La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « successeur »

Successeur

Variantes Singulier Pluriel
Masculin successeur successeurs

Définitions de « successeur »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUCCESSEUR, subst. masc.

A. − Celui, celle qui succède, selon certaines règles établies.
1. Personne qui succède à une autre dans une charge, une dignité, conformément aux règles de transmission. Successeur d'un ministre, d'un chef d'État. Hugues Capet ayant tout de suite associé au trône son fils aîné, l'élection du successeur eut lieu du vivant du roi (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 50).
En appos. L'instabilité ministérielle leur laisse [aux groupes de pression] au surplus l'espoir que (...) le Cabinet ou le ministre successeur témoignera de plus de compréhension (Meynaud, Groupes pression en Fr., 1958, p. 191).
Le Successeur du Christ, du prince des apôtres, de (saint) Pierre. Le pape. Synon. le vicaire* du Christ.Le sixième et le huitième concile œcuménique ont également reconnu, en termes exprès, la souveraine et infaillible autorité du successeur de saint Pierre (Lamennais, Religion, 1826, p. 57).Je ne suis pas catholique, car j'ai fait un vœu tel qu'aucun successeur du Christ ne peut m'en délier! (Sand, Lélia, 1839, p. 418).
2. DR. Celui, celle qui recueille des biens, un patrimoine, par héritage. Successeur anomal:
Au décès d'un individu, ses droits et ses obligations se transmettent ipso facto à ses héritiers. Cette transmission est immédiate et se produit de plein droit, sans que le successeur ait aucune volonté à manifester (...). Mais (...) les successibles disposent d'une option (...). C'est le parti pris par les successibles qui fixe le sort de l'hérédité. Nouv. rép. de dr., Paris, Dalloz, 1965, s.v. succession, no227.
Successeur irrégulier. ,,Successeur qui se distingue de l'héritier proprement dit en ce sens qu'il n'a pas la saisine et doit se faire envoyer en possession des biens héréditaires`` (Cap. 1936). La catégorie des successeurs irréguliers ne comprend plus aujourd'hui que le conjoint survivant et l'État (Cap.1936).
3.
a) Celui, celle qui prend la suite de quelqu'un, le remplace dans une profession, un commerce, après avoir acquitté certains droits ou rempli certaines obligations. Maître Fressard, successeur de Maître Chauveau, notaire à Châteauroux (Indre) (Dumas fils, Fils natur., 1858, prol., 9, p. 57).Le courtier maritime est un officier ministériel (...). Il présente lui-même son successeur et lui vend son office (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 165).
b) Personne exerçant une profession et qui s'installe à la suite d'une autre qui exerçait la même profession ou était installée au même endroit. Le successeur de Cl. Bernard au Collège de France, Ed. Brown-Séquard (...) avait exercé alternativement son activité en France et aux États-Unis (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 474).
B. −
1. Personne qui remplace une autre personne. Anglais et (...) Espagnols, nos successeurs dans le Canada et la Louisiane (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 316).
En partic. Celui qui vient après un autre dans le cœur, le crédit, la confiance de quelqu'un. Il se bornait au désir d'être mon successeur immédiat dans les bonnes grâces de la volage (Milosz, Amour. init., 1910, p. 230).
2. Celui qui assure la continuité d'une œuvre, d'une école, d'un mouvement de pensée, d'art, en qualité de disciple, d'élève, d'admirateur du prédécesseur. Synon. continuateur, héritier (v. ce mot B 1 c).[L'abbé de Saint-Pierre] était beaucoup plus près des idées (...) qu'on appelle aujourd'hui humanitaires, que son contemporain Montesquieu et ses successeurs Rousseau, Diderot, Voltaire, Helvétius, etc. (Sand, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 48).Marx et ses successeurs ont rompu avec tous les précédents historiques en faisant passer, dans leur doctrine, l'économique avant l'éthique (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p. 241).
3. Ce qui remplace autre chose. Quant au chien symbolique, successeur direct du cynocéphale égyptien, c'est le philosophe Artephius qui lui a donné droit de cité parmi les figures de l'iconographie alchimique (Fulcanelli, Demeures philosophales, t. 1, 1929, p. 228).Le « café-concert », successeur du « café-chantant » qui s'était répandu à Paris vers le milieu du siècle dernier, a connu une période florissante de 1865 à 1900, à peu près (Arts et litt., 1935, p. 78-2).
En appos. L'Internationale ouvrière socialiste fondée à Hambourg en 1923 (qui se considérait elle-même comme l'organisme successeur de la IIeInternationale instituée à Paris en 1889) (Meynaud, Groupes pression en Fr., 1958, p. 328).
Prononc. et Orth.: [syksεsœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1174-76 successur « celui qui succède à quelqu'un (dans une charge, une dignité) » (Guernes de Pont-Sainte-Maxence, St Thomas éd. E. Walberg, 640); b) 1258 dr. suchesseur « héritier » (Cart. noir de Corb., B. N. l. 17758, fo47 vods Gdf. Compl.). Empr. au lat.successor (dér. de succedere, v. succéder) « celui qui succède dans une fonction » et « héritier » (au propre comme terme de dr. et au fig. dans le domaine des idées). Fréq. abs. littér.: 931. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 267, b) 936; xxes.: a) 1 173, b) 816.

Wiktionnaire

Nom commun - français

successeur \syk.sɛ.sœʁ\ masculin (pour une femme, on peut dire : successeur, successeure, successeuse, successeresse, successrice) (voir Notes)

  1. Personne qui succède à une autre dans une fonction, un titre, un rôle ou une institution.
    • Le Curé, en mourant, devait laisser à son successeur, un lit garni, un pot de cuivre , un crémail, quelques petits meubles de bois et une poêle à frire. — (A.-D. Thiéry, Histoire de la ville de Toul et de ses évêques, Paris, Roret, Nancy, Grimblot & Raybois & Toul, Vve Bastien, 1841, p. 303)
    • Les successeurs de Descartes nient l'efficace des causes secondes. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
    • En combinant avec les observations si précises de M. Edwards celles de ses devanciers et de ses successeurs, nous pouvons en tirer une conclusion générale. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856, p. 508)
    • L’évêque de Chartres venait de mourir et son successeur était l’un des plus vieux amis de Gévresin. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Mathématiques) Nombre ou point qui suit un autre.
  3. (Théorie des graphes) Pour un sommet donné, autre sommet qui se situe à la fin d'un arc incident vers l’extérieur du premier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUCCESSEUR. n. m.
Celui qui succède à un autre dans des biens, dans une dignité, dans une charge, dans un emploi. Successeur légitime. Le successeur au pontificat. Un digne, un indigne successeur. On lui a donné pour successeur quelqu'un qui ne le vaut pas. Il désigna, il nomma son successeur à l'empire. Henri II fut le successeur de François Ier.

Littré (1872-1877)

SUCCESSEUR (su-ksè-seur) s. m.
  • 1Celui qui succède à un autre dans une place, dans ses biens, dans son commerce, dans sa profession. Quand sa monarchie [d'Alexandre] sera établie, elle périra, et sera divisée en quatre parties… et ses successeurs n'égaleront jamais sa puissance, Pascal, Proph. 26, éd. FAUGÉRE. Torricelli était mathématicien du duc de Florence, et successeur de Galilée, qui mourut en 1642, Rollin, Hist. anc. XXVI, 3, 4. Les grandeurs ont leur cours ; vous succédez à d'autres ; Mais d'autres quelque jour seront vos successeurs, Rousseau J.-B. Odes, III, 9. On sait assez combien la présence d'un successeur est odieuse, et à quel point la puissance suprême est jalouse, Voltaire, Phil. Hist. établ. christ. 20.
  • 2Il se dit de l'amant, du mari qui succède à un autre amant, à un autre mari. Quoi ! je lui donnerais [à Hector] Pyrrhus pour successeur ! Racine, Andr. III, 8.
  • 3 Fig. Celui qui est capable de tenir la place de l'homme après qui il vient. L'ami, le compagnon, le successeur d'Alcide, Racine, Phèdre, II, 2. Ces vengeurs trouveront de nouveaux défenseurs, Qui, même après leur mort, auront des successeurs, Racine, Brit. IV, 3. C'est ainsi que M. d'Alembert s'était montré, à trente-deux ans, le digne successeur de Newton, en résolvant le problème de la précession des équinoxes, Condorcet, d'Alembert.

