La langue française

Suage

Sommaire

  • Définitions du mot suage
  • Étymologie de « suage »
  • Phonétique de « suage »
  • Citations contenant le mot « suage »
  • Images d'illustration du mot « suage »
  • Traductions du mot « suage »
  • Synonymes de « suage »

Définitions du mot « suage »

Trésor de la Langue Française informatisé

SUAGE1, subst. masc.

TECHNOLOGIE
A. −
1. Ourlet au bord d'un plat, d'une assiette d'étain. (Dict. xixeet xxes.).
2. Partie carrée du pied d'un chandelier, d'un flambeau (Dict. xixeet xxes.).
B. − Enclume de chaudronnier (Dict. xixeet xxes.). Outil de serrurier qui sert à forger les pièces en demi-rond (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [sɥa:ʒ]. Homon. et homogr. suage2 et 3. Étymol. et Hist. 1. a) 1332 orfèvr. souage « moulure, sorte de renflement en forme de tore ou de doucine, dont on décorait les pieds des coupes, les bords des bassins et des vases » (Compt. de Robert de Serres, Arch. JJ 5, fo5 ds Gdf., s.v. souage); 1622 [éd.] suage (E. Binet, Merv. de Nat., p. 200, ibid.); b) 1680 « petit renfort qui entoure un plat ou une assiette d'étain » (Rich.); c) 1680 « partie carrée du pied du chandelier » (ibid.); 2. 1676 « outil de serrurier pour forger les pièces en demi-rond ou triangulaires » (Félibien). Dér. de l'a. fr. soue « corde » 1322 (Arch. JJ 61, fo202 vods Gdf., s.v. seuwe), du lat. vulg. sōca att. sous la forme soga, au sens de « corde » ou « courroie, lanière », viies. (Lex Longobardorum lib. 1, tit. 25,33 ds Du Cange), tout comme soca dans l'expr. soca tortiles, vies. (Charte écrite sous Justinien ds Brisson, lib. 6, formul. pag. 647, ibid., s.v. soca1). Cf. également sogas octo 625 (ds Bibl. Éc. Chartes, 1890, p. 49); v. FEW t. 12, p. 12b et Romania t. 25, pp. 92-94.

SUAGE2, subst. masc.

A. − Eau qui suinte d'une bûche de bois exposée à la chaleur. (Dict. xixeet xxes.).
B. − MAR. Humidité qui suinte des bois d'un bâtiment qui vient d'être construit (Dict. xixeet xxes.). S'il fait chaud et que tout soit fermé: on dit, il y a du suage, c'est le suage du bois (Will.1831).
Prononc. et Orth.: [sɥa:ʒ]. Homon. et homogr. suage1 et 3. Étymol. et Hist. Ca 1480 suaige « sueur » (Mistere de St Quentin, éd. H. Chatelain, 16911); 1611 suage « action de suer » (Cotgr.); 1. 1773 mar. « humidité qui sort du bois d'un vaisseau neuf » le suage du bois (Bourdet de Villehuet, Manuel des Marins, Lorient, t. 2, p. 226); 2. 1835 « humidité d'une bûche sortant par les deux bouts à la chaleur du feu » (Raymond). Dér. de suer*; suff. -age*.

SUAGE3, subst. masc.

MAR., vx
A. − Suif dont on enduit régulièrement un bâtiment, un bateau en bois; son coût. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Action d'enduire un bateau de suif (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [sɥa:ʒ]. Homon. et homogr. suage1 et 2. Étymol. et Hist. 1370 souage « action d'enduire de suif » (Reglem. pour le mest. des tann. de la ville de Troyes, Ord., V, 315 ds Gdf., s.v. fouage 1: [le] fouage [lire souage] des cuirs tannez), attest. isolée; 1. 1584 mar. suaige « ce que coûte le graissage d'un navire » (Édit du roi concernant les ordon. et règlemens de la juridiction de l'Admirauté, mars ds J. M. Pardessus, Collect. de lois maritimes antérieures au 18es., Paris, 1837, t. 4, p. 311); 1636 suage (Cleirac, Exp. ds Fr. mod. t. 26, p. 57); 2. 1835 « action d'enduire un vaisseau de suif » (Raymond). Dér. de l'a. fr. sieu, siu, v. suif; suff. -age*; cf. l'a. fr. siever « enduire de suif » 1393 (Comptes de l'Hôtel-Dieu d'Orléans, exp. comm. dom. ds Gdf. Compl.), v. suiffer.

Wiktionnaire

Nom commun 1

suage \sɥaʒ\ masculin

  1. Suintement des bois d'un bâtiment qui vient d'être construit.
    • S'il fait chaud et que tout soit fermé : on dit, il y a du suage, c'est le suage du bois.
  2. Humidité d'une bûche sortant par les deux bouts à la chaleur du feu.
    • Alors, assis sur un tronc d'arbre il méditait en regardant le suage d'une grosse bûche sur le foyer pétillant où perlaient quelques gouttes luisantes se reflétant dans ses grands yeux bleus.— (Paul Dunez, L'écuyer du Colisée féodal: Le château de Montcornet en Ardennes, Éditions L'Harmattan, 2007)

Nom commun 2

suage \sɥaʒ\ masculin

  1. Ourlet sous le bord d’un plat ou d’une assiette d’étain.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Partie carrée du pied d’un flambeau, appelée doucine lorsque ce pied est rond.
    • Les flambeaux seront marqués et contremarqués au collet du pied et tuyaux ; le suage ou doucine et carré du pied seront marqués du poinçon du maître. — (Réglem. du 30 déc. 1679)
    • Les calices seront marqués ou contremarqués au bouge, fausse coupe et couvercle ; les vases, suages ou doucines forgées, et carrés du pied marqués du poinçon du maître. — (id.)
  3. Enclume sur laquelle on fait les rebords d’un chaudron.
  4. Outil dont les serruriers se servent pour forger les pièces en demi-rond, les pièces triangulaires.

Nom commun 3

suage \sɥaʒ\ masculin

  1. (Marine) Action de suiffer, suivage.
  2. Suif dont on enduit régulièrement un bâtiment, un bateau en bois ; son coût.

Forme de verbe

suage \sɥaʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de suager.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de suager.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de suager.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de suager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de suager.

Nom commun

suage \Prononciation ?\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. Variante de souage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SUAGE (su-a-j') s. m.
  • 1Humidité d'une bûche sortant par les deux bouts à la chaleur du feu.
  • 2 Terme de marine. Action d'enduire un vaisseau de graisse.

    Ces graisses elles-mêmes.

    Ce que coûte le graissage d'un vaisseau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUAGE, s. m. terme de Marine, ce mot se dit du coût des suifs & graisses, dont de tems en tems on enduit les vaisseaux pour les faire couler sur l’eau avec plus de facilité. Dans la mer du levant, particulierement à Marseille, on l’appelle sperme, d’où est venu espalmer ou esparmer, c’est-à-dire enduire un vaisseau de sperme ; le suage des vaisseaux marchands se met au nombre des menues avaries. (D. J.)

Suage, s. m. (Outil à l’usage de plusieurs ouvriers.) celui des Chaudronniers est un tas à plusieurs crans, dans lequel on resserre & on unit parfaitement le cuivre sur les bords qu’on met dans une piece. Voyez les Planches du Chaudronnier.

Suager, v act. (Chaudronnerie.) c’est tellement approcher le cuivre sur le bord de fer d’un chaudron, &c. par le moyen du suage, qu’il soit parfaitement uni par-tout, & qu’il n’y ait aucune espace entre le cuivre & le cordon de fer. Voyez Suage, & les Planches du Chaudronnier, avec leur explication.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « suage »

(Nom 1) (1480) Dérivé de suer avec le suffixe -age, apparait en français avec le sens de « sueur ».
(Nom 2) (1332) De l’ancien français souage, de soue (« corde ») → voir souquer (« attacher »).
(Nom 3) (1370) De l’ancien français sieu (« suif ») et -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Suer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « suage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suage sµaʒ

Citations contenant le mot « suage »

  • "Pourquoi tant de mépris ?", demande le Snics Fsu, un des syndicats des infirmières scolaires. "Comment accepter qu'elles soient les seuls professionnels de santé en France à travailler avec des masques grands publics ?.. Les infirmier.es ne veulent ni médaille, ni défilé du 14 juillet. Ils veulent des masques adaptés pour leur sécurité". Un point de vue explicité par le Snies Unsa, l'autre grand syndicat des infirmières. Selon lui "les masques ne sont pas arrivés dans plus de 8 infirmeries sur 10. 9 sur 10 ne sont pas équipées en blouses à suage unique et 8 sur 10 n'ont pas accès à des lunettes de protection". Pour le Snies "certaines situations de travail pourraient faire l'objet d'un droit de retrait". , Infirmières et gestionnaires oubliés du ministère ?
  • De belle taille, 137 x 74 x 68 mm elle est un peu plus petite que la MX Vertical et conviendra un peu mieux aux mains plus petites. L’angle de 60° est vraiment reposant pour le poignet et permet un suage plus long sans fatigue. Les deux boutons principaux sont efficaces même s’ils sont un peu trop sonores. ZDNet France, Quelles sont les meilleures souris ergonomiques pour les professionnels - ZDNet
  • La suage est une plante médicinale utilisée depuis l’Antiquité, la sauge tient son nom scientifique, Salvia, du latin salvare, qui signifie « guérir ». Le genre Salvia comprend environ 700 espèces, réparties dans le bassin méditerranéen, le sud de l’Europe, l’Asie Mineure, l’Amérique centrale et du Sud. ConsoGlobe, La sauge, cette amie qui vous veut du bien
  • L’autonomie du BlackBerry Leap sera assurée par une batterie de 2 800 mAh permettant d’utiliser le smartphone durant 25 heures en suage intensif précise le constructeur canadien. Le BlackBerry Leap est compatible avec la technologie 4G, mais également d’une connectivité Wi-Fi 802.11 b/g/n sur la bande 2,4 GHz et le Bluetooth. Ses dimensions sont de 144 x 72,8 x 9,5 mm pour un poids de 170 grammes. Zone-Numérique, BlackBerry Leap, un smartphone entièrement tactile à 275 dollars

Images d'illustration du mot « suage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « suage »

Langue Traduction
Anglais sweat
Espagnol sudor
Italien sudore
Allemand schweiß
Chinois
Arabe عرق
Portugais suor
Russe пот
Japonais
Basque izerdi
Corse sudore
Source : Google Translate API

Synonymes de « suage »

Source : synonymes de suage sur lebonsynonyme.fr
Partager