La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « surprise-partie »

Surprise-partie

Définitions de « surprise-partie »

Trésor de la Langue Française informatisé

SURPRISE-PARTIE, SURPRISE-PARTY, subst. fém.

A. − Vieilli. Réunion improvisée chez quelqu'un à laquelle boisson et nourriture pouvaient être apportées par les participants. Vous ne les connaissez pas? Cela ne fait rien. C'est une surprise-partie (Le Figaro, 19 mars 1921, p. 1b ds Höfler Anglic. 1982).Nous eûmes la surprise-party, forme grossière, et Dieu merci dangereuse, de l'exploration (Colette, Apprent., 1936, p. 68).V. surprise II B 3 ex. de Triolet.
B. − Après-midi ou soirée dansante privée avec ou sans repas. Synon. fam. surboum.Donner une surprise-partie; être invité à une surprise-partie. Dans les surprises-parties, des parents gardent leurs illusions jusqu'à ce que le désordre d'un cabinet de toilette et des accessoires contraceptifs les édifient. (...) Aucun public ne sert de garde-fou (G. Valensin, Adolesc. et sexualité, 1967, p. 213 ds Foulq. 1971).
Empl. adj. Boîte contenant 12 gâteaux surprise-partie (Catal. jouets (Louvre), 1936).
Prononc. et Orth.: [syʀpʀizpaʀti]. Lar. Lang. fr., Rob. 1985: surprise-partie ou surprise-party, plur. des surprise-parties ou des surprise-partys. Prop. du Conseil sup. de la lang. fr. ds Doc. admin. du J.O., 6 déc. 1990: surprisepartie, plur. des surpriseparties, v. p. 15, col. 1. Étymol. et Hist. [1882 Gil Blas d'apr. Dauzat 1964] 1892 « réunion de fête improvisée chez des hôtes non avertis à qui l'on apporte de la nourriture et des boissons » (P. de Rousiers, La Vie américaine, 522 ds Höfler Anglic.). Empl. à l'angl. surprise(-)party comp. de party « réunion » (v. partie rem. 1) et de surprise issus du fr. partie* et de surprise*, att. d'abord en lang. milit. où il désigne une attaque surprise (1841 ds NED) puis en anglo-amér. au sens att. ici De Rousiers (1858 ds NED Suppl.2). Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 291.

Wiktionnaire

Nom commun - français

surprise-partie \syʁ.pʁiz.paʁ.ti\ féminin

  1. Fête donnée en l’honneur de quelqu’un qui est censé ne pas savoir qu’elle a lieu.
    • Hier, toute la famille de l’industriel s’était donné rendez-vous chez lui pour fêter le quatre-vingt-septième anniversaire de l’aïeul et, en l’absence des domestiques auxquels il avait donné congé pour la soirée, organiser une sorte de 'surprise-partie. — (Marcel Aymé, nouvelle L’Affaire Touffard. Candide, 5 janvier 1933, repris dans le recueil Le Nain (éditions Gallimard, collection « Blanche », 1934) puis dans le tome II (page 81) des Œuvres romanesques complètes de Marcel Aymé, aux éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade.)
    • Cela reste inséparable pour moi du temps où j’aimais avec passion la danse, commençais d’être anglomane, pratiquais furieusement le noctambulisme ; c’est-à-dire peu après la guerre, à cette mémorable époque des surprise-parties qui n’est pas près d’être oubliée par ceux qui l’ont vécue, je crois. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 157.)
    • ... Enfin, digne couronnement de ses brillants débuts au Quartier Latin, Simone Marchand découvre cette distraction si en faveur auprès de la jeunesse actuelle et que l’on nomme « surprises-parties ». Certains d’entre vous, madame et messieurs les jurés, laissent peut-être aller leurs fils ou leurs filles à de telles réunions. Vous les considérez sans doute, ces réunions, comme d’innocents amusements. Vous seriez effarés d’entrevoir seulement la vérité. Il ne nous appartient pas de vous en faire ici la description détaillée. Sachez seulement que, sous prétexte de danses et de bavardages amicaux, des couples s’y forment et ne cherchent, sous l’excitation que procurent et la danse et l’alcool, qu’à satisfaire les désirs les plus troubles et les instincts les plus bas… — (Jean-Jacques Delbo, Il n’y a plus d’enfants, 1949, page 40)
    • Jean avait organisé chez lui une surprise-partie. Nous devions tous nous retrouver à trois heures. Nous étions une quarantaine de garçons et de filles qui dansions gauchement, joyeusement. — (Jacques Lusseyran, Et la lumière fut, La Table ronde, 1953)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « surprise-partie »

(Siècle à préciser) Francisation de l'anglais surprise party (sens identique) composé de surprise et partie, anglicisme (→ voir party) pour « fête ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « surprise-partie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surprise-partie syrprisœparti
surprises-parties syrprisɛsparti

Images d'illustration du mot « surprise-partie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « surprise-partie »

Langue Traduction
Anglais surprise party
Espagnol fiesta sorpresa
Italien festa a sorpresa
Allemand überraschungsparty
Chinois 惊喜派对
Arabe حفلة مفاجئة
Portugais festa surpresa
Russe вечеринка-сюрприз
Japonais サプライズパーティー
Basque sorpresa festa
Corse festa di sorpresa
Source : Google Translate API

Synonymes de « surprise-partie »

Source : synonymes de surprise-partie sur lebonsynonyme.fr

Surprise-partie

Retour au sommaire ➦

Partager