HISTORIQUE

XIIe s. Deus [Dieu] rove les apostles, e que lur successur E tut cil qui laburent el champ nostre Seignur, Ne seient dechacié n'osté de lur tenur, Th. le mart. 77. E coment vus quereie ne mal ne deshonur, Cui jo tienc, e dei faire, pur rei e pur seignur E de tut le reaume e rei e succesur ? ib. 129.

XIVe s. Mes successors, dit-il, te fera droit avoir, Girart de Ross. 2981. Se vous creez homme qui soit digne d'estre successeur à Romulus, Bercheure, f° 12, verso.

XVIe s. Maintenant chacun croit que vous estes successeur de leur prudence et eloquence, D'Aubigné, Hist. II, 250. De mesmes apparences, de mesme cerimonie estoit servy mon predecesseur [roi], et le sera mon successeur, Montaigne, I, 334.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUCCESSEUR, s. m. (Gram. & Jurispr.) est celui qui remplace quelqu’un ; c’est un terme générique qui comprend différentes sortes de personnes qui succedent à des titres & à des objets différens.

Un héritier est un successeur à titre universel, mais tout successeur n’est pas héritier.

On peut être successeur d’un défunt ou d’une personne vivante.

Les légataires universels & particuliers sont des successeurs à un défunt, l’un à titre universel, l’autre à titre particulier ; mais ils ne sont pas héritiers.

Un donataire entrevifs, est un successeur à l’égard de son donataire, quant aux biens donnés.

Celui qui est pourvu d’un bénéfice, au lieu & place d’un autre, est le successeur du précédent titulaire, quant au bénéfice.

L’acquéreur d’un office est le successeur de son prédécesseur : dans les offices de procureur & de notaire, celui qui a acheté l’office & la pratique, s’appelle successeur à l’office & pratique. Voyez Bénéfice, Héritier, Legs, Office, Pratique, Succession. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « successeur »

Provenç. successor ; espagn. sucesor ; ital. successore ; du lat. successorem ; de succedere, succéder.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Emprunté au latin successor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « successeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
successeur syksɛsœr

Citations contenant le mot « successeur »

  • D'après le journal Bild, le Borussia Dortmund a déjà ciblé un successeur à son ailier Jadon Sancho, courtisé par Manchester United, en la personne de Memphis Depay (26 ans, 18 matchs et 14 buts toutes compétitions confondues cette saison). De par son profil et sa situation contractuelle (juin 2021), l'attaquant de l'Olympique Lyonnais aurait séduit la direction du BvB. , Dortmund : Depay, le successeur de Sancho ? - Football MAXIFOOT
  • Sibeth Ndiaye : « tétanisé », son successeur Gabriel Attal l’appelle à l’aide Gala.fr, Sibeth Ndiaye : « tétanisé », son successeur Gabriel Attal l’appelle à l’aide - Gala
  • Tuer. Créer une vacance sans nommer un successeur. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Le successeur d'un dictateur doit lui ressembler et être publiquement connu comme étant inférieur à lui dans la vertu et pire dans le vice. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Soyez aussi aimable, aussi honnête qu’il est possible, aimez la femme la plus parfaite qui se puisse imaginer ; vous n’en serez pas moins dans le cas de lui pardonner ou votre prédécesseur ou votre successeur. De Chamfort / Maximes et pensées
  • A tous nos successeurs ne laissons rien à dire. De Alexis Piron / La métromanie

Traductions du mot « successeur »

Langue Traduction
Anglais successor
Espagnol sucesor
Italien successore
Allemand nachfolger
Chinois 接班人
Arabe خليفة
Portugais sucessor
Russe преемник
Japonais 後継
Basque sucesor
Corse successore
Source : Google Translate API

Synonymes de « successeur »

Source : synonymes de successeur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « successeur »

Successeur

Retour au sommaire ➦

Partager