La langue française

Tonnant

Sommaire

  • Définitions du mot tonnant
  • Phonétique de « tonnant »
  • Citations contenant le mot « tonnant »
  • Images d'illustration du mot « tonnant »
  • Traductions du mot « tonnant »
  • Synonymes de « tonnant »

Définitions du mot « tonnant »

Trésor de la Langue Française informatisé

TONNANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de tonner*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'un élément de la nature] Qui fait entendre le tonnerre. Ciel tonnant. Un monstrueux Borée, chargé d'ombre et d'orage, fondit sur moi en mugissant, me souleva et m'emporta (...) à travers des nuées tonnantes (A. France, Île ping., 1908, p. 159).
2. [En parlant d'une divinité] Qui lance la foudre et qui fait entendre le tonnerre, signe de colère, de puissance; p. ext., qui est fort, puissant. Je sais que tous nos jours ne sont rien, Dieu tonnant, Devant vos jours sans nombre (Hugo, Chants crépusc., 1835, p. 167).Derrière les temples de la Fortune et de Jupiter Tonnant (Dumas père, Caligula, 1837, prol. 1, p. 8).
B. − P. anal.
1. Qui fait un bruit fort, violent comme celui du tonnerre. Synon. fracassant, tonitruant.La musique d'abord, cymbales frissonnantes, Triangles, tambourins, grosses caisses tonnantes (Pommier, Crâneries, 1842, p. 118).
[P. méton.] Sous la rage tonnante du canon (Dorgelès, Croix de bois, 1919, p. 225).
Tonnant de + subst.La côte toute tonnante de ressacs (Cendrars, Dan Yack, Plan de l'Aiguille, 1929, p. 171).
CHIM., vx. Gaz tonnant. Mélange de deux volumes d'hydrogène et d'un volume d'oxygène détonant au contact d'une flamme. Le platine finement divisé permet la combustion non explosive du gaz tonnant (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 333).Mélange tonnant. Mélange composé d'air, d'oxygène ou de chlore et de gaz combustibles hydrogénés ou carburés. Les seuls mélanges tonnants qui aient reçu une application industrielle sont ceux qui servent aux moteurs à explosion (Chalon, Explosifs mod., 1911, p. 389).
2.
a) [En parlant d'une pers.] Qui exprime quelque chose avec force, avec puissance. Synon. tonitruant.Il y eut dans l'Assemblée constituante des orateurs plus puissants, plus impétueux, plus tonnants [que Barnave] (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 2, 1850, p. 23).
b) [P. méton.]
[En parlant d'un moyen d'expr.] Qui se manifeste avec force, avec véhémence, qui frappe. Sa diction est noble, son éloquence négligée, mâle, énergique, tonnante (Senancour, Rêveries, 1799, p. 214).Tous les trois jours je lisais dans les journaux des déclamations tonnantes contre deux écrivains célèbres de notre temps (Taine, Voy. Ital., t. 1, 1866, p. 370).
Voix tonnante. Voix très forte. Déjà rasé, déjà peigné, père criait, la voix tonnante: De l'eau froide, beaucoup d'eau froide, pour durcir l'épiderme (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 52).
[En parlant d'un événement] Retentissant. Bilitis, un joli succès en dessous, pas encore tonnant mais très sérieux (Valéry,Corresp. [avec Gide],1898,p. 303).
Prononc. et Orth.: [tɔnɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.: 193. Bbg. Quem. DDL t. 3, 12.

Trésor de la Langue Française informatisé

TONNANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de tonner*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'un élément de la nature] Qui fait entendre le tonnerre. Ciel tonnant. Un monstrueux Borée, chargé d'ombre et d'orage, fondit sur moi en mugissant, me souleva et m'emporta (...) à travers des nuées tonnantes (A. France, Île ping., 1908, p. 159).
2. [En parlant d'une divinité] Qui lance la foudre et qui fait entendre le tonnerre, signe de colère, de puissance; p. ext., qui est fort, puissant. Je sais que tous nos jours ne sont rien, Dieu tonnant, Devant vos jours sans nombre (Hugo, Chants crépusc., 1835, p. 167).Derrière les temples de la Fortune et de Jupiter Tonnant (Dumas père, Caligula, 1837, prol. 1, p. 8).
B. − P. anal.
1. Qui fait un bruit fort, violent comme celui du tonnerre. Synon. fracassant, tonitruant.La musique d'abord, cymbales frissonnantes, Triangles, tambourins, grosses caisses tonnantes (Pommier, Crâneries, 1842, p. 118).
[P. méton.] Sous la rage tonnante du canon (Dorgelès, Croix de bois, 1919, p. 225).
Tonnant de + subst.La côte toute tonnante de ressacs (Cendrars, Dan Yack, Plan de l'Aiguille, 1929, p. 171).
CHIM., vx. Gaz tonnant. Mélange de deux volumes d'hydrogène et d'un volume d'oxygène détonant au contact d'une flamme. Le platine finement divisé permet la combustion non explosive du gaz tonnant (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 333).Mélange tonnant. Mélange composé d'air, d'oxygène ou de chlore et de gaz combustibles hydrogénés ou carburés. Les seuls mélanges tonnants qui aient reçu une application industrielle sont ceux qui servent aux moteurs à explosion (Chalon, Explosifs mod., 1911, p. 389).
2.
a) [En parlant d'une pers.] Qui exprime quelque chose avec force, avec puissance. Synon. tonitruant.Il y eut dans l'Assemblée constituante des orateurs plus puissants, plus impétueux, plus tonnants [que Barnave] (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 2, 1850, p. 23).
b) [P. méton.]
[En parlant d'un moyen d'expr.] Qui se manifeste avec force, avec véhémence, qui frappe. Sa diction est noble, son éloquence négligée, mâle, énergique, tonnante (Senancour, Rêveries, 1799, p. 214).Tous les trois jours je lisais dans les journaux des déclamations tonnantes contre deux écrivains célèbres de notre temps (Taine, Voy. Ital., t. 1, 1866, p. 370).
Voix tonnante. Voix très forte. Déjà rasé, déjà peigné, père criait, la voix tonnante: De l'eau froide, beaucoup d'eau froide, pour durcir l'épiderme (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 52).
[En parlant d'un événement] Retentissant. Bilitis, un joli succès en dessous, pas encore tonnant mais très sérieux (Valéry,Corresp. [avec Gide],1898,p. 303).
Prononc. et Orth.: [tɔnɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.: 193. Bbg. Quem. DDL t. 3, 12.

Wiktionnaire

Adjectif

tonnant

  1. Qui tonne.
    • Jupiter tonnant.
    • Il s’en faut même de peu que, pour être mieux conforme à cette image du Destin, la séance ne se soit pas effectivement terminée par une intervention de Jupiter tonnant : l’inflammation soudaine d’une quantité trop grande de magnésium provoqua une petite explosion qui jeta la pagaïe dans L’Adoration des Bergers. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 81.)
  2. (Figuré) Qualifie une voix forte et éclatante.
    • Une voix tonnante.

Forme de verbe

tonnant \tɔ.nɑ̃\

  1. Participe présent de tonner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TONNANT, ANTE. adj.
Qui tonne. Jupiter tonnant. Fig., Une voix tonnante, Une voix forte et éclatante.

Littré (1872-1877)

TONNANT (to-nan, nan-t') adj.
  • 1Qui fait entendre le tonnerre. Vos tonnerres sont bons à Grignan, ils ont un éclat et une majesté au-dessus de tous les autres… c'est un Jupiter tonnant, comme du temps de Sémélé, Sévigné, 353.

    Poétiquement, l'airain tonnant, le canon.

  • 2 Fig. Qui fait un bruit comparé au tonnerre. Il [le peuple] appelait à son secours la voix tonnante des tambours, des trompettes et de tous les autres instruments de musique, Rollin, Hist. anc. XXV, 1. Du nom tonnant de Dieu j'effrayais tous ces vices, Lamartine, Joc. VIII, 269.

    Voix tonnante, voix forte, éclatante.

  • 3 Terme de blason. Avec feu et fumée.
  • 4S. f. pl. Terme de musique militaire. Tonnantes, timbales qui imitent le tonnerre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TONNANT, (Mythol.) épithete que les Poëtes donnent assez souvent à Jupiter, comme au dieu qui étoit maître du tonnerre. Jupiter tonnant avoit un temple à Rome. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « tonnant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tonnant tɔnɑ̃

Citations contenant le mot « tonnant »

  • Quatre longues années pour faire quelques petits pas dans son antichambre ! Une prouesse digne du livre Guiness des records. Le chef de l’Etat l’a rappelé, avec force et emphase, l’Inspection générale d’Etat (IGE), corps de contrôle d’élite, lui est directement et exclusivement rattachée. Comme pour dire, c’est son affaire, à lui tout seul. Zeus tonnant d’en connaître et d’en découdre, quand bon lui semble. A part alimenter des palabres à longueur d’ondes, de colonnes, dans les réseaux, quel est l’intérêt et l’efficacité de ce «batré» de rapports, dont la publication, le même jour, à la même heure, au cours de la même cérémonie ? On ne saurait mieux faire dans le saupoudrage, la poudre aux yeux, la diversion.... SenePlus, OPACITE GENERALE | SenePlus
  • Au vu du ton employ depuis le dbut de ce feuilleton, il serait nanmoins tonnant de voir l’Amricain, qui s’est rcemment flicit de dmarrer la seconde phase du projet, changer d’avis et ouvrir la porte. Quelle qu’en soit l’issue, le dnouement de ce feuilleton est proche en tout cas… afriqueactudaily, OM : Ajroudi dgaine sa dernire offre ! - Football - afriqueactudaily
  • Une proposition de loi de François Ruffin (LFI) visant à « cesser la maltraitance » des femmes de ménage a passé le cap mercredi de la commission à l’Assemblée nationale, mais son propre auteur a voté contre, tonnant contre une version devenue un « zéro absolu ». LA VDN, Femmes de ménage : François Ruffin dénonce une réécriture de sa proposition de loi et vote contre

Images d'illustration du mot « tonnant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tonnant »

Langue Traduction
Anglais amazing
Espagnol asombroso
Italien sorprendente
Allemand tolle
Chinois 惊人
Arabe رائعة حقا
Portugais surpreendente
Russe удивительный
Japonais すごい
Basque harrigarria
Corse maravigghiusu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tonnant »

Source : synonymes de tonnant sur lebonsynonyme.fr
Partager