La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « strident »

Strident

Variantes Singulier Pluriel
Masculin strident stridents
Féminin stridente stridentes

Définitions de « strident »

Trésor de la Langue Française informatisé

STRIDENT, -ENTE, adj.

A. − [En parlant d'un son] Qui est à la fois aigu et intense. Synon. perçant.Cri strident. Les grincements aigus et stridents de la cigale qui ressemblaient à un cri arraché par la brûlure des rayons du Midi (Lamart., Confid., Graziella, 1849, p. 340).Un coup de cymbale, une clochette niaise, un trille strident du fifre (Claudel, Soulier, 1944, 1repart., 1rejournée, p. 940).P. métaph. Les vents et la tempête, qui accumulent les nuées noires et font éclater l'orage, fulgurer la foudre sur la chaîne alpine, chaos de lumières stridentes et d'ombres lourdes (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 369).V. éroticité rem. s.v. érotique ex. de Cassou.
Littér., empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Le strident des violons tsiganes qui pleurent et qui sourient (Barrès, Amori, 1902, p. 213).
B. − P. méton. Qui émet un son intense; qui s'accompagne d'un tel son. Une impérieuse sonnerie de cor éclata (...). Au bout de quelques minutes elle se répéta avec une fureur stridente et prolongée (Gautier, Fracasse, 1863, p. 421).L'essaim strident [des abeilles], étourdi de soleil, circonvenait la branche; nuage actif qui se resserrait peu à peu (Gide, Journal, 1906, p. 217).
C. − PHONÉT. Consonne stridente. Consonne ,,caractérisée, en opposition aux consonnes mates, par la présence dans son spectre acoustique d'un bruit d'intensité particulièrement élevé et par une répartition irrégulière de l'intensité`` (Ling. 1972). Les labiodentales sont des consonnes stridentes (Phél.Ling.1976).V. mat2I B ex. de Jakobson.
REM.
Stridemment, adv.,rare, littér. De façon stridente. D'une de ces compagnies [de marche] sort la voix stridemment ironique d'un rentrant, qui jette à l'hébétement général: « Eh bien, vous ne chantez pas victoire? » (Goncourt, Journal, 1871, p. 722).
Prononc. et Orth.: [stʀidɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1529 (G. Michel, Egl., fo9a ds Gdf. Compl.), surtout au xvies., att. ensuite une seule fois au xviiies. (J.-B. Rousseau ds Littré Suppl.), repris dans la lexicogr. dep. Boiste 1808. Empr. au lat.stridens, -entis, part. prés. de stridere « produire un son aigu, perçant ». Fréq. abs. littér.: 262. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 94, b) 603; xxes.: a) 445, b) 442.

Wiktionnaire

Adjectif - français

strident \stʁi.dɑ̃\ masculin

  1. Qui rend un son aigu, perçant.
    • Les prairies étaient stridentes, il y avait toujours eu ces coassements, ces abois, ces rires. — (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, réédition Le Livre de Poche, pages 36-37)
    • Y'avait partout des cris stridents
      Y'avait partout des mains coupables
      Et des bandits considérables
      Qui me faisaient grincer des dents.
      — (Léo Ferré, L'inconnue de Londres, 1946)
    • Secoué des pieds à la tête, il atchoumait jusqu'à épuisement. L’expuition catarrhale était d'autant plus stridente qu'elle était longtemps contenue. — (Patrick Roegiers, La Nuit du monde, Éditions du Seuil, 2013, chapitre 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STRIDENT, ENTE. adj.
Qui rend un son aigu, perçant. Un cri strident. Le sifflet strident d'une locomotive.

Littré (1872-1877)

STRIDENT (stri-dan, dan-t') adj.
  • Qui rend un son aigre et perçant.

HISTORIQUE

XVIe s. Nous entendismes en l'air un son haut et strident, Rabelais, Pant. v, 17.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

STRIDENT. Ajoutez : - REM. Rabelais a employé strident au sens de : qui fait grincer les dents, et a dit appetit strident pour appétit très vif : J'ay necessité bien urgente de repaistre, dents aiguës, ventre vuide, gorge seiche, appetit strident, II, 9. J.-B. Rousseau l'a répété : Car ces menins de la cour éthérée Sont tous doués d'un appétit strident De se venger, quand ils sentent la dent, Ép. I, 3. Cela n'est plus usité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « strident »

Lat. stridere, dont on rapproche le grec τρίζειν.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin stridens, participe de stridere, « produire un bruit aigu ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « strident »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
strident strid

Fréquence d'apparition du mot « strident » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « strident »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « strident »

  • Les mauvais mots commencent par sonner faux, jusqu’à ce qu’ils émettent des ultrasons stridents.
    Sabri Louatah — le Monde des Livres, 16 janvier 2015
  • "Alerte coronavirus." Tout commence par un jingle strident suivis de ces deux mots, prononcés d'un ton grave. S'en suivent des recommandations. Ou plutôt des consignes, énoncées sur un ton proche de la remontrance. À la radio, à la télé, dans les transports et même parfois au supermarché, nous entendons quotidiennement ce message d'alerte du gouvernement. 
    France Inter — "Il fallait presque engueuler les Français" : dans les coulisses du message "alerte coronavirus"
  • Que vous trouviez leur bourdonnement strident ou non ennuyeux ou un rappel agréable que l’été est officiellement là, les cigales sont des visiteurs saisonniers que beaucoup de gens connaissent. Ce que vous ne savez peut-être pas, cependant, c’est qu’un champignon bizarre qui contrôle l’esprit transforme certains insectes en ce qui ne peut être décrit que comme des «zombies sexuels».
    Marseille News .net — Un parasite transforme les cigales en «zombies sexuels» contrôlés par l'esprit - Marseille News .net
  • Certains se souviennent encore du numéro (36-15, 36-11, 36-14…) et de ce bip strident de connexion qui permettaient d’accéder aux services du Minitel : annuaire téléphonique, mais aussi résultats du bac, prévisions météo, sites de rencontres… Une aventure télématique née à la fin des années 70 en France, et plus précisément en Bretagne.
    Le Telegramme — Il y a 40 ans, la Bretagne découvrait le Minitel, « l’annuaire du futur » [Vidéo] - Bretagne - Le Télégramme
  • Son chant strident, enregistré en Amazonie, est aussi fort qu'un concert de rock bruyant, un niveau jugé à risque pour l'homme. 
    Franceinfo — VIDEO. Voici l'oiseau le plus bruyant du monde (et son cri va vous déchirer les oreilles)
  • « Lorsqu’un feu se déclare dans une maison, l’alarme à incendie retentit. Elle produit un son strident très désagréable : c’est un symptôme. Ce bruit assourdissant, nous le trouvons pénible. Pour autant, la priorité n’est pas de l’atténuer ou de le supprimer mais de trouver l’origine de l’incendie ».Le psychopraticien Ghislain Rubio de Teran.
    www.larep.fr — « Il faut aller à la rencontre de nos souffrances » - Paris (75000)
  • L’alarme d’évacuation de l’hypermarché Carrefour de Saint-Martin-lez-Tatinghem a retenti à 6 heures du matin ce lundi 20 juillet. Les riverains ont été réveillés par un bruit strident et la voix d’une dame qui demandait aux clients d’évacuer le magasin. Ce n’est pas la première fois que le dispositif se met à hurler. Des travaux de maintenance des haut-parleurs étaient en cours.
    La Voix du Nord — Saint-Martin-lez-Tatinghem: quand l’alarme d’évacuation de Carrefour réveille tout le quartier
  • Par les journées de juillet très chaudes, le mur d’en face jetait sur la petite cour humide une lumière éclatante et dure.Il y avait un grand vide sous cette chaleur, un silence, tout semblait en suspens ; on entendait seulement, agressif, strident, le grincement d’une chaise traînée sur le carreau, le claquement d’une porte. C’était dans cette chaleur, dans ce silence – un froid soudain, un déchirement.Et elle restait sans bouger sur le bord de son lit, occupant le plus petit espace possible, tendue, comme attendant que quelque chose éclate, s’abatte sur elle dans ce silence menaçant.Quelquefois le cri aigu des cigales, dans la prairie pétrifiée sous le soleil et comme morte, provoque cette sensation de froid, de solitude, d’abandon dans un univers hostile où quelque chose d’angoissant se prépare.Étendu dans l’herbe sous le soleil torride, on reste sans bouger, on épie, on attend.Elle entendait dans le silence, pénétrant jusqu’à elle le long des vieux papiers à raies bleues du couloir, le long des peintures sales, le petit bruit que faisait la clef dans la serrure de la porte d’entrée. Elle entendait se fermer la porte du bureau.Elle restait là, toujours recroquevillée, attendant, sans rien faire. La moindre action, comme d’aller dans la salle de bains se laver les mains, faire couler l’eau du robinet, paraissait une provocation, un saut brusque dans le vide, un acte plein d’audace. Ce bruit soudain de l’eau dans ce silence suspendu, ce serait comme un signal, comme un appel vers eux, ce serait comme un contact horrible, comme de toucher avec la pointe d’une baguette une méduse et puis d’attendre avec dégoût qu’elle tressaille tout à coup, se soulève et se replie.Elle les sentait ainsi, étalés, immobiles, derrière les murs, et prêts à tressaillir, à remuer.Elle ne bougeait pas. Et autour d’elle toute la maison, la rue semblaient l’encourager, semblaient considérer cette immobilité comme naturelle.Il paraissait certain, quand on ouvrait la porte et qu’on voyait l’escalier, plein d’un calme implacable, impersonnel et sans couleur, un escalier qui ne semblait pas avoir gardé la moindre trace des gens qui l’avaient parcouru, pas le moindre souvenir de leur passage, quand on se mettait derrière la fenêtre de la salle à manger et qu’on regardait les façades des maisons, les boutiques, les vieilles femmes et les petits enfants qui marchaient dans la rue, il paraissait certain qu’il fallait le plus longtemps possible – attendre, demeurer ainsi immobile, ne rien faire, ne pas bouger, que la suprême compréhension, que la véritable intelligence, c’était cela, ne rien entreprendre, remuer le moins possible, ne rien faire.Tout au plus pouvait-on, en prenant soin de n’éveiller personne, descendre sans le regarder l’escalier sombre et mort, et avancer modestement le long des trottoirs, le long des murs, juste pour respirer un peu, pour se donner un peu de mouvement, sans savoir où l’on va, sans désirer aller nulle part, et puis revenir chez soi, s’asseoir au bord du lit et de nouveau attendre, replié, immobile.
    Nathalie Sarraute — Tropismes

Traductions du mot « strident »

Langue Traduction
Anglais strident
Espagnol estridente
Italien stridente
Allemand strident
Chinois 刺耳的
Arabe حاد
Portugais estridente
Russe пронзительный
Japonais 激しい
Basque strident
Corse stridente
Source : Google Translate API

Synonymes de « strident »

Source : synonymes de strident sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « strident »

Combien de points fait le mot strident au Scrabble ?

Nombre de points du mot strident au scrabble : 9 points

Strident

Retour au sommaire ➦