée, de garnir le bord de la mangeoire de lames de fer ou de cuivre, de frotter la mangeoire avec quelque herbe fort amere, ou avec de la fiente de vache ou de chien, ou avec de la peau de mouton ; mais le meilleur & le plus efficace est de donner l’avoine dans un havresac pendu à la tête du cheval, & de lui ôter sa mangeoire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tic »

Étymologie de tic - Wiktionnaire

D’une onomatopée exprimant un mouvement brusque → voir tic-tac, tac, du tac au tac et toc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de tic - Littré

Ital. ticchio. Ce mot paraît tenir à l'allem. Tick, attouchement léger, et aussi tic, ticken, toucher légèrement, et au gaélique tacaid, une douleur subite. Mais Diez rattache ticchio à l'anc. haut-allem. ziki, chevreau, ticchio ayant été formé comme capriccio, de capra, chèvre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tic »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tic tik play_arrow

Citations contenant le mot « tic »

  • Le rapport sur le marché Essais, inspection et certification (TIC) serait utile pour comprendre vos concurrents et vous donner un aperçu des ventes, des volumes et des revenus de l’industrie Essais, inspection et certification (TIC), et aider à prendre des décisions stratégiques. Le rapport du marché Essais, inspection et certification (TIC) contient des analyses éprouvées par régions. Il réduit les risques liés à la prise de décisions ainsi que les stratégies pour les entreprises et les particuliers intéressés par le marché Essais, inspection et certification (TIC). Les acteurs établis et nouveaux sur le marché Essais, inspection et certification (TIC) peuvent utiliser le rapport pour comprendre le marché. Thesneaklife, Analyse du marché Essais, inspection et certification (TIC), croissance et aperçu des prévisions jusqu’en 2027 – Thesneaklife
  • Tic-tac, tic-tac ! L’heure tourne et il sera bientôt trop tard pour profiter des promos sur les offres mobiles et box RED by SFR. Si vous voulez prendre un nouveau forfait téléphone ou changer votre abonnement internet, vous avez jusqu’au 3 août 2020 pour saisir les opportunités lancées par l’opérateur low-cost. Allez, nous vous expliquons tout une dernière fois !  , Faites des économies grâce aux promos box internet
  • À côté de « Seeds for the Future », qui offre à plus de 1 500 étudiants la possibilité de participer à des formations de haut niveau sur les TIC en Chine, le géant chinois a développé une série de concepts uniques de formation dans les TIC, proposée à plusieurs pays du continent. Depuis 2016 par exemple, le programme Huawei ICT Academy a bénéficié à pas mous de 80 000 personnes réparties sur 300 universités dans plus de 20 pays du continent. D'une durée de trois ans, le programme concernait à la fois les étudiants, les employés et les enseignants du secteur des TIC. La Tribune, Comment Huawei participe au développement des compétences en Afrique
  • Google Analytics, un service de mesure d'audience qui permet de générer des statistiques de fréquentation utiles à l'amélioration du site. , Le GHT Alpes du Sud se dote d'un schéma directeur territorial de télémédecine
  • Pour faire face à l’urgence climatique, il est nécessaire d’accélérer la transition énergétique, de renoncer aux énergies fossiles et de protéger les puits de carbone terrestres et océaniques. Au-delà des constats solidement documentés et du développement de technologies bas-carbone, il convient d’introduire une tarification du carbone à grande échelle et des normes contraignantes afin d’opérer les mutations nécessaires. Ces nouvelles régulations devront inévitablement répondre à des critères rigoureux de justice climatique. L'ACTU de l'Université de Franche-Comté, Les Matinées de la Transition Énergétique : "Le Tic-tac de l'horloge climatique" | L'ACTU de l'Université de Franche-Comté
  • Bénéficiez d'une semaine d'accès illimité aux articles Courrier picard, Tic-tac pour TikTok
  • La mer isole de tout et dispense des sensations qui n'ont rien à voir avec les tics nerveux citadins. De Jacques Sternberg / Vivre en survivant
  • Dans la marche du temps, qu'est-ce qui nous tue ? Le tic ou le tac ? De Ramon Gomez de la Serna / Greguerias
  • Le tic-tac des horloges, on dirait des souris qui grignotent le temps. De Alphonse Allais / Le Chat noir - 11 Janvier 1890
  • C'est le tic-tac d'une pendule qui fait apprécier le silence. Sans ce tic-tac on est un sourd. De Sacha Guitry / Mes médecins

Images d'illustration du mot « tic »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tic »

Langue Traduction
Corse tic
Basque tic
Japonais チック
Russe тик
Portugais tic
Arabe عرة
Chinois 抽动
Allemand tic
Italien tic
Espagnol tic
Anglais tic
Source : Google Translate API

Synonymes de « tic »

Source : synonymes de tic sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